Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714493187
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Nid de guêpes

Véronique ROLAND (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 06/02/2020
Venin d’amour est-il mortel ? Obsession, jalousie, folie et faux-semblants… Après Ce qui ne tue pas, la reine du polar anglais frappe encore.Après Ce qui ne tue pas, la reine du suspense à l’anglaise frappe encore et livre un roman haletant, venimeux, aux apparences aussi trompeuses que dérangeantes.
  
Anna est une femme bien. En tout cas, c’est ce qu’elle se raconte. Oui, elle a commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ? Directrice d’école, mère de famille, épouse aimante, Anna a enterré son passé, reconstruit sa vie.
Puis, un jour, une voix à la radio : celle de...
Anna est une femme bien. En tout cas, c’est ce qu’elle se raconte. Oui, elle a commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ? Directrice d’école, mère de famille, épouse aimante, Anna a enterré son passé, reconstruit sa vie.
Puis, un jour, une voix à la radio : celle de Scott, l’homme qu’elle a aimé follement ; celui qui l’a brisée et qu’elle a vu mourir quatorze ans plus tôt.
Anna panique. Comment préserver son monde de mensonges si fragile ? Qui est-elle vraiment ? Et où trouver de l’aide ? 
Car Scott a proféré une menace : dans une semaine, il livrera les noirs secrets d’Anna au pays tout entier. Sept jours pour le traquer, le stopper, le détruire. Mais comment lutter contre un fantôme ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714493187
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

" Difficile de deviner la fin de cette histoire angoissante à souhait. Décidément les différentes reines du polar anglais ne manquent ni de talent ni d'imagination ! "
Florence Dalmas / Le Dauphiné Libéré
" Le début d'un suspens haletant, avec ses fausses pistes à foison, qui confirme le statut de Rachel Abbott comme nouvelle prêtresse du thriller à l'anglaise. "
Cine Tele Revue

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bebi Posté le 9 Juin 2020
    Anna a une vie merveilleuse. Directrice d’école, mariée à un homme formidable, mère de deux adorables enfants, et vivant dans une belle maison, cette jeune femme a vraiment tout pour être heureuse. Jusqu’au jour où elle entend, dans une émission de radio qu’elle aime suivre, une histoire ressemblant étrangement à la sienne, et qu’elle tient à laisser enfouie dans son passé. Le doute s’installe. La voix qu’elle a entendue ne peut pas être réelle, puisqu’elle appartient à une personne décédée depuis longtemps. Mais d’autres événements la bouleversent encore davantage, et qui vont lentement, sournoisement, faire basculer toute sa vie… J’ai déjà lu d’autres romans de cet auteur. Et j’ai chaque fois été totalement conquise. L’histoire démarre sans un nuage à l’horizon, et peu à peu tout s’assombrit. Des éléments, distillés à petite dose tout au long de la lecture, nous amène à un final que l’on n’a pas vu venir. Et j’aime ENORMEMENT cette façon de faire. Rachel Abbott la maîtrise à la perfection, je dois dire. Anna est un très bon personnage principal. Dotée d’émotions diverses, et capable de prendre des décisions, elle a aussi une face cachée qui façonne l’intrigue de l’histoire. De quoi rendre son histoire,... Anna a une vie merveilleuse. Directrice d’école, mariée à un homme formidable, mère de deux adorables enfants, et vivant dans une belle maison, cette jeune femme a vraiment tout pour être heureuse. Jusqu’au jour où elle entend, dans une émission de radio qu’elle aime suivre, une histoire ressemblant étrangement à la sienne, et qu’elle tient à laisser enfouie dans son passé. Le doute s’installe. La voix qu’elle a entendue ne peut pas être réelle, puisqu’elle appartient à une personne décédée depuis longtemps. Mais d’autres événements la bouleversent encore davantage, et qui vont lentement, sournoisement, faire basculer toute sa vie… J’ai déjà lu d’autres romans de cet auteur. Et j’ai chaque fois été totalement conquise. L’histoire démarre sans un nuage à l’horizon, et peu à peu tout s’assombrit. Des éléments, distillés à petite dose tout au long de la lecture, nous amène à un final que l’on n’a pas vu venir. Et j’aime ENORMEMENT cette façon de faire. Rachel Abbott la maîtrise à la perfection, je dois dire. Anna est un très bon personnage principal. Dotée d’émotions diverses, et capable de prendre des décisions, elle a aussi une face cachée qui façonne l’intrigue de l’histoire. De quoi rendre son histoire, à l’air si respectable, totalement chaotique. J’ai lu ce roman en quelques heures, ayant du mal à décrocher de l’histoire. Et je peux vous dire qu’il y a pas mal de rebondissements bien intéressants. Et le final est totalement inattendu! Tous les lecteurs de thriller, de romans à rebondissements, vont apprécier ce roman! Je ne peux d’ailleurs que le leur recommander!
