Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265154629
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm

Terminal 4

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 27/08/2020
"Un des 11 polars les plus attendus de la rentrée littéraire." Livres Hebdo

« De son écriture cislée, l'auteur nous tient en haleine autant par ses connaissances du milieu que par celles qui nous plongent au cœur de l'intrigue. » La Voix du Nord

"Parfaitement maîtrisé et documenté. Un suspens maintenu jusqu'aux dernières lignes." Le...
"Un des 11 polars les plus attendus de la rentrée littéraire." Livres Hebdo

« De son écriture cislée, l'auteur nous tient en haleine autant par ses connaissances du milieu que par celles qui nous plongent au cœur de l'intrigue. » La Voix du Nord

"Parfaitement maîtrisé et documenté. Un suspens maintenu jusqu'aux dernières lignes." Le Suricate Magazine

Aux abords de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n’a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que dans le coffre de l’une d’elles, un cadavre carbonisé les attend…
Lola Rivière et Zoé Dechaume, conduites dans les environs par les hasards d’une autre enquête, arrivent sur place les premières. Déterminées à résoudre cette affaire, les deux jeunes femmes vont rapidement s’apercevoir que l’aéroport est une zone qui cristallise de nombreuses tensions. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés à proximité des pistes pour s’opposer au projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l’aéronautique, les enjeux sont nombreux et les fils à démêler ne manquent pas pour atteindre la vérité…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265154629
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • natn Posté le 26 Mars 2021
    Hervé Jourdain a été capitaine de police et il sait de quoi il parle quand il nous entraine dans une enquête. Ici, il s’agit d’un duo d’enquêtrices (a priori qui sont les héroïnes d’autres opus) Lola et Zoé qui vont devoir trouver qui a tué Sabrina, retrouvée dans les décombres calcinés de voitures près de la construction du Terminal 4 à Roissy. Mené tambour battant, pas un moment de répit dans ce roman, où les indices se dévoilent jusqu’aux dernières pages. Pas un style à tomber, mais c’est efficace, rapide, les personnages crédibles, attachants pour nos deux policières et surtout très intéressant pour moi au niveau de l’enquête parce que j’ai découvert la vie sur l’aéroport de Roissy, véritable ville, avec ses migrants, les emballeurs, les pompiers, les taxis, la lourdeur des protocoles, les lobbys de la taxe carbone etc…Alors magouilles, intérêts politiques, mais aussi, amitiés, choix, famille. Donc, tout ce livre ferait le scénario d’un bon film et en fait un excellent polar.
  • sdelage Posté le 2 Mars 2021
    Terminal 4 de Hervé Jourdain, un polar soigné, une enquête menée dans les règles de l’art et surtout une originalité singulière grâce à un duo d’enquêtrices particulièrement réussi. Terminal 4, c’est une voix, ou plutôt deux voix. Deux femmes flics qui donnent tout d’elles-mêmes, jusqu’au bout des liens qui les unissent. Elles sont pugnaces, et malgré leurs failles qu’elles assument, sans fausse pudeur, sans concession, elles font leur job dans un milieu qui n’accorde aucune grâce, où les caractères se confrontent et s’échauffent. Terminal 4, c’est une histoire de détermination de flics qui fait la différence pour rendre la justice. Chaque dissimulation, mensonge, intimidation et domination se traitent sans ménagement. Tout part d’un crime façon barbecue dans un secteur très controversé concernant l’agrandissement de l’aéroport de Roissy. Sujet sensible, jeu d’intérêt, coupables tout trouvés de prime abord, mais les enquêtes sont toujours plus complexes que les apparences peuvent le laisser croire. Hervé Jourdain n’en est pas à son premier coup littéraire. La justesse de sa plume est aussi le fruit de son expérience de flic au 36, déjà couronnée dans le polar grâce au PRIX du Quai des Orfèvres avec Le sang de la trahison. Une aventure littéraire réussie c’est aussi le fruit d’un... Terminal 4 de Hervé Jourdain, un polar soigné, une enquête menée dans les règles de l’art et surtout une originalité singulière grâce à un duo d’enquêtrices particulièrement réussi. Terminal 4, c’est une voix, ou plutôt deux voix. Deux femmes flics qui donnent tout d’elles-mêmes, jusqu’au bout des liens qui les unissent. Elles sont pugnaces, et malgré leurs failles qu’elles assument, sans fausse pudeur, sans concession, elles font leur job dans un milieu qui n’accorde aucune grâce, où les caractères se confrontent et s’échauffent. Terminal 4, c’est une histoire de détermination de flics qui fait la différence pour rendre la justice. Chaque dissimulation, mensonge, intimidation et domination se traitent sans ménagement. Tout part d’un crime façon barbecue dans un secteur très controversé concernant l’agrandissement de l’aéroport de Roissy. Sujet sensible, jeu d’intérêt, coupables tout trouvés de prime abord, mais les enquêtes sont toujours plus complexes que les apparences peuvent le laisser croire. Hervé Jourdain n’en est pas à son premier coup littéraire. La justesse de sa plume est aussi le fruit de son expérience de flic au 36, déjà couronnée dans le polar grâce au PRIX du Quai des Orfèvres avec Le sang de la trahison. Une aventure littéraire réussie c’est aussi le fruit d’un accompagnement éditorial de valeur que l’auteur salue. Marie Eugène, aujourd’hui éditrice chez HarperCollins et Natalie Beunat, véritable spécialiste des lettres et du polar et plus encore. Un terreau fertile et propice pour une adaptation audiovisuelle.