Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714481160
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Park Avenue Summer

Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
Collection : Le Cercle Belfond
Date de parution : 04/06/2020
Quand Mad Men rencontre Le Diable s’habille en Prada. Ode à la féminité et à l’affirmation de soi, un roman d’apprentissage inspirant et savoureux qui rend hommage à l’une des icônes féministes les plus fantasques et les plus glamour du XXe siècle.
En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York... En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York des sixties : Helen Gurley Brown, auteure du sulfureux best-seller Sex and the Single Girl.
Mais cette grande visionnaire n’a pas que des amis dans la presse et elle se trouve en réalité sur un siège éjectable. Alice ne va pas tarder à découvrir que sa rebelle patronne fait l’objet d’une cabale acharnée, menée par ses collègues masculins bien décidés à démontrer que la place d’une femme est davantage dans la cuisine qu’à la tête d’un magazine.

Parler à une nouvelle génération de femmes, débarrasser la presse de ses vieilles figures patriarcales est un défi de taille. Fascinée par Helen, Alice est prête à tout pour l’aider à inventer une « Cosmo Girl » fière, sûre d’elle, libérée de tout carcan puritain. Qu’importent les coups bas. Et les coups au cœur…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714481160
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • francyne94 Posté le 12 Mai 2021
    [masquer]C’est l’histoire vraie d’Helen Gurley Brown rédactrice de Cosmos et de sa secrétaire Alice en 1965 Lecture gentille ,rose bonbon comme le bureau d’Helen. On s’attache à ces personnages. D’un côté la bataille d’Helen parmi les hommes qui dirigent la presse féminine et de l’autre l’histoire d’Alice venue à New York depuis son Ohio natal. Une ode à NY et l’émergence des idées féministes en 1965
  • sandrine57 Posté le 25 Février 2021
    Le décès de sa mère, le remariage de son père et une rupture aussi douloureuse qu’inattendue…voilà qui décide Alice Weiss à quitter l’Ohio pour vivre son grand rêve : s’installer à New York et devenir photographe ! Mais en 1965, les hommes ne sont pas prêts à céder la place aux ambitions de jeunes filles trop rêveuses. En attendant mieux, Alice se fait embaucher à la rédaction du magazine Cosmopolitan. En perte de vitesse, cette publication de chez Hearst, vit ces derniers instants. Pour l’enterrer en beauté, ces messieurs de la direction placent Helen Gurley Brown à sa tête. Auréolée du succès de son sulfureux livre ‘’Sex and the single girl’’, quadra féministe, avant-gardiste et indépendante, Helen n’a jamais été à la tête d’un magazine et pourtant, elle va révolutionner la presse féminine en lui insufflant un ton nouveau et en créant la Cosmo Girl, une jeune fille séduisante, ambitieuse et libérée. Le groupe Hearst a parié sur son échec, elle va connaître un succès retentissant. Promue assistante de cette femme qu’elle admire, Alice va l’épauler, la servir, la consoler, la défendre, tout en faisant ses propres expériences de la vie new yorkaise. Au contact de son exigeante patronne, la jeune... Le décès de sa mère, le remariage de son père et une rupture aussi douloureuse qu’inattendue…voilà qui décide Alice Weiss à quitter l’Ohio pour vivre son grand rêve : s’installer à New York et devenir photographe ! Mais en 1965, les hommes ne sont pas prêts à céder la place aux ambitions de jeunes filles trop rêveuses. En attendant mieux, Alice se fait embaucher à la rédaction du magazine Cosmopolitan. En perte de vitesse, cette publication de chez Hearst, vit ces derniers instants. Pour l’enterrer en beauté, ces messieurs de la direction placent Helen Gurley Brown à sa tête. Auréolée du succès de son sulfureux livre ‘’Sex and the single girl’’, quadra féministe, avant-gardiste et indépendante, Helen n’a jamais été à la tête d’un magazine et pourtant, elle va révolutionner la presse féminine en lui insufflant un ton nouveau et en créant la Cosmo Girl, une jeune fille séduisante, ambitieuse et libérée. Le groupe Hearst a parié sur son échec, elle va connaître un succès retentissant. Promue assistante de cette femme qu’elle admire, Alice va l’épauler, la servir, la consoler, la défendre, tout en faisant ses propres expériences de la vie new yorkaise. Au contact de son exigeante patronne, la jeune provinciale va devenir une véritable Cosmo Girl, élégante, pressée de réussir et bien décidée à ne pas se laisser dicter sa conduite par un homme. Un roman virevoltant, porté par deux femmes exceptionnelles, l’une fictive, Alice Weiss, et l’autre bien réelle, Helen Gurley Brown qui fut à la tête du magazine Cosmopolitan de 1965 à 1997. On la découvre dans Park Avenue Summer au moment où elle prend ses fonctions de rédactrice en chef d’une publication moribonde. Après avoir été le fleuron du groupe Hearst, Cosmo est devenu désuet, un magazine fait par des hommes et qui parlent de moins en moins aux femmes lasses des conseils de cuisine et des trucs et astuces ménagers. Helen va révolutionner le genre en abordant des sujets plus modernes : la mode, le glamour, le sexe, le désir féminin. Enfin, des femmes parlent aux femmes ! Et si certains sont effarouchés, d’autres se rallient à sa cause. La Cosmo Girl est née et elle compte bien faire parler d’elle. Longtemps icône du féminisme, Helen sera contestée par des femmes opposées à sa vision de la féminité. Elle qui fut à l’avant-garde finit par être dépassée et accusée d’avoir produit un magazine antiféministe. La Cosmo Girl, fashionista un brin écervelée, qui n’a de cesse de trouver un mari n’est plus le modèle à suivre pour des femmes qui veulent se réaliser indépendamment des hommes. Mais cela, c’est le futur. En 1965, Helen est au faîte de sa gloire. Elle veut donner une vision moderne de la femme et l’époque s’y prête. Renée Rosen fait revivre le New York des sixties et c’est un vrai bonheur. On sent cette liberté dans l’air, ce désir d’émancipation et les balbutiements de la liberté sexuelle. Bien sûr, on navigue dans la bonne société de l’Upper East Side, les hommes sont raffinés, les femmes élégantes et New York fait rêver. Mais pourquoi bouder son plaisir ? Ce roman fait souffler un vent de fraîcheur, il parle d’un temps où pour les femmes tout était à construire, à conquérir, où tout était possible. C’est un bonheur de suivre les pas d’Alice et Helen, guerrières prêtes à renverser tous les obstacles pour s’affirmer et réussir, dans les rues de la ville qui ne dort jamais. Glamour et pétillant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • emilie31 Posté le 28 Décembre 2020
    Au mois de décembre, j’ai eu la chance de participer au book club du cercle Belfond autour du roman de Renée Rosen Park Avenue Summer. Voici en quelques mots l’intrigue de ce roman inspiré d’une personnalité réelle :Helen Gurley Brown. Dans les années 60, le magazine Cosmopolitan ne connaît plus son heure de gloire et la direction décide d’engager la sulfureuse Helen Gurley Brown, auteure du best-seller Sex and the Single Girl. Si son ouvrage a connu un grand succès, elle s’est attiré de nombreux ennemis et tout le monde ne semble pas d’accord pour qu’elle redresse la barre du navire Cosmopolitan. Mais ce petit bout de femme est un roc et elle est bien décidée à changer la ligne éditoriale d’un magazine qu’elle juge poussiéreux. Témoin privilégié de ce changement, Alice, jeune femme fraîchement débarquée à New York avec des rêves de photographe, va vivre au coeur de cette révolution pour Cosmo mais aussi pour elle… Park Avenue Summer par Rosen L’ambiance des années 60 à New York est pour moi l’atout de ce roman très visuel. On se représente les tenues, les voitures, et évidemment on pense à la série Mad Men. C’est une ambiance que j’affectionne particulièrement et qui permet... Au mois de décembre, j’ai eu la chance de participer au book club du cercle Belfond autour du roman de Renée Rosen Park Avenue Summer. Voici en quelques mots l’intrigue de ce roman inspiré d’une personnalité réelle :Helen Gurley Brown. Dans les années 60, le magazine Cosmopolitan ne connaît plus son heure de gloire et la direction décide d’engager la sulfureuse Helen Gurley Brown, auteure du best-seller Sex and the Single Girl. Si son ouvrage a connu un grand succès, elle s’est attiré de nombreux ennemis et tout le monde ne semble pas d’accord pour qu’elle redresse la barre du navire Cosmopolitan. Mais ce petit bout de femme est un roc et elle est bien décidée à changer la ligne éditoriale d’un magazine qu’elle juge poussiéreux. Témoin privilégié de ce changement, Alice, jeune femme fraîchement débarquée à New York avec des rêves de photographe, va vivre au coeur de cette révolution pour Cosmo mais aussi pour elle… Park Avenue Summer par Rosen L’ambiance des années 60 à New York est pour moi l’atout de ce roman très visuel. On se représente les tenues, les voitures, et évidemment on pense à la série Mad Men. C’est une ambiance que j’affectionne particulièrement et qui permet une réelle évasion pour la lectrice que je suis. Ce roman inspiré d’une personnalité importante dans le monde de la presse n’est pas seulement la chronique d’une révolution journalistique fort intéressante et qui n’est pas sans nous rappeler la révolution que les femmes essaient de mettre en oeuvre depuis plusieurs années ! Il est aussi le roman d’apprentissage d’Alice qui débarque à New York le coeur en berne après la perte de sa mère et la valise pleine d’espoirs et de rêves dont celui de devenir photographe et marcher dans les pas de sa mère. Sur le chemin de la vie, Alice va découvrir le monde journalistique, un monde de requins, sa sexualité et peut être aussi de nouveaux sentiments. Mais New York est aussi et surtout un lieu de révélation sur sa famille, son passé. Park Avenue Summer c’est une époque, un univers, celui de Cosmopolitan, une figure, Helen Gurley Brown, une fiction, celle d’Alice et le tout forme un récit à la fois instructif et agréable à lire. A l’issue de cette lecture, le book club a été l’occasion d’échanger sur nos impressions, interrogations, réflexions de lecture et c’est toujours enrichissant de voir le regard de l’autre sur un roman que nous avons apprécié ou pas. En outre, bonus, nous avons pu échanger avec l’auteure ! Autant dire que c’est une expérience complète que le cercle des lecteurs Belfond m’a permis de vivre ! En résumé : cette expérience de book club s’est doublée d’une lecture que je recommande, surtout aux lectrices de COSMOPOLITAN !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Emilie77400 Posté le 19 Décembre 2020
