Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Seuls les fantômes
Date de parution : 04/01/2024
Éditeurs :
Belfond
Nouveauté

Seuls les fantômes

Date de parution : 04/01/2024
À l’occasion d’une rupture, un jeune homme va convoquer les fantômes de son passé. Un premier roman sincère et poétique, qui explore l'absence sous toutes ses formes.
Depuis que son ex l’a largué parce qu’il était faible et fragile, Melvile ressasse l’histoire d’amour qui vient de le terrasser. Sur les réseaux sociaux où il s’est réfugié, une rencontre... Depuis que son ex l’a largué parce qu’il était faible et fragile, Melvile ressasse l’histoire d’amour qui vient de le terrasser. Sur les réseaux sociaux où il s’est réfugié, une rencontre virtuelle va réveiller ses disparues. Laetitia, la Galopante, Nina… Trois images manquantes, trois premières fois. Seuls les fantômes est un voyage... Depuis que son ex l’a largué parce qu’il était faible et fragile, Melvile ressasse l’histoire d’amour qui vient de le terrasser. Sur les réseaux sociaux où il s’est réfugié, une rencontre virtuelle va réveiller ses disparues. Laetitia, la Galopante, Nina… Trois images manquantes, trois premières fois. Seuls les fantômes est un voyage dans le temps où tournoient les voix du passé. Les grandes vacances à Saint-Dalmas Valdeblore, les truites du Boréon, les émois et les malentendus…
Un premier roman à la poésie singulière, où un homme cherche sa place, où les fantômes parlent et consolent parfois.
 
« Une voix forte et bouleversante. » Jean-Baptiste Andrea, auteur de Veiller sur elle, prix Goncourt 2023.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714403223
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 205 mm
EAN : 9782714403223
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

"Un premier roman qui ne manque pas de maîtrise. Avec humour et poésie, il passe avec aisance du portrait tragi-comique d'un homme creusé par le manque à l'évocation de tournants de la vie aussi mélancoliques que bouleversants, renvoyant le lecteur à ses êtres trop vite disparus. Sans oublier la lumière pour autant."
Focus Vif

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Azelfys 22/02/2024
    Une lecture réalisée dans le cadre d'une masse critique. Si je n'avais pas participé à cet envoi, je n'aurais pas forcément été attirée par cet ouvrage à la couverture assez austère et au récit énigmatique. Pourtant, j'ai trouvé la lecture de ce dernier très émouvante et ne regrette pas de l'avoir choisi. Melville, le protagoniste de cette oeuvre, traverse une mauvaise passe après une rupture. Dépressif, il semble plongé dans une véritable paralysie, une léthargie qui le domine. Ses rencontres par le biais d'internet vont lui permettre d'explorer sa vie dans une véritable introspection et faire de nouveau connaissance avec les fantômes de trois femmes ou filles qui ont marqué sa vie et fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Ces fantômes, ces ombres, qui impactent son présent, il va tenter de mieux les connaître et de les apprivoiser en se replongeant dans son passé. Cyrille Falisse, dans ce premier roman, nous propose un récit plus qu'intime dans le parcours touchant de cet homme, marqué par des drames fondateurs qui le construisent aujourd'hui. Certains passages, notamment concernant la maladie, sont extrêmement émouvants et douloureux à lire. En somme, cet ouvrage est l'occasion d'une lecture pleine d'empathie où l'on apprend à marcher aux côtés de Melville sur les chemins de son enfance. Avant tout, malgré le ton émouvant et profond du récit, l'espoir est de mise.Une lecture réalisée dans le cadre d'une masse critique. Si je n'avais pas participé à cet envoi, je n'aurais pas forcément été attirée par cet ouvrage à la couverture assez austère et au récit énigmatique. Pourtant, j'ai trouvé la lecture de ce dernier très émouvante et ne regrette pas de l'avoir choisi. Melville, le protagoniste de cette oeuvre, traverse une mauvaise passe après une rupture. Dépressif, il semble plongé dans une véritable paralysie, une léthargie qui le domine. Ses rencontres par le biais d'internet vont lui permettre d'explorer sa vie dans une véritable introspection et faire de nouveau connaissance avec les fantômes de trois femmes ou filles qui ont marqué sa vie et fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Ces fantômes, ces ombres, qui impactent son présent, il va tenter de mieux les connaître et de les apprivoiser en se replongeant dans son passé. Cyrille Falisse, dans ce premier roman, nous propose un récit plus qu'intime dans le parcours touchant de cet homme, marqué par des drames fondateurs qui le construisent aujourd'hui. Certains passages, notamment concernant la maladie, sont extrêmement émouvants et douloureux à lire. En somme, cet ouvrage est l'occasion d'une lecture pleine d'empathie où l'on apprend à marcher...
    Lire la suite
    En lire moins
  • oleya06 19/02/2024
    Des fantômes comme des pansements délicatement posés et un texte fort sur l'empreinte que laissent les personnes dans nos vies. Petite préférence sur le passage de la galopante qui m'a beaucoup touché. Une très bonne lecture en ce qui me concerne !
  • gwen1401 17/02/2024
    Au départ, j'avais du mal avec le personnage de Melville et la plume de l'auteur. Mais très vite, je me suis rendue compte que ce n'était pas la plume de l'auteur qui était très vulgaire et froide. Mais plutôt une retranscription de ce que ressent notre personnage après sa rupture. Je me suis finalement attachée à lui et j'ai aimé son évolution au court de ce roman. J'ai pu avoir de l'empathie pour moi et faire des parallèles avec ma vie ou celles de proches, ce qui rend Melville encore plus réel. J'ai beaucoup aimé le sujet du deuil dans son sens global puisqu'on parle à la fois de deuil suite à la Mort mais aussi suite à des ruptures. Le roman se lit tout seul car les chapitres sont courts et s'enchaînent. Je le conseille donc aux personnes qui aiment les romans contemporains qui dépeignent des personnages forts et qui font réfléchir sur sa propre vie et ses propres blessures.
  • Piralbi 11/02/2024
    Un livre écrit avec un étrange mélange de légèreté poétique et de puissance de l'évocation. Le lecteur est plongé, parfois contre son gré mais sans espoir de pouvoir résister à l'attraction de l'histoire, dans le passé de son héros obsessionnel. Récemment largué par une perverse toxique, il est à la recherche des moments clefs de son existence, qu'il ancre autour de 3 femmes-pivots, dont les disparitions ont laissé des marques indélébiles. Disparition d'abord de son amoureuse d'enfance, qui éveilla en lui le sentiment chaud et sucré d'être l'élu d'un coeur étranger. Disparition ensuite de sa mère, une mère forte et droite, dont l'amour l'étouffe, écrasée dans la fleur de l'âge par les pinces du cancer. Disparition enfin de celle qui fut sa première fois, l'adolescente qui chamboula sa vie mais dont le secret était pour lui trop lourd à porter. On sort de ce récit remué et un peu perdu, car le trajet du narrateur n'a que peu de chance de ne pas nous renvoyer à notre propre histoire, à notre propre passé, à nos propres fantômes. Un écrivain à suivre, Jean Baptiste Andrea ne s'y est pas trompé.
  • MarieFourmi 10/02/2024
    Un roman qui m'a d'abord un peu déboussolé. Attention, le début est assez cru...Pour nous faire comprendre que Melville est (sérieusement) déprimé, l'auteur lui fait ressasser son passé avec sa petite amie (particulièrement son passé sexuel...). Au départ, j'ai eu un peu de mal. Je me suis demandé où est-ce que j'allais être emmené. Et puis au fur et à mesure que Melville prend conscience de son état, l'auteur nous emmène dans son enfance puis dans une quête de souvenirs beaucoup plus sérieuse. Même si j'ai eu des difficultés à entrer dans l'histoire et à m'attacher au personnage, j'ai beaucoup plus apprécié les passages où est évoqué son amour d'enfance puis son premier vrai amour pour finir par évoquer aussi sa mère. Le roman prend alors une forme de déclaration d'amour aux femmes de sa vie qui (sans le savoir) l'aide à remonter la pente. Un début singulier pour un roman que j'ai terminé en demi-teinte. J'ai fini par aimer ce personnage un peu déglingué même si au départ, ce n'était pas gagné. Merci à Babelio et aux Editions Belfond pour cette découverte.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !