Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714474759
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Rouge Eden

Date de parution : 02/02/2017
Un thriller historique et philosophique passionnant qui réinvestit la figure du tueur en série dans l'héritage maudit d'un siècle bestial.
 
 
3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d’un pénitencier de Floride.
Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n’a plus qu’une peur : que l’enfer soit sa prochaine destination. Il...
3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d’un pénitencier de Floride.
Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n’a plus qu’une peur : que l’enfer soit sa prochaine destination. Il lui reste une nuit en compagnie d’un prêtre pour exorciser les forces qui le dominent, expier, et comprendre qui il était vraiment. À l’aube, à moins d’une grâce de dernière minute, il sera exécuté sur la chaise électrique.
Des années plus tôt, à des milliers de kilomètres de là, un physicien soviétique est condamné par erreur, humilié, torturé et envoyé au goulag dans les pires conditions, sans savoir ce qu'il est advenu de sa famille. À bord du train qui l'entraîne dans les ténèbres de l'injustice et de l'oubli, cet expert en physique quantique, respecté par les plus grands scientifiques de son époque, s'ouvre à d'étranges secrets grâce à sa rencontre avec un vieux kabbaliste sur le point de rendre son dernier souffle.
Deux destins que rien ne semble lier, se croisent à contre courant dans les couloirs du temps... L'un victime et l'autre bourreau, ils finiront par entrevoir que l'enfer est sur terre et que chacun est son propre démon.
 
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714474759
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LePamplemousse Posté le 8 Septembre 2021
    Plutôt qu’une histoire, l’auteur nous en raconte deux, les deux sont aussi noires l’une que l’autre, bien que très différentes. Nous allons les suivre en parallèle, on se doute donc qu’elles finiront par se rejoindre, mais comment et quelle conclusion en tirer, telle est la question. Dans l’une nous assisterons aux dernières heures d’un tueur en série qui attend son exécution dans le couloir de la mort d’un pénitencier en Floride en 1991 et dans l’autre nous suivrons un physicien russe en 1933, alors qu’il s’apprête à se rendre à une conférence et qu’il est arrêté et envoyé au goulag. Les deux récits sont vraiment très sombres et très dur. On y parle de violence, de torture, de meurtres, de terreur, d’humiliation, de volonté de faire le mal, de destinée et de tous ces petits riens qui font que la vie et la mort se jouent parfois sur un regard, une parole ou un souvenir. Mais ce roman parle aussi de physique quantique et de religion. Est-ce que les faits rationnels comme l’étude des phénomènes naturels de l’univers ou l’étude des préceptes religieux permettent de mieux comprendre pourquoi l’homme est enclin à faire le mal ou le bien ? Un roman où la noirceur de l’homme... Plutôt qu’une histoire, l’auteur nous en raconte deux, les deux sont aussi noires l’une que l’autre, bien que très différentes. Nous allons les suivre en parallèle, on se doute donc qu’elles finiront par se rejoindre, mais comment et quelle conclusion en tirer, telle est la question. Dans l’une nous assisterons aux dernières heures d’un tueur en série qui attend son exécution dans le couloir de la mort d’un pénitencier en Floride en 1991 et dans l’autre nous suivrons un physicien russe en 1933, alors qu’il s’apprête à se rendre à une conférence et qu’il est arrêté et envoyé au goulag. Les deux récits sont vraiment très sombres et très dur. On y parle de violence, de torture, de meurtres, de terreur, d’humiliation, de volonté de faire le mal, de destinée et de tous ces petits riens qui font que la vie et la mort se jouent parfois sur un regard, une parole ou un souvenir. Mais ce roman parle aussi de physique quantique et de religion. Est-ce que les faits rationnels comme l’étude des phénomènes naturels de l’univers ou l’étude des préceptes religieux permettent de mieux comprendre pourquoi l’homme est enclin à faire le mal ou le bien ? Un roman où la noirceur de l’homme est une toile sur laquelle l’auteur a choisi de broder quelques points lumineux, comme des étoiles dans une nuit sans lune, quelques bribes d’espoir qu’on choisit de voir ou d’ignorer….
    Lire la suite
    En lire moins
  • ROUMANOFFBE Posté le 23 Août 2020
    Un auteur qui, définitivement, gagne à être connu. J'ai lu ses deux thrillers et ils m'ont tous deux ravie par leur contexte, contenu, récit. Dans ce volume-ci, des éléments réels sont retracés sous couverts de personnages fictifs, tant côté tueur en série que du côté historique de la Russie sous Staline. L'histoire des deux personnages principaux est racontée en parallèle mais se rejoignent finalement, histoire de se dire que, comme dans le film de Lelouch, les hasards et coïncidences font partie du monde de l'humain.
