Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221199015
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 704
Format : 140 x 225 mm
Sadorski et l'ange du péché
Collection : La Bête noire
Date de parution : 23/08/2018
Éditeurs :
Robert Laffont

Sadorski et l'ange du péché

Collection : La Bête noire
Date de parution : 23/08/2018
Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs.
 

Paris, mars 1943. Une femme est arrêtée dans un bistrot du 10e arrondissement. Elle aurait franchi la ligne de démarcation munie de faux papiers, pour un trafic de métaux précieux....

Paris, mars 1943. Une femme est arrêtée dans un bistrot du 10e arrondissement. Elle aurait franchi la ligne de démarcation munie de faux papiers, pour un trafic de métaux précieux. L’inspecteur principal adjoint Léon Sadorski voit dans cette enquête une parfaite occasion de s’enrichir. Mais il a d’autres soucis, notamment...

Paris, mars 1943. Une femme est arrêtée dans un bistrot du 10e arrondissement. Elle aurait franchi la ligne de démarcation munie de faux papiers, pour un trafic de métaux précieux. L’inspecteur principal adjoint Léon Sadorski voit dans cette enquête une parfaite occasion de s’enrichir. Mais il a d’autres soucis, notamment protéger Julie, la lycéenne juive réfugiée chez lui depuis la rafle du Vél’d’Hiv.
C’est alors qu’une affaire de lettre anonyme et d’adultère le conduit sur les plateaux du cinéma français de l’Occupation : parmi les jeunes actrices d’un drame tourné dans un couvent de dominicaines, l’inspecteur va rencontrer son « Ange du péché » et se transformer en criminel…
Une enquête de Léon Sadorski, le sinistre et fascinant inspecteur des renseignements généraux.
« Les mots sont des couteaux, l’encre coule comme de l’acide. » Gilles Martin-Chauffier, Paris Match
« l’inspecteur Sadorski suit sa mauvaise étoile. » Abel Mestre, Le Monde

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221199015
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 704
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Sadorski, clap de fin.»
LIVRES HEBDO

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cleopuricelli Posté le 10 Février 2022
    Encore un bon polar, décidément, quelle saga ! Léon Sadorski est toujours un affreux sale type, le récit de la collaboration reste épouvantable mais... peut-être une pointe de remords chez ce flic ? En tout cas, j'adore toujours autant le détester.
  • EstCal Posté le 25 Juin 2021
    il faut quand même aimer ce genre de roman pour le lire. L'auteur se fait plaisir en décrivant la vie d'un collabo, qui plus est membre de la police, qui ne lésine que rarement quand il s'agit d'emprisonner, d'interroger de façon musclé ou de perquisitionner. Mais dans ce tome, Sadorski va de désillusions en désillusions. Tout ce qu'il prévoie tourne court et il se laisse entrainer dans des situations beaucoup trop complexes pour lui. Il n'y a finalement pas beaucoup d'enquête, pas vraiment d'action trépidante (mais il se passe plus de choses que dans le deuxième volet), mais c'est toujours aussi prenant et on suit ce personnage avec un plaisir malsain en se demandant s'il va finir par être puni, tout en espérant qu'il finisse par devenir un peu plus conscient de ce à quoi il participe chaque jour. J'ai écouté la version audio et on se régale toujours autant. C'est très bien lu, avec un rythme vraiment agréable.
  • Breizad Posté le 19 Août 2020
    L'inspecteur Sadorsky est toujours un abominable salopard, dans une période douloureuse de l'histoire qu'il ne nous appartient pas de juger mais simplement y constater les faits et les analyser. Romain Slocombe a encore une fois détaillé avec justesse une partie de cette période, les arrestations et déportations des Juifs entre 1942 et 1943. Tout cela sur fond d'un roman noir, mettant en scène des personnages de la société civile de l'époque, comme des hauts fonctionnaires et une police Française à la solde de l'occupant, ainsi que des gradés de l'armée allemande. Sadorsky, personnage central, va peu à peu découvrir la réalité de ce qui attend les déportés à l'est. Cela va t-il introduire le doute chez lui? Lui qui visiblement, en toute hypocrisie s'est gardé un atout en poche au cas où la victoire changerai de camps. Les dernières pages arrivent trop vite et à la lecture des dernières lignes, on a hâte de connaître le sort de l'inspecteur zélé.... Suite au prochain roman?
  • 1001histoires Posté le 1 Août 2020
    Sadorski et l'ange du péché : suite de la fresque historique consacrée à la seconde Guerre mondiale et à l'occupation, avec Léon Sadorski en guide ... sinistre. C'est en consultant la bibliographie à la fin de ce roman que j'ai pu mesurer l'étendue du travail d'historien de Romain Slocombe, les multiples documents administratifs et références à des correspondances, récits et journaux personnels. Cette documentation foisonnante permet au lecteur de mieux s'approprier ce troisième tome ( 730 pages mais je ne me suit pas ennuyé une seule seconde ! ) de l'Histoire de Paris en mars et avril 1943 pendant laquelle Sadorski ( Inspecteur principal adjoint à la 3ème section de la direction générale des Renseignements généraux et des Jeux et chef du Rayon juif ) louvoie à la frontière entre le bien et mal. Dans l'appartement où vivait la famille Odwak , Sadorski a trouvé le journal intime de Julie. Il le lit. Julie vit recluse avec la famille Sadorski, un peu comme Anne Franck. Les autorités allemandes sont bien sûr conscientes que toute la famille Odwak n'a pas été raflée. Mais il y a la protection de Léon Sadorski. Protéger une jeune juive et se comporter comme un salop, toujours prêt... Sadorski et l'ange du péché : suite de la fresque historique consacrée à la seconde Guerre mondiale et à l'occupation, avec Léon Sadorski en guide ... sinistre. C'est en consultant la bibliographie à la fin de ce roman que j'ai pu mesurer l'étendue du travail d'historien de Romain Slocombe, les multiples documents administratifs et références à des correspondances, récits et journaux personnels. Cette documentation foisonnante permet au lecteur de mieux s'approprier ce troisième tome ( 730 pages mais je ne me suit pas ennuyé une seule seconde ! ) de l'Histoire de Paris en mars et avril 1943 pendant laquelle Sadorski ( Inspecteur principal adjoint à la 3ème section de la direction générale des Renseignements généraux et des Jeux et chef du Rayon juif ) louvoie à la frontière entre le bien et mal. Dans l'appartement où vivait la famille Odwak , Sadorski a trouvé le journal intime de Julie. Il le lit. Julie vit recluse avec la famille Sadorski, un peu comme Anne Franck. Les autorités allemandes sont bien sûr conscientes que toute la famille Odwak n'a pas été raflée. Mais il y a la protection de Léon Sadorski. Protéger une jeune juive et se comporter comme un salop, toujours prêt à brandir sa carte de réquisition pour accabler une femme, jeune de préférence, le plus souvent juive. Menacer une vendeuse de la Samaritaine, enquêter sur un possible trafic d'or, tout est bon pour profiter. Mais il veut aussi protéger Julie. Julie Odwak occupe une place centrale dans ce roman à travers la lecture de son journal intime, une vision spontanée et intime de la tragédie vécue par les juifs. Ce roman est le roman du Paris des privations, de la peur, de la violence. Le Paris de ceux qui collaborent anonymement par la délation et de ceux qui s'enrichissent avec le marché noir, le Paris de ceux pour qui collaborer est une aubaine. Paris avec ses affiches de propagande, les soldats allemands en permission, le couvre-feu et les rafles. Il n'y a pas eu que celle du Véld'Hiv, elles se poursuivent, il faut toujours envoyer plus de juifs vers l'Europe de l'Est. Et puis soudain un attentat de résistants, un bombardement des alliés. Sur tous les fronts, l'armée allemande vacille. Que faire pour ne pas être inquiété à la fin de la guerre ? Que faire pour sauver sa peau pendant l'occupation ? Sadorski a choisi, sans être pro-nazi, il veut de l'ordre quitte à l'imposer par la force et la peur. Il est nationaliste et anticommuniste ( le mot n'est pas assez fort pour lui, il lui préfère antibolcheviste ). Il est aussi raciste et antisémite. Mais il veut sauver Julie. Sadorski adore fouiner, il y a toujours une bonne affaire à découvrir ou profiter d'une belle femme. Les lumières des plateaux de cinéma l'attirent. Cette facette du Paris occupé est à la fois fascinante et incongrue : le cinéma français des années noires, les studios de la Villette, Radio-Cinéma. Sadorski croise Pierre Fresney dans les couloirs, Robert Bresson tourne son premier film "Les Anges du péché". Renée Faure est de la partie. Romain Slocombe continue d'explorer les années noires de l'occupation à Paris. Je ne m'en lasse pas. Il fallait oser mettre en scène un personnage comme Léon Sadorski. Mais c'est à ce prix que la reconstitution minutieuse de l'époque est réussie. La fin du roman est ouverte et laisse présager une suite. Je l'espère vivement !
    Lire la suite
    En lire moins
  • resogerath Posté le 10 Mai 2020
    Troisième volet des aventures de l'inspecteur Sadorsky. Pour ceux qui n'ont pas encore lu cette excellente trilogie, il est important de planter le décor : Paris, 1943, Leon Sadorsky est un inspecteur principal adjoint de la troisième section des Renseignements Généraux, spécialisé dans les affaires juives, bref un colabo, « le pire des salauds et le meilleur des enquêteurs » … Très documenté, le travail de M. Slocombe est remarquable quant à sa précision et à sa façon de retranscrire l'ambiance et l'époque pour nous immerger dans ce Paris occupé. Remarquable aussi, sa façon de nous proposer un récit sans manichéisme. Certes son inspecteur est détestable et haïssable, mais pas seulement, il est aussi, par bien des côtés humains : capable du pire et du meilleur. Glaçant enfin, certaines pages quand Slocombe nous montre le fonctionnement des administrations allemandes et françaises et le traitement de la question juive. Bref, un polar historique de qualité à lire de toute urgence.

les contenus multimédias

Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ? Abonnez-vous à sa newsletter pour ne rater aucune nouveauté !
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.