Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714476173
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 408
Format : 140 x 225 mm

Oiseau de nuit

Chloé ROYER (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 10/01/2019
Après le succès de La Fille sous la glace, l’auteur aux plus de deux millions de livres vendus en Grande-Bretagne revient faire trembler la France avec un thriller psychologique hautement compulsif et paranoïaque.
S’il vous observe, vous êtes mort.     
 
La scène de crime est abominable : un médecin réputé est retrouvé asphyxié dans son lit, nu, un sac en plastique sur la tête, les poignets entravés. Jeu sexuel qui aurait mal tourné ?
Quelques jours plus tard, le corps d’un journaliste de tabloïds est découvert...
S’il vous observe, vous êtes mort.     
 
La scène de crime est abominable : un médecin réputé est retrouvé asphyxié dans son lit, nu, un sac en plastique sur la tête, les poignets entravés. Jeu sexuel qui aurait mal tourné ?
Quelques jours plus tard, le corps d’un journaliste de tabloïds est découvert dans des circonstances similaires.
Puis un autre.

Voici donc l’enquêtrice Erika Foster avec un serial killer en liberté, un prédateur qui semble tout connaître des vies très secrètes de ses victimes. 

Qui sait qui il observe en ce moment même ? 

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714476173
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 408
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ils en parlent

" Après le froid qui avait marqué la première enquête d’Erika Foster (La Fille sous la glace, Belfond et Pocket), la revoilà avec son équipe à Londres, écrasée par la canicule. Le cadavre d’un médecin généraliste est retrouvé dans son appartement étouffé par un sac plastique, des revues gays dans un tiroir. Pour les supérieurs d’Erika, il s’agit d’un crime homophobe. Mais pour l’inspecteur Foster, l’explication est trop simple, surtout lorsque deux autres cadavres, dont celui du compagnon de son meilleur ami, sont trouvés. Elle sent qu’elle a affaire à un serial killer. Quelles sont les motivations de celui qui se surnomme l’« oiseau de nuit », et dont la psyché est dévoilée au fil des chapitres ? Pour le découvrir, Erika et son équipe devront parfois passer outre leur hiérarchie et marcher sur des œufs pour ne pas faire de vagues dans la bonne société anglaise. Opiniâtre, meurtrie par son passé, Erika est une héroïne que nous retrouvons avec plaisir. "
Marc Rauscher / Page - Librairie Majuscule-Birmann - 74200 - 74200 Thonon-les-Bains
"Hautement addictif."
Isabelle Bourgeois / Avantages
"Magnifique thriller au propos féministe fort et à la construction originale"
Stéphanie Janicot / Notre temps

