Lisez! icon: Search engine
Paradox Hotel
Laurent Bury (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 16/02/2023
Éditeurs :
Belfond

Paradox Hotel

Laurent Bury (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 16/02/2023
Le temps, c’est beaucoup d’argent.
Pépite du thriller d’anticipation, Paradox Hotel livre une critique acerbe de nos sociétés, où le progrès ne sert qu’aux plus fortunés, et agite la menace tristement crédible d’un monde devenu le jouet de savants fous aux dents longues.
Vous rêvez de vous extraire de la réalité ? De côtoyer Mozart, Cléopâtre ou les dinosaures du jurassique ? Vous rêvez de voyager dans le temps ? Bienvenue au Paradox Hotel.
Responsable de la...
Vous rêvez de vous extraire de la réalité ? De côtoyer Mozart, Cléopâtre ou les dinosaures du jurassique ? Vous rêvez de voyager dans le temps ? Bienvenue au Paradox Hotel.
Responsable de la sécurité de ce lieu unique au luxe inouï, January Cole est une femme de caractère qui sait répondre aux moindres...
Vous rêvez de vous extraire de la réalité ? De côtoyer Mozart, Cléopâtre ou les dinosaures du jurassique ? Vous rêvez de voyager dans le temps ? Bienvenue au Paradox Hotel.
Responsable de la sécurité de ce lieu unique au luxe inouï, January Cole est une femme de caractère qui sait répondre aux moindres désirs des ultra-VIP pressés de faire l’expérience. Et January sait aussi que voyager dans le temps a un coût qui n’est pas que financier. Chaque passage altère le cerveau ; elle-même en fait les frais. Désormais, sa conscience est capable de dériver vers l’avenir et de voir, par exemple, le cadavre de cet homme qui sera bientôt assassiné.
Mais une menace plus terrifiante encore plane sur le Paradox Hotel : l’appétit de certains milliardaires, prêts à tout pour acquérir cette nouvelle manne du tourisme spatio-temporel. Et réécrire l’Histoire…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714498281
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 205 mm
EAN : 9782714498281
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

"Efficace et divertissant : une histoire de voyage spatio-temporel et émotionnel qui en cache bien d'autres. C'est un livre qui ne vous tombera jamais des mains, tant le style est vif, l'humour omniprésent dans les dialogues et les nombreuses scènes d'actions. Une réussite ! "
 
Sandra / FNAC

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • OhReally 02/02/2024
    2072 : le voyage dans le temps est une réalité et c'est ce qui fait tourner le Paradox Hotel, où séjournent les rares personnes qui peuvent se payer le voyage temporel. Malgré ça, l'hôtel est en déficit et il recherche un acquéreur privé. C'est alors qu'une série d'incidents se produit, sur lesquels enquête January, responsable de la sécurité. J'avais choisi ce livre parce que j'essaie d'élargir mon champ de lecture, notamment vers la SF, et que la 4e de couverture m'avait parue prometteuse. Il y a effectivement des éléments très intéressants : le voyage temporel (même si je pensais qu'on en ferait dans le livre, mais spoiler alert, non pas du tout, ce qui m'a un peu déçue), le décollement (la conséquence de voyages répétés, se manifestant par une réalité sur laquelle se superposent des images et des scènes du passé), ainsi que d'autres concepts que je ne peux pas détailler ici pour ne pas spoiler. Ils ne sont malheureusement pas tous aboutis et ça manque parfois de cohérence (comme insister sur le principe de la relativité du temps tout en le malmenant allégrement tout au long du récit), mais c'est très souvent le cas dans les livres traitant de ce sujet, donc je finis par passer outre. J'avoue ne pas avoir éprouver de sympathie pour January, que je ne trouve pas vraiment attachante. Son envie de "cogner" toutes les personnes qu'elle croise et qui lui adressent la parole m'a notamment vite agacée. J'ai aussi eu du mal à suivre parfois, parce qu'il y a beaucoup de personnages, traités de façon superficielle. Ils finissent donc tous par être interchangeables parce que pas vraiment identifiables et je finis par ne plus savoir qui est qui. Ça reste un thriller correct. J'ai été curieuse de connaître le fin mot de l'histoire et si certains passages m'ont un peu ennuyée, j'étais suffisamment prise dans l'histoire pour continuer. Gros bémol sur la fin, que j'ai trouvée bâclée et écrite à la va-vite, avec un coupable tellement caricatural qu'on l'aurait dit tout droit sorti des Disney ou dessins animés de notre enfance, celui avec le rire machiavélique qui soulève le point en l'air, sur un fond sombre avec des éclairs qui s'abattent au-dessus de lui. Le récit et nous, lectrices et lecteurs, méritions mieux !2072 : le voyage dans le temps est une réalité et c'est ce qui fait tourner le Paradox Hotel, où séjournent les rares personnes qui peuvent se payer le voyage temporel. Malgré ça, l'hôtel est en déficit et il recherche un acquéreur privé. C'est alors qu'une série d'incidents se produit, sur lesquels enquête January, responsable de la sécurité. J'avais choisi ce livre parce que j'essaie d'élargir mon champ de lecture, notamment vers la SF, et que la 4e de couverture m'avait parue prometteuse. Il y a effectivement des éléments très intéressants : le voyage temporel (même si je pensais qu'on en ferait dans le livre, mais spoiler alert, non pas du tout, ce qui m'a un peu déçue), le décollement (la conséquence de voyages répétés, se manifestant par une réalité sur laquelle se superposent des images et des scènes du passé), ainsi que d'autres concepts que je ne peux pas détailler ici pour ne pas spoiler. Ils ne sont malheureusement pas tous aboutis et ça manque parfois de cohérence (comme insister sur le principe de la relativité du temps tout en le malmenant allégrement tout au long du récit), mais c'est très souvent le cas dans les livres traitant de ce sujet, donc...
    Lire la suite
    En lire moins
  • CrazyJ 18/10/2023
    Vous commencez à me connaître, je suis un grand amateur de fantasy. Mais pour une fois, j’avais envie de changer de registre et c’est comme ça que j’ai découvert Paradox Hotel, un thriller d’anticipation. L’histoire se déroule en 2072 et le voyage dans le temps est devenu un passe-temps pour les plus fortunés qui descendent au Paradox Hotel. Notre héroïne, January Cole, responsable de la sécurité est Décollée : ses excursions temporelles répétées ont bousillé son cerveau, ce qui lui provoque des visions du passé et du futur pas forcément agréables. Mais cela lui servira peut-être pour gérer la tempête qui s’annonce. J’adore January ! Elle est autoritaire, irascible, acerbe, avec un humour noir foncé qui cache une profonde tristesse. Mais ça ne l’empêche pas de faire son travail avec une efficacité redoutable. Ce roman livre une critique acérée de nos sociétés. Le progrès est-il toujours une bonne chose quand l’argent s’en mêle ?
  • evergreen13 06/07/2023
    De l’autre côté du miroir En 2072 voyager dans le temps est devenu possible. Mieux, c’est même une activité commerciale qui rencontre un grand succès, certes réservée à ceux qui en ont les moyens. Au chronoport (baptisé Einstein) les vols se succèdent : Egypte ancienne, bataille de Gettysburg, Jurassique, Renaissance… Et avant d’embarquer les passagers séjournent au Paradox Hotel, un établissement ultra sélect. Evidemment, le voyage temporel a des règles strictes : il ne permet aux voyageurs qu’un rôle d’observateur, il leur est totalement interdit de tenter d’interférer avec les évènements du passé. Et non, il n’est pas possible d’aller dans le futur, seul le passé est accessible. January Cole est chargée de la sécurité, à l’hôtel mais elle est aussi amenée à intervenir au cours des voyages, pour veiller à ce que la ligne du temps ne soit pas altérée par certains passagers distraits ou malveillants. Un boulot à haut risque car à chaque voyage le cerveau de January se dégrade : elle est « décollée » ce qui signifie que parfois (de plus en plus souvent) elle flotte entre deux réalités, celle du passé et celle du présent. Terriblement déconcertant. Et plus encore lorsqu’elle se rend compte qu’elle peut aussi dériver dans le futur… Y voir des tentatives d’assassinats, des meurtres ou même sa propre mort. Je suis une grande fan des voyages temporels ! Jouer avec le temps est vraiment fascinant : au Paradox Hotel la linéarité du temps est brutalement mise à mal. Les horloges avancent ou retardent sans raison, le soleil se couche à une heure aberrante et personne n’y comprend rien, jusqu’à ce que January parvienne à trouver la clé du mystère et à passer de l’autre côté du miroir. C’est diaboliquement bien ficelé, avec plusieurs références au roman de Lewis Carroll et des détails tenant aux mathématiques et à la physique quantique (que je n’ai pas tous compris, loin de là !) qui ne nuisent nullement à la fluidité du récit. Le personnage de January Cole est attachant, les dialogues avec son assistant personnel Ruby, une intelligence artificielle incarnée par un drone, donnent une touche d’humour bienvenue car l’histoire est plutôt sombre… En filigrane, l’auteur critique les dérives de notre société matérialiste et capitaliste et donne à réfléchir sur la mémoire et le deuil. Un thriller