    Lire la suite
    En lire moins
  • alapagedesuzie Posté le 19 Mai 2020
    Je n’en suis pas à mon premier roman de cette auteure. Après avoir lu La disparue de Noël et Ce qui ne tue pas, j’ai appris à apprécier son style narratif et sa plume, mais surtout c’est le suspense qu’elle réussit à créer au sein de ses intrigues qui me pousse à toujours vouloir lire ses nouvelles parutions. Au cours de ce roman, j’étais curieuse de savoir si Anna allait s’en sortir et trouver cette personne qui se nomme Scott. Est-ce bien lui ou bien quelqu’un qui a découvert son passé et qui cherche à la punir? Malheureusement, j’ai vu arriver le dénouement et le coupable est apparu assez rapidement dans ma ligne de mire. Et c’est bien dommage! Malgré tout, je voulais savoir comment Anna allait le découvrir et si elle allait s’en sortir sans que sa vie s’écroule autour d’elle. Il était intéressant de revenir sur les événements de son passé afin d’en apprendre un peu plus sur ce qu’elle avait vécu avec Scott lorsqu’elle était à l’université. Ainsi, l’auteure me permettait d’en apprendre un peu plus sur les liens qui s’étaient établis entre le passé et le présent, mais également entre les divers protagonistes. Je ne suis pas certaine... Je n’en suis pas à mon premier roman de cette auteure. Après avoir lu La disparue de Noël et Ce qui ne tue pas, j’ai appris à apprécier son style narratif et sa plume, mais surtout c’est le suspense qu’elle réussit à créer au sein de ses intrigues qui me pousse à toujours vouloir lire ses nouvelles parutions. Au cours de ce roman, j’étais curieuse de savoir si Anna allait s’en sortir et trouver cette personne qui se nomme Scott. Est-ce bien lui ou bien quelqu’un qui a découvert son passé et qui cherche à la punir? Malheureusement, j’ai vu arriver le dénouement et le coupable est apparu assez rapidement dans ma ligne de mire. Et c’est bien dommage! Malgré tout, je voulais savoir comment Anna allait le découvrir et si elle allait s’en sortir sans que sa vie s’écroule autour d’elle. Il était intéressant de revenir sur les événements de son passé afin d’en apprendre un peu plus sur ce qu’elle avait vécu avec Scott lorsqu’elle était à l’université. Ainsi, l’auteure me permettait d’en apprendre un peu plus sur les liens qui s’étaient établis entre le passé et le présent, mais également entre les divers protagonistes. Je ne suis pas certaine d’avoir bien saisi le personnage d’Anna. Difficile de s’y retrouver. Elle semble s’adapter tellement facilement aux situations. N’empêche que l’auteure réussie bien à nous communiquer le sentiment de peur intense qu’Anna ressent et c’est principalement cette tension qui m’a gardé accrochée au récit. Comme je le mentionnais précédemment, j’ai découvert assez rapidement si c’était Scott ou non qui s’en prenait ainsi à Anna. Et malgré le dénouement de cette course folle contre la montre, je suis restée abasourdie par les dernières lignes du roman. Eh bien là, Rachel Abbott m’a bien eu! Depuis que j’ai terminé le roman que je reste avec cette finale en tête.
