En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Quand on s'y attend le moins

        Belfond
        EAN : 9782714471420
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 205 mm
        Quand on s'y attend le moins

        Renaud TEMPERINI (Traducteur)
        Date de parution : 16/02/2017
        De l’amour, du suspense et le doux parfum des Pouilles ! Avec Penelope, authentique Bridget Jones italienne, laissez-vous transporter dans une comédie déjantée, pétillante et  pleine de charme.   
        Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse désespérément inexistante, un job pas très épanouissant d’attachée de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiénique –, et elle est de surcroît affligée d’une maladresse quasi légendaire.
        Comment se sortir de l’impasse ? En s’en remettant au...
        Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse désespérément inexistante, un job pas très épanouissant d’attachée de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiénique –, et elle est de surcroît affligée d’une maladresse quasi légendaire.
        Comment se sortir de l’impasse ? En s’en remettant au dicton de sa grand-mère : « C’est quand on s’y attend le moins que l’amour vous tombe dessus. » Ou, en l’occurrence, qu’on le percute à vélo. Car le jour où elle renverse le ténébreux Alberto, lui brisant la jambe au passage, Penelope en est certaine : ils sont faits l’un pour l’autre.
        Et lorsqu’elle le recroise dans les locaux de Pimpax, le doute n’est plus permis. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo et semble avoir tout oublié de sa tendre assaillante. Pourquoi tant de mystères ?

        N’écoutant que son courage, notre Penelope se lance dans une folle enquête à la poursuite du prince charmant fuyant et, pourquoi pas, du grand amour…
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714471420
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 205 mm
        Belfond
        19.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • djihane Posté le 8 Mai 2017
          Quand on s’y attend le moins est un roman qui relate les aventures de Penelope, une Bridget Jones à l’italienne. Sa vie amoureuse est inexistence et elle cherche désespérément l’homme de sa vie. Un jour en rentrant d’une soirée bien arrosée, son vélo percute Alberto, il a la jambe cassée et notre héroïne est persuadée d’être tombée amoureuse de cet homme mystérieux. Dans les locaux de son entreprise, Penelope croit revoir son prince charmant, est-ce vraiment lui ? Chiara Moscardelli commence son roman comme une comédie romantique, puis, dans la seconde partie de son texte, une enquête menée par Penelope transforme son texte en une sorte de roman policier avec de l’humour. Même si j’ai j’ai moins apprécié le tournant pris par le texte, j’ai beaucoup aimé cette lecture car j’ai passé un agréable moment en compagnie de Penelope. C’est le genre de personnage attachant et maladroit à souhait qui ne manque pas de séduire son lecteur. J’ai aimé la relation qu’elle entretient avec sa grand-mère, qu’elle appelle pour lui tirer les cartes et lui confier ses malheurs. Depuis le jour où celle-ci a mangé la seconde partie de la pomme qui représentait l’âme soeur de Penelope, elle garde espoir, elle sait... Quand on s’y attend le moins est un roman qui relate les aventures de Penelope, une Bridget Jones à l’italienne. Sa vie amoureuse est inexistence et elle cherche désespérément l’homme de sa vie. Un jour en rentrant d’une soirée bien arrosée, son vélo percute Alberto, il a la jambe cassée et notre héroïne est persuadée d’être tombée amoureuse de cet homme mystérieux. Dans les locaux de son entreprise, Penelope croit revoir son prince charmant, est-ce vraiment lui ? Chiara Moscardelli commence son roman comme une comédie romantique, puis, dans la seconde partie de son texte, une enquête menée par Penelope transforme son texte en une sorte de roman policier avec de l’humour. Même si j’ai j’ai moins apprécié le tournant pris par le texte, j’ai beaucoup aimé cette lecture car j’ai passé un agréable moment en compagnie de Penelope. C’est le genre de personnage attachant et maladroit à souhait qui ne manque pas de séduire son lecteur. J’ai aimé la relation qu’elle entretient avec sa grand-mère, qu’elle appelle pour lui tirer les cartes et lui confier ses malheurs. Depuis le jour où celle-ci a mangé la seconde partie de la pomme qui représentait l’âme soeur de Penelope, elle garde espoir, elle sait qu’elle finira par trouver sa moitié. Le point fort de ce roman est indéniablement son humour. J’ai souvent ri aux éclats grâce aux situations dans lesquelles notre héroïne se retrouve impliquée. Penelope n’a pas son pareil pour se mettre dans l’embarras, pour notre plus grand plaisir. La plume de l’auteure légère et drôle nous permet une lecture bien fluide. Toutefois, N’ayant pas l’habitude de lire des romans italiens, j’ai eu du mal avec les prénoms et j’avoue que je n’ai pas réussi à les retenir et je me mêlais parfois les pinceaux. Quand on s’y attend le moins est un mélange de comédie, de romance et d’enquête policière, cela peut plaire ou déconcerter le lecteur. Le tout demeure une lecture agréable, drôle et attendrissante.
          Lire la suite
          En lire moins
        • DesPlumesEtDesLivres Posté le 26 Avril 2017
          Pénélope est une Bridget Jones italienne (et j’adore Bridget Jones !). A quarante ans, elle est célibataire, tombe amoureuse très vite et s’attache à des hommes qui ne sont pas faits (mais alors pas du tout) pour elle. En bonne romantique, elle rêve de rencontrer l’homme de sa vie mais les années passent et rien ne change. Côté travail, rien de palpitant non plus entre son job à Pimpax, boîte de serviettes hygiéniques et un petit boulot pour des magazines féminins où elle doit créer des tests sur la sexualité les plus farfelus les uns que les autres. Pourtant, elle a tout pour avoir une belle carrière : des diplômes de journalisme et elle sait parler cinq langues ! Malgré cette vie peu attractive, Pénélope reste dans sa routine et ne change rien à sa vie. Mais elle est loin de s’imaginer que le destin va charger lui-même le jour où elle renverse accidentellement un jeune homme séduisant (son comte Ristori dont elle rêve depuis toujours). Peu de temps, elle retrouve le même homme à son travail mais il ne semble pas la reconnaître et surtout, il a changé de nom…Alors hallucination ou stratagème ? Que cache ce bellâtre italien aux tendances... Pénélope est une Bridget Jones italienne (et j’adore Bridget Jones !). A quarante ans, elle est célibataire, tombe amoureuse très vite et s’attache à des hommes qui ne sont pas faits (mais alors pas du tout) pour elle. En bonne romantique, elle rêve de rencontrer l’homme de sa vie mais les années passent et rien ne change. Côté travail, rien de palpitant non plus entre son job à Pimpax, boîte de serviettes hygiéniques et un petit boulot pour des magazines féminins où elle doit créer des tests sur la sexualité les plus farfelus les uns que les autres. Pourtant, elle a tout pour avoir une belle carrière : des diplômes de journalisme et elle sait parler cinq langues ! Malgré cette vie peu attractive, Pénélope reste dans sa routine et ne change rien à sa vie. Mais elle est loin de s’imaginer que le destin va charger lui-même le jour où elle renverse accidentellement un jeune homme séduisant (son comte Ristori dont elle rêve depuis toujours). Peu de temps, elle retrouve le même homme à son travail mais il ne semble pas la reconnaître et surtout, il a changé de nom…Alors hallucination ou stratagème ? Que cache ce bellâtre italien aux tendances schizophrène ? J’ai vraiment eu des difficultés à commencer la lecture de ce roman. Peut-être l’écriture italienne dont je ne suis pas habituée (surtout pour les dialogues) ? De plus, même si l’Italie reste une destination dont je rêve mettre les pieds un jour, pour le moment je n’y connais rien pour la géographie. Cependant, une fois les premiers chapitres passés, j’étais totalement imprégnée de l’univers chick-lit de Quand on s’y attend le moins. C’est pour dire : je l’ai lu en deux fois (deux grosses soirées le même week-end). Le plus difficile étant d’avoir dû le commencer. Je me suis vite attachée à Pénélope, cette miss catastrophe surnommée « tremblement de terre » par ce mystérieux comte Ristori. Elle enchaîne les gaffes, les situations embarrassantes, à un point qu’on ne peut ne pas s’attacher à elle. Cependant, contrairement à d’autres personnages de chick-lit, Pénélope a une personnalité un peu hors norme de par sa mémoire qui enregistre tout. Malgré l’avis unanime de son entourage pour la faire passer pour folle quand elle affirme que l’homme renversé par son vélo et le nouveau venu dans les bureaux est la même personne, elle ne lâche pas le morceau et petit à petit elle mène sa petite enquête qui apporte son lot de suspens et de surprises. A part quelques points négatifs qui font que ça n’a pas été un coup de coeur, j’ai malgré tout passé un très bon moment de lecture et pour tous les fans de chick-lit je ne peux que recommander.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Deanerys Posté le 18 Avril 2017
