Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714482051
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Reine de beauté

Sarah TARDY (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 28/05/2020
Dans la lignée de La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, un premier roman noir d’une grande finesse psychologique ; une réflexion grinçante sur la bonne société puritaine américaine, qui, sous la perfection de ses apparences, cache une obsession névrotique pour l’innocence de la jeunesse.
La communauté de Wrenton, dans le Maine, est sous le choc : le corps de Jenny Kennedy, reine de beauté de treize ans, vient d’être retrouvé à l’orée des bois, dans une chemise de nuit rose, un bouquet de fleurs à la main.
Le coupable ? Tous désignent un garçon simplet,...
La communauté de Wrenton, dans le Maine, est sous le choc : le corps de Jenny Kennedy, reine de beauté de treize ans, vient d’être retrouvé à l’orée des bois, dans une chemise de nuit rose, un bouquet de fleurs à la main.
Le coupable ? Tous désignent un garçon simplet, fervent amateur de concours de miss.

Seule Virginia, la demi-sœur de la victime, récuse cet avis. Si elle détestait sa cadette presque autant qu’elle déteste la famille parfaite recomposée par son père, elle n’en connaissait pas moins les secrets troubles de la belle adolescente. Des secrets qui les unissaient malgré elles…

Pourquoi remuer le passé quand tout le monde semble s’accorder sur un coupable ? Pourquoi prendre le risque de souffrir, encore ?

Mais Virginia veut savoir. À tout prix. Quitte à révéler le vice sous la blancheur des façades à bardeaux blancs de ce village paisible. Quitte à pénétrer sur le terrain de chasse du plus terrible des prédateurs…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714482051
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Un premier roman qui ressemble fort à un coup de maître !"
Bernadette / La Procure