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • -Olivier- Posté le 28 Janvier 2020
    Entre la couverture mystérieuse, le titre équivoque et la 4e couv plus tôt prometteuse, ni une ni deux, j’ai immédiatement sollicité ce titre aux éditions Belfond Noir, via Netgalley. Le seul élément qui m’a fait hésiter est que, « Oiseau de nuit » étant le second volet et, bien entendu, n'ayant pas lu le précédent, j’avais donc peur de rater quelques informations, mais au final pas du tout. Nous nous retrouvons donc à Londres pour suivre l’enquête d’Erika Foster concernant une série d’homicides, où même la vie des victimes est connue du meurtrier. Tout commence par la découverte du corps nu, à son domicile, d’un médecin de renom dans des circonstances, on ne peut plus ambiguës. Dès lors Erika va, avec son équipe, s’attacher à connaître tous les détails de la vie de la victime en n’omettant aucun aspect et sans à priori. Ce qui ne va, malheureusement, pas être le cas de tous ! J’ai beaucoup apprécié ce roman d’une part, à la justesse de ses personnages et d’autre part, à son intrigue qui est aboutie et réfléchie. Les personnages sont forts et diversifiés. Prenons le cas d’Erika, que j’ai adorée. C’est une femme de caractère, déterminée et qui se consacre totalement à son travail. De par sa vie,... Entre la couverture mystérieuse, le titre équivoque et la 4e couv plus tôt prometteuse, ni une ni deux, j’ai immédiatement sollicité ce titre aux éditions Belfond Noir, via Netgalley. Le seul élément qui m’a fait hésiter est que, « Oiseau de nuit » étant le second volet et, bien entendu, n'ayant pas lu le précédent, j’avais donc peur de rater quelques informations, mais au final pas du tout. Nous nous retrouvons donc à Londres pour suivre l’enquête d’Erika Foster concernant une série d’homicides, où même la vie des victimes est connue du meurtrier. Tout commence par la découverte du corps nu, à son domicile, d’un médecin de renom dans des circonstances, on ne peut plus ambiguës. Dès lors Erika va, avec son équipe, s’attacher à connaître tous les détails de la vie de la victime en n’omettant aucun aspect et sans à priori. Ce qui ne va, malheureusement, pas être le cas de tous ! J’ai beaucoup apprécié ce roman d’une part, à la justesse de ses personnages et d’autre part, à son intrigue qui est aboutie et réfléchie. Les personnages sont forts et diversifiés. Prenons le cas d’Erika, que j’ai adorée. C’est une femme de caractère, déterminée et qui se consacre totalement à son travail. De par sa vie, elle est meurtrie et en souffrance, être enquêtrice lui sert de bouée de sauvetage en compartimentant sa vie. Peut-être est-ce les raisons qui font qu’elle est instinctive et se fie à ses impressions, au grand dam de sa hiérarchie. Elle dit ce qu’elle pense sans mettre forcément les formes et fait ce qu’elle dit en partant bille en tête. Cette attitude ne plaît pas beaucoup et va lui créer, à force, des ennuis. Parlons maintenant un peu de l’intrigue. Dès le départ, nous sommes immergés dans l’accomplissement même du meurtre et ainsi dans la vie du tueur. En donnant la parole, successivement, à Erika et au meurtrier, l’auteur amplifie la tension tout en dévoilant, peu à peu, le pourquoi du comment. Nous comprenons, progressivement, le déroulement des faits, ce qui nous amène à nous poser pas mal de questions, pour aboutir sur un final aux petits oignons. Par une plume accrocheuse et maîtrisée, l’auteur arrive à nous rendre totalement addict à son récit. Avec habileté et ingéniosité, il nous amène, en outre, à apprécier certains protagonistes malgré que nous ne cautionnions absolument pas leurs actes. Je remercie donc Netgalley et les éditions Belfond pour cette découverte et je vais me procurer rapidement « La fille sous la glace » pour en connaître plus, à la fois sur l’auteur que sur ses personnages.
    Lire la suite
    En lire moins
  • celine85 Posté le 11 Janvier 2020
    Ce roman est la suite de « La fille sous la glace ». On retrouve dans ce deuxième opus l’enquêtrice Erika Foster. Une mère qui venait nourrir le chat de son fils médecin généraliste pendant son absence fait une découverte macabre à l’étage de la maison. Elle retrouve son fils nu, allongé sur le dos, avec la tête enveloppée dans un sac plastique et les poignets attachés à la tête de lit. Quelques jours plus tard, c’est un animateur de téléréalité/journaliste qui est retrouvé mort dans ces circonstances. Les meurtres vont continuer à s’enchainer… Erika Foster et son équipe mène l’enquête pour arrêter ce sérial killer. Il s’agit d’un roman policier dont l’intrigue est « classique ». La plume est agréable. Si vous aimez les romans où l’on prend son temps où il n’y a pas de surenchère dans le glauque, le trash, il est fait pour vous. Il se démarque par le fait que l’on connait rapidement l’identité du meurtrier, on suit le cheminement d’Erika jusqu’au coupable. J’ai passé un moment agréable mais pas mémorable. J’ai pris plaisir à retrouver le personnage d’Erika. Une femme dans ce rôle change un peu.
  • Mobella7 Posté le 1 Janvier 2020
