Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714481160
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Park Avenue Summer

Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
Collection : Le Cercle Belfond
Date de parution : 04/06/2020
Quand Mad Men rencontre Le Diable s’habille en Prada. Ode à la féminité et à l’affirmation de soi, un roman d’apprentissage inspirant et savoureux qui rend hommage à l’une des icônes féministes les plus fantasques et les plus glamour du XXe siècle.
En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York... En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York des sixties : Helen Gurley Brown, auteure du sulfureux best-seller Sex and the Single Girl.
Mais cette grande visionnaire n’a pas que des amis dans la presse et elle se trouve en réalité sur un siège éjectable. Alice ne va pas tarder à découvrir que sa rebelle patronne fait l’objet d’une cabale acharnée, menée par ses collègues masculins bien décidés à démontrer que la place d’une femme est davantage dans la cuisine qu’à la tête d’un magazine.

Parler à une nouvelle génération de femmes, débarrasser la presse de ses vieilles figures patriarcales est un défi de taille. Fascinée par Helen, Alice est prête à tout pour l’aider à inventer une « Cosmo Girl » fière, sûre d’elle, libérée de tout carcan puritain. Qu’importent les coups bas. Et les coups au cœur…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714481160
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • madamelafee Posté le 12 Septembre 2020
    Quand « Mad men rencontre le diable s’habille en Prada » New York 1965. La formule n’est pas de moi mais elle est vraiment très juste. Alice Weiss, notre jeune héroïne nous fait découvrir à travers son histoire intime et personnelle la grande dame qu’était Helen Curly Brown dans le NY des années 60 pour les femmes qui revendiquent leur liberté et leur indépendance. La revue Cosmopolitan a pu renaître de ses cendres grâce à cette personnalité flamboyante et sulfureuse. C’est toute l’histoire de la presse féminine des sixties qui défile devant nos yeux. C’est la décennie de toutes les audacieuses, alliant effronterie et fermeté, comme la belle Helen qui ose s’aventurer au milieu de la meute masculine à l’affût, qui a les yeux braqués sur elle comme des jugements derniers. Les tensions au sein du journal sont palpables, la jeune Alice lorsqu’elle entre en scène n’est pas qu’une spectatrice, elle est aussi une alliée pour Helen. Cosmopolitan veut accompagner ces jeunes femmes dans leur révolution pour une maternité maîtrisée et une égalité revendiquée. La plupart de ces jeunes lectrices sont suspendues entre l’adolescence brute et les futures compromissions qu’elles auront à faire pour obtenir leur indépendance, alors Helen... Quand « Mad men rencontre le diable s’habille en Prada » New York 1965. La formule n’est pas de moi mais elle est vraiment très juste. Alice Weiss, notre jeune héroïne nous fait découvrir à travers son histoire intime et personnelle la grande dame qu’était Helen Curly Brown dans le NY des années 60 pour les femmes qui revendiquent leur liberté et leur indépendance. La revue Cosmopolitan a pu renaître de ses cendres grâce à cette personnalité flamboyante et sulfureuse. C’est toute l’histoire de la presse féminine des sixties qui défile devant nos yeux. C’est la décennie de toutes les audacieuses, alliant effronterie et fermeté, comme la belle Helen qui ose s’aventurer au milieu de la meute masculine à l’affût, qui a les yeux braqués sur elle comme des jugements derniers. Les tensions au sein du journal sont palpables, la jeune Alice lorsqu’elle entre en scène n’est pas qu’une spectatrice, elle est aussi une alliée pour Helen. Cosmopolitan veut accompagner ces jeunes femmes dans leur révolution pour une maternité maîtrisée et une égalité revendiquée. La plupart de ces jeunes lectrices sont suspendues entre l’adolescence brute et les futures compromissions qu’elles auront à faire pour obtenir leur indépendance, alors Helen invente la femme moderne et le génie féminin s’en empare pour la modeler et en faire la forme achevée indépassable de la féminité. Le lecteur se projette dans les archives/photos des sixties où les icônes de la mode donnent le ton. Un très bon moment de lecture et d’évasion où l’écoulement du temps fut ralenti au moment du confinement ainsi qu’un retour vers un passé vintage qui a façonné les Etats-Unis et qui a changé le monde. S’aimer et mettre en avant ce que la nature nous a donné, voilà comment celle qui a imposé le décolleté plongeant en couverture de Cosmo a toujours encouragé les femmes à se sentir fières de leur féminité. Je tiens enfin à remercier Carine Verschaeve et les éditions du Cercle Belfond pour cet envoi. Mille mercis pour cette découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mel_bouquine18 Posté le 8 Septembre 2020
    À SA-VOU-RER, tel un bon cosmo 🍸 Retour immédiat dans les années 60 avec Alice que vous accompagnez dans son nouveau job de secrétaire de la rédactrice en chef du Cosmopolitan - qui n’est autre que Helen Gurley Brown. Le décor est planté : vêtements et coiffures d’époque, mobilier tendance... les descriptions sont parlantes et, entourés de certains people (Truman Capote par exemple 😉), vous n’aurez aucun mal à vous voir évoluer aux côtés d’Alice. Bref, avec Park Avenue Summer, vous assistez à une petite révolution 💪🏻 Helen est bien décidée à bousculer le bon vieux modèle patriarcal, et à amener en conscience que les femmes, aussi, peuvent vouloir « d’autres choses » que 🏡 👩#8205;❤️#8205;👨 💍 👶 ! Ces diktats à la noix, Helen leurs crache ses volutes de fumée de cigarettes en pleines figures tout en élaborant quelques ronds de jambes 💨 💃 Et Alice, bien qu’au début gênée, se prête au jeu et y prend goût, trouvant tout à fait agréable qu’une femme puisse VIVRE, tout simplement ! 🥳 C’est cette définition du féminisme que j’aime particulièrement : laisser aux femmes le choix ! Le choix de vivre comme elles le souhaitent, d’atteindre leurs objectifs, de se marier ou non, de fonder une... À SA-VOU-RER, tel un bon cosmo 🍸 Retour immédiat dans les années 60 avec Alice que vous accompagnez dans son nouveau job de secrétaire de la rédactrice en chef du Cosmopolitan - qui n’est autre que Helen Gurley Brown. Le décor est planté : vêtements et coiffures d’époque, mobilier tendance... les descriptions sont parlantes et, entourés de certains people (Truman Capote par exemple 😉), vous n’aurez aucun mal à vous voir évoluer aux côtés d’Alice. Bref, avec Park Avenue Summer, vous assistez à une petite révolution 💪🏻 Helen est bien décidée à bousculer le bon vieux modèle patriarcal, et à amener en conscience que les femmes, aussi, peuvent vouloir « d’autres choses » que 🏡 👩#8205;❤️#8205;👨 💍 👶 ! Ces diktats à la noix, Helen leurs crache ses volutes de fumée de cigarettes en pleines figures tout en élaborant quelques ronds de jambes 💨 💃 Et Alice, bien qu’au début gênée, se prête au jeu et y prend goût, trouvant tout à fait agréable qu’une femme puisse VIVRE, tout simplement ! 🥳 C’est cette définition du féminisme que j’aime particulièrement : laisser aux femmes le choix ! Le choix de vivre comme elles le souhaitent, d’atteindre leurs objectifs, de se marier ou non, de fonder une famille ou non... Alors, certes, Helen est une femme imparfaite mais une femme accomplie, qui se revendique en tant que telle. Et elle souhaite la pareille à « ses filles ». Alice est d’ailleurs prête à tout pour l’y aider #9786;️ Un livre rafraîchissant, vivifiant, qui fait du bien ! 💛 Un livre sur les choix et les expériences. Sur la vie, ses batailles et ce qu’elle nous réserve de pire comme de meilleur. La morale de cette histoire est toute simple mais si précieuse : faites-vous confiance, vivez pour vous, et donnez vous les moyens de réaliser vos rêves !
    Lire la suite
    En lire moins
  • manonlitaussi Posté le 7 Septembre 2020
    Motivée par la poursuite du rêve inaccompli de sa mère, décédée dans un accident de voiture, Alice se rend à New York dans les années 1960 pour y devenir photographe. Elle qui a grandi dans une petite ville, se retrouve perdue à New York. Grâce à la meilleure amie de sa mère elle devient l’assistante de Helen Gurley Brown, nommée rédactrice en chef du magazine féminin Cosmopolitan. Cette petite femme à la larme facile mais bien déterminée à imposer sa vision du nouveau magazine destinée à des filles qui n’ont pas froid au yeux se voit mettre des bâtons dans les roues par sa hiérarchie masculine, car montrer que les femmes ont des désirs et aiment le plaisir charnel ce n’est pas leur vision de la femme. Helen pourra compter sur Alice pour la soutenir dans sa vision du magazine. Si au premier abord, on peut avoir Le diable s’habille en Prada dans la tête avec cette histoire, on en est loin. J’ai trouvé le personnage d’Alice bien relevé, une jeune femme perdue dans New York au début mais guidée par sa passion et ses ambitions, elle ne s’oublie pas au détriment d’un poste qu’elle sait temporaire ou d’un homme... Motivée par la poursuite du rêve inaccompli de sa mère, décédée dans un accident de voiture, Alice se rend à New York dans les années 1960 pour y devenir photographe. Elle qui a grandi dans une petite ville, se retrouve perdue à New York. Grâce à la meilleure amie de sa mère elle devient l’assistante de Helen Gurley Brown, nommée rédactrice en chef du magazine féminin Cosmopolitan. Cette petite femme à la larme facile mais bien déterminée à imposer sa vision du nouveau magazine destinée à des filles qui n’ont pas froid au yeux se voit mettre des bâtons dans les roues par sa hiérarchie masculine, car montrer que les femmes ont des désirs et aiment le plaisir charnel ce n’est pas leur vision de la femme. Helen pourra compter sur Alice pour la soutenir dans sa vision du magazine. Si au premier abord, on peut avoir Le diable s’habille en Prada dans la tête avec cette histoire, on en est loin. J’ai trouvé le personnage d’Alice bien relevé, une jeune femme