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lauremariemd Posté le 5 Novembre 2020
    Coup de coeur #9829; au sommet de l'affiche. J'ai adoré cette histoire et surtout le récit, la façon dont l'intrigue est échafaudée. Une lecture haletante avec ce besoin de passer au chapitre suivant pour tout savoir, tout comprendre. Au début, je me suis dit tout est si fluide que je vais deviner le meurtrier rapidement. Puis, l'auteur amorce un premier virage et mes premières théories tombent totalement à l'eau, puis un suivant, encore un suivant... et cela continue ainsi jusqu'à l'absolue vérité. Un dénouement qui déchire, car si nous connaissons évidemment le coupable, nous touchons surtout du doigt ces vies intérieures détruites que rien ne réparera jamais vraiment.
  • natn Posté le 22 Octobre 2020
    Je ne peux qu'ajouter une bonne critique à ce polar. En effet, pour moi, un bon, c'est quand je ne le lâche pas, que j'ai très très envie d'aller voir la fin tellement le suspens est bien fait, mais, rassurez vous, je ne le fais pas. Donc ici, c'est le cas. Nous avons la vision de Virginia, 26 ans, au chômage, qui se fait des soirées beuverie le samedi soir, seule, qui cache sa beauté sous des tshirts XXL et des joggings et a renoncé à aimer les autres. Et puis nous faisons un bon dans le temps 3 semaines avant, où Jenny, la soeur de Virginia, 13 ans, avance pas à pas vers son destin que l'on connait dès les premières pages, celui d'être un cadavre violé et couverts de coups de couteau. Comment en est on arrivé là ? Jenny était adulée par sa mère, faisait tous les concours de beauté, jusqu'à ce qu'elle décide de les arrêter et là, tout bascule. Nous avons donc le présent et le passé, nous avons surtout une galerie de personnages très complexes, aussi, il faut le dire, bien compliqués, avec des secrets en pagaille. Mais c'est bien fait, pas de temps... Je ne peux qu'ajouter une bonne critique à ce polar. En effet, pour moi, un bon, c'est quand je ne le lâche pas, que j'ai très très envie d'aller voir la fin tellement le suspens est bien fait, mais, rassurez vous, je ne le fais pas. Donc ici, c'est le cas. Nous avons la vision de Virginia, 26 ans, au chômage, qui se fait des soirées beuverie le samedi soir, seule, qui cache sa beauté sous des tshirts XXL et des joggings et a renoncé à aimer les autres. Et puis nous faisons un bon dans le temps 3 semaines avant, où Jenny, la soeur de Virginia, 13 ans, avance pas à pas vers son destin que l'on connait dès les premières pages, celui d'être un cadavre violé et couverts de coups de couteau. Comment en est on arrivé là ? Jenny était adulée par sa mère, faisait tous les concours de beauté, jusqu'à ce qu'elle décide de les arrêter et là, tout bascule. Nous avons donc le présent et le passé, nous avons surtout une galerie de personnages très complexes, aussi, il faut le dire, bien compliqués, avec des secrets en pagaille. Mais c'est bien fait, pas de temps mort, pas de conventionnel et une fin bien sûr, surprenante, sinon, ce ne serait pas vraiment un bon polar. Donc, idéal pour tout oublier autour de soi et de se dire : ah ça fait du bien d'avoir une vie normale !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Anaisseriallectrice Posté le 12 Octobre 2020
    L’intrigue s’articule ici autour de la mort d’une toute jeune ado, ex Mini Miss qui a raccroché l’écharpe en refusant de participer à un énième concours de beauté, au grand dam de sa mère d’ailleurs qui voit en elle la future Miss USA. En pleine crise d’adolescence et avec le besoin de s’affirmer et surtout de se confronter à ses parents, la jeune fille sera sauvagement assassinée après avoir été violée. L’auteure met en lumière tantôt la grande sœur qui enquête sur la mort de sa cadette qu’elle n’appréciait pas franchement, tantôt sur la jeune fille alors qu’elle était encore en vie. Deux points de vue, deux périodes, qui vont aboutir au meurtre de la gamine et au dénouement que personne ne peut voir venir (ou si vous le voyez venir, jouez au Loto parce que je pense que vous avez un don ! ). Rien de nouveau dans cette construction mais ma foi, ce n’était pas désagréable pour autant… L’idée de suivre l’enquête du côté de la grande sœur est intéressante : jeune femme approchant la trentaine, un peu paumée mais drôlement lucide sur sa famille et sur le monde qui l’entoure, elle n’est absolument pas proche de sa petite... L’intrigue s’articule ici autour de la mort d’une toute jeune ado, ex Mini Miss qui a raccroché l’écharpe en refusant de participer à un énième concours de beauté, au grand dam de sa mère d’ailleurs qui voit en elle la future Miss USA. En pleine crise d’adolescence et avec le besoin de s’affirmer et surtout de se confronter à ses parents, la jeune fille sera sauvagement assassinée après avoir été violée. L’auteure met en lumière tantôt la grande sœur qui enquête sur la mort de sa cadette qu’elle n’appréciait pas franchement, tantôt sur la jeune fille alors qu’elle était encore en vie. Deux points de vue, deux périodes, qui vont aboutir au meurtre de la gamine et au dénouement que personne ne peut voir venir (ou si vous le voyez venir, jouez au Loto parce que je pense que vous avez un don ! ). Rien de nouveau dans cette construction mais ma foi, ce n’était pas désagréable pour autant… L’idée de suivre l’enquête du côté de la grande sœur est intéressante : jeune femme approchant la trentaine, un peu paumée mais drôlement lucide sur sa famille et sur le monde qui l’entoure, elle n’est absolument pas proche de sa petite sœur et est un peu considérée comme le mouton noir de la famille… La tension psychologique réside dans el fait que l’enquête est abordée de son point de vue à elle et non de celui des policiers. Ca change, ça permet de découvrir la vie de cette famille, ses secrets aussi, et toutes ces