Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258145269
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

Maman a tort

Date de parution : 15/06/2017
J’ai plusieurs mamans. C’est un peu compliqué pour moi. Surtout qu’elles ne s’aiment pas vraiment. Il y en a même une qui va mourir.
Peut-être que c’est un peu ma faute ?
Peut-être que tout est arrivé à cause de moi.
Parce que je ne me rappelle pas laquelle est la vraie.
Mardi 2 novembre 2015. Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu’il doit se montrer convaincant. Très convaincant. Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait... Mardi 2 novembre 2015. Lorsque Vasile, psychologue scolaire, se rend au commissariat du Havre pour rencontrer la commandante Marianne Augresse, il sait qu’il doit se montrer convaincant. Très convaincant. Si cette fichue affaire du spectaculaire casse de Deauville, avec ses principaux suspects en cavale et son butin introuvable, ne traînait pas autant, Marianne ne l’aurait peut-être pas écouté. Car ce qu’il raconte est invraisemblable : Malone, trois ans et demi, affirme que sa mère n’est pas sa vraie mère.
Sa mémoire, comme celle de tout enfant, est fragile, elle ne tient qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche...
Vasile le croit pourtant. Et pressent le danger.
Jeudi 4 novembre 2015, tout bascule.
Le compte à rebours a commencé.
 
Qui est Malone ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258145269
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ils en parlent

«Avec "Maman a tort", son nouveau roman, Michel Bussi revient en force et en grande forme ! Alors que la commandante Augresse traque depuis des semaines un dangereux braqueur dans les rues du Havre, son enquête est perturbée par l'étrange et séduisant Vasile Dragonman, psychologue scolaire en charge de Malone, un enfant de trois ans et demi qui affirme que sa maman n'est pas sa vraie maman. Vérité, mensonge ou manipulation ? Explorant les thèmes de l'enfance et de l'amour maternel, Michel Bussi livre une intrigue aussi originale que redoutable !

Et comme il n'est pas possible d'en dire beaucoup plus sans trop en dévoiler aux lecteurs, je me permets d'ajouter à quel point "Maman a tort" m'a enchanté et ravi; j'ai aimé être étrangement perdu et emporté par les contes de Gouti et de Malone, formidable idée romanesque et narrative, pris par la traque de Zerda et plus généralement par la construction de l'intrigue, d'une belle originalité, par l'ensemble des personnages, tous attachants et dont la présence est toujours forte; les thèmes de l'enfance et de l'amour maternel m'ont vraiment séduit; enfin, j'ai été sensible à l'histoire de la cité minière de Potigny que vous faites subtilement remonter à notre mémoire.»
Manuel Hirbec / Librairie La Buissonnière - Yvetot - 76190

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • maevabsr Posté le 14 Décembre 2019
    J'ai plutôt bien aimé cette histoire ! Je n'avais jamais lu de livre de Michel Bussi et se fut une bonne découverte. L'histoire était prenante, bien ficelée, je me suis attachée aux personnages, bien que la fin était légèrement décevante car je m'attendais à ce dénouement, mais ce n'est que personnel !
  • Crossroads Posté le 8 Novembre 2019
    Bussi, c'est un bouquin associé à un titre. Ici, c'est Mylène qui s'y colle avec Maman à Tort. Pas vraiment fana de Mymy, ça tombe bien, mon ressenti est à l'aune de celui envers notre murmureuse nationale. Difficile de tenir pour crédible les propos d'un gamin de trois ans et demi affirmant continuellement que sa mère n'est pas sa mère. Vasile, psy scolaire, y croit dur comme fer. Puis, de par son boulot de commandante, Marianne Augresse y viendra à son tour. Alors quid de cette étrange assertion enfantine avec tout potentiel récit polaristique ? Michel, la balle est dans ton camp... Le petit Malone m'a fatigué. Je sais, c'est moche de dire ça d'un gamin de cet âge mais le côté répétitif du refrain, ce leitmotiv incessant, point de départ d'une histoire pourtant originale, n'a eu de cesse d'avoir l'effet d'un moustique officiant dans ma chambre un soir d'été. Et les moustiques, moi, j'les aime...empaillés. Allez pas pour autant conclure à un éventuel souhait de ma part d'imaginer le bambin six pieds sous terre, non. Mais une certaine sobriété dans le déroulé de la trame eût été de bon aloi. Le gros point positif, c'est ce travail en amont sur la mémoire enfantine appelée à disparaître en grandissant. Le reste m'est apparu un... Bussi, c'est un bouquin associé à un titre. Ici, c'est Mylène qui s'y colle avec Maman à Tort. Pas vraiment fana de Mymy, ça tombe bien, mon ressenti est à l'aune de celui envers notre murmureuse nationale. Difficile de tenir pour crédible les propos d'un gamin de trois ans et demi affirmant continuellement que sa mère n'est pas sa mère. Vasile, psy scolaire, y croit dur comme fer. Puis, de par son boulot de commandante, Marianne Augresse y viendra à son tour. Alors quid de cette étrange assertion enfantine avec tout potentiel récit polaristique ? Michel, la balle est dans ton camp... Le petit Malone m'a fatigué. Je sais, c'est moche de dire ça d'un gamin de cet âge mais le côté répétitif du refrain, ce leitmotiv incessant, point de départ d'une histoire pourtant originale, n'a eu de cesse d'avoir l'effet d'un moustique officiant dans ma chambre un soir d'été. Et les moustiques, moi, j'les aime...empaillés. Allez pas pour autant conclure à un éventuel souhait de ma part d'imaginer le bambin six pieds sous terre, non. Mais une certaine sobriété dans le déroulé de la trame eût été de bon aloi. Le gros point positif, c'est ce travail en amont sur la mémoire enfantine appelée à disparaître en grandissant. Le reste m'est apparu un brin confus. Suffisamment pour qualifier ce Bussi d'honnête à défaut de terriblement excitant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • deseille Posté le 28 Octobre 2019
    Encore un très bon libre de Michel Bussi ! J'ai cependant eu du mal à "entrer" dans l'histoire, il m'a fallu lire au moins une bonne centaine de pages pour commencer à vraiment être intéressée par ce roman. Mais j'ai bien fait de ne pas abandonner, parce que la suite en vaut largement la chandelle ! L'action se déroule autour de plusieurs personnages, se concentrant dans l'entourage de Marianne, commandante de police. On se doute que les deux affaires que suit Marianne sont liées et que certains personnages cachent quelques lourds secrets mais le déroulement de l'action est très bien ficelé. Je n'arrivais plus à lâcher le roman tellement je voulais savoir la fin ! Et je dois dire que je n'ai pas été déçue par le final de ce roman. ça fait réfléchir....
  • Lena78 Posté le 1 Octobre 2019
    Ce n'est pas un chef-d'oeuvre de la littérature française mais je reste tout de même scotchée par la virtuosité de l'intrigue.
  • Marjoriedel03 Posté le 30 Septembre 2019
    Très bon livre avec des rebondissements au fur et à mesure des chapitres.
Ne lâchez pas sa main
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !