Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265154759
Code sériel : POLS
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 210 mm
Nouveauté

Mirrorland - "Diablement intelligent." Stephen King, Thriller Nouveauté 2021

Héloïse ESQUIE (Traducteur)
Date de parution : 26/08/2021
  • Un thriller dans lequel les souvenirs nous jouent parfois des tours
  • Un roman labyrinthe à l'atmosphère intense
"Diablement intelligent" Stephen King
"Un conte troublant, un vrai labyrinthe" New York Times
"Carole Johnstone s'inscrit dans la lignée de Gillian Flynn et de Stephen King" Greer Hendricks



Cat est partie s’installer à Los Angeles, loin de sa ville natale d’Edimbourg, et de sa sœur jumelle, El, dont elle est sans nouvelles depuis...
"Diablement intelligent" Stephen King
"Un conte troublant, un vrai labyrinthe" New York Times
"Carole Johnstone s'inscrit dans la lignée de Gillian Flynn et de Stephen King" Greer Hendricks



Cat est partie s’installer à Los Angeles, loin de sa ville natale d’Edimbourg, et de sa sœur jumelle, El, dont elle est sans nouvelles depuis de longues années. La première partie de sa vie semble effacée de sa mémoire. Mais le jour où elle apprend la disparition inquiétante de sa sœur, elle décide de rentrer en Ecosse.
La police locale l’attend en effet pour l’interroger. Peu après son arrivée, des messages apparaissent en divers endroits de la maison, tels des indices dans une chasse au trésor. Tous font référence à Mirrorland, le pays imaginaire que les deux sœurs s’étaient inventé dans leur enfance, à la fois terrain de jeu et refuge personnel.
 
Qui sème ces indices ? Qu’est-il véritablement arrivé à El ? Cat comprend alors qu’elle devra déverrouiller sa mémoire pour comprendre le présent.

Traduit de l’anglais par Héloïse Esquié
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265154759
Code sériel : POLS
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ya2meufs_qui_lisentetvoyagent Posté le 14 Septembre 2021
    👭COEURS SIAMOIS👭 Cat est de retour dans sa ville natale d'Edimbourg où sa sœur El est portée disparue. Les 2 femmes sont fâchées depuis des années mais comment rompre le lien si fort qui unit des jumelles ? Particulièrement des jumelles miroir, 100% connectées. Cat en est persuadée, si sa sœur était morte, elle l'aurait ressenti dans ses tripes, dans ses os, dans son sang. D'ailleurs, dans leur maison d'enfance, elle découvre des messages qui semblent avoir été cachés à son intention par El. Des messages comme un jeu de piste dans les recoins de Mirrorland, le pays imaginaire peuplé de sorcières et de pirates qu'elles s'étaient crée autrefois... Pour son premier roman, Carole Johnstone signe une œuvre aux thématiques riches, entre thriller psychologique, chronique familiale et récit fantasmagorique. Un double portrait en miroir, une exploration des liens gémellaires et des mécanismes complexes du souvenir. Pourquoi les réminiscences d'enfance sont-elles si trompeuses ? Comment le cerveau s'arrange avec le passé ? Ce sujet, passionnant, nous a interpellées, presque autant que l'intrigue criminelle et son twist final étonnant. Alors, ce roman sur fond de secrets de famille vous tente ?
  • Sothi Posté le 13 Septembre 2021
    Douze ans que Cat n'a pas vu sa soeur jumelle, douze ans que la jeune femme a fuit son passé jusqu'à mettre un océan entre elle et les autres. Mais aujourd'hui, Cat doit revenir : sa soeur, El, a disparu. Et voici Cat obligée de se replonger dans la maison et les souvenirs de son enfance, elle dont la nature est d'oublier. Parce que le passé est la clé... Livre lourd en référence, Mirrorland possède une narration bien construite, captivante et nous conte ainsi l histoire de deux soeurs n'ayant que leur imagination pour grandir et se sauver elles mêmes. Malgré les longueurs du début, l'histoire est efficace, maîtrisée dans son ton doux et amer et son étude de la mémoire. Les pages se tournent, s'enchaînent, jusqu au dernier mot, jusqu au point final. Une belle lecture, digne d'intérêt et toute en nuances.
  • gwen1401 Posté le 13 Septembre 2021
    J'ai commencé la lecture avec un début d'intrigue flou et compliqué. J'ai eu beaucoup de mal avec les personnages. Cependant, j'étais curieuse de comprendre ce qu'il se cachait derrière la disparition de la jumelle. Qui est coupable ? Qui est victime ? Qui ment ? Qui cherche vraiment la vérité ? La fin m'a fait dire que l'auteure m'avait bien menée en bateau malgré tout et j'ai apprécié cet épilogue. Sauf que malheureusement dans l'ensemble, cela reste très mitigé pour moi ... Je ne sais pas si cette histoire restera longtemps gravé dans ma mémoire...
  • Amnezik666 Posté le 9 Septembre 2021
    J’avoue que la prise de contact avec ce roman ne s’est pas forcément passée aussi bien que je l’espérais, j’ai en effet eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue et à accrocher aux personnages. Heureusement le mix réussi entre le thriller psychologique et la chasse au trésor et l’ambiguïté grandissante de certains protagonistes ont fini par me faire oublier ces débuts difficiles. Il faut dire que Carole Johnstone sait y faire quand il s’agit de nous faire douter de ses personnages (le lecteur aura bien du mal à démêler le vrai du faux autour de El, Ross et même Cat). Qu’est-il réellement arrivé à El ? Pourquoi les deux sœurs étaient-elles brouillées depuis plus de dix ans ? Et surtout que s’est-il passé cette nuit du 4 septembre 1998 où tout a basculé ? À travers un jeu de piste macabre (sous forme d’une chasse au trésor parsemé d’indices) orchestré par sa sœur, Cat va redécouvrir le Mirrorland, un monde imaginaire que les deux sœurs avaient créé pour échapper à la réalité ; un voyage dans le passé qui va faire remonter les souvenirs refoulés des traumatismes de leur enfance. Le récit à la première personne nous permet de suivre... J’avoue que la prise de contact avec ce roman ne s’est pas forcément passée aussi bien que je l’espérais, j’ai en effet eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue et à accrocher aux personnages. Heureusement le mix réussi entre le thriller psychologique et la chasse au trésor et l’ambiguïté grandissante de certains protagonistes ont fini par me faire oublier ces débuts difficiles. Il faut dire que Carole Johnstone sait y faire quand il s’agit de nous faire douter de ses personnages (le lecteur aura bien du mal à démêler le vrai du faux autour de El, Ross et même Cat). Qu’est-il réellement arrivé à El ? Pourquoi les deux sœurs étaient-elles brouillées depuis plus de dix ans ? Et surtout que s’est-il passé cette nuit du 4 septembre 1998 où tout a basculé ? À travers un jeu de piste macabre (sous forme d’une chasse au trésor parsemé d’indices) orchestré par sa sœur, Cat va redécouvrir le Mirrorland, un monde imaginaire que les deux sœurs avaient créé pour échapper à la réalité ; un voyage dans le passé qui va faire remonter les souvenirs refoulés des traumatismes de leur enfance. Le récit à la première personne nous permet de suivre l’intrigue du point de vue de Cat, avec elle on redécouvre son passé pour dénouer les événements du présent (la disparition en mer de sa sœur… accident, suicide ou homicide ?). Au départ la situation paraît très embrouillée, mais heureusement les choses se précisent peu à peu. Ce qui ne signifie pas pour autant que tout devient limpide comme de l’eau de roche, au contraire le lecteur n’a pas fini de douter et de s’interroger. Les multiples rebondissements rebattent totalement les cartes, trop peut-être… j’ai trouvé en effet que l’ultime retournement de situation était un peu (beaucoup) too much, idem pour les explications qui suivront ; du coup la crédibilité de l’intrigue prend du plomb dans l’aile. Pour qu’un thriller psychologique fonctionne, il faut que les personnages soient particulièrement crédibles, c’est heureusement le cas ici. Le trio formé par Cat, El et Ross est très réussi et vous donnera bien du fil à retordre. Les personnages secondaires ne sont pas pour autant laissés pour compte, je pense notamment au duo d’enquêteurs formé par Rafiq et Logan. L’intrigue est plutôt bien ficelée (machiavélique parfois) malgré quelques bémols. L’idée de combiner le passé et le présent est une idée plutôt bien trouvée et bien exploitée, idem pour l’essentiel de l’intrigue qui se joue quasiment à huis clos. Force est toutefois de reconnaître que pour son premier roman Carole Johnstone n’a pas fait le choix de la simplicité, ça force le respect.
    Lire la suite
    En lire moins
  • loeilnoir Posté le 9 Septembre 2021
    Catriona Mac Auley vit en Californie, loin de son Ecosse natale et de sa sœur jumelle Ellice, avec qui elle est en froid depuis des années. Lorsqu’Ellice disparait mystérieusement en mer lors d’une sortie solitaire sur son voilier, Cat décide de rentrer en Ecosse. Malgré le différent qui les sépare, leur lien gémellaire semble plus fort que tout : Cat est en effet persuadée qu’El est vivante car elle reçoit depuis son arrivée des mails accusant étrangement son beau-frère Ross de la disparition de sa sœur. D’étranges messages apparaissent également en divers endroits de leur maison, qui n’est autre que le lieu où elles ont passé leur enfance en compagnie d’une mère paranoïaque et d’un grand-père dément. Ces messages font référence au Mirrorland, un pays imaginaire que les deux sœurs s’étaient inventé pour terrain de jeu et refuge personnel, qui se transforme dés lors en jeu de piste pour inciter Cat à retrouver sa sœur. Qu’est-elle devenue? El est-elle vivante ou morte? Qui envoie ces indices? Cat devra accepter de renouer avec son passé pour découvrir la vérité. La couverture de ce roman m’a terriblement intriguée: le titre, l’image et l’avis de Stephen King... Je l’ai espéré tout l’été et lorsque... Catriona Mac Auley vit en Californie, loin de son Ecosse natale et de sa sœur jumelle Ellice, avec qui elle est en froid depuis des années. Lorsqu’Ellice disparait mystérieusement en mer lors d’une sortie solitaire sur son voilier, Cat décide de rentrer en Ecosse. Malgré le différent qui les sépare, leur lien gémellaire semble plus fort que tout : Cat est en effet persuadée qu’El est vivante car elle reçoit depuis son arrivée des mails accusant étrangement son beau-frère Ross de la disparition de sa sœur. D’étranges messages apparaissent également en divers endroits de leur maison, qui n’est autre que le lieu où elles ont passé leur enfance en compagnie d’une mère paranoïaque et d’un grand-père dément. Ces messages font référence au Mirrorland, un pays imaginaire que les deux sœurs s’étaient inventé pour terrain de jeu et refuge personnel, qui se transforme dés lors en jeu de piste pour inciter Cat à retrouver sa sœur. Qu’est-elle devenue? El est-elle vivante ou morte? Qui envoie ces indices? Cat devra accepter de renouer avec son passé pour découvrir la vérité. La couverture de ce roman m’a terriblement intriguée: le titre, l’image et l’avis de Stephen King... Je l’ai espéré tout l’été et lorsque que je l’ai obtenu via Netgalley, je me suis littéralement jetée dessus. Excellent choix !!! Le roman n’est pas parfait mais l’univers dans lequel il m’a entrainé m’a complétement séduite. Je parle d’emblée des points négatifs pour m’en débarrasser : j’ai compris certaines choses après coup, certains éléments manquant de clarté ou étant juste sous-entendus. A la moitié du livre, la redondance des messages et mails reçus anonymement et demeurant toujours inexpliqués commençait à devenir lassante: peut-être que certaines longueurs auraient pu être évitées? Mais tout cela n’est pas grave, car j’ai adoré ce roman pour plusieurs raisons. Tout d’abord l’atmosphère étrange de cette maison victorienne dont l’auteur nous révèle les moindres recoins, un véritable labyrinthe qui semble se mouvoir au gré des souvenirs de Cat. Des souvenirs qui ont plus de vingt ans et qui ne semblent pas très fiables. Cat se replonge dans l’univers qu’elle a créé avec sa sœur jumelle, un monde à la fois merveilleux et cauchemardesque peuplé de personnages fantasmagoriques inspirés d’une littérature dont les abreuve leur mère. De ces contes et récits d’aventures est issue une effrayante panoplie de clowns, fées, pirates et sorcières qui animent le Mirroland, un pays imaginaire dont il faut pourtant se méfier. Comme dans certains romans de Stephen King, on retrouve ici le thème de l’enfance notamment dans sa puissance créative. Les deux sœurs, cloîtrées chez elles, nourries de littératures fantastiques, se sont échappées de la réalité par leur imaginaire. J’ai aimé le sens du détail dans l’écriture, même si je pense que la traduction manque parfois de justesse. La relation entre Cat, El et Ross m’a semblé assez caricaturale, j’ai préféré ces personnages dans les passages consacrés à leur enfance. Malgré ses défauts, je trouve que ce roman est un sacré bon thriller, par contre je conseille de le lire en étant absolument AU CALME, et ce en raison des passages non dissociés entre le passé et le présent. Il m’a été possible de le lire « coupée du monde » pour véritablement « être dedans » et l’apprécier, mais en d’autres circonstances je serai passée à côté. Je remercie les Editions Fleuve et NetGalley pour cette lecture originale.
    Lire la suite
    En lire moins
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.