Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782348060595
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 125 x 190 mm
Manifestes
Patrick Chamoiseau (auteur, préface de), Patrick Chamoiseau (auteur, préface de), Edwy Plenel (postface de)
Date de parution : 04/02/2021
Éditeurs :
La Découverte

Manifestes

, ,

Patrick Chamoiseau (auteur, préface de), Patrick Chamoiseau (auteur, préface de), Edwy Plenel (postface de)
Date de parution : 04/02/2021
« Il n’y a de puissance que dans la Relation, et cette puissance est celle de tous.
Toute politique sera ainsi estimée à son intensité en Relation. Et il y a...
« Il n’y a de puissance que dans la Relation, et cette puissance est celle de tous.
Toute politique sera ainsi estimée à son intensité en Relation. Et il y a plus de chemins et d’horizons dans le tremblement et la fragilité que dans la toute-force. »

Cet ouvrage rassemble pour la...
« Il n’y a de puissance que dans la Relation, et cette puissance est celle de tous.
Toute politique sera ainsi estimée à son intensité en Relation. Et il y a plus de chemins et d’horizons dans le tremblement et la fragilité que dans la toute-force. »

Cet ouvrage rassemble pour la première fois six textes : De loin…, Dean est passé. Il faut renaître. Aprézan !, Quand les murs tombent et L’Intraitable beauté du monde coécrits par Patrick Chamoiseau et Édouard Glissant ; et avec Ernest Breleur, Gérard Delver, Serge Domi, Bertène Juminer, Guillaume Pigeard de Gurbert, Olivier Portecop, Olivier Pulvar et Jean-Claude William le Manifeste pour un projet global et le Manifeste pour les « produits » de haute nécessité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348060595
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 125 x 190 mm

Ils en parlent

Pour dépasser l’antagonisme entre le vide global de la mondialisation et le repli sur soi isolé, Glissant met en avant la relation, qui réalise la rencontre des différences au sein d’un monde hybride et multiplié. […] Menacées ensemble, la diversité des cultures et la préservation du vivant nous interpellent pour dire l’urgence de changer le monde. Glissant actuel ? Plus que jamais !
Aliocha Wald Lasowski / L'Humanité
Le poète et penseur martiniquais disparu il y a dix ans a laissé une œuvre à lire et à relire plus encore en ces temps d’immobilité et de crispations identitaires.
Valérie Marin La Meslée / Le Point
Les deux intellectuels complices font partager leur vision du monde empreinte d’un lumineux humanisme qui se situe dans l’héritage d’Aimé Césaire. […] Glissant et Chamoiseau ont une approche poétique des questions politiques, qui convoque volontiers l’imaginaire.
Frédéric Manzini / Philosophie Magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BurjBabil Posté le 1 Mai 2021
    Patrick Chamoiseau et Édouard Glissant, ce dernier maintenant disparu depuis 10 ans, ont souvent travaillé ensemble. Ces six textes regroupés ici par les éditions de la Découverte des deux écrivains emblématiques de la Martinique sont complétés par une postface pleine d’optimisme (est-ce si étonnant ?) d’Edwy Plenel. Lorsqu’il écrit : « Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau n’ont cessé d’inventer une poétique de la politique », il résume ce livre. C’est surtout les deux « Manifestes » (l’un réunissant deux textes) qui ont attiré mon attention. Ils proposent un projet global de civilisation et font l’éloge des « produits » de haute nécessité. D’autres voix moins connues s’ajoutent aux deux monstres sacrés : Ernest Breleur (peintre), Gérard Delver, (metteur en scène, écrivain, interprète...), Serge Domi (sociologue)... qui induisent la nature de ces indispensables. Et la manière d’y arriver, qui, si elle est dans ce manifeste centrée sur la Martinique et la Guadeloupe, concerne tous les citoyens avides de démocratie : « Ce mouvement se doit donc de fleurir en vision politique, laquelle devrait ouvrir à une force politique de renouvellement et de projection apte à nous faire accéder à la responsabilité de nous-mêmes par nous-mêmes et au pouvoir de nous-mêmes sur nous-mêmes ». Les... Patrick Chamoiseau et Édouard Glissant, ce dernier maintenant disparu depuis 10 ans, ont souvent travaillé ensemble. Ces six textes regroupés ici par les éditions de la Découverte des deux écrivains emblématiques de la Martinique sont complétés par une postface pleine d’optimisme (est-ce si étonnant ?) d’Edwy Plenel. Lorsqu’il écrit : « Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau n’ont cessé d’inventer une poétique de la politique », il résume ce livre. C’est surtout les deux « Manifestes » (l’un réunissant deux textes) qui ont attiré mon attention. Ils proposent un projet global de civilisation et font l’éloge des « produits » de haute nécessité. D’autres voix moins connues s’ajoutent aux deux monstres sacrés : Ernest Breleur (peintre), Gérard Delver, (metteur en scène, écrivain, interprète...), Serge Domi (sociologue)... qui induisent la nature de ces indispensables. Et la manière d’y arriver, qui, si elle est dans ce manifeste centrée sur la Martinique et la Guadeloupe, concerne tous les citoyens avides de démocratie : « Ce mouvement se doit donc de fleurir en vision politique, laquelle devrait ouvrir à une force politique de renouvellement et de projection apte à nous faire accéder à la responsabilité de nous-mêmes par nous-mêmes et au pouvoir de nous-mêmes sur nous-mêmes ». Les auteurs n’imaginent pas seulement une île Martiniquaise devenant le paradis du bio, en s’appuyant sur indispensable banane pour l’économie du pays ils imaginent un cercle vertueux permettant la prospérité partagée, respectueuse de l’environnement. C’est un alliage de terroir et d’universalisme, de mémoire et de vision d’avenir. Aprézan, il faut passer à autre chose ... « Mais la liberté ne peut provenir d’en haut » C’est surtout très bien écrit...
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la lettre d'information de la Découverte
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !