Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782355221057
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 140 x 205 mm

Riot Grrrls

Chronique d'une révolution punk féministe

Collection : ZONES
Date de parution : 07/04/2016
Sur un mode subjectif et partisan, dans la veine d’un Lester Bangs, le récit de l'aventure punk rock née il y a près de 25 ans du cri de colère et de ralliement lancé par une poignée de jeunes féministes nord-américaine underground : « Revolution, Grrrl Style, Now ! » Le mouvement des riot grrrls –les « émeutières » – était né. Des groupes de femmes, dont le légendaire Bikini Kill, partaient à l’assaut, bien décidées à rendre « le punk plus féministe, et le féminisme plus punk ».
 
Au début des années 1990, de jeunes féministes nord-américaines lançaient du fond de leurs tripes un cri de colère et de ralliement dans le milieu punk underground : « Revolution, Grrrl Style, Now ! » La culture riot grrrl – littéralement, les « émeutières » – était en train de... Au début des années 1990, de jeunes féministes nord-américaines lançaient du fond de leurs tripes un cri de colère et de ralliement dans le milieu punk underground : « Revolution, Grrrl Style, Now ! » La culture riot grrrl – littéralement, les « émeutières » – était en train de naître. Des groupes comme Bikini Kill ou Bratmobile partaient à l’assaut de la production musicale, décidés à rendre « le punk plus féministe et le féminisme plus punk ».
Leur offensive fut une secousse incroyablement positive pour toute une génération assommée par la culture mainstream. Car les riot grrrls ont été bien davantage qu’un simple courant musical : appliquant les principes du Do-It-Yourself, elles ont construit une véritable culture alternative, dont la force de frappe tient en une « proposition » que suivront des milliers de jeunes femmes : celle d’oser devenir qui elles sont et de résister corps et âme à la mort psychique dans une société capitaliste et patriarcale.
Manon Labry retrace l’histoire de cette révolution politique et culturelle. Elle déploie une écriture punk bien frappée qui entremêle paroles de chansons, témoignages, réflexions personnelles, extraits de fanzines et illustrations pour faire la chronique d’une génération.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355221057
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

Manon Labry raconte avec humour la déferlante punk et féministe qui secoua la belle Amérique de Bush père au début des années 90. Un petit ouvrage vivifiant sur un phénomène relativement méconnu de ce côté de l’Atlantique qui se dévore aussi rapidement qu’un titre punk. (…) Demeuré, par sa propre volonté, radical et souterrain, ce microcosme punk s’illustre par un féminisme rageur et salutaire qui se dresse dans un sphère majoritairement masculine. Bikini Kill, Bratmobile, Huggy bear sont les fers de lance de cet esprit Do It Yoursef qui prône la révolte permanente sur un fond de messages politiques parfois naïfs mais à l’énergie vivifiante. Le livre de Manon Labry jouit d’une construction intelligente faite de cercles concentriques puis excentriques. Deux mouvements contraires pour mieux saisir la dynamique d’une réunion d’individus isolés dont le message contaminera ensuite la jeunesse américaine.  (…) Rempli d’onomatopées, de néologismes farfelus et de barbarismes parfois hilarants, le style de Manon Labry perpétue avec éclat la pensée provocatrice de ces riot grrrls très fréquentables. Une forme foncièrement jouissive comme un morceau de punk qui offre de quoi prolonger un peu notre jeunesse ou vieillir un peu moins vite, au choix.
 
Benjamin Cocquenet / Culturopoing
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER ZONES
Et rentrez dans la communauté des lecteurs de Zones !