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ladoryquilit Posté le 22 Novembre 2020
    C'est un corps carbonisé retrouvé dans une voiture aux abords de l'aéroport Charles de Gaulles qui plonge Lola et Zoé dans une enquête qui sera extrêmement complexe. Afin de découvrir le coupable derrière tout cela, les deux femmes vont être confrontées aux conflits qui règnent entre taxis et VTC clandestins ou encore aux luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l'aéronautique. Ma sœur m'avait déjà parlé d'Hervé Jourdain à de nombreuses reprises, mais je n'avais encore jamais pris le temps de découvrir l'auteur. Terminal 4 a donc été le premier titre que je lisais de celui-ci. Zoé et Lola forment un sacré duo, les deux femmes ont un caractère bien différent l'un de l'autre, mais finalement se complètent parfaitement. Le corps découvert dans cette voiture carbonisé, va les entraîner dans une spirale où les histoires se croisent et se nouent, où les conflits sont plus présents qu'elles ne le pensent et où finalement chacun a quelque chose à cacher. L'enquête dans laquelle nous plongeons en compagnie de Zoé et Lola est très rapidement intense. De fil en aiguille, les indices se multiplient, les doutes également, les témoins ou suspects sont de plus en plus nombreux et surtout, les raisons de... C'est un corps carbonisé retrouvé dans une voiture aux abords de l'aéroport Charles de Gaulles qui plonge Lola et Zoé dans une enquête qui sera extrêmement complexe. Afin de découvrir le coupable derrière tout cela, les deux femmes vont être confrontées aux conflits qui règnent entre taxis et VTC clandestins ou encore aux luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l'aéronautique. Ma sœur m'avait déjà parlé d'Hervé Jourdain à de nombreuses reprises, mais je n'avais encore jamais pris le temps de découvrir l'auteur. Terminal 4 a donc été le premier titre que je lisais de celui-ci. Zoé et Lola forment un sacré duo, les deux femmes ont un caractère bien différent l'un de l'autre, mais finalement se complètent parfaitement. Le corps découvert dans cette voiture carbonisé, va les entraîner dans une spirale où les histoires se croisent et se nouent, où les conflits sont plus présents qu'elles ne le pensent et où finalement chacun a quelque chose à cacher. L'enquête dans laquelle nous plongeons en compagnie de Zoé et Lola est très rapidement intense. De fil en aiguille, les indices se multiplient, les doutes également, les témoins ou suspects sont de plus en plus nombreux et surtout, les raisons de ce crime n'ont de cesse d'évoluer. Entre les conflits entre taxis et VTC, les conflits entre les grands qui gèrent l'aéroport et ceux écolos qui s'opposent à eux, le doute est de mise partout et à chaque instant. La ténacité des deux femmes permet alors de mettre à jour bien des choses et de multiplier les découvertes qui ne cessent de changer la donne. Dans Terminal 4, on doute beaucoup et on est souvent surpris jusqu'au final auquel on ne s'attendait pas. Hervé Jourdain à travers Terminal 4 livre un thriller terriblement bien ficelé. L'auteur n'a de cesse de relancer son intrigue, d'en accentuer ses enjeux et de rendre le lecteur de plus en plus incertain quant à l'issue de tout cela. À travers cette histoire, l'auteur aussi met en avant des sujets d'actualité qui font encore débat aujourd'hui. Avec un rythme soutenu, une intrigue haletante et des personnages forts, se plonger dans Terminal 4, c'est en ressortir difficilement le bout du nez avant la dernière page de celui-ci. Pour le premier roman que je lis d'Hervé Jourdain, je dois dire que j'ai vraiment très aimé ce livre. J'ai été totalement happée dans l'histoire, l'intrigue m'a vraiment passionné et la fin m'a totalement surprise tellement je ne m'y attendais pas. Ca faisait longtemps qu'un thriller ne m'avait pas autant plu et comme ça fait du bien ! Du coup, une chose est sûre, je lirais les autres titres de l'auteur sans hésiter ! Terminal 4 d'Hervé Jourdain est disponible chez Fleuve Editions
    Lire la suite
    En lire moins
  • valreine Posté le 19 Novembre 2020