    New-York, 1965, Helen Gurley Brown vient d’être placée au poste de Rédactrice en chef d’un magazine qui se meurt : Cosmopolitan. Cette promotion interroge et dérange car Mme Gurley Brown ne connaît rien à la presse et son image assez sulfureuse n'est pas du celle du magazine… Cette icône féministe va donc devoir se battre contre toutes les figures patriarcales qui n'apprécient pas sa présence, supporter une flottée de démissions et imposer sa vision très moderne et libérée de la « Cosmo Girl ». Inspiré de l’histoire vraie mais bien évidemment romancée, ce livre va donc nous raconter le virage à 180° qu'elle fera prendre au magazine le sauvant d’une fin attendue. La narratrice est Alice, une jeune fille qui arrive à New-York pour devenir photographe mais qui, par un concours de circonstances, va se retrouver secrétaire d’Helen. C'est donc à travers elle que nous allons vivre les 1ers mois de cette transition. Et c'est passionnant ! Tout au long de ma lecture j'ai vraiment eu l’impression de voir un film, l'auteure que j'ai eu la chance de rencontrer via un live facebook, a même dit qu'avant la crise du Covid il avait été un moment question d’une adaptation cinématographique et ça ne m'a vraiment pas... New-York, 1965, Helen Gurley Brown vient d’être placée au poste de Rédactrice en chef d’un magazine qui se meurt : Cosmopolitan. Cette promotion interroge et dérange car Mme Gurley Brown ne connaît rien à la presse et son image assez sulfureuse n'est pas du celle du magazine… Cette icône féministe va donc devoir se battre contre toutes les figures patriarcales qui n'apprécient pas sa présence, supporter une flottée de démissions et imposer sa vision très moderne et libérée de la « Cosmo Girl ». Inspiré de l’histoire vraie mais bien évidemment romancée, ce livre va donc nous raconter le virage à 180° qu'elle fera prendre au magazine le sauvant d’une fin attendue. La narratrice est Alice, une jeune fille qui arrive à New-York pour devenir photographe mais qui, par un concours de circonstances, va se retrouver secrétaire d’Helen. C'est donc à travers elle que nous allons vivre les 1ers mois de cette transition. Et c'est passionnant ! Tout au long de ma lecture j'ai vraiment eu l’impression de voir un film, l'auteure que j'ai eu la chance de rencontrer via un live facebook, a même dit qu'avant la crise du Covid il avait été un moment question d’une adaptation cinématographique et ça ne m'a vraiment pas étonné. Il y a un peu de « Quand le diable s’habille en Prada » et de « Mad Men » dans ce livre – même si pour cette dernière référence je fais confiance à ceux qui l’on vu-. J'avais à peine refermé le livre que je me lançais dans d’interminables recherches sur cette femme singulière. Je recommande !
    Lire la suite
    En lire moins
  • nathys Posté le 14 Décembre 2020
    Un roman que j'ai beaucoup aimé. J'ai longtemps été fan de magazines féminins et découvrir la genèse de Cosmopolitan qui a inspiré tous les autres, a été très intéressant. Helen Gurley Brown s'est battue malgré tous les bâtons qu'on lui a mis dans les roues et son discours choquant pour l'époque, revendiquant le droit des femmes au plaisir et à la liberté sexuelle, a permis d'aider de nombreuses femmes à l'époque. De nos jours son féminisme est un peu rétrograde car elle considère que la femme doit être une parfaite poupée sexy pour ferrer un mari, mais à l'époque c'était une révolution. J'ai beaucoup aimé la découvrir à travers les yeux d'Alice dont l'histoire est touchante.

les contenus multimédias

Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Girls Power : 31 romans aux héroïnes fortes et indépendantes

    Elles se battent pour leur liberté, pour faire entendre leur voix, pour se libérer du joug des hommes... Chacun des romans de notre sélection vous fera découvrir une héroïnes forte en quête d'indépendance. Des femmes inspirantes dont vous allez adorer suivre les aventures.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Lectures estivales : 30 romans pour s'évader

    Les vacances se profilent à l'horizon. L'occasion de faire un peu de place dans votre valise pour les livres qui accompagneront vos pérégrinations. De Françoise Bourdin à Danielle Steel en passant par Michel Bussi, découvrez notre sélection de romans à dévorer tout au long de la belle saison.

    Lire l'article