En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Manhattan Vertigo

            Belfond
            EAN : 9782714478092
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 225 mm
            Manhattan Vertigo

            Michael BELANO (Traducteur)
            Collection : Belfond Noir
            Date de parution : 05/04/2018
            Sexe, pouvoir, argent et œuvres d’art, ou quand le mirage de l’amour se heurte au vertige de la possession. Après huit ans d’absence, le plus new-yorkais des auteurs de polars livre un thriller sophistiqué, personnel et tendu à l’extrême, dans la lignée de Havana Room.
            Jennifer ne sait plus à quel homme se vouer. D’un côté, son mari, Ahmed Mehraz, businessman iranien à l’ascension irrésistible, qui caresse le rêve de grimper les échelons du pouvoir. De l’autre, Bill, son amour de jeunesse, gentil GI texan qui souhaite la ramener au pays.
            Fortune et amour. Soirées folles...
            Jennifer ne sait plus à quel homme se vouer. D’un côté, son mari, Ahmed Mehraz, businessman iranien à l’ascension irrésistible, qui caresse le rêve de grimper les échelons du pouvoir. De l’autre, Bill, son amour de jeunesse, gentil GI texan qui souhaite la ramener au pays.
            Fortune et amour. Soirées folles de New York et  vie de femme au foyer. Jennifer veut tout.
            Pour l’aider à y voir plus clair, la jeune femme compte sur Paul Reeves, son voisin et confident. Mais cet avocat quinquagénaire a d’autres préoccupations : mettre la main sur la plus vieille carte de New York, une œuvre inestimable dont le bruit court qu’elle sera bientôt mise en vente.
            Et quand la diaspora iranienne et un tueur à gages mexicain viennent rebattre les cartes de ce triangle amoureux, une seule question se pose : qui sauvera sa tête et remportera la mise ?
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714478092
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 225 mm
            Belfond
            20.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • mllemalenia Posté le 8 Octobre 2018
              Je n'avais jamais rien lu de Colin Harrison, auteur de polar connu et reconnu outre-manche. Aussi quand #Netgalley a proposé de découvrir son nouveau roman, après des années d'absence de la scène littéraire, j'ai sauté sur l'occasion. L'histoire est avant tout celle d'un couple, Ahmed et Jennifer. Jennifer trompe son mari avec un amour d'enfance, et copine avec le voisin, Paul, un avocat serviable obsédé par les cartes de collection. Mais Ahmed, obsédé par le pouvoir, ne supporte pas que sa femme lui échappe. Grâce à ses relations, il va tenter de mettre fin à la liaison, provoquant alors des réactions en chaîne... J'ai ouvert ce livre il y a presque deux mois. J'en ai lu une centaine de pages, puis je l'ai reposé, me demandant si je parviendrais un jour à le terminer. Car l'intrigue est très longue à se mettre en place. Pourtant, quand je me suis enfin décidée à reprendre ma lecture (avec réticence, je l'avoue) je ne l'ai plus lâchée! Après une première partie plutôt lente et insipide, le rythme s'accélère et on plonge dans un vrai roman noir à l'américaine, avec mafia, tueurs à gages mexicain et jolies blondes vénales. Si ses ressorts ne sont pas nouveaux,... Je n'avais jamais rien lu de Colin Harrison, auteur de polar connu et reconnu outre-manche. Aussi quand #Netgalley a proposé de découvrir son nouveau roman, après des années d'absence de la scène littéraire, j'ai sauté sur l'occasion. L'histoire est avant tout celle d'un couple, Ahmed et Jennifer. Jennifer trompe son mari avec un amour d'enfance, et copine avec le voisin, Paul, un avocat serviable obsédé par les cartes de collection. Mais Ahmed, obsédé par le pouvoir, ne supporte pas que sa femme lui échappe. Grâce à ses relations, il va tenter de mettre fin à la liaison, provoquant alors des réactions en chaîne... J'ai ouvert ce livre il y a presque deux mois. J'en ai lu une centaine de pages, puis je l'ai reposé, me demandant si je parviendrais un jour à le terminer. Car l'intrigue est très longue à se mettre en place. Pourtant, quand je me suis enfin décidée à reprendre ma lecture (avec réticence, je l'avoue) je ne l'ai plus lâchée! Après une première partie plutôt lente et insipide, le rythme s'accélère et on plonge dans un vrai roman noir à l'américaine, avec mafia, tueurs à gages mexicain et jolies blondes vénales. Si ses ressorts ne sont pas nouveaux, l'intrigue tient très bien la route, et c'est vraiment addictif de suivre ces personnages au bord de la débâcle, qui courent toujours plus vite sur la route de leur destin. Finalement, je ne regrette pas de m'être fait violence! Au final c'est un livre un peu brouillon, au rythme binaire, mais dont la fin ne manque pas de mordant. A découvrir!
              Lire la suite
              En lire moins
            • abfabetcie Posté le 8 Juillet 2018
              Un roman noir centré autour d’un couple, Ahmed, avocat et financier, à la tête d'une immense fortune et Jennifer, jeune femme originaire de Pennsylvanie, au passé mystérieux, hantée par son passé et son amour de jeunesse, Bill, un ancien GI texan. Autour de ce couple gravite toute une galerie de personnages, en première ligne leur voisin de palier Paul Reeves, avocat spécialisé dans le droit de l’immigration mais surtout grand amateur des vieilles cartes de New York. Un roman choral, un thriller plutôt efficace, une intrigue qui tient la route, du rythme, des personnages plutôt intéressants, tous les ingrédients réunis pour une lecture plaisir.
            • LeaTouchBook Posté le 27 Juin 2018
              Manhattan Vertigo signe le grand retour d'un écrivain américain reconnu : Colin Harrison ! Avec ce nouveau roman, le lecteur retrouvera tous les ingrédients qui ont fait le succès de ce romancier. Un roman noir sur-vitaminé qui nous permet de faire la connaissance d'une galerie foisonnante de personnages. J'aime beaucoup la construction en forme de roman choral car cela permet de suivre plusieurs points de vue de la même histoire, de suivre plusieurs intrigues qui vont se rejoindre progressivement et cela amène aussi à suivre des personnalités très différentes. Le challenge du roman choral repose sur le fait que le lecteur doit s'intéresser avec le même enthousiasme à chaque personnage. Colin Harrison relève parfaitement le challenge avec des protagonistes qui sont tous très intéressants à suivre : il y a le riche businessman iranien Ahmed Mehraz qui est marié à Jennifer, cette dernière au cœur de toute l'histoire va devoir choisir entre son mari et un ancien amour, Bill, un GI texan. Au milieu de tout cela il y a Paul qui est l'ami de Jennifer mais qui est plus concentré sur la recherche d'une vieille carte de New York. Ainsi la tragédie va s'introduire au fur et à mesure du fait des hésitations... Manhattan Vertigo signe le grand retour d'un écrivain américain reconnu : Colin Harrison ! Avec ce nouveau roman, le lecteur retrouvera tous les ingrédients qui ont fait le succès de ce romancier. Un roman noir sur-vitaminé qui nous permet de faire la connaissance d'une galerie foisonnante de personnages. J'aime beaucoup la construction en forme de roman choral car cela permet de suivre plusieurs points de vue de la même histoire, de suivre plusieurs intrigues qui vont se rejoindre progressivement et cela amène aussi à suivre des personnalités très différentes. Le challenge du roman choral repose sur le fait que le lecteur doit s'intéresser avec le même enthousiasme à chaque personnage. Colin Harrison relève parfaitement le challenge avec des protagonistes qui sont tous très intéressants à suivre : il y a le riche businessman iranien Ahmed Mehraz qui est marié à Jennifer, cette dernière au cœur de toute l'histoire va devoir choisir entre son mari et un ancien amour, Bill, un GI texan. Au milieu de tout cela il y a Paul qui est l'ami de Jennifer mais qui est plus concentré sur la recherche d'une vieille carte de New York. Ainsi la tragédie va s'introduire au fur et à mesure du fait des hésitations de Jennifer et les moments d'action vont ainsi s'enchaîner au travers de chapitres courts. Les thématiques de ce roman sont à la fois classiques et indémodables entre le sexe et l'amour, le pouvoir et l'argent. J'ai trouvé que Colin Harrison montrait parfaitement sa maitrise de ce genre littéraire et nous livre un très bon moment de lecture. En définitive, si vous connaissez déjà Colin Harrison vous allez vous régaler avec son nouveau roman et si vous ne le connaissez pas vous pouvez le découvrir avec ce thriller addictif !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Cancie Posté le 15 Juin 2018
              Colin Harrison, auteur américain, a déjà écrit une demi-douzaine de romans noirs mais n’avait rien publié depuis sept ans. Avec Manhattan Vertigo, il nous livre un thriller magnifique se déroulant à New York, avec pour thèmes l’argent, le pouvoir, le sexe et la passion des cartes anciennes avec, en prime, une tension omniprésente. Jennifer est une jeune femme mariée à Ahmed Mehraz, homme d’affaires millionnaire d’origine iranienne à l’ascension irrésistible : « Il dégageait une autorité immédiate, un mélange de confiance en soi et d’affabilité qui incitait les gens à se presser autour de lui… On voyait immédiatement que, s’il en avait envie, il aurait un avenir politique. » Paul Reeves, avocat spécialisé dans les dossiers d’immigration, est leur voisin de palier. Il est aussi le confident de Jennifer. Le roman débute d’ailleurs par une vente aux enchères, à Manhattan, chez Christie’s, où Jennifer a accompagné Paul qui veut acquérir une carte : « Il n’y avait qu’une seule chose qui comptait aux yeux de Paul, une seule : les vieilles cartes de la ville de New York. », car Paul, comme vous l’avez compris, voue une véritable passion pour les vieilles cartes de Manhattan. Et c’est au cours de cette séance d’enchères... Colin Harrison, auteur américain, a déjà écrit une demi-douzaine de romans noirs mais n’avait rien publié depuis sept ans. Avec Manhattan Vertigo, il nous livre un thriller magnifique se déroulant à New York, avec pour thèmes l’argent, le pouvoir, le sexe et la passion des cartes anciennes avec, en prime, une tension omniprésente. Jennifer est une jeune femme mariée à Ahmed Mehraz, homme d’affaires millionnaire d’origine iranienne à l’ascension irrésistible : « Il dégageait une autorité immédiate, un mélange de confiance en soi et d’affabilité qui incitait les gens à se presser autour de lui… On voyait immédiatement que, s’il en avait envie, il aurait un avenir politique. » Paul Reeves, avocat spécialisé dans les dossiers d’immigration, est leur voisin de palier. Il est aussi le confident de Jennifer. Le roman débute d’ailleurs par une vente aux enchères, à Manhattan, chez Christie’s, où Jennifer a accompagné Paul qui veut acquérir une carte : « Il n’y avait qu’une seule chose qui comptait aux yeux de Paul, une seule : les vieilles cartes de la ville de New York. », car Paul, comme vous l’avez compris, voue une véritable passion pour les vieilles cartes de Manhattan. Et c’est au cours de cette séance d’enchères que Paul va découvrir Bill, un beau Texan bien bâti. Il apprendra par la suite que cet homme est un amour de jeunesse de Jennifer, qu’il a été GI en Irak et qu’il est décidé à la reconquérir et à la ramener dans le ranch de ses parents. Mais pour Jennifer, le choix va être difficile entre un mari possessif mais très fortuné et un amant doué mais provincial. À force d’hésiter, elle va nous emmener dans une véritable tragédie. Elle espère que Paul va l’aider à choisir mais celui-ci a une autre préoccupation. Il a appris que la plus vieille carte de New York - une œuvre inestimable dressée par un aide de camp de George Washington nommé Stassen Ratzer, en 1766, au début de la guerre d’Indépendance contre le Royaume-Uni - va peut-être être mise en vente. Rachel, sa compagne pétillante, très amoureuse, saura peut-être l’aider pour l’acquérir. Quant à Ahmed, jaloux comme un tigre, alarmé par une photo de la caméra de surveillance de l’immeuble montrant sa femme dans l’ascenseur, très proche, trop proche d’un soldat américain bien bâti, va alors avoir recours à la diaspora iranienne et à un tueur à gages mexicain pour tenter d’éliminer l’intrus. Aucun des personnages du roman ne m’a laissée indifférente. L’auteur a su donner à chacun des traits de caractère très forts et a su distiller, tout au long de l’histoire, des renseignements permettant de mieux comprendre et d’affiner la personnalité de chacun. Si, dans Manhattan Vertigo, il y a beaucoup de noirceur, des personnages prêts à tout pour garder leur pouvoir et si possible l’augmenter, Colin Harrison a su glisser quelques notes optimistes qui rassurent. C’est un thriller palpitant qui décrit bien tous les vices du monde contemporain mais où vibrent cependant encore quelques valeurs humaines. Je remercie vivement Le Club des Explorateurs du Polar de Lecteurs.com et les éditions Belfond pour cette découverte.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Bazart Posté le 1 Juin 2018
              Colin Harrison n'était pas vraiment une découverte pour nous... On se souvient notamment des remarquables et remarqué « Manhattan nocturne » et « Havana Moon » dans les années 2000, formidables romans noirs dans un New york aussi crépusculaire qu'inquiétant.... On n'avait plus vraiment de nouvelles depuis une bonne dizaine d'années et le voilà qui revient en force avec Manhattan Vertigo ( on garde des titres ressemblants pour ne pas perdre totalement le lecteur) entre le roman noir et le roman choral autour de personnages assez proches de ses précédents romans, soient de grands notables de New York dont le passé trouble va revenir à la surface. Manhattan Vertigo, c'est d'abord l'histoire d'un couple, Ahmed et Jennifer. Ahmed, venant d'une riche famille iranienne immigrée à Los Angeles, est un homme d'une trentaine d'année. Mi-avocat, mi-financier, n à la tête d'une immense fortune. Il est marié avec Jennifer, une jeune femme originaire de Pennsylvanie, au passé trouble, qui semble toujours hantée par son passé et son amour de jeunesse, Bill, un ancien GI texan. Un troisième homme vient se méler à ce triangle : Paul Reeve, voisin de palier du couple, avocat en droit du travail et de l'immigration, grand... Colin Harrison n'était pas vraiment une découverte pour nous... On se souvient notamment des remarquables et remarqué « Manhattan nocturne » et « Havana Moon » dans les années 2000, formidables romans noirs dans un New york aussi crépusculaire qu'inquiétant.... On n'avait plus vraiment de nouvelles depuis une bonne dizaine d'années et le voilà qui revient en force avec Manhattan Vertigo ( on garde des titres ressemblants pour ne pas perdre totalement le lecteur) entre le roman noir et le roman choral autour de personnages assez proches de ses précédents romans, soient de grands notables de New York dont le passé trouble va revenir à la surface. Manhattan Vertigo, c'est d'abord l'histoire d'un couple, Ahmed et Jennifer. Ahmed, venant d'une riche famille iranienne immigrée à Los Angeles, est un homme d'une trentaine d'année. Mi-avocat, mi-financier, n à la tête d'une immense fortune. Il est marié avec Jennifer, une jeune femme originaire de Pennsylvanie, au passé trouble, qui semble toujours hantée par son passé et son amour de jeunesse, Bill, un ancien GI texan. Un troisième homme vient se méler à ce triangle : Paul Reeve, voisin de palier du couple, avocat en droit du travail et de l'immigration, grand amateur d'art et confident de Jennifer qui a une passion qui pourrait bien le perdre : les vieilles cartes de Manhattan.... Car assez vite mafia iranienne, hommes de main libanais, tueurs à gages mexicains vont venir dans la danse et faire un joli carnage !! Ca y ressemble quelque peu à un « le bûcher des vanités » d'aujourd'hui : Colin Harrison réussit bâtir une intrigue noire , retorse et rythmée , où le lecteur prend un plaisir coupable. « Manhattan Vertigo » est un livre de voyeur et on se prend bien vite à ce jeu pervers et sombre d'un univers sombrement addictif avant une intrigue qui va crescendo et un final assez terrible ! Un retour bien en forme de Monsieur Harisson...
              Lire la suite
              En lire moins

            Ils en parlent

            « Colin Harrison joue avec les ambiances et les atmosphères d’une main de maître »
            Michiko Kakutani / The New York Times
            Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
            Succombez à vos instincts de serial lecteur.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

            Lisez maintenant, tout de suite !