d’anticipation très réussi. De l’autre côté du miroir En 2072 voyager dans le temps est devenu possible. Mieux, c’est même une activité commerciale qui rencontre un grand succès, certes réservée à ceux qui en ont les moyens. Au chronoport (baptisé Einstein) les vols se succèdent : Egypte ancienne, bataille de Gettysburg, Jurassique, Renaissance… Et avant d’embarquer les passagers séjournent au Paradox Hotel, un établissement ultra sélect. Evidemment, le voyage temporel a des règles strictes : il ne permet aux voyageurs qu’un rôle d’observateur, il leur est totalement interdit de tenter d’interférer avec les évènements du passé. Et non, il n’est pas possible d’aller dans le futur, seul le passé est accessible. January Cole est chargée de la sécurité, à l’hôtel mais elle est aussi amenée à intervenir au cours des voyages, pour veiller à ce que la ligne du temps ne soit pas altérée par certains passagers distraits ou malveillants. Un boulot à haut risque car à chaque voyage le cerveau de January se dégrade : elle est « décollée » ce qui signifie que parfois (de plus en plus souvent) elle flotte entre deux réalités, celle du passé et celle du présent. Terriblement déconcertant. Et plus encore lorsqu’elle se rend compte qu’elle...
    Lire la suite
    En lire moins
  • musemania 04/07/2023
    Je ne lis pas souvent des livres de science-fiction ou fantastiques. Pourtant, quand j’ose enfin sauter le pas, cela me plaît assez bien en fait. Je suis toujours agréablement surprise par les talents des auteurs à construire de A à Z des mondes ou environnements originaux, tous des macrocosmes à part entière, comme si on y était. « Paradox Hotel » a une quatrième de couverture qui a su directement titiller ma curiosité, du fait notamment des voyages dans le temps. Qui n’a jamais rêver de pouvoir en faire ?! Au final, cet aspect n’est qu’un infime élément de la construction narrative, tant l’auteur bâtit tout un univers futuriste crédible et extrêmement fouillé. Le Paradox Hotel est un lieu singulier puisqu’il sert d’antichambre aux riches clients avant le vol pour leur voyage dans le temps. Responsable de la sécurité, January Cole se doit d’accueillir la mise en vente de l’hôtel, largement déficitaire. De mystérieux événements viennent mettre à mal les négociations ainsi que l’existence même de l’hôtel. Se lisant comme un thriller bien rythmé, ce roman d’anticipation est aussi une parfaite critique du capitalisme. Tant les clients nantis que les potentiels acquéreurs sont persuadés que tout leur est dû en fonction de l’épaisseur de leurs comptes en banque et sont bien souvent exaspérants et détestables. Le personnage de January Cole est hyper intéressant, tant par ses faiblesses aussi bien physiques que morales, qu’également par son côté je-m’en-foutiste de l’autorité qui dit tout ce qu’elle pense sans filtre. Quant au côté scientifique de l’exploitation de ces excursions à travers le temps, c’est très poussé et travaillé. Je ne suis pas certaine d’avoir vraiment tout compris dans tous les détails mais cela ne m’a pas gâché mon plaisir de lecture pour autant. Le précédent livre de l’auteur « MotherCloud » avait connu un certain succès et je suis certaine que celui-ci suivra également cette voie au regard des qualités du travail de recherches menées par Rob Hart et pour son regard acéré de la société. Je ne lis pas souvent des livres de science-fiction ou fantastiques. Pourtant, quand j’ose enfin sauter le pas, cela me plaît assez bien en fait. Je suis toujours agréablement surprise par les talents des auteurs à construire de A à Z des mondes ou environnements originaux, tous des macrocosmes à part entière, comme si on y était. « Paradox Hotel » a une quatrième de couverture qui a su directement titiller ma curiosité, du fait notamment des voyages dans le temps. Qui n’a jamais rêver de pouvoir en faire ?! Au final, cet aspect n’est qu’un infime élément de la construction narrative, tant l’auteur bâtit tout un univers futuriste crédible et extrêmement fouillé. Le Paradox Hotel est un lieu singulier puisqu’il sert d’antichambre aux riches clients avant le vol pour leur voyage dans le temps. Responsable de la sécurité, January Cole se doit d’accueillir la mise en vente de l’hôtel, largement déficitaire. De mystérieux événements viennent mettre à mal les négociations ainsi que l’existence même de l’hôtel. Se lisant comme un thriller bien rythmé, ce roman d’anticipation est aussi une parfaite critique du capitalisme. Tant les clients nantis que les potentiels acquéreurs sont persuadés que tout leur est dû en fonction de l’épaisseur...
