Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265076723
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 140 x 225 mm

Peur noire

Paul BENITA (Traducteur)
Collection : Fleuve noir
Date de parution : 10/09/2009

Alors que sa vie professionnelle comme agent sportif semble piétiner, et que son père se remet non sans mal d'un infarctus, Myron Bolitar est brutalement précipité dans une affaire dont il se serait bien passé. Son ex-petite amie, Emily Downing, qui l'avait plaqué pour aller épouser son pire ennemi, resurgit...

Alors que sa vie professionnelle comme agent sportif semble piétiner, et que son père se remet non sans mal d'un infarctus, Myron Bolitar est brutalement précipité dans une affaire dont il se serait bien passé. Son ex-petite amie, Emily Downing, qui l'avait plaqué pour aller épouser son pire ennemi, resurgit dans sa vie en réclamant son aide : elle a un fils de 13 ans atteint de l'anémie de Fanconi. Seule une greffe de moelle osseuse pourrait désormais le sauver. Sauf que le donneur compatible inscrit au fichier est introuvable. Pire, il semble vouloir se cacher. De qui ? Pour quelle raison ?
Flanqué de sa garde rapprochée, Myron Bolitar plonge au cœur d'une histoire familiale sombre et vénéneuse, qui l'implique de manière très… personnelle.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265076723
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 348
Format : 140 x 225 mm
Fleuve éditions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Eeyorev19 Posté le 11 Juillet 2020
    C’est encore une bonne enquête de Myron, où ici, il découvre qu’il a un fils qui est sur le point de mourir. J’aime toujours autant l’écriture et les intrigues d’Harlan Coben
  • Derfuchs Posté le 8 Juillet 2020
    Ce qu'il y a de bien avec Bolitar c'est que l'on ne s'ennuie jamais, du moins jusqu'à présent pour ce qui me concerne. Entre lui et sa bande, Win qui décroche le téléphone en prononçant : articule, en lieu et place de allô, ce qui me plie en quatre à chaque fois, si-si, j'suis bon public, Esperanza et sa partenaire de catch, Big Cindy, nous lecteurs nous sommes soignés et que demander de plus. Un cigare et un demi, pour moi, peut-être, pas compris dans le prix, tant pis, un whisky et une gitane alors (la cigarette bien sûr) ! Coben pour ce bouquin a mis le paquet, un journaleux plagiat, qu'on sait plus vraiment si c'est vrai ou pas, du lard ou du cochon, l'intrigue le dira, sûr de sûr, promis, des gardes du corps hyper balèzes que Win éliminera comme toi une mouche, d'un revers de main, le FBI, les flics, une ex, une actuelle, les deux bellouses en diable, à damner un sein euh... un saint, s'cusez, un fils qui tombe du ciel, une révélation qui tombe à l'eau, de la philosophie philosophique, si, enfin presque. Qu'on se rassure ce n'est pas du BHL. Une intrigue épatante, bien... Ce qu'il y a de bien avec Bolitar c'est que l'on ne s'ennuie jamais, du moins jusqu'à présent pour ce qui me concerne. Entre lui et sa bande, Win qui décroche le téléphone en prononçant : articule, en lieu et place de allô, ce qui me plie en quatre à chaque fois, si-si, j'suis bon public, Esperanza et sa partenaire de catch, Big Cindy, nous lecteurs nous sommes soignés et que demander de plus. Un cigare et un demi, pour moi, peut-être, pas compris dans le prix, tant pis, un whisky et une gitane alors (la cigarette bien sûr) ! Coben pour ce bouquin a mis le paquet, un journaleux plagiat, qu'on sait plus vraiment si c'est vrai ou pas, du lard ou du cochon, l'intrigue le dira, sûr de sûr, promis, des gardes du corps hyper balèzes que Win éliminera comme toi une mouche, d'un revers de main, le FBI, les flics, une ex, une actuelle, les deux bellouses en diable, à damner un sein euh... un saint, s'cusez, un fils qui tombe du ciel, une révélation qui tombe à l'eau, de la philosophie philosophique, si, enfin presque. Qu'on se rassure ce n'est pas du BHL. Une intrigue épatante, bien écrite comme d'hab, what else, rien. Bonne lecture et fait remarquable, après un Coben et avant dodo, on n'a jamais mal au crâne, tandis qu'avec Saint-John Perse si!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Meloona Posté le 13 Mai 2020
    Un des premiers livres d'Harlan Coben que j'ai lu, et qui m'a bien accompagné lors d'un long trajet en TGV. J'ai apprécié l'humour auquel je ne m'attendais pas. Je lis occasionnellement des thrillers, celui est plutôt policier/suspens,il ne fait pas peur, mais en tout cas, on y passe une bonne lecture je le recommande.
  • likat Posté le 5 Mai 2020
    Excellent, comme d'habitude ! On retrouve Myron Bolitar et ses acolytes en grande forme. On est tenu en haleine jusqu'au bout. Les livres d'Harlan COBEN sont très addictifs. A recommander bien sûr !
  • bfauriaux Posté le 28 Février 2020
    Un nouveau suspense de main de maitre réalisé par Harlan Coben avec son talent habituel sur un sujet delicat celui des dons d'organes et des problemes de compatibilité: L'auteur s'en sort admirablement et nous emmene avec lui dans ce roman que l'on dévore tres vite: A decouvrir !
Vos nuits sont hantées par les romans d'Harlan Coben ?
Vos mains tremblent à chacune de leurs pages et vous trépignez d'impatience à chaque nouvelle parution ?