RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            De la part d'Hannah

            Robert Laffont
            EAN : 9782221135778
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            De la part d'Hannah

            Date de parution : 06/03/2014

            « Tu es en train de grandir, Hannah, ça n'est jamais facile.
            - Ça fait bientôt onze ans que je grandis ! Je vois pas pourquoi ce serait plus difficile aujourd'hui.
            - Ça l'est parce que tu arrives à un tournant.
            Je voyais pas où elle voulait en venir, mais du coup ça...

            « Tu es en train de grandir, Hannah, ça n'est jamais facile.
            - Ça fait bientôt onze ans que je grandis ! Je vois pas pourquoi ce serait plus difficile aujourd'hui.
            - Ça l'est parce que tu arrives à un tournant.
            Je voyais pas où elle voulait en venir, mais du coup ça m'intéressait. Je me suis allongée dans l'eau et j'ai attendu.
            - Et parce que tu n'as pas une vie normale.
            - Une vie normale, c'est si maman était pas morte ?
            - C'est ça. Si tu avais vécu avec ta mère et si ton père avait su l'aider.
            Elle a un peu pâli et je me suis demandé si elle regrettait pas d'en avoir trop dit. Comme elle disait plus rien, j'ai repassé dans ma tête ce qu'elle venait de dire.
            - L'aider à quoi ? »

            Hannah a dix ans et un caractère bien trempé. Elle vient de passer trois ans dans un sanatorium, lorsque, du jour au lendemain, on décrète qu'elle n'est plus malade et doit rejoindre son petit village de Dordogne. À La Chapelle-Meyniac, les cancans des mégères vont bon train. Hannah s'en méfie. En 1961, en pleine guerre d'Algérie, les blessures de la Seconde Guerre mondiale ne sont pas cicatrisées. Rien de pire que les rumeurs, surtout lorsqu'elles concernent votre mère...

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221135778
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • fdm Posté le 10 Octobre 2018
              Ce livre, très agréable à lire, retrace la vie d'une petite fille dans un village de campagne dans les années 60. Son père, qui est seul pour l'élever, est appelé sous les drapeaux pour aller se battre en Algérie. Cet événement va bouleverser la vie d'Hannah et révéler au grand jour les raisons de la disparition de sa mère. Ce livre est touchant et montre bien comment certaines personnes peuvent être persécutées en raison de leurs différences. Ce livre fait un peu vieillot mais aborde avec justesse des sujets très importants. A faire lire au plus grand nombre.
            • Stoufnie Posté le 9 Mai 2018
              Hannah, ma très chère Hannah. Lorsque tu liras ces mots, j’aurai tourné la dernière page de ton histoire. Je voulais te dire combien j’ai aimé t’accompagner pendant ces quelques pages. Avec ta joie, tes peines, tes copains et tes bagarres. J’espère que maintenant tout va se passer comme je l’imagine … La vie nous apprend, nous grandit et nous fait devenir parfois des êtres extraordinaires. Je suis certaine, Hannah, que tu fais partie de ces lumières qui émerveilleront encore beaucoup de lecteurs ! Voilà, je pense que si Hannah était de chair et d’os, c’est à peu près ce que je pourrai lui dire. Bien entendue, il me faudrait modