Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265154629
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm
Nouveauté

Terminal 4

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 27/08/2020
"Un des 11 polars les plus attendus de la rentrée littéraire." Livres Hebdo

« De son écriture cislée, l'auteur nous tient en haleine autant par ses connaissances du milieu que par celles qui nous plongent au cœur de l'intrigue. » La Voix du Nord

"Parfaitement maîtrisé et documenté. Un suspens maintenu jusqu'aux dernières lignes." Le...
"Un des 11 polars les plus attendus de la rentrée littéraire." Livres Hebdo

« De son écriture cislée, l'auteur nous tient en haleine autant par ses connaissances du milieu que par celles qui nous plongent au cœur de l'intrigue. » La Voix du Nord

"Parfaitement maîtrisé et documenté. Un suspens maintenu jusqu'aux dernières lignes." Le Suricate Magazine

Aux abords de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n’a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que dans le coffre de l’une d’elles, un cadavre carbonisé les attend…
Lola Rivière et Zoé Dechaume, conduites dans les environs par les hasards d’une autre enquête, arrivent sur place les premières. Déterminées à résoudre cette affaire, les deux jeunes femmes vont rapidement s’apercevoir que l’aéroport est une zone qui cristallise de nombreuses tensions. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés à proximité des pistes pour s’opposer au projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l’aéronautique, les enjeux sont nombreux et les fils à démêler ne manquent pas pour atteindre la vérité…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265154629
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Linou26 Posté le 10 Septembre 2020
    Un nouvel opus d'Herve Jourdain que j'ai beaucoup apprécié. On retrouve ses personnages clés : Lola, Zoé ou encore Desgranges, dans une intrigue qui va mêler politique et profit des entreprises. Un cadavre est retrouvé dans une voiture incendiée devant le nouveau terminal 4 de l'aéroport de Roissy. Zoé et Lola veulent récupérer cette affaire car elles comprennent très vite que cette femme a du souffrir atrocement, morte brûlée. Zadistes qui luttent contre ce nouveau terminal? Conflit entre VTC et taxi ? Ou encore secret dans la compagnie de l'aéroport où travaillait la victime à un poste clé ? Autant de pistes qu'il va falloir vite exploiter si elles veulent découvrir le véritable coupable... Hervé Jourdain nous plonge dans les méandres de l'aéroport de Roissy. Non seulement c'est un bon thriller avec du suspens mais c'est aussi l'occasion de se pencher sur la pollution qu'engendre les avions au quotidien et les mesures prises par le gouvernement et/ou les compagnies aériennes pour lutter contre cela. Les dimensions politiques et économiques sont mises en avant, ce qui donne un thriller plus complexe et intéressant. Le thème des taxis clandestins vs taxis officiels est également bien présent, ainsi que les zadistes. Un roman complet qui... Un nouvel opus d'Herve Jourdain que j'ai beaucoup apprécié. On retrouve ses personnages clés : Lola, Zoé ou encore Desgranges, dans une intrigue qui va mêler politique et profit des entreprises. Un cadavre est retrouvé dans une voiture incendiée devant le nouveau terminal 4 de l'aéroport de Roissy. Zoé et Lola veulent récupérer cette affaire car elles comprennent très vite que cette femme a du souffrir atrocement, morte brûlée. Zadistes qui luttent contre ce nouveau terminal? Conflit entre VTC et taxi ? Ou encore secret dans la compagnie de l'aéroport où travaillait la victime à un poste clé ? Autant de pistes qu'il va falloir vite exploiter si elles veulent découvrir le véritable coupable... Hervé Jourdain nous plonge dans les méandres de l'aéroport de Roissy. Non seulement c'est un bon thriller avec du suspens mais c'est aussi l'occasion de se pencher sur la pollution qu'engendre les avions au quotidien et les mesures prises par le gouvernement et/ou les compagnies aériennes pour lutter contre cela. Les dimensions politiques et économiques sont mises en avant, ce qui donne un thriller plus complexe et intéressant. Le thème des taxis clandestins vs taxis officiels est également bien présent, ainsi que les zadistes. Un roman complet qui a de multiples rebondissements, pistes possibles et donc de suspects potentiels. Le suspens est ainsi bien présent, ce qui est fort appréciable. On prend plaisir à retrouver les personnages récurrents tels que Lola, Zoe ou encore Desgranges, suite à leur aventure dans les Ardennes. A nouveau, ils vont devoir affronter des défis personnels tout en menant l'enquête en parallèle. Un thriller plaisant : j'ai hâte de découvrir le prochain...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sharon Posté le 2 Septembre 2020
    Terminal 4 – roman policier actuel, première lecture pour moi d’un roman d’Hervé Jourdain. Ce roman se déroule presque entièrement à l’aéroport Charles de Gaulle. C’était d’abord un lieu de vie. Nous découvrons ceux qui y travaillent et ils sont nombreux, que leur présence soit légitime ou non, ceux qui permettent aux passagers d’aller à cet aéroport ou de le quitter – ils ont parfois des secrets à cacher. Nous avons ici l’endroit du décor, mais à l’envers, ce sont les SDF, les clandestins, ceux qui ne veulent pas être vus, ceux que personne ne veut voir, sauf à trouver moyen de les exclure. De la vie à la mort, il n’y a quasiment qu’un pas, quand le corps de Sabrina est retrouvé : la jeune femme était vivante quand le feu a été mis aux taxis. Qui a pu vouloir tuer cette jeune femme brillante et investie, qui allait jusqu’au bout de ses convictions ? Pour trouver le coupable, le lieutenant Zoé Déchaume et la capitaine Lola Rivière enquêtent, et verront leur lot de violence – si Sabrina est morte, d’autres personnes seront tabassées, agressées, sans retenue. Et enquêter, c’est trouver les enjeux de ce crime, ce qui se cache... Terminal 4 – roman policier actuel, première lecture pour moi d’un roman d’Hervé Jourdain. Ce roman se déroule presque entièrement à l’aéroport Charles de Gaulle. C’était d’abord un lieu de vie. Nous découvrons ceux qui y travaillent et ils sont nombreux, que leur présence soit légitime ou non, ceux qui permettent aux passagers d’aller à cet aéroport ou de le quitter – ils ont parfois des secrets à cacher. Nous avons ici l’endroit du décor, mais à l’envers, ce sont les SDF, les clandestins, ceux qui ne veulent pas être vus, ceux que personne ne veut voir, sauf à trouver moyen de les exclure. De la vie à la mort, il n’y a quasiment qu’un pas, quand le corps de Sabrina est retrouvé : la jeune femme était vivante quand le feu a été mis aux taxis. Qui a pu vouloir tuer cette jeune femme brillante et investie, qui allait jusqu’au bout de ses convictions ? Pour trouver le coupable, le lieutenant Zoé Déchaume et la capitaine Lola Rivière enquêtent, et verront leur lot de violence – si Sabrina est morte, d’autres personnes seront tabassées, agressées, sans retenue. Et enquêter, c’est trouver les enjeux de ce crime, ce qui se cache derrière le travail que faisait Sabrina, les enjeux écologiques avec la taxe sur le kérosène, les enjeux économiques, avec l’impact possible sur la construction du nouveau terminal, sur le trafic aérien et sur les moyens de transport (plus de passagers, plus de taxis). L’aspect humain ? Il est difficile d’aller au bout de ses conviction, alors que tant d’autres font des compromissions, font attention à leur image, si importante pour leur carrière : il y a celle que l’on donne, celle qui convient, et qui n’a souvent pas de rapports avec la réalité. Comme trop souvent, le paraître l’emporte sur l’être et engendre des drames. Zoé, Lola, iront jusqu’au bout des choses. Cela ne les empêche pas d’avoir une vie privée, et, pour Lola, de vouloir véritablement profiter de la vie, en dépit de sa maladie. Même si elles peuvent commettre des erreurs, toutes les deux n’ont qu’une envie : rendre justice à Sabrina.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Manika Posté le 1 Septembre 2020
    Un peu par hasard, Lola et Zoé sont amenées à enquêter suite à la découverte d'un cadavre découvert dans le coffre d'une voiture brulée. Elles vont aller de découvertes en découvertes sur les petits trafics et autres manigances qui font rage dans l'aéroport de Roissy. J'ai retrouvé avec grand plaisir le duo d'enquêtrices découvert dans Femme sur Ecoute et Tu tairas tous les secrets. Cette fois encore l'enquête n'est pas simple et vont les mener dans de multiples directions : les taxis clandestins, le trafic de pièces de monnaie, militants écologistes, manigances politiques, migrants, ... Nous n'avons pas le temps de souffler tellement il se passe de choses dans ce roman. L'affaire est compliquée et les fausses pistes amènent malgré tout les enquêteurs chaque fois sur de nouvelles découvertes apportant souvent plus de questions que de réponses. Il faut suivre ! C'est riches passionnant et bine dans l'actualité politico-socio-écologique. Un roman dynamique où l'auteur n'oublie pas de nous informer sur la vie privée de nos 2 héroïnes histoire de nous donner une petite bulle d'oxygène.
  • Lalitote Posté le 27 Août 2020
    Toujours un plaisir de retrouver la fine équipe du Bastion composée du lieutenant Zoé Dechaume et de la toute nouvelle capitaine Lola Rivière. On retrouve aussi le commandant Guillaume Desgranges et son superviseur le divisionnaire Hervé Compostel. Une enquête qui démarre sur les chapeaux de roues par un trafic de pièces d’or mais qui très vite va les mener à l’aéroport de Roissy où les pompiers tentent d’éteindre un feu de plusieurs voitures. Dès leur arrivée elles ne peuvent que constater la présence d’un corps carbonisé dans un des coffres. Plusieurs pistes apparaissent sur cette zone aéroportuaire qui regroupe des militants luttant contre la création du nouveau Terminal 4, une guéguerre entre taxis et VTC clandestins, une pollution générée par le trafic intense des avions qui nous mène à des luttes intestines au sein la direction France Aéroport et du gouvernement. Un livre dynamique où, il se passe toujours quelque chose pour nous mettre la pression. Un style direct et efficace. Des dialogues comme si on y était, bref un polar plus vrai que nature. Pourtant on n’oublie pas de se concentrer sur la vie des personnages en l’occurrence celle de nos deux amies, qui devient... Toujours un plaisir de retrouver la fine équipe du Bastion composée du lieutenant Zoé Dechaume et de la toute nouvelle capitaine Lola Rivière. On retrouve aussi le commandant Guillaume Desgranges et son superviseur le divisionnaire Hervé Compostel. Une enquête qui démarre sur les chapeaux de roues par un trafic de pièces d’or mais qui très vite va les mener à l’aéroport de Roissy où les pompiers tentent d’éteindre un feu de plusieurs voitures. Dès leur arrivée elles ne peuvent que constater la présence d’un corps carbonisé dans un des coffres. Plusieurs pistes apparaissent sur cette zone aéroportuaire qui regroupe des militants luttant contre la création du nouveau Terminal 4, une guéguerre entre taxis et VTC clandestins, une pollution générée par le trafic intense des avions qui nous mène à des luttes intestines au sein la direction France Aéroport et du gouvernement. Un livre dynamique où, il se passe toujours quelque chose pour nous mettre la pression. Un style direct et efficace. Des dialogues comme si on y était, bref un polar plus vrai que nature. Pourtant on n’oublie pas de se concentrer sur la vie des personnages en l’occurrence celle de nos deux amies, qui devient de plus en plus complexe. J’ai été surprise de voir le nombre de personnes qui gravitent autour de l’Aéroport, on y trouve des SDF, des « emballeurs » qui peuvent emballer votre valise contre quelques euros, des VTC Chinois, des taxis, des militants « zadistes », les sociétés de sécurité et bien sur tout le personnel de l’aéroport. Une ville dans la ville avec ses règles et ses tensions. Toute cette activité foisonnante est évoquée et place le cadre du roman. La victime prend de plus en plus de place au fil des avancées de l’enquête. On découvre une jeune femme recrutée par France aéroport, très douée elle était lauréate d’un concours d’état et était sensible à la pollution dégagée par le trafic aérien. L’intrigue parfaitement orchestrée fait apparaître un nid de serpent d’où l’on a bien du mal à anticiper le final. Un polar réussi qui tient en haleine du début à la fin. Bonne lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Roadreader Posté le 27 Août 2020
    Hervé Jourdain fait partie de ces anciens flics qui ont échangé l’arme de service contre la plume, avec terminal 4 il signe son sixième polar et semble avoir définitivement trouvé sa place dans le milieu très concurrentiel du polar. Celle d’un conteur de crimes societal aux ramifications complexes. Une fois la lecture terminée on ne peut que constater que l’auteur maîtrise son intrigue du prologue jusqu'à l’épilogue et ce malgré les multiples pistes empruntée par les enquêteurs tout au long des trois cents pages qui composent l’ouvrage. Grande était ma crainte de voir l’enquête criminelle noyée sous les nombreux thèmes de société qu'il aborde. Mais il n’en est rien, l’auteur parvient à équilibrer parfaitement son intrigue tout en évoquant des thèmes actuels tels que l’écologie, la politique, le business aéronautique, la concurrence déloyale entre taxis et vtc et même le terrorisme. Évidemment tous ces sujets s’entremêlent à travers des fausses pistes et finissent par se rejoindre dans un final qui manque un peu d’éclat mais à le mérite d’être constant et souligne l’aspect procédural de la plume de l’auteur. La procédure donc, c’est avec cet angle narratif qui peut être rebutant pour certains que l’auteur a décidé de se faire un nom.... Hervé Jourdain fait partie de ces anciens flics qui ont échangé l’arme de service contre la plume, avec terminal 4 il signe son sixième polar et semble avoir définitivement trouvé sa place dans le milieu très concurrentiel du polar. Celle d’un conteur de crimes societal aux ramifications complexes. Une fois la lecture terminée on ne peut que constater que l’auteur maîtrise son intrigue du prologue jusqu'à l’épilogue et ce malgré les multiples pistes empruntée par les enquêteurs tout au long des trois cents pages qui composent l’ouvrage. Grande était ma crainte de voir l’enquête criminelle noyée sous les nombreux thèmes de société qu'il aborde. Mais il n’en est rien, l’auteur parvient à équilibrer parfaitement son intrigue tout en évoquant des thèmes actuels tels que l’écologie, la politique, le business aéronautique, la concurrence déloyale entre taxis et vtc et même le terrorisme. Évidemment tous ces sujets s’entremêlent à travers des fausses pistes et finissent par se rejoindre dans un final qui manque un peu d’éclat mais à le mérite d’être constant et souligne l’aspect procédural de la plume de l’auteur. La procédure donc, c’est avec cet angle narratif qui peut être rebutant pour certains que l’auteur a décidé de se faire un nom. Cela pourra rappeler Michael Connelly parfois. La plume est factuel, technique aussi et le récit mené à un rythme intense ne contient que peu d’action mais là où Connelly sait à merveille nous faire pénétrer le monde judiciaire et policier, Jourdain ne le fait qu'une fois sur deux. Il prend par exemple le temps de nous expliquer le cas de la minorité ouïghours ou le trafic de civelle mais moins pour nous inviter dans le fonctionnement interne de cette unité de police du bastion. Il manque un élément, des détails sur les procédures qui rythment la vie des hommes en bleus. Détails qui nous permettraient de nous tenir au côtés de ses enquêteurs chevronnés, on a souvent l’impression de rester sur le banc à l’accueil du commissariat au lieu d’embarquer avec eux dans leurs voitures de fonction. C’est d’autant plus dommage que l’enquête et les différents interrogatoires sont passionnants à suivre. D’un autre côté l’auteur impose un rythme tendu, constamment sur la corde raide, à ses personnages mais aussi à ses lecteurs. Aidée en cela par l'usage immodéré de virgules. Certaines phrases font parfois plusieurs lignes voire un paragraphe entier. On finit parfois la lecture le souffle court. C’est un style qui en vaut un autre, au milieu de ses phrases hachées les personnages dépeint par l’auteur tentent d’exister mais le côté linéaire de la narration empêche à ces deux enquêtrices d’acquérir leurs propres voix malgré les efforts de caractérisation louables de la part de l’auteur. Quant à leur collègue et chef d’équipe Guillaume, son côté bourru et violent offre les seuls moments incohérents de l’intrigue. Ce personnage torturé et à fleur de peau mériterait un développement plus conséquent et subtil mais en l’état il n’offre rien de plus qu’un ressort violent peu convaincant. Ce polar societal et procédural, malgré un rythme effréné un peu artificiel avec cette profusion de virgules, s’avère extrêmement convaincant tant il remue des sujets délicats qui agitent notre société. L’intrigue part d’un fait divers sordide avant de prendre une tout autre ampleur sans jamais oublier l’aspect humain de l’enquête. Un polar parfait pour tous ceux qui veulent s’informer tout en se divertissant en cette rentrée qui s’annonce mouvementée à bien des niveaux. Culturevsnews.com
    Lire la suite
    En lire moins
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.