          Etant jeune, Penelope était pleine de rêve et d’ambition. Mais à 36 ans, elle prend conscience que sa vie n’a pas pris la voie qu’elle espérait. Attachée de presse Pour Pimpax, multinationale de la serviette hygiénique, elle s’ennuie dans son travail. Sans compter que sa vie sentimentale est au point mort. Mais sa vie bascule lorsqu’elle renverse le très bel Alberto, homme qui, elle en est sûr, doit partager sa vie ! Le hasard le remet le remet sur sa route lorsqu’elle le croise dans les locaux de Pimpax. Seul problème : ce dernier n’a aucun souvenir d’un rencontre avec Penelope et se fait appeler Riccardo. Quel est ce mystère ? Des questions auxquelles Penelope compte bien trouver des réponses ! Je remercie NetGalley et les éditions Balfond qui m’ont permis de découvrir ce roman. J’ai de suite flashé sur cette couverture rose bonbon remplie de traces de rouge à lèvres. La promesse d’un roman chick-lit comme on les aime. En ce qui me concerne, c’est un livre qui a bien rempli ses fonctions : il m’a fait rire, je l’ai trouvé frais, agréable et très plaisant. Nous rencontrons donc Penelope, une jeune trentenaire qui mène une vie stable mais pas... Etant jeune, Penelope était pleine de rêve et d’ambition. Mais à 36 ans, elle prend conscience que sa vie n’a pas pris la voie qu’elle espérait. Attachée de presse Pour Pimpax, multinationale de la serviette hygiénique, elle s’ennuie dans son travail. Sans compter que sa vie sentimentale est au point mort. Mais sa vie bascule lorsqu’elle renverse le très bel Alberto, homme qui, elle en est sûr, doit partager sa vie ! Le hasard le remet le remet sur sa route lorsqu’elle le croise dans les locaux de Pimpax. Seul problème : ce dernier n’a aucun souvenir d’un rencontre avec Penelope et se fait appeler Riccardo. Quel est ce mystère ? Des questions auxquelles Penelope compte bien trouver des réponses ! Je remercie NetGalley et les éditions Balfond qui m’ont permis de découvrir ce roman. J’ai de suite flashé sur cette couverture rose bonbon remplie de traces de rouge à lèvres. La promesse d’un roman chick-lit comme on les aime. En ce qui me concerne, c’est un livre qui a bien rempli ses fonctions : il m’a fait rire, je l’ai trouvé frais, agréable et très plaisant. Nous rencontrons donc Penelope, une jeune trentenaire qui mène une vie stable mais pas des plus trépidantes. Elle aurait voulu devenir journaliste mais n’a pas su attraper les bonnes opportunités au vu de ses capacités, notamment sa mémoire photographique. Finalement elle se retrouve attachée de presse dans une entreprise de serviettes hygiéniques (ce n’est pas ce qu’il y a de plus glamour) alors que son rapport avec la journalistique reste ce petit job dans lequel elle crée des tests sexuels auxquels elle ne croit pas elle-même. En effet sa vie amoureuse est au point zéro, n’arrivant pas à trouver l’homme qui fera battre son cœur, au même titre que les héros des comédies romantiques. Mais son point faible reste son manque de confiance en elle, sans compter sa grande maladresse. On a en effet un personnage qui nous rappellera une certaine Bridget Jones …. Pour notre plus grand plaisir ! Pour ma part c’est le genre de personnage que je trouve attachant. Penelope n’est pas une femme parfaite, elle a ses défauts, son caractère et j’adore ça ! Quelque part ça la rend plus humaine, ça nous rassure de rencontrer des personnages qui nous ressemble. Bien sûr cette personnalité est poussée à l’extrême, ce qui donne lieu à des situations cocasses et franchement drôles ! Toutefois, l’intrigue du roman n’est pas focalisée sur la vie de Penelope, mais sur le mystérieux jeune homme qu’elle renverse à vélo, puis qu’elle retrouve un mois plus tard en tant que chef de Pimpax. Nous allons alors suivre Penelope dans sa volonté de comprendre qui est vraiment cet homme. Pour le coup, tu au long de l’histoire on ne sait pas trop quoi penser de lui … S’il est beau comme un dieu, il a également des attitudes un peu spéciales … On a donc du mal à s’attacher à lui, à le comprendre et ça m’a parfois un peu gêné. De même, il m’est arrivé de trouver certaines réactions de Penelope un peu infantile. J’ai eu l’impression d’avoir à faire à une jeune fille de 16 ans, que ce soit dans ses actes ou sa façon de s’exprimer … En résulte des situations un peu farfelues, too much, et j’ai ainsi eu du mal à être réellement touchée par la romance … Malgré tout j’ai bien aimé ma lecture. Même si certaines scènes sont assez prévisibles, on a quand même envie de connaitre le fin mot de l’histoire et quelles vont en être les conséquences. Avec ce roman, la romance est un peu mise de côté pour mettre en avant l’enquête mais finalement ça ne m’a pas déplu. J’ai donc passé un agréablement moment avec ce roman.
          Lire la suite
          En lire moins
        • iris29 Posté le 8 Avril 2017
          Imaginez Pénélope, une fille aussi maladroite que Bridget Jones qui habiterait à Milan , donnez-lui un cerveau qui marche du tonnerre ( du genre à mémoriser tout ce qu'elle lit ou entend , du genre aussi à parler couramment cinq langues et à en apprendre une sixième ...) Mais attention , faudrait pas qu'elle nous prenne la grosse tête, nooooon... Elle ne serait pas sûre d'elle parce que cela donne de divines comédies . Elle rencontrerait un certain Alberto en lui rentrent dedans et lui péterait une jambe . Puis, alors qu'elle aurait eu un coup de foudre unilatéral , elle ne le reverrait que beaucooooup plus tard , sous les traits d' un certain Ricardo , chargé de restructurer la boite dans laquelle elle travaille . - Elle ferait quoi comme boulot non-fictif ? - Attachée de presse dans une boite de tampons hygiéniques, même qu'elle aimerait mieux faire autre chose , vu toutes les compétences de la bella ragazza ... Il aurait les yeux noirs alors que dans la première rencontre , il avait les yeux verts, mais elle n'en démord pas, c'est le même homme . Et depuis qu'elle le cotoie , il se passe des choses très... Imaginez Pénélope, une fille aussi maladroite que Bridget Jones qui habiterait à Milan , donnez-lui un cerveau qui marche du tonnerre ( du genre à mémoriser tout ce qu'elle lit ou entend , du genre aussi à parler couramment cinq langues et à en apprendre une sixième ...) Mais attention , faudrait pas qu'elle nous prenne la grosse tête, nooooon... Elle ne serait pas sûre d'elle parce que cela donne de divines comédies . Elle rencontrerait un certain Alberto en lui rentrent dedans et lui péterait une jambe . Puis, alors qu'elle aurait eu un coup de foudre unilatéral , elle ne le reverrait que beaucooooup plus tard , sous les traits d' un certain Ricardo , chargé de restructurer la boite dans laquelle elle travaille . - Elle ferait quoi comme boulot non-fictif ? - Attachée de presse dans une boite de tampons hygiéniques, même qu'elle aimerait mieux faire autre chose , vu toutes les compétences de la bella ragazza ... Il aurait les yeux noirs alors que dans la première rencontre , il avait les yeux verts, mais elle n'en démord pas, c'est le même homme . Et depuis qu'elle le cotoie , il se passe des choses très bizarres autour d'elle . Bien que notre Pénelope ait un cerveau hors norme, elle est plus proche de Bridget Jones que de Sydney Bristow dans Alias, quand il s'agit d'affronter les mystères , elle m'a aussi fait penser à une autre héroïne d' Helen Fielding, Olivia Joules . J'ai aimé que le coté suspens prenne légèrement le pas sur la comédie, que toute cette histoire se passe en Italie et le personnage de la grand-mère qui a des dons de voyance, moins aimé les scènes comportant les amis qui n'apportent pas grand-chose . Et bien qu'une Pénélope soit le personnage principal de cette comédie charmante , je garantis que cette critique n'est aucunement fictive ...