choses qu’on veut cacher aux autres en s’enfermant à double tour chez soi. L’ouvrage évoque des thèmes très actuels qui font froid dans le dos et qui ancrent ce roman dans quelque chose de résolument moderne. Difficile d’en dire plus sans vous dévoiler une partie de l’intrigue ! Contrairement à ce que laisse évoquer le titre, l’univers des Mini Miss est relégué ici au second plan et il sert à démarrer l’intrigue uniquement. Tant mieux, parce que moi l’univers de petites filles capricieuses qui ont l’équivalent d’un an de maquillage sur le visage à chaque concours, j’avoue que ça ne me passionne pas des masses ! L’auteure s’attache aussi bien à développer son intrigue à suspense qu’à pointer du doigt les dérives d’une certaine Amérique profonde qu’elle fustige, sans pour autant tomber dans un pamphlet qui en ferait perdre la saveur piquante du thriller. D’ailleurs je suis très contente d’avoir terminé mon mois de juillet avec cette lecture car elle me permet d’entrer dans mon mois de lectures US sans me sentir trop dépaysée subitement (7 mois sans voyager pour cause de COVID + confinement + méchante entorse, il ne faudrait pas me dépayser et me donner de liberté trop vite hein, je risquerais de ne pas supporter ! (rires )) !! [ Le mot de la fin ] Un bon roman, à mi-chemin entre le roman noir et le thriller, quelques longueurs auraient pu parfois être évitées mais elles n’ont pas entaché ma lecture et ne m’ont pas donné envie de l’arrêter malgré tout. J’avais peur d’un thriller trop orienté public féminin, on ne va pas se mentir, il l’est, mais on est loin du gentil thriller pour femmes en manque de frisson, il y a quelque chose de plus dérangeant ici… Un roman facile à lire, parfait pour les vacances !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Djustinee Posté le 26 Septembre 2020
    Dans la ville de Wrenton, le corps de Jenny, 13 ans, est retrouvé sans vie dans les bois. La jeune fille participait régulièrement à des concours de beauté, poussée par sa mère. Tout désigne un homme, fervent supporteur de Jenny, simple d'esprit. C'est sans compter sur Virginia, la demi-sœur de Jenny, qui imagine le coupable ailleurs. J'ai eu du mal à rentrer dans le récit. J'avais un peu peur d'entrer dans les clichés des amitiés d' adolescentes et des belles banlieues américaines mais non, pas du tout. Passé la page 100, les pages ont filé à toute vitesse. J'aime beaucoup l'alternance de narration entre Jenny, dont les chapitres sont racontés par un narrateur externe, et Virginia, narratrice de ses propres chapitres. La plume est fluide et les chapitres sont aérés. L'intrigue est captivante et prenante. On vogue entre passé et présent, entre secrets et manipulations. Le suspense est prenant et est maintenu jusqu'à la fin. Je ne m'attendais pas à ça, la chute me déroute. C'est un thriller efficace que je vous recommande.
  • rossimag Posté le 20 Septembre 2020
    Jenny, 13 ans, est retrouvé morte. La jeune fille, gagnante de nombreux concours de beauté junior, a été violée et assassinée. Rapidement, la police arrête rapidement un de ses fans, un homme simple soupçonné d'être un pédophile. Mais Jenny, malgré son jeune âge, avait ses zones d'ombre et "était en train de devenir une petite conne, fouineuse et mégalo", dixit sa soeur Virginia. Celle-ci enquête alors sur les derniers jours de Jenny et découvre que l'adolescente était entourée de prédateurs dont plusieurs ont pu avoir l'occasion, ou l'envie, de la tuer... J'ai beaucoup apprécié ce livre, alors que son titre ne m'attirait pas spécialement. Les chapitres alternent le récit de Virginia et celui de Jenny. Ensemble, les deux soeurs nous dressent un portrait bien noir de ces petites villes où rien ne se passe, de ces maisons bien tenues où tout le monde semble heureux, de ces familles aisées dont les membres se déchirent en secret, de ces collégiennes si lisses à l'extérieur et pourtant si torturées... Pédophilie, alcoolisme, culte de l'apparence, homophobie et surtout, besoin de liberté, d'indépendance, besoin de grandir et d'être soi... L'histoire de Jenny m'a émue car chacun de ses choix la conduit à sa fin et... Jenny, 13 ans, est retrouvé morte. La jeune fille, gagnante de nombreux concours de beauté junior, a été violée et assassinée. Rapidement, la police arrête rapidement un de ses fans, un homme simple soupçonné d'être un pédophile. Mais Jenny, malgré son jeune âge, avait ses zones d'ombre et "était en train de devenir une petite conne, fouineuse et mégalo", dixit sa soeur Virginia. Celle-ci enquête alors sur les derniers jours de Jenny et découvre que l'adolescente était entourée de prédateurs dont plusieurs ont pu avoir l'occasion, ou l'envie, de la tuer... J'ai beaucoup apprécié ce livre, alors que son titre ne m'attirait pas spécialement. Les chapitres alternent le récit de Virginia et celui de Jenny. Ensemble, les deux soeurs nous dressent un portrait bien noir de ces petites villes où rien ne se passe, de ces maisons bien tenues où tout le monde semble heureux, de ces familles aisées dont les membres se déchirent en secret, de ces collégiennes si lisses à l'extérieur et pourtant si torturées... Pédophilie, alcoolisme, culte de l'apparence, homophobie et surtout, besoin de liberté, d'indépendance, besoin de grandir et d'être soi... L'histoire de Jenny m'a émue car chacun de ses choix la conduit à sa fin et on assiste bien malgré nous à cet enchainements de décisions qui conduisent à son meurtre. Et que dire de Virginia ? J'ai éprouvé à son encontre un sentiment ambigu, entre pitié et agacement, pour ne pas dire colère. Et en refermant le livre, cette impression qu'on n'a finalement jamais qu'une partie de la vérité et que l'envers du décor est décidément bien sombre.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.

Lisez maintenant, tout de suite !