Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714480910
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

MotherCloud

Michael BELANO (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 05/03/2020
Effrayant hommage à Ray Bradbury, Margaret Atwood ou George Orwell, MotherCloud nous entraîne dans un monde où le Big Business aurait supplanté Big Brother, un monde d’une perversion totale, pas si éloigné du nôtre.
Ex-petit patron désormais ruiné, Paxton n’aurait jamais pensé devoir intégrer une unité MotherCloud, cette superstructure de l’e-commerce qui a dévoré la moitié de l’économie mondiale. Pourtant, dans une société n’ayant plus rien à offrir, comment peut refuser un job qui propose non seulement un salaire, mais aussi un toit et... Ex-petit patron désormais ruiné, Paxton n’aurait jamais pensé devoir intégrer une unité MotherCloud, cette superstructure de l’e-commerce qui a dévoré la moitié de l’économie mondiale. Pourtant, dans une société n’ayant plus rien à offrir, comment peut refuser un job qui propose non seulement un salaire, mais aussi un toit et à manger ?

La jeune Zinnia non plus n’aurait jamais pensé rejoindre MotherCloud, mais sa mission est tout autre : une révolution est en marche dont elle est le bras armé. Devenir salariée n’est qu’un premier pas pour infiltrer le système, en percer les secrets. Le détruire.
   
Dans cet univers où tout est calculé, paramétré, surveillé, où l’humain disparaît au profit de la rentabilité, où l’individu n’est qu’un algorithme, Zinnia et Paxton réalisent bientôt qu’il est impossible de dévier. À moins d’être prêt à se sacrifier ?

Car derrière sa façade d’entreprise idéale, MotherCloud est une machine à broyer, impitoyable à l’égard de ceux qui oseraient se rebeller.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714480910
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Effrayant et tellement plausible, bienvenue dans le monde de demain, où le big business a enterré la liberté de penser. »
Alafair Burke

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Zazaboum Posté le 4 Mai 2021
    Une bonne dystopie avec un côté thriller prononcé qui peut donner des frissons tellement elle pourrait être une des continuités de notre époque et de nos agissements ! Réchauffement planétaire et désertification, effondrement monétaire et quasi-monopole du commerce par MotherCloud. Un Amazon poussé à l’extrême où les employés travaillent et y vivent dans ce qui s’avère être des cellules monastiques ! Perpétuellement pistés par leur montre qui leur permet d’ouvrir les portes qu’ils sont en droit d’ouvrir ; de les évaluer au travail selon des temps déterminés et chronométrés ! Liberté et libre arbitre n’ont plus aucune valeur ! Le créateur de cette société, à la veille de mourir, tient un blog où il raconte sa vie et sa vision de l’aide qu’il a apporté au Monde ; un ancien pdg d’une petite entreprise ruinée par MotherCloud s’y fait embaucher pour se venger et va tomber amoureux de l’espionne-terroriste ! On mélange le tout ça fait une bonne histoire ! Pendant un moment j’ai trouvé que l’histoire manquait de peps mais pour finir le rythme est très bien et l’auteur démontre très bien la vie répétitive et sans surprise ! J’ai trouvé la fin un peu précipitée avec une question dont... Une bonne dystopie avec un côté thriller prononcé qui peut donner des frissons tellement elle pourrait être une des continuités de notre époque et de nos agissements ! Réchauffement planétaire et désertification, effondrement monétaire et quasi-monopole du commerce par MotherCloud. Un Amazon poussé à l’extrême où les employés travaillent et y vivent dans ce qui s’avère être des cellules monastiques ! Perpétuellement pistés par leur montre qui leur permet d’ouvrir les portes qu’ils sont en droit d’ouvrir ; de les évaluer au travail selon des temps déterminés et chronométrés ! Liberté et libre arbitre n’ont plus aucune valeur ! Le créateur de cette société, à la veille de mourir, tient un blog où il raconte sa vie et sa vision de l’aide qu’il a apporté au Monde ; un ancien pdg d’une petite entreprise ruinée par MotherCloud s’y fait embaucher pour se venger et va tomber amoureux de l’espionne-terroriste ! On mélange le tout ça fait une bonne histoire ! Pendant un moment j’ai trouvé que l’histoire manquait de peps mais pour finir le rythme est très bien et l’auteur démontre très bien la vie répétitive et sans surprise ! J’ai trouvé la fin un peu précipitée avec une question dont j’aurais aimé avoir la réponse, même si ça n’aurait rien changé au dénouement. Challenge MAUVAIS GENRE 2021 Lecture THEMATIQUE mai 2021 : Littérature étrangère
    Lire la suite
    En lire moins
  • Demaho64 Posté le 2 Mai 2021
    Certainement pas du niveau d'un 1984 ou d'un Fahrenheit 451 mais c'est un plutôt bon thriller d'anticipation , très addictif et facile à lire : les personnages sont attachants et la fin assez réussie ...La portée philosophique n'a pas changé ma vie mais j'ai passé un bon moment .
  • Pat0212 Posté le 25 Avril 2021
    Bienvenue à MotherCloud, une entreprise de commerce en ligne qui a supplanté tous les autres commerces des USA et pratiquement du monde entier, toute ressemblance avec Amazon, Alibaba ou d’autres sites n’est pas fortuite, évidemment. Rob Hart nous présente un futur tellement proche que nous pouvons le toucher du doigt, tout y semble si réaliste et vrai, hormis la crise climatique, qui est bien plus avancée dans le livre que dans la réalité, mais si nous continuons ainsi, nous y courons. Nous suivons trois protagonistes : Paxton, un ancien gardien de prison, qui a crée son entreprise avant de se voir ruiner par MotherCloud et qui n’a d’autres possibilités que d’y postuler, Zinnia, une gentille fille qui est en réalité une espionne industrielle chargée d’étudier le système énergétique et Gibson Wells, le fondateur de l’entreprise, atteint d’un cancer en phase terminale, qui fait une dernière tournée dans les Cloud et explique son projet sur son blog. Leurs points de vue alternent pour former un roman choral. La vie est devenue presque impossible à l’extérieur du fait des ravages causés à l’environnement : chaleur caniculaire, montée des eaux et pollution. L’économie ne se porte pas mieux, MotherCloud a peu à peu supplanté tous... Bienvenue à MotherCloud, une entreprise de commerce en ligne qui a supplanté tous les autres commerces des USA et pratiquement du monde entier, toute ressemblance avec Amazon, Alibaba ou d’autres sites n’est pas fortuite, évidemment. Rob Hart nous présente un futur tellement proche que nous pouvons le toucher du doigt, tout y semble si réaliste et vrai, hormis la crise climatique, qui est bien plus avancée dans le livre que dans la réalité, mais si nous continuons ainsi, nous y courons. Nous suivons trois protagonistes : Paxton, un ancien gardien de prison, qui a crée son entreprise avant de se voir ruiner par MotherCloud et qui n’a d’autres possibilités que d’y postuler, Zinnia, une gentille fille qui est en réalité une espionne industrielle chargée d’étudier le système énergétique et Gibson Wells, le fondateur de l’entreprise, atteint d’un cancer en phase terminale, qui fait une dernière tournée dans les Cloud et explique son projet sur son blog. Leurs points de vue alternent pour former un roman choral. La vie est devenue presque impossible à l’extérieur du fait des ravages causés à l’environnement : chaleur caniculaire, montée des eaux et pollution. L’économie ne se porte pas mieux, MotherCloud a peu à peu supplanté tous les commerces, les gouvernements sont corrompus et se laissent dicter leur conduite par le géant qui livre tout ce qu’on veut très rapidement par drone. Les MotherCloud sont d’immenses complexes, de la taille d’une petite ville où des ouvriers réduits à l’état de numéros font un travail abrutissant, surtout les