Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265155060
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 130 x 200 mm
Nouveauté

N'oublie pas les fleurs: Un Roman émouvant, Nouveauté 2021

Diane DUROCHER (Traducteur)
Date de parution : 23/09/2021
Un roman touchant, centré sur l’histoire d’amour déchirante entre un fils et sa mère condamnée et le pouvoir des souvenirs.
Se souvenir des belles choses...

Le soir du 31 décembre, Izumi rend visite à sa mère Yuriko pour les fêtes de fin d’année, mais cette dernière est absente. Il la retrouve finalement perchée sur la balançoire d’un parc voisin, où elle semble perdue. Cet événement n’est que le premier signe de...
Se souvenir des belles choses...

Le soir du 31 décembre, Izumi rend visite à sa mère Yuriko pour les fêtes de fin d’année, mais cette dernière est absente. Il la retrouve finalement perchée sur la balançoire d’un parc voisin, où elle semble perdue. Cet événement n’est que le premier signe de la maladie qui la ronge : quelques mois plus tard, il apprend qu’elle est atteinte d’Alzheimer.
À mesure que les souvenirs de Yuriko s’estompent, ceux de l’enfance d’Izumi ressurgissent. En prenant soin de sa mère – au moment où lui-même s’apprête à devenir père – Izumi tente de comprendre ce qui l’a éloigné d’elle au fil du temps, s’interroge sur le sens de leur relation. Pour retrouver l’essentiel de ce qui leur reste à présent.

