Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809818192
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 147
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Au nord il y avait les corrom...pus

Date de parution : 01/02/2016
En 2000, il dépose une plainte contre Pierre Mauroy – qui sera condamné – pour emploi fictif à la Communauté urbaine de Lille. En 2008, il accuse la Société des eaux du Nord de n’avoir pas restitué 164 millions d’euros aux contribuables, pour des travaux jamais effectués. En 2008, il... En 2000, il dépose une plainte contre Pierre Mauroy – qui sera condamné – pour emploi fictif à la Communauté urbaine de Lille. En 2008, il accuse la Société des eaux du Nord de n’avoir pas restitué 164 millions d’euros aux contribuables, pour des travaux jamais effectués. En 2008, il révèle l’« affaire du Grand Stade de Lille », accusant la Communauté urbaine, sous la houlette de Martine Aubry, d’avoir voté en faveur du projet d’Eiffage (surcoût : 108,5 millions d’euros) au détriment de Norpac-Bouygues, pourtant recommandé par les services techniques. Depuis plus de quinze ans, Éric Darques lutte contre la corruption qui gangrène notre pays dans le domaine des marchés publics. Au lieu d’attendre naïvement que les institutions protègent les deniers collectifs, il a choisi d’agir et d’exiger des comptes. Cet engagement lui a valu le surnom de « chevalier blanc des finances publiques » ou d’« empêcheur de détourner en rond ». Lui se considère, plus simplement, comme un citoyen – et un contribuable – qui refuse de voir l’argent public utilisé à d’autres fins que l’intérêt général. Ce livre raconte son combat. Il pose également une question : pourquoi, malgré les dispositions législatives, les contrôles de légalité des préfectures et les rapports des chambres régionales des comptes, les irrégularités décelées donnent-elles si rarement lieu à instruction judiciaire ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809818192
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 147
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.