    Lire la suite
    En lire moins
  • brinvilliers Posté le 2 Mai 2020
    Anna est directrice d'école, son mari Dominic suite à un accident garde leurs enfants. La vie suit son cours jusqu'à ce qu'Anna entend à la radio une voix qu'elle connaît. Scott ne peut pas divulguer leur passé puisqu'il est mort. Anna sait que Dominic ne lui pardonnera pas de lui avoir cacher cet horrible secret, elle doit donc tout faire pour empêcher cela. Tom inspecteur de police doit se débattre entre deux meurtres à résoudre et sa vie privée en lambeaux. Anna est-elle celle que l'on croît ? On tourne les pages avec frénésie car chaque chapitre apporte quelque de chose de nouveau, et lorsqu'on referme le livre il est déjà fini.
  • Dominique84 Posté le 11 Avril 2020
    Mieux vaut dard que jamais ! Sous l'emprise d'un premier amour sans scrupule, cette jeune femme a signé autrefois un bien dangereux contrat. Les années ont passé dans une relative sérénité et alors qu'elle pensait être parvenue à trouver un équilibre dans sa vie familiale (elle est mariée et a 2 enfant) et professionnelle (elle est directrice d’une école), un revenant surgi du passé s'acharne sur elle et menace cet apparent équilibre. C'est toute sa vie qui va basculer, elle va devoir payer ses dettes cette fois…   Qui est donc cette femme aux apparences irréprochables ? Quel est ce passé inavouable qui continue à la hanter chaque jour ? Rachel Abbot construit son intrigue page après page, (à mon goût trop lentement au début) puis tout à coup le rythme s’accélère et les différents morceaux du puzzle de la vie d’Anna s'imbriquent et tout devient clair pour elle comme pour nous. Une surprise nous attend cependant aux toutes dernières pages, une surprise de taille qui va transformer à jamais la vie de l'héroïne. C’est un dénouement aux multiples rebondissements qui nous attend, un dénouement digne d’un bon auteur de polar. On ne peut qu' applaudir la maîtrise de l'auteur pour attiser la curiosité... Mieux vaut dard que jamais ! Sous l'emprise d'un premier amour sans scrupule, cette jeune femme a signé autrefois un bien dangereux contrat. Les années ont passé dans une relative sérénité et alors qu'elle pensait être parvenue à trouver un équilibre dans sa vie familiale (elle est mariée et a 2 enfant) et professionnelle (elle est directrice d’une école), un revenant surgi du passé s'acharne sur elle et menace cet apparent équilibre. C'est toute sa vie qui va basculer, elle va devoir payer ses dettes cette fois…   Qui est donc cette femme aux apparences irréprochables ? Quel est ce passé inavouable qui continue à la hanter chaque jour ? Rachel Abbot construit son intrigue page après page, (à mon goût trop lentement au début) puis tout à coup le rythme s’accélère et les différents morceaux du puzzle de la vie d’Anna s'imbriquent et tout devient clair pour elle comme pour nous. Une surprise nous attend cependant aux toutes dernières pages, une surprise de taille qui va transformer à jamais la vie de l'héroïne. C’est un dénouement aux multiples rebondissements qui nous attend, un dénouement digne d’un bon auteur de polar. On ne peut qu' applaudir la maîtrise de l'auteur pour attiser la curiosité et l'intérêt du lecteur et maintenir le suspense tout le long du roman. Les mensonges et les faux-semblants ne sont jamais promesse de vie équilibrée et l'effet boomerang est toujours garanti. Quand la vérité éclate, elle fait l'effet d'une bombe atomique faisant table rase d'un passé encombrant. Il y tout à reconstruire mais sur des bases saines et comme le dit le vieil adage, mieux vaut dard que jamais ! #Niddeguepes #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • lecturesdudimanche Posté le 7 Avril 2020