préparateurs, vivent dans des cages à lapins et consomment sur place. Ce roman est vraiment une réussite, à la fois dystopie et thriller, il nous décrit un futur pas si improbable et sans doute déjà une réalité pour les employés de certaines entreprises d’e-commerce. Le suspense est très bien entretenu et les pages défilent. Paxton est un personnage vraiment très réussi, qui démontre bien l’emprise que ce système peut avoir sur les individus pour en faire des moutons dociles. Il a travaillé des années pour pouvoir créer sa propre entreprise, a été ruiné par MotherCloud et s’y fait embaucher par nécessité. Il est plein de rancoeur envers Gibson, mais très vite son besoin d’approbation et d’un certain confort lui fait accepter le système et y participer activement. Il lui faut beaucoup de temps pour voir la corruption de l’organisation. Il subit les évènements et ne fait aucun choix, c’est finalement plus facile de croire ce que les disent ses supérieurs que de réfléchir par lui même. Le personnage de Gibson est aussi très intéressant. Il explique son projet, qui partait sur de bonnes intentions, mais chacun sait que l’enfer est pavé de bonnes intentions, surtout l’enfer que l’on fait subir aux autres pour s’enrichir sans limite, tout en croyant – hypocritement ou non – agir pour le bien commun. Il a complètement perdu de vue la réalité. Au niveau de la forme, ce roman est très bien écrit, très fluide et sans patois de Canaan comme c’est souvent le cas avec les dystopies. Certains paragraphes sont répétitifs, pour marquer le déroulement de la vie des héros qui travaillent, dorment consomment et recommencent le même cycle indéfiniment. Ils ne sont pas surveillés par des caméras mais pistés par leur montre GPS, ils sont espionnés et évalués en permanence, menacés de licenciement si leur évaluation ne comporte qu’une étoile. Ce roman addictif rend hommage à Orwell, Bradbury et Atwood, il nous montre ce que peut être un monde où le capitalisme débridé, l’ultra-libéralisme et le consumérisme sont poussés à leurs extrémités. Il est effrayant et devrait nous interroger sur notre vision de la vie et nos réels besoins. Merci à Netgalley et aux Editions Belfond pour ce superbe roman à ne pas manquer. #MotherCloud #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • yann72000 Posté le 8 Avril 2021
    Intéressante anticipation de ce que sera certainement le monde lorsque l'effondrement énergétique puis le dérèglement climatique auront permis à Amazon, pour l'Ouest et à Alibaba-Aliexpress pour l'Est, de prendre tous les pouvoirs. Intéressant aussi d'imaginer ce que nous deviendrons lorsque certains d'entre nous n'auront pas le passeport vaccinal comme ceux de Mothercloud qui n'ont pas la montre. Le roman manque de profondeur et d'analyse contrairement à Ecotopia de Callenbach, du coup je reste un peu sur ma faim, j'aurais aimé lire le point de vue de Hart sur la vie dans ce monde en dehors de Mothercloud. Mais ce n’est pas grave, je l'imagine et d'autres romans plus dystopiques, notamment dans la littérature kidult comme Les Fragmentés, le Labyrinthe, Hunger Games (auquel j'ai pensé immédiatement en voyant ces riches amis du régime actuel et y appartenant s'amuser et aller au restau, alors que des gens du peuple prenaient des amendes pour avoir dégusté un rosé sur la plage)... donnent très bien une vision d'un monde invivable soumis aux diktats des lobbies et des riches. Donc pour moi il s'agit plus d'anticipation que de dystopie car le réel est plus prégnant dans Mothercloud que dans les dystopies qui semblent encore assez lointaines... Intéressante anticipation de ce que sera certainement le monde lorsque l'effondrement énergétique puis le dérèglement climatique auront permis à Amazon, pour l'Ouest et à Alibaba-Aliexpress pour l'Est, de prendre tous les pouvoirs. Intéressant aussi d'imaginer ce que nous deviendrons lorsque certains d'entre nous n'auront pas le passeport vaccinal comme ceux de Mothercloud qui n'ont pas la montre. Le roman manque de profondeur et d'analyse contrairement à Ecotopia de Callenbach, du coup je reste un peu sur ma faim, j'aurais aimé lire le point de vue de Hart sur la vie dans ce monde en dehors de Mothercloud. Mais ce n’est pas grave, je l'imagine et d'autres romans plus dystopiques, notamment dans la littérature kidult comme Les Fragmentés, le Labyrinthe, Hunger Games (auquel j'ai pensé immédiatement en voyant ces riches amis du régime actuel et y appartenant s'amuser et aller au restau, alors que des gens du peuple prenaient des amendes pour avoir dégusté un rosé sur la plage)... donnent très bien une vision d'un monde invivable soumis aux diktats des lobbies et des riches. Donc pour moi il s'agit plus d'anticipation que de dystopie car le réel est plus prégnant dans Mothercloud que dans les dystopies qui semblent encore assez lointaines même si la dictature sanitaire actuelle nous en approche, ainsi que l'effondrement monétaire/économique (les cryptomonnaies) qui a commencé, l'effondrement énergétique dans une 10aine d'années puis l'effondrement climatique nous rendent ce futur de plus en plus possible. Un bon bouquin à lire donc !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nine33 Posté le 26 Mars 2021
    Un monde fantastique, du travail pour tous, avec logement, assurance santé, bref le rêve. C'est le monde du futur avec MotherCloud. Bien sûr hors MotherCloud point de salut : épidémie, canicule, plus d'eau ni de nourriture. Ce roman est très bien pensé, il fait surtout froid dans le dos, car comme Atwood ou Orwell, l'auteur part de bases concrètes pour les pousser à l'extrème, un peu comme dans Black Mirror. Accrochez-vous on est déjà dans MotherCloud. Un gros coup de coeur pour moi.

les contenus multimédias

Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.

Lisez maintenant, tout de suite !