          Lire la suite
          En lire moins
        • Autantenemportentleslivres Posté le 30 Mars 2017
          Mon avis: Je n'avais encore jamais lu de littérature italienne, jusqu'à cette parution qui m'a tout de suite attiré par sa couverture très girly et par son résumé assez drôle. Je remercie donc beaucoup les Editions Belfond pour l'envoi de ce titre. Ce roman digne du Journal de Bridget Jones, dont l'héroïne un peu loufoque et maladroite, à l'humour un peu potache, à la vie amoureuse complètement déserte, et à la carrière professionnelle pas franchement folichonne, avait vraiment tout pour me plaire. Pourtant, si le début semblait prometteur je l'ai trouvé moins drôle que ce à quoi je m'attendais. Si effectivement Pénélope enchaîne bourdes sur bourdes, et se retrouve assez fréquemment dans des situations embarrassantes et improbables qui m'ont effectivement souvent fait rire, j'ai déploré certains clichés comme le meilleur ami gay, et quelques points m'ont un peu ennuyé. J'ai ainsi trouvé très peu crédible le fait qu'elle rencontre du jour au lendemain, un homme dont elle tombe éperdument amoureuse dès le premier regard, et qui comme par un curieux hasard possède le même nom que son idéal masculin. De plus, je n'ai pas trouvé la lecture très fluide car Pénélope partait souvent je trouve dans tous les sens, dans des délires... Mon avis: Je n'avais encore jamais lu de littérature italienne, jusqu'à cette parution qui m'a tout de suite attiré par sa couverture très girly et par son résumé assez drôle. Je remercie donc beaucoup les Editions Belfond pour l'envoi de ce titre. Ce roman digne du Journal de Bridget Jones, dont l'héroïne un peu loufoque et maladroite, à l'humour un peu potache, à la vie amoureuse complètement déserte, et à la carrière professionnelle pas franchement folichonne, avait vraiment tout pour me plaire. Pourtant, si le début semblait prometteur je l'ai trouvé moins drôle que ce à quoi je m'attendais. Si effectivement Pénélope enchaîne bourdes sur bourdes, et se retrouve assez fréquemment dans des situations embarrassantes et improbables qui m'ont effectivement souvent fait rire, j'ai déploré certains clichés comme le meilleur ami gay, et quelques points m'ont un peu ennuyé. J'ai ainsi trouvé très peu crédible le fait qu'elle rencontre du jour au lendemain, un homme dont elle tombe éperdument amoureuse dès le premier regard, et qui comme par un curieux hasard possède le même nom que son idéal masculin. De plus, je n'ai pas trouvé la lecture très fluide car Pénélope partait souvent je trouve dans tous les sens, dans des délires assez bizarres, et j'étais souvent perdu dans les dialogues entre la jeune femme et ses amis ou ses collègues de travail. Je relisais deux fois certaines phrases pour être sûre de savoir qui parlait. Je ne sais pas si c'était moi qui décrochais peu à peu de ma lecture et qui manquais du coup de concentration, ou si cela venait d'un manque de clarté dans l'écriture, mais ce n'étais pas en tout cas très agréable. "Je rêvais de l'amour, celui avec un A majuscule, mais je n'avais rencontré que des hommes à la recherche de sexe, avec un s minuscule." En ce qui concerne notre personnage principale, je l'ai aimé autant qu'elle m'a énervé. Si je trouvais son manque de confiance, ses gaffes et ses maladresses souvent drôles et attendrissantes, au contraire ses mauvaises habitudes, comme sa fâcheuse tendance à penser à haute voix, ou à dire oui à toutes les exigences de Riccardo m'ont par contre vite agacé. Ses réactions, ses décisions irréfléchies, prises sur un coup de tête, sa naïveté, ou encore ses rêves de midinette n'étaient je trouve parfois pas franchement en accord avec son âge, et la faisaient le plus souvent passer pour une femme prévisible, peu sûre d'elle et facilement influençable et manipulable. " Un jour, quelqu'un m'avait dit que l'itinéraire de la vie équivaut à l'escalade d'une montagne. On passe l'essentiel de son temps à mettre un pied devant l'autre, on tombe parfois, on se perd, on risque souvent de revenir en arrière. Puis, soudain, on réussit à trouver la bonne route et arrivé là, on respire profondément on lève les yeux et on se rend compte de tout le chemin parcouru." Cependant, le roman prend assez vite une tournure moins légère, plus mystérieuse et ce pour mon plus grand plaisir, car je ne m'attendais pas du tout à cela. J'ai été assez surprise de la révélation finale qui finalement nous rend le personnage masculin sympathique, alors que pendant tout le roman je ne l'avais pas en très haute estime. Il nous fait prendre conscience également que Pénélope malgré les apparences est moins bête et parano que ce qu'elle semblait être. Quoi qu'il en soit c'est un roman assez cocasse, idéal pour les filles en mal d'amour qui ont le sens de l'humour. Chaque lectrice peut se reconnaître en Pénélope, qui bien que parfois énervante est néanmoins très attachante. Pour conclure: Chiara Moscardelli avec sa plume simple et moderne, nous offre un roman drôle et pétillant sur les tribulations d'une trentenaire en mal d'amour. Si certains points m'ont ennuyé ou m'ont semblé cliché, les gaffes de Pénélope m'ont souvent fait rire, et j'ai été surprise de la tournure que prend l'intrigue. Un roman feel-good divertissant, qui malgré quelques petits défauts m'a fait passer un bon moment. Ma note: 15/20.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        << Des dialogues qui pétillent, des situations rocambolesques, la comédie est réussie, Pénélope a gagné son pari. Elle a trouvé un bon boulot, elle est une héroïne. À suivre ? >>
        Bernard Babkine / Marie France
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.