    L’amour est aveugle. C’est bien souvent ce qu’on se dit quand on voit que l’un des membres d’un couple manipule son conjoint de manière insidieuse et odieuse… Lorsqu’il s’agit d’un jeune couple, une jeune femme amoureuse peut se révéler extrêmement stupide, aveuglée par les œillères d’une passion dévorante. Puis les années passent et le souvenir d’un premier amour particulièrement marquant s’estompe… ou pas, quand, comme Anna, on est toujours en train de réparer ses erreurs passées tout en construisant un présent bien différent et qu’on tente par tous les moyens de cloisonner les deux pans d’une seule et même existence… Alors quand une voix surgie du passé menace son fragile équilibre, Anna perd les pédales… Comment Scott, son premier amour, celui qui lui a fait tant de mal, peut-il s’adresser à elle sur les ondes radio alors qu’elle l’a vu mourir quatorze ans plus tôt ? Et s’il est vivant, dans quelle mesure menace-t-il d’ébranler son quotidien de femme parfaite, épouse et mère dévouée, directrice d’école respectable ? Anna va nous communiquer son stress, et bien qu’on ne nous distille les éléments de son passé qu’on compte-goutte, on ne peut s’empêcher d’angoisser avec elle, ce qui confère à ce livre le statut... L’amour est aveugle. C’est bien souvent ce qu’on se dit quand on voit que l’un des membres d’un couple manipule son conjoint de manière insidieuse et odieuse… Lorsqu’il s’agit d’un jeune couple, une jeune femme amoureuse peut se révéler extrêmement stupide, aveuglée par les œillères d’une passion dévorante. Puis les années passent et le souvenir d’un premier amour particulièrement marquant s’estompe… ou pas, quand, comme Anna, on est toujours en train de réparer ses erreurs passées tout en construisant un présent bien différent et qu’on tente par tous les moyens de cloisonner les deux pans d’une seule et même existence… Alors quand une voix surgie du passé menace son fragile équilibre, Anna perd les pédales… Comment Scott, son premier amour, celui qui lui a fait tant de mal, peut-il s’adresser à elle sur les ondes radio alors qu’elle l’a vu mourir quatorze ans plus tôt ? Et s’il est vivant, dans quelle mesure menace-t-il d’ébranler son quotidien de femme parfaite, épouse et mère dévouée, directrice d’école respectable ? Anna va nous communiquer son stress, et bien qu’on ne nous distille les éléments de son passé qu’on compte-goutte, on ne peut s’empêcher d’angoisser avec elle, ce qui confère à ce livre le statut mérité de « page-turner ». Et lorsqu’en plus, les cadavres commencent à entraver la route déjà bien dégradée de la vie d’Anna, on espère que le policier Tom Douglas (dont j’apprends qu’il n’en est pas à sa première aventure sous la plume de Rachel Abbott) arrivera à dénouer les fils de cette intrigue machiavélique. J’ai aimé l’écriture de Rachel Abbott, le sentiment d’urgence qu’elle distille dans ses lignes afin de s’assurer qu’on ne puisse pas lâcher le livre, même si, à bien des moments, le lecteur aimerait secouer Anna (la jeune et la contemporaine) afin de l’empêcher de faire systématiquement les mauvais choix. Niveau personnage, même s’il s’agissait d’une découverte pour moi, j’ai aimé suivre la vie privée un peu compliquée de l’enquêteur principal qui ramène un peu d’humanité dans le récit avec son quotidien privé crédible. Le seul bémol qui m’a empêchée de vraiment apprécier cette lecture est un dénouement qui ne m’a absolument pas prise par surprise. Une fois de plus, je pense que mon addiction aux thrillers en tout genre me rend un peu moins facile à berner et j’ai tendance à voir trop vite où les auteurs veulent m’emmener, ce qui fait que j’apprécie toujours d’autant mieux quand un dénouement me laisse pantoise, bernée, bluffée. Bref, impossible pour moi d’affirmer que les ficelles étaient réellement trop grosses, car tout ça est affaire de ressenti ! Je me souviens avoir été totalement abasourdie par l’identité du vengeur de Vindicta (souvenez-vous ici) alors que d’autres lecteurs avaient eu le nez fin. Donc, loin de moi l’idée de dire que l’auteure n’a pas assuré, mais simplement moi, elle ne m’a ni trompée, ni surprise. Mais je reste sur une note positive et je remercie BePolar et les éditions Belfond pour cette très agréable lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.