perdue dans New York au début mais guidée par sa passion et ses ambitions, elle ne s’oublie pas au détriment d’un poste qu’elle sait temporaire ou d’un homme tout aussi temporaire. Une héroïne attachante à la réplique cinglante qui assume ses choix et bien déterminée à s’affirmer dans un monde où les hommes préfèrent que les femmes restent à leur place. Un livre pas aussi léger qu’on pourrait le croire grâce à une héroïne mélancolique en quête d’elle même, qui cherche à se construire professionnellement, s’assurer un avenir tout en découvrant ses origines et la complexité de ses relations familiales. J’ai adoré accompagner Alice à travers un New York qui grouille, l’observer accomplir ses ambitions durant cette période où les hommes aiment faire la loi. Tout cela servi par une plume entrainante. Helen Gurley à réellement existé et elle a donné un nouveau souffle au magazine Cosmopolitan. Un beau mélange réalité et fiction. C'est frais, dynamique et entraînant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • labibliothequedebichette Posté le 6 Septembre 2020
    Alice débarque à New York en 1968 et réalise le rêve de sa mère disparue trop tôt. Elle va devenir l'assistante de la célèbre Hélène Gurley, rédactrice en chef du magazine Cosmopolitan. C'est une femme remarquable, passionnée et libérée. Helen Gurley veut inciter les femmes a être indépendante, à vivre pleinement leur vie et trouver le bonheur. Elle affirme que les femmes n'ont pas besoin d'homme, elles peuvent avoir tout ce qu'elles veulent. Alice va apprendre beaucoup auprès d'Hélène. Un roman féministe que j'ai adoré du début à la fin. J'ai été captivé par l'histoire d'Helen Gurley qui a été une icône pour toutes les femmes. C'est un super hommage que lui rend l'auteure. J'ai aimé également l'histoire d'Alice, c'est très inspirant. J'ai tout de suite été happée par l'ambiance new-yorkaise et celle d'une rédaction . C'est roman montre qu'il faut toujours persévérer pour réaliser ses rêves. C'est vraiment une très belle découverte
  • fflo Posté le 6 Septembre 2020
    Excellent moment de lecture avec Alice, l'héroïne fictive de ce roman. Elle endosse le rôle de la secrétaire de la véritable Helen Gurley Brown, mythique rédactrice en chef du journal Cospolitan. Ce roman est une belle surprise qui nous replace en 1965, à New-York dans le monde de la presse. Alice est attachante, jeune provinciale pleine de désirs, un peu candide mais débordante de vitalité. Comme beaucoup, elle est venue à New-York tenter sa chance et se libérer du carcan patriarcal puritain qui étouffent les jeunes Américaines. C'est aussi un roman sur l'émancipation des filles de cette génération. Je n'ai jamais été fan de Cosmopolitan que j'ai toujours trouvé trop superficiel, mais la genèse de la refonte de ce journal pour en faire ce qu'il est maintenant m'a passionnée. Le style de Renée ROSEN est enlevé et son récit se lit comme un polar. C'est très bien documenté, l'auteure étant spécialisée dans le roman historique. La personnalité de l'inclassable Helen Gurley Brown est très romanesque. Il lui a fallu se battre, contourner bien des obstacles venant de sa direction et déjouer les manœuvres de ses collaborateurs pour imposer son idée. Sa conception très particulière du féminisme ne lui valait pas que... Excellent moment de lecture avec Alice, l'héroïne fictive de ce roman. Elle endosse le rôle de la secrétaire de la véritable Helen Gurley Brown, mythique rédactrice en chef du journal Cospolitan. Ce roman est une belle surprise qui nous replace en 1965, à New-York dans le monde de la presse. Alice est attachante, jeune provinciale pleine de désirs, un peu candide mais débordante de vitalité. Comme beaucoup, elle est venue à New-York tenter sa chance et se libérer du carcan patriarcal puritain qui étouffent les jeunes Américaines. C'est aussi un roman sur l'émancipation des filles de cette génération. Je n'ai jamais été fan de Cosmopolitan que j'ai toujours trouvé trop superficiel, mais la genèse de la refonte de ce journal pour en faire ce qu'il est maintenant m'a passionnée. Le style de Renée ROSEN est enlevé et son récit se lit comme un polar. C'est très bien documenté, l'auteure étant spécialisée dans le roman historique. La personnalité de l'inclassable Helen Gurley Brown est très romanesque. Il lui a fallu se battre, contourner bien des obstacles venant de sa direction et déjouer les manœuvres de ses collaborateurs pour imposer son idée. Sa conception très particulière du féminisme ne lui valait pas que des amies dans les mouvements d'émancipation féminine. #ParkAvenueSummer #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Lectures estivales : 30 romans pour s'évader

    Les vacances se profilent à l'horizon. L'occasion de faire un peu de place dans votre valise pour les livres qui accompagneront vos pérégrinations. De Françoise Bourdin à Danielle Steel en passant par Michel Bussi, découvrez notre sélection de romans à dévorer tout au long de la belle saison.

    Lire l'article