    les premières pages me déçoivent un peu, mais cette impression passe vite. même si la présentation des personnages récurrents manque d'originalité, de souplesse, cela n'est vite qu'un détail. le monde policier est toujours là, mais aussi celui de l'aéroport, sorte de gros monstre au milieu des champs, qui a dévoré ces derniers et continue de le faire, qui est un monde à lui tout seul. les intrigues se multiplient et s'entrecroisent, "évidemment", et à plus d'une reprise, le chef de groupe Desgranges soi-même n'y comprend rien. dans cet épisode du trio de policiers passés du 36 au Bastion (à ce propos, une petite carte des différents lieux serait la bienvenue en début de livre), la part est faite belle à Lola, et, en dehors de l'énigme policière, c'est une chose que j'ai trouvée bien amenée : l'évolution des personnages ( à cette réserve près, le choix de Zoé en fin de roman, qui me paraît... très convenu?) qui évite le copié-collé, et donne la vie, quoi! vous ne connaissiez pas l'aéroport de Roissy? à la fin de Terminal 4, ce sera chose faite!
  • cavistelecteur Posté le 13 Novembre 2020
    Retrouver Lola Rivière et Zoé Dechaume était une évidence pour moi après avoir découvert ces personnages dans « Tu tairas tous les secrets »(Fleuvenoir 2019). Du 36 Quai des Orfèvres au Bastion, Hervé Jourdain, ancien capitaine de police à la Crime, nous embarque séance tenante pour une intrigue long courrier autour de l'aéroport de Roissy , terminal 4. Des voitures sont incendiées au bord des pistes de l'aérogare au petit matin, on retrouve un corps dans le coffre de l'une d'elles, c'est le début d'un incroyable imbroglio. Victime difficilement identifiable, cela permet à notre auteur de noyer le poisson et de nous promener dans les méandres d'un des plus grand aéroport du monde. Une ville entière, grouillante d'une populace diverse que ce soit à l'intérieur des terminaux, mais également dans les bureaux, ou autour et au bout des pistes. Tortueux et compliqué ce scénario traite de nombreux thèmes allant des conflits entre VTC et taxis normalisés, militantisme contre l'extension de l'aéroport façon zadiste, discours écologiques dans l'air du temps et jeux politique jamais bien déchiffrable, clandestins toujours présents, on assiste à un mix explosif et complètement nébuleux où risquent de se perdre nos enquêteurs. Nos enquêteurs justement, toujours un peu borderline sont accaparés... Retrouver Lola Rivière et Zoé Dechaume était une évidence pour moi après avoir découvert ces personnages dans « Tu tairas tous les secrets »(Fleuvenoir 2019). Du 36 Quai des Orfèvres au Bastion, Hervé Jourdain, ancien capitaine de police à la Crime, nous embarque séance tenante pour une intrigue long courrier autour de l'aéroport de Roissy , terminal 4. Des voitures sont incendiées au bord des pistes de l'aérogare au petit matin, on retrouve un corps dans le coffre de l'une d'elles, c'est le début d'un incroyable imbroglio. Victime difficilement identifiable, cela permet à notre auteur de noyer le poisson et de nous promener dans les méandres d'un des plus grand aéroport du monde. Une ville entière, grouillante d'une populace diverse que ce soit à l'intérieur des terminaux, mais également dans les bureaux, ou autour et au bout des pistes. Tortueux et compliqué ce scénario traite de nombreux thèmes allant des conflits entre VTC et taxis normalisés, militantisme contre l'extension de l'aéroport façon zadiste, discours écologiques dans l'air du temps et jeux politique jamais bien déchiffrable, clandestins toujours présents, on assiste à un mix explosif et complètement nébuleux où risquent de se perdre nos enquêteurs. Nos enquêteurs justement, toujours un peu borderline sont accaparés également par l'arrestation d'un quidam que l'on a choppé avec des pièces d'or estampillées de la frappe de Daesh. Simple voyageur piégé ou victime jouant la comédie, voilà de quoi bien occuper les services de police. Comme d'habitude avec Hervé Jourdain les leurres sont nombreux, mais si chacun joue à Mr Propre n'ayant rien à se reprocher au premier abord, chacun manœuvre en réalité en sous main pour favoriser ses desseins. Ah, elle est belle l'écologie de façade et que dire des collusions politiques ! Sans perdre le fil conducteur du récit Hervé Jourdain fait vaciller d'un piédestal bien fragile tout ce petit monde. Il ne manque jamais d'égratigner au passage ces faux semblants et de révéler les coulisses puants d'un monde de décisionnaires vils et imbus de leur pouvoir. C'est bien sûr une fiction, mais on ne peut s'empêcher de penser, que comme ses confrères policiers devenus écrivains, beaucoup de situations sont inspirées en grande partie de la réalité d'un monde qu'il connaît bien. Voilà ce qu'il faut retenir de ce sombre univers, de cette plongée au cœur de l'aéroport de Roissy et d'un meurtre sordide. C'est extrêmement noir et intéressant et cela nous permet de réaliser que bien des fois la réalité ne correspond pas du tout à ce que l'on veut bien nous montrer, nous dire, mais ça nous sommes de plus en plus nombreux à le penser. Hervé Jourdain sur WHOOZONE.COM Tu tairas tous les secrets
    Lire la suite
    En lire moins
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.