    Erika Foster est sur la piste d'une serial killer dont les motifs semblent complètement aléatoires... et pourtant... Débuts un peu lents, mais se laisse lire tout de même avec un bon rythme sur la deuxième partie du livre.
  • Pat0212 Posté le 12 Novembre 2019
    Je ne connaissais pas cet auteur et ce polar a été un gros coup de coeur, du coup je viens d’acheter La fille sous la glace, premier volume des aventures du DCI Erika Foster pour connaître le début de la série. Erika est responsable d’un petit groupe de policiers à Londres, j’ai d’ailleurs regretté que les grades des protagonistes du livre ne soient pas également traduits. Elle est invitée chez un ami médecin légiste, malheureusement l’amant du médecin, un auteur de polars très gore est aussi de la partie et Erika ne l’apprécie guère. Mark le mari d’Erika est mort près de deux ans auparavant lors d’une opération qu’elle dirigeait et elle ne s’en remet pas. La soirée est très tendue, mais heureusement, si on peut dire, Erika et Isaac sont appelés sur une scène de crime. Une vieille femme a retrouvé son fils mort alors qu’elle le croyait en vacances. Il s’agit d’un médecin de famille réputé en instance de divorce. Toutefois des revues trouvées dans sa table de nuit orientent sur un crime homophobe, sans compter que son beau-frère est un voyou notoire. L’enquête piétine, jusqu’au meurtre identique d’un célèbre animateur télé, qui lui ne semble pas avoir de... Je ne connaissais pas cet auteur et ce polar a été un gros coup de coeur, du coup je viens d’acheter La fille sous la glace, premier volume des aventures du DCI Erika Foster pour connaître le début de la série. Erika est responsable d’un petit groupe de policiers à Londres, j’ai d’ailleurs regretté que les grades des protagonistes du livre ne soient pas également traduits. Elle est invitée chez un ami médecin légiste, malheureusement l’amant du médecin, un auteur de polars très gore est aussi de la partie et Erika ne l’apprécie guère. Mark le mari d’Erika est mort près de deux ans auparavant lors d’une opération qu’elle dirigeait et elle ne s’en remet pas. La soirée est très tendue, mais heureusement, si on peut dire, Erika et Isaac sont appelés sur une scène de crime. Une vieille femme a retrouvé son fils mort alors qu’elle le croyait en vacances. Il s’agit d’un médecin de famille réputé en instance de divorce. Toutefois des revues trouvées dans sa table de nuit orientent sur un crime homophobe, sans compter que son beau-frère est un voyou notoire. L’enquête piétine, jusqu’au meurtre identique d’un célèbre animateur télé, qui lui ne semble pas avoir de double vie. Par ailleurs le tueur prend la parole, explique son mode opératoire et surtout ses motivations, il essaie de faire passer les meurtres pour des suicides. Erika quant à elle n’est pas diplomate du tout avec sa hiérarchie et n’hésite pas à se mettre des gens à dos, même si elle rêve d’obtenir une promotion, c’est un personnage vraiment intéressant et très attachant, elle ne vit que pour son travail et prend conscience du gâchis de sa vie privée. Ses chefs ne l’écoutent pas, on lui retire l’enquête, mais elle désobéit et n’en fait qu’à sa tête. L’intrigue est vraiment très bien ficelée, avec de nombreux rebondissements, il n’y a pas une seconde d’ennui dans ce thriller. L’histoire est très complexe et riche, on est à des années-lumière de certains polars caricaturaux. Les personnages sont aussi très travaillés, avec une psychologie développée, on a l’impression de rencontrer de vraies personnes et pas des personnages de romans. Les thématiques abordées sont à la fois nombreuses et très intéressantes, allant de l’homosexualité au racisme, en passant par le deuil, la maltraitance et la place des femmes dans la société. Un gros coup de coeur pour moi, que je recommande très chaleureusement. Un tout grand merci à Netgalley et aux Editions Belfond pour la découverte de cet auteur que je ne manquerai pas de suivre désormais.
    Lire la suite
    En lire moins
  • byunssiii Posté le 22 Août 2019
    J’avais beaucoup aimé "La fille sous la glace" du même auteur et je n’ai pas attendu longtemps pour lire celui-ci avec la même inspectrice. Ce n’est pas une suite : on apprend les mêmes choses sur Erika Foster, l’enquêtrice, que dans son premier livre sans qu’on se dise "on le sait déjà, passons à autre chose". C’est quelque chose que j’aime beaucoup chez cet auteur : tout est bien dosé et s’il y a des éléments dits dans le "premier tome" sur les enquêteurs, on a une brève explication. Les explications sont ni trop courtes ni trop longues, les descriptions nous donnent juste ce qu’il faut et les passages sur la vie personnelle des enquêteurs sont juste assez développés pour qu’on ne décroche pas entre deux découvertes. Il y a un parfait équilibre et on tourne facilement les pages. La seule chose qui m’a gênée personnellement est que j’aurais voulu avoir les parties sur le tueur un peu plus tard, peut-être une dizaine de pages plus loin. On passe un bon moment et même si l’histoire ne m’a pas transcendée, si un troisième livre arrive je le lirais car je suis sûr de passer un bon moment.
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.