Traduit du japonais par Diane Durocher
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265155060
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 130 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bookycooky Posté le 12 Septembre 2021
    Une histoire japonaise à l'époque cyber. Celle du couple Kaomi-Izumi, et de la maman de ce dernier Yuriko. On évolue dans le monde de la musique, tous les trois y étant impliqués professionnellement. le couple travaille dans une maison de disque, Yuriko est prof de piano. Mais voilà dernièrement Yuriko fait des choses bizarres....Que lui arrive-t-il ? s'inquiète son fils unique, élevé sans père. Les contrariétés du quotidien l'obligeant à faire passer sa mère au second plan, il va tarder à comprendre la gravité de la situation. Certaines maladies on en entend parler tous les jours, mais elles restent lointaines, comme si elles sévissaient dans les fables, pas dans la réalité, du moins pas dans notre réalité, et c'est ce qui arrive à Izumi.......Une maladie qui va l'obliger à retourner au passé, à réfléchir sur sa relation avec sa mère qui l'a élevée toute seule. Sa mère qui perd peu à peu la mémoire mais pas ses souvenirs. Des souvenirs dont la vivacité et la précision vont le surprendre, ces souvenirs qui sont vitales « Mettons que j'ai un accident de voiture, et que chaque partie de mon corps deviennent robotique. Tant que je conserve mes souvenirs, je reste moi. En revanche,... Une histoire japonaise à l'époque cyber. Celle du couple Kaomi-Izumi, et de la maman de ce dernier Yuriko. On évolue dans le monde de la musique, tous les trois y étant impliqués professionnellement. le couple travaille dans une maison de disque, Yuriko est prof de piano. Mais voilà dernièrement Yuriko fait des choses bizarres....Que lui arrive-t-il ? s'inquiète son fils unique, élevé sans père. Les contrariétés du quotidien l'obligeant à faire passer sa mère au second plan, il va tarder à comprendre la gravité de la situation. Certaines maladies on en entend parler tous les jours, mais elles restent lointaines, comme si elles sévissaient dans les fables, pas dans la réalité, du moins pas dans notre réalité, et c'est ce qui arrive à Izumi.......Une maladie qui va l'obliger à retourner au passé, à réfléchir sur sa relation avec sa mère qui l'a élevée toute seule. Sa mère qui perd peu à peu la mémoire mais pas ses souvenirs. Des souvenirs dont la vivacité et la précision vont le surprendre, ces souvenirs qui sont vitales « Mettons que j'ai un accident de voiture, et que chaque partie de mon corps deviennent robotique. Tant que je conserve mes souvenirs, je reste moi. En revanche, si je conserve mon corps en tant que tel, mais que mes souvenirs disparaissent, alors la personne que je suis n'est plus moi. » Coincé entre une mère atteinte de la maladie d'Alzheimer et d'un bébé qui va lui naître prochainement, alors qu'il ne sent en lui la moindre étincelle d'instinct paternel, rattrapé par un passé dont il en aurait volontiers oublié une épisode douloureuse, Izumi est submergé par de multiples questions existentielles et situations auxquelles il y est peu préparé. Mais on n'est jamais préparé à rien dans la vie, «c'est en perdant un peu de soi qu'on devient adulte ». Malgré la lourdeur du sujet, l'auteur nous offre un texte très aéré, sans lourdeur, presque apaisant, avec des réflexions intéressantes pour affronter la vieillesse, celle de nos grands-parents, nos parents et prochainement dans le futur proche ou lointain la nôtre, en anticipation. Un livre profond , intéressant , émouvant, qui nécessite de tenir les mouchoirs à portée de main. « …la spécificité des humains résidait peut-être dans leur imperfection. » Un grand merci aux Éditions Fleuve et NetGalleyFrance pour l'envoie de ce livre. #Noubliepaslesfleurs #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sharon Posté le 9 Septembre 2021
    N'oubliez pas l'eau des fleurs est une oeuvre tendre et distancié, qui nous parle du souvenir mais aussi de la filiation. Izumi est un homme qui a réussi dans la vie. Il est marié, lui et sa femme, qui se sont rencontrés dans le cadre du travail, ont une très bonne situation professionnelle. Leur métier les fait évoluer dans le monde de la musique, ils s'occupent d'artistes, les découvrent parfois, les aident à s'épanouir, ce qui n'est pas forcément facile. Le monde de la musique est une jungle comme une autre, il faut parfois oser faire des coups d'éclats. Le travail est si prenant qu'il n'a pas le temps de voir sa mère souvent. Du moins, c'est le prétexte qu'il se donne, il sait bien qu'il le pourrait, s'il le voulait. Il a ses raisons, nous le découvrirons au fil du récit, pour avoir mis une certaine distance entre lui et sa mère, même si elle tient à lui, même s'il l'aime. Du coup, il n'a pas pu voir les indices qui indiquaient le début de cette longue descente vers la mort qu'est la maladie d'Alhzeimer. Mais qui peut dire avec certitude : "je les ai bien vus ?" Il est... N'oubliez pas l'eau des fleurs est une oeuvre tendre et distancié, qui nous parle du souvenir mais aussi de la filiation. Izumi est un homme qui a réussi dans la vie. Il est marié, lui et sa femme, qui se sont rencontrés dans le cadre du travail, ont une très bonne situation professionnelle. Leur métier les fait évoluer dans le monde de la musique, ils s'occupent d'artistes, les découvrent parfois, les aident à s'épanouir, ce qui n'est pas forcément facile. Le monde de la musique est une jungle comme une autre, il faut parfois oser faire des coups d'éclats. Le travail est si prenant qu'il n'a pas le temps de voir sa mère souvent. Du moins, c'est le prétexte qu'il se donne, il sait bien qu'il le pourrait, s'il le voulait. Il a ses raisons, nous le découvrirons au fil du récit, pour avoir mis une certaine distance entre lui et sa mère, même si elle tient à lui, même s'il l'aime. Du coup, il n'a pas pu voir les indices qui indiquaient le début de cette longue descente vers la mort qu'est la maladie d'Alhzeimer. Mais qui peut dire avec certitude : "je les ai bien vus ?" Il est toujours facile de parler après coup, quand la maladie est là. Izumi va faire de son mieux, toujours. Faire de son mieux, c'est penser avant tout au bien-être de sa mère, face à l'évolution imprévisible d'une maladie dévorante. Il pèse chaque choix qu'il fait pour elle, ne cherchant jamais la solution la plus facile, mais celle qui conviendra le mieux à sa mère. Il veut croire, il veut espérer - mais la réalité le rattrape, la maladie gagne du terrain. Il est bon de rappeler que oui, on ne sait jamais comment la maladie évoluera. On connaît seulement la fin. Beaucoup de pudeur, de retenu dans ce livre, pas de scènes ou de révélations fracassantes, non, simplement maintenir les liens qu'une mère et son enfant ont pu tisser le plus longtemps possible.
    Lire la suite
    En lire moins
  • coquinnette1974 Posté le 6 Septembre 2021
    Je remercie Fleuve Editions pour l'envoi, via net galley, de : N'oublie pas les fleurs de Genki Kawamura. Le soir du 31 décembre, Izumi rend visite à sa mère Yuriko pour les fêtes de fin d’année, mais cette dernière est absente. Il la retrouve finalement perchée sur la balançoire d’un parc voisin, où elle semble perdue. Cet événement n’est que le premier signe de la maladie qui la ronge : quelques mois plus tard, il apprend qu’elle est atteinte d’Alzheimer. À mesure que les souvenirs de Yuriko s’estompent, ceux de l’enfance d’Izumi ressurgissent. En prenant soin de sa mère – au moment où lui-même s’apprête à devenir père – Izumi tente de comprendre ce qui l’a éloigné d’elle au fil du temps, s’interroge sur le sens de leur relation. Pour retrouver l’essentiel de ce qui leur reste à présent. N'oublie pas les fleurs est un très joli roman, emprunt d'une grande sensibilité. J'apprécie de plus en plus la littérature japonaise et Genki Kawamura m'a charmée de la première à la dernière page. Se souvenir des belles choses.. c'est tellement important.. et Izumi va s'en rendre compte. Alors qu'il va être papa dans quelques mois ; sa maman commence à oublier des choses.. Alzheimer... Je remercie Fleuve Editions pour l'envoi, via net galley, de : N'oublie pas les fleurs de Genki Kawamura. Le soir du 31 décembre, Izumi rend visite à sa mère Yuriko pour les fêtes de fin d’année, mais cette dernière est absente. Il la retrouve finalement perchée sur la balançoire d’un parc voisin, où elle semble perdue. Cet événement n’est que le premier signe de la maladie qui la ronge : quelques mois plus tard, il apprend qu’elle est atteinte d’Alzheimer. À mesure que les souvenirs de Yuriko s’estompent, ceux de l’enfance d’Izumi ressurgissent. En prenant soin de sa mère – au moment où lui-même s’apprête à devenir père – Izumi tente de comprendre ce qui l’a éloigné d’elle au fil du temps, s’interroge sur le sens de leur relation. Pour retrouver l’essentiel de ce qui leur reste à présent. N'oublie pas les fleurs est un très joli roman, emprunt d'une grande sensibilité. J'apprécie de plus en plus la littérature japonaise et Genki Kawamura m'a charmée de la première à la dernière page. Se souvenir des belles choses.. c'est tellement important.. et Izumi va s'en rendre compte. Alors qu'il va être papa dans quelques mois ; sa maman commence à oublier des choses.. Alzheimer guette, là, tout près.. Cette satané maladie est de plus en plus présente dans nos vies. Beaucoup d'entre nous avons un proche atteint et c'est un sujet difficile très bien traité ici. J'ai été très touché par ma lecture. Izumi a sa propre vie, il n'est pas toujours présent pour Yuriko, sa maman. Il va la voir assez régulièrement toutefois il ne se rend pas compte de son état. Pourtant sa mère décline, ses souvenirs se fond la malle et sa maison est dans un état déplorable. Très occupé par son travail, Izumi ne prend pas garde à l'état de sa maman. Il tarde à comprendre que c'est grave, qu'Alzheimer n'est pas une maladie à ignorer. Son comportement peut paraître dérangeant, mais cela se comprend car il va être papa et il a autre chose en tête que s'occuper de sa maman. Yuriko m'a parfois fait mal au cœur, ses réactions me rappellent des souvenirs. C'est triste. Je n'ai pas envie d'en dévoiler plus. Je rajouterais juste que N'oublie pas les fleurs est un bon roman que je vous invite à découvrir. Ma note : cinq étoiles.
    Lire la suite
    En lire moins
  • marggaux Posté le 31 Août 2021
    j’avais adoré son roman « Et si les chats disparaissaient du monde » Une histoire de famille… une histoire de vie et de pardon. Izumi est maintenant un adulte. Avec sa compagne, ils vont avoir un enfant. Pris dans sa vie quotidienne, son travail, son futur rôle de père… il n’a pas vu que les souvenirs s’effaçaient chez sa maman, Yuriko. Celle ci s’est bien vu décliner mais elle n’a rien dit à personne. En recherchant dans sa mémoire, Izumi va faire resurgir des événements de son enfance, pour tenter de décrypter et mieux comprendre sa relation avec sa mère. Une histoire émouvante que propose l’auteur… celle d’une relation mère fils distendue depuis des années qui va reprendre sens grâce/à cause de la maladie. L’auteur aborde avec tendresse et sensibilité la thématique de la maladie neurodégénérative qui emporte avec elle la mémoire et ne laisse aux proches que des souvenirs d’avant. Il nous parle des liens filiaux, des regrets, du pardon et de la construction identitaire. L’écriture est douce et poétique. J’ai beaucoup aimé ce bel ouvrage. Merci à @noubliepaslesfleurs et #netgalleyfrance pour ce roman touchant.
  • 4bis Posté le 23 Juillet 2021
    Une réflexion tendre et pudique sur les liens filiaux, l'identité, la maladie et la vie qui suit son cours. L'écriture est fluide, agréable et si les sujets abordés sont graves, ils le sont toujours avec une simplicité dépourvue de tout tragique, une profondeur humble et tranquille. Je recommande !
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.