  • shirley230173 Posté le 29 Février 2020
    Voici un roman qui sort vraiment de l'ordinaire... L'auteur nous plonge directement en enfer en 1991 avec les confessions - exemptes de tout regrets - du tueur en série, Will Birdy. Celui-ci attend paisiblement son éxécution dans le couloir de la mort d'un pénitencier en Floride pdt qu'à l'extérieur la foule se déchaîne. Ses meurtres sont atroces, d'un sadisme extrême (l'auteur mettra en avant dans ses notes qu'il a pris "exemple" sur Ted Bundy...) mais leur description restent brèves ce qui nous permet de garder notre souffle. Will m'a fait penser de nombreuses fois au Will du "tueur Intime" de Claire Favan de par son prénom évidemment mais aussi par la précocité de son sadisme et la grande perversité qui l'anime... En parrallèle à cette histoire, nous voici renvoyés en 1933 où une rafle et une erreur administrative vont entraîner dans les camps de concentration, un scientifique en physique quantique, Timofey. Nous allons vivre avec lui l'épreuve terrible des arrestations, des tortures aussi bien physiques que morales subies en prison et puis la déportation vers la Sibérie et finalement l'île de Nazino, appelée aussi l'île de l'horreur ou des cannibales, et je confirme que son nom est tout à fait... Voici un roman qui sort vraiment de l'ordinaire... L'auteur nous plonge directement en enfer en 1991 avec les confessions - exemptes de tout regrets - du tueur en série, Will Birdy. Celui-ci attend paisiblement son éxécution dans le couloir de la mort d'un pénitencier en Floride pdt qu'à l'extérieur la foule se déchaîne. Ses meurtres sont atroces, d'un sadisme extrême (l'auteur mettra en avant dans ses notes qu'il a pris "exemple" sur Ted Bundy...) mais leur description restent brèves ce qui nous permet de garder notre souffle. Will m'a fait penser de nombreuses fois au Will du "tueur Intime" de Claire Favan de par son prénom évidemment mais aussi par la précocité de son sadisme et la grande perversité qui l'anime... En parrallèle à cette histoire, nous voici renvoyés en 1933 où une rafle et une erreur administrative vont entraîner dans les camps de concentration, un scientifique en physique quantique, Timofey. Nous allons vivre avec lui l'épreuve terrible des arrestations, des tortures aussi bien physiques que morales subies en prison et puis la déportation vers la Sibérie et finalement l'île de Nazino, appelée aussi l'île de l'horreur ou des cannibales, et je confirme que son nom est tout à fait approprié. Je ne connaissais pas cette partie de l'histoire et c'est tout à fait effrayée par les faits qui s'y sont réellement passés que je referme ce magnifique roman. La plongée dans ce qu'il y a de plus noir au coeur des hommes qu'ils soient tueur en série ou hommes communs mais placés dans des conditions extrêmes de survie. Rien ne nous sera épargné. C'est un roman dur mais très très bon. Ah oui j'oubliais, les 2 histoires évidemment ont un lien entre elle mais personnellement il m'a fallu lire jusqu'au bout pour le connaître ;-) Je vous le conseille vivement ;-)
    Lire la suite
    En lire moins
  • redmary Posté le 21 Septembre 2018
    Histoire se déroulant sur 2 époques et autour de 2 narrateurs (ou groupe de narrateurs). D'une part, Will, sérial killer dans le couloir de la mort, revient sur une partie de son parcours, à quelques heures de passer sur la chaise électrique. De l'autre, un scientifique russe vivant dans les années 30, qui se voit contraint de faire face avec ses proches, à l'implacable machine communiste et, victime du système, à tenter de survivre aux goulags. Les 2 histoires sont prenantes et il vous faudra attendre "le fin mot de l'histoire" pour en comprendre tous les rouages et le lien tenu mais complexe qui les relie.
  • ZeroJanvier79 Posté le 2 Septembre 2018
    La plateforme NetGalley.fr, au-delà du fait qu'elle donne l'occasion de lire des romans proposés gracieusement par les éditeurs, m'aura également permis de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas du tout. C'est encore le cas cette fois avec Pierre J. B. Benichou et ce roman au résumé prometteur : 3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d'un pénitencier de Floride. Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n'a plus qu'une peur : que l'enfer soit sa prochaine destination. Il lui reste une nuit en compagnie d'un prêtre pour exorciser les forces qui le dominent, expier, et comprendre qui il était vraiment. À l'aube, à moins d'une grâce de dernière minute, il sera exécuté sur la chaise électrique. Des années plus tôt, à des milliers de kilomètres de là, un physicien soviétique est condamné par erreur, humilié, torturé et envoyé au goulag dans les pires conditions, sans savoir ce qu'il est advenu de sa famille. À bord du train qui l'entraîne dans les ténèbres de l'injustice et de l'oubli, cet expert en physique quantique, respecté par les plus grands... La plateforme NetGalley.fr, au-delà du fait qu'elle donne l'occasion de lire des romans proposés gracieusement par les éditeurs, m'aura également permis de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas du tout. C'est encore le cas cette fois avec Pierre J. B. Benichou et ce roman au résumé prometteur : 3 janvier 1991. Quartier de haute sécurité d'un pénitencier de Floride. Condamné à la peine capitale, Will Birdy a passé quinze ans de sa vie en prison. Coupable de plus de cent crimes atroces contre des jeunes femmes, le tueur n'a plus qu'une peur : que l'enfer soit sa prochaine destination. Il lui reste une nuit en compagnie d'un prêtre pour exorciser les forces qui le dominent, expier, et comprendre qui il était vraiment. À l'aube, à moins d'une grâce de dernière minute, il sera exécuté sur la chaise électrique. Des années plus tôt, à des milliers de kilomètres de là, un physicien soviétique est condamné par erreur, humilié, torturé et envoyé au goulag dans les pires conditions, sans savoir ce qu'il est advenu de sa famille. À bord du train qui l'entraîne dans les ténèbres de l'injustice et de l'oubli, cet expert en physique quantique, respecté par les plus grands scientifiques de son époque, s'ouvre à d'étranges secrets grâce à sa rencontre avec un vieux kabbaliste sur le point de rendre son dernier souffle. Deux destins que rien ne semble lier, se croisent à contre courant dans les couloirs du temps ... L'un victime et l'autre bourreau, ils finiront par entrevoir que l'enfer est sur terre et que chacun est son propre démon. Deux éléments de ce résumé me plaisaient avant de commencer ma lecture : d'une part le choix fait par l'auteur de suivre deux récits parallèles autour de deux personnages différents, et d'autre part le fait que l'un de ces récits se déroule dans la Russie soviétique des années 1930. Le premier récit se déroule en Floride au début des années 1990 et s'intéresse aux dernières heures de Will Birdy, un tueur en série placé dans le couloir de la mort. La nuit qui précède son exécution annoncée, le condamné à mort reçoit la visite d'un pasteur. Cette dernière confession est l'occasion pour Birdy de raconter sa vie et le chemin qui l'a conduit à assassiner un nombre incalculable de jeunes filles. Le second récit se situe dans la Russie des années 1930. L'URSS est alors sous la coupe de Staline et de son régime autoritaire. Timofey Bogaïevsky, un professeur d'université spécialisé en physique quantique, voit sa vie basculer quand il est arrêté alors qu'il doit se rendre à une conférence scientifique. Ses lettres à Einstein et Schrödinger, qu'il s'apprêtait à poster, sont jugées par les autorités comme des preuves de trahison et d'intelligence avec l'ennemi. Le professeur est alors déporté en Sibérie, tandis que sa femme et son fils adolescent tentent de prendre la fuite en Finlande. Les deux récits sont de qualité inégale : si celui sur le tueur en série dans le couloir de la mort est juste correct, celui qui se déroule en URSS m'a passionné. Je n'ai donc pas vraiment éprouvé de regret quand l'histoire du condamné à mort a quasiment disparu du roman dans son dernier tiers, même si c'est une construction narrative un peu étonnante. Pendant tout le roman, j'ai par contre cherché quel pouvait être le lien entre les deux récits, et la réponse apportée à la toute fin m'a plutôt déçu, parce que c'était la solution de facilité à laquelle j'avais pensé dès le début en espérant que l'auteur saurait l'éviter et proposer quelque chose de plus original. Le grand intérêt de ce roman à mes yeux, c'est la plongée dans la Russie soviétique des années 30, avec sa police politique, ses soupçons permanents et la paranoïa qui l'accompagne. Le terrible trajet de Timofey vers le goulag est également glaçant. Et que dire du récit des événements sur place, dont je ne révélerai rien ici pour ne pas gâcher votre "plaisir" si vous décidez de lire ce roman. Ce Rouge Eden est finalement est un très bon roman, que j'ai lu avec beaucoup de plaisir malgré son thème pas très réjouissant. C'est pour moi un excellent roman historique, les quelques maladresses d'écriture étant largement compensées par la puissance du récit.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.