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi 10/05/2023
    January Cole sait que ses jours en tant que responsable de la sécurité de l’hôtel Paradox sont comptés. Une maladie due au contact du flux temporel va l’obliger bientôt à se retirer. Mais avant ça, elle tient à gérer le sommet qui va se tenir le lendemain. Des grands noms des hautes sphères vont se réunir dans le but de racheter le complexe à l’état. Il faut dire que c’est un marché juteux: le voyage dans le temps… il y a de quoi rêver! Mais rapidement, quelque chose dérape: un complot semble se mettre en place. Mais qui tire les ficelles? January va avoir fort à faire… Qui n’a jamais rêvé de remonter le temps, pour aller visiter une époque en particulier? L’hôtel dans lequel se déroule notre histoire fait partie d’un complexe qui le propose, justement. Des destinations aussi variées que nombreuses, plongeant les voyageurs en immersion totale. Hélas, l’état américain a besoin de fond et a donc décidé de vendre au plus offrant. C’est lors de cette enchère que January se retrouve mise en danger, ainsi que tous les résidents du lieu d’ailleurs. L’intrigue se place assez rapidement. Une fois passé l’étape de planter le décor, très intrigant d’ailleurs, nous entrons dans le vif du sujet. Et là, il y en a pour tous les goûts: corruption, politique, complots, meurtres, mystères, secrets oubliés, souvenirs,… Au fil des chapitres, on en apprend toujours plus sur les origines de l’hôtel Paradox. Je dois dire, si je devais mettre un bémol, c’est que j’aurais aimé en avoir plus à ce sujet. Curieuse de nature, j’aurais avoir l’impression d’être totalement plongée dans cette histoire de voyage dans le temps plutôt que de l’effleurer. Pour autant, ca reste un très bon roman. Il y a suffisamment de variétés dans les caractères des personnages, de quoi ouvrir le paysage. Et la résolution de l’enquête est aussi intéressante. J’espérais plonger dans un univers différent et ça été le cas. January Cole sait que ses jours en tant que responsable de la sécurité de l’hôtel Paradox sont comptés. Une maladie due au contact du flux temporel va l’obliger bientôt à se retirer. Mais avant ça, elle tient à gérer le sommet qui va se tenir le lendemain. Des grands noms des hautes sphères vont se réunir dans le but de racheter le complexe à l’état. Il faut dire que c’est un marché juteux: le voyage dans le temps… il y a de quoi rêver! Mais rapidement, quelque chose dérape: un complot semble se mettre en place. Mais qui tire les ficelles? January va avoir fort à faire… Qui n’a jamais rêvé de remonter le temps, pour aller visiter une époque en particulier? L’hôtel dans lequel se déroule notre histoire fait partie d’un complexe qui le propose, justement. Des destinations aussi variées que nombreuses, plongeant les voyageurs en immersion totale. Hélas, l’état américain a besoin de fond et a donc décidé de vendre au plus offrant. C’est lors de cette enchère que January se retrouve mise en danger, ainsi que tous les résidents du lieu d’ailleurs. L’intrigue se place assez rapidement. Une fois passé l’étape de planter le décor, très intrigant...
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.

Lisez maintenant, tout de suite !