Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707177292
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 154 x 240 mm

Séisme sur la planète finance

Au coeur du scandale HSBC

Angelo MINCUZZI (Avec la collaboration de), Guillaume DELACROIX (Traducteur), Béatrice DIDIOT (Traducteur), William BOURDON (Préface), Bernard CHAMAYOU (Traducteur), Marc SAINT-UPÉRY (Traducteur)
Collection : Cahiers libres
Date de parution : 16/04/2015

Swissleaks, évasion fiscale massive en Europe et aux États-Unis, blanchiment d'argent du crime et du terrorisme, failles informatiques, contournements des législations, etc. L'ex-employé de HSBC Hervé Falciani a provoqué un véritable séisme sur la planète finance. Il raconte ici l’histoire du scandale HSBC et livre sa part de vérité. Un document exceptionnel.

En février 2015, au terme d’un an d’enquête, qui mobilise plus de 150 journalistes de 50 pays, SwissLeaks révèle l’existence d’un système international de fraude fiscale et de blanchiment d’argent qui aurait été mis en place par la banque HSBC à partir de la Suisse.
À l’origine de ce scandale d’ampleur...

En février 2015, au terme d’un an d’enquête, qui mobilise plus de 150 journalistes de 50 pays, SwissLeaks révèle l’existence d’un système international de fraude fiscale et de blanchiment d’argent qui aurait été mis en place par la banque HSBC à partir de la Suisse.
À l’origine de ce scandale d’ampleur internationale, il y a un homme: Hervé Falciani. Informaticien à la HSBC Private Bank de Genève, il est celui qui a décidé de rompre le sacro-saint secret bancaire helvétique. Dans ce livre, il raconte comment il est devenu un « lanceur d’alerte », en transmettant quantité de données ultraconfidentielles aux autorités françaises. De son enfance à Monaco aux scandales les plus récents, il retrace son parcours et relate toutes les épreuves qu’il a dû traverser pour parvenir à rendre publiques les informations auxquelles il a pu avoir accès : son arrestation en Suisse en 2008, sa fuite en France, son séjour en Espagne, où il est emprisonné puis placé sous haute protection policière, sa collaboration secrète avec les autorités fiscales de nombreux pays.
Ces dernières années, ces informations ont fait le tour de l’Europe et traversé l’Atlantique, conduisant à des redressements fiscaux records en France, Espagne, États-Unis, Grèce, etc. L’expertise apportée par Hervé Falciani aux diverses justices et sa collaboration avec les médias ont permis de mettre au jour les coulisses d’un géant bancaire et de révéler le fonctionnement d’un véritable système de fraude et de blanchiment : évasion fiscale massive, manque de contrôle sur l’origine des fonds qui transitent, démarchage illicite des contribuables étrangers, contournement des législations…
Dans ce document exceptionnel, Hervé Falciani livre sa part de vérité et un plaidoyer courageux pour une réforme de la finance mondiale.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707177292
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 154 x 240 mm

Ils en parlent

Si la banque HSBC est aujourd’hui mise en examen en France pour complicité de blanchiment de fraude fiscale, c’est que l’un de ses employés a vendu la mèche… Causette l’a passé à confesse. Hervé Falciani, ancien informaticien de HSBC en Suisse, vient de sortir un livre explosif. Il y raconte comment il a méticuleusement stocké, courant 2007, des milliers de documents bancaires accablants. « Ces fichiers, explique-t-il, révèlent par exemple que les gestionnaires de fortune aidaient les clients de la banque à contourner les enquêtes judiciaires sur les diamants du sang. » En clair, la banque permettait à certains trafiquants, terroristes, exilés fiscaux, de cacher leur argent. Montant de la fraude: 180 milliards d’euros! Pour l’aider à compiler ces preuves, Hervé Falciani a collaboré avec ce qu’il nomme  mystérieusement « le réseau ». « Des gens qui travaillaient pour la douane ou étaient passés par divers services de police », glisse-t-il. Ces fichiers, il ne les a pas gardés pour lui, mais les a remis à différentes autorités judiciaires et fiscales. Ainsi, de puis 2009, quelque 126 000 clients de HSBC voie nt leurs données bancaires, parfois douteuses, analysées par les polices européennes. Pour l’homme au cœur de l’affaire « SwissLeaks », les banques font aujourd’hui exprès de complexifier leur système informatique pour éviter les contrôles. Son objectif ? Mettre ses connaissances techniques au service de la justice: « Je veux donner les éléments pour ôter aux banques leur pouvoir de nuisance. » Welcome!
 
Causette
A tous ceux qui luttent contre les paradis fiscaux, c'est un livre témoignage explosif qui vient de sortir. Hervé Falciani, c'est ce jeune ingénieur informatique par qui le scandale HSBC est arrivé : les informations qu'il a recueillies ont démontré l'existence d'un vaste réseau de fraude et d'évasion fiscales à partir de la filiale de Genève. Falciani livre sa version des faits… et ce n'est pas celle que l'on nous a servie jusqu'à présent ! Première révélation : l'informaticien n'a pas agi seul. Il a été la tour de contrôle technique d'une dizaine de personnes au sein de la banque dont les actions ont été coordonnées par un "réseau" d'une centaine de personnes. On croit comprendre qu'il regroupait des membres de services secrets, de douaniers, d'agents du fisc et autres, et de plusieurs pays. L'opération a été montée vers 2004 et s'est soldée par le piratage en 2007 de 800 gigas de données, dissimulés dans le Web profond, celui auquel les moteurs de recherche n'ont pas accès. Cela a permis de retrouver les noms de fraudeurs qui ont fait la une de SwissLeaks mais, deuxième révélation, de bien plus que ça. En fait, les informations récupérées permettent de décrypter l'organisation informatique complexe de la fraude et de l'évasion. L'occasion pour Falciani de souligner à plusieurs reprises combien les banquiers disposent de moyens techniques disproportionnés par rapport à ceux qui traquent leurs comportements douteux : seul un quart des informations a été exploité, car personne ne disposait en France des outils pour traiter le reste. HSBC possède le réseau d'ordinateurs privés le plus étendu au monde et son budget annuel de software est dix fois supérieur à celui de la gendarmerie française sur dix ans ! Troisième révélation : tout a été fait pour que la justice française et celles d'autres pays puissent utiliser les données récupérées. Beaucoup de pays interdisant le recours à des informations volées, il a fallu ruser. Falciani en raconte tous les détails rocambolesques. Mais une fois les données récupérées, rien ne se passe. Falciani dénonce les agissements de la majorité alors au pouvoir. Il faudra attendre l'arrivée à la présidence de François Hollande pour qu'un juge soit nommé, Renaud Van Ruymbeke, et que la justice puisse commencer à travailler. La dernière partie livre des analyses plus générales sur les trous noirs de la finance et les paradis fiscaux, offrant à l'occasion une sorte de répartition de la chaîne de valeur ajoutée mondiale de l'opacité ! La fin du livre appelle à lutter contre les comportements fiscaux prédateurs. Deux pistes sont avancées : protéger les lanceurs d'alerte et utiliser les armes de l'adversaire, en développant une finance éthique, mais aussi en créant s'il le faut des sociétés-écrans offshore pour dissimuler la source des informations récoltées avant de les mettre à disposition des administrations fiscales ! Difficile dans ce monde obscur, au croisement de la finance et des services secrets, de savoir si la version des faits d'Hervé Falciani est la bonne. Mais le résultat est là : les informations sont sérieuses, précieuses ; elles aident de nombreux magistrats et administrations fiscales, et l'ingénieur continue de développer les outils techniques permettant de coincer ceux qui veulent échapper à leurs obligations fiscales. Il faut se donner les moyens d'aider les prochains Falciani.
 
Christian Chavagneux / Alternatives économiques
Dans ce document exceptionnel, Hervé Falciani livre sa part de vérité et un plaidoyer courageux pour une réforme de la finance mondiale.
Options Au coeur du social

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ROUMANOFFBE Posté le 28 Avril 2020
    Ce livre est un véritable bijou, d'une part, par l'action courageuse de son auteur et d'autre part, par la clareté des propos. Alors que la finance n'utilise pas toujours des termes compréhensifs pour le commun des mortels, l'auteur a pris toutes les précautions pour rendre cette lecture aisée. Il explique son action et comment fonctionne le monde de la finance, donne des solutions pour sortir de ce monde qui veut rester obscur. Il ne cache pas que certaines politiques donnent l'apparence de vouloir régler les problèmes alors qu'en réalité, rien ne doit être réglé sinon les Grands seraient les grands perdants. Ce ne sont évidemment pas les petits épargnants qui sont concernés par les fraudes et évasions fiscales ni les carrousels à la TVA et ce ne sont pas eux non plus qui rédigent les règlementations. Et quand la Justice veut faire son travail, c'est bizarre mais alors, soudain, des bâtons arrivent dans les roues de Dame Justice et c'est pareil pour le régulateur des finances, bizarrement, des budgets de fonctionnement ne leur sont plus alloués ou alors le matériel n'arrive jamais. Je crois qu'il n'est pas nécessaire de revenir sur les affaires Cahuzac et Bettencourt ou encore sur les difficultés d'Eric de... Ce livre est un véritable bijou, d'une part, par l'action courageuse de son auteur et d'autre part, par la clareté des propos. Alors que la finance n'utilise pas toujours des termes compréhensifs pour le commun des mortels, l'auteur a pris toutes les précautions pour rendre cette lecture aisée. Il explique son action et comment fonctionne le monde de la finance, donne des solutions pour sortir de ce monde qui veut rester obscur. Il ne cache pas que certaines politiques donnent l'apparence de vouloir régler les problèmes alors qu'en réalité, rien ne doit être réglé sinon les Grands seraient les grands perdants. Ce ne sont évidemment pas les petits épargnants qui sont concernés par les fraudes et évasions fiscales ni les carrousels à la TVA et ce ne sont pas eux non plus qui rédigent les règlementations. Et quand la Justice veut faire son travail, c'est bizarre mais alors, soudain, des bâtons arrivent dans les roues de Dame Justice et c'est pareil pour le régulateur des finances, bizarrement, des budgets de fonctionnement ne leur sont plus alloués ou alors le matériel n'arrive jamais. Je crois qu'il n'est pas nécessaire de revenir sur les affaires Cahuzac et Bettencourt ou encore sur les difficultés d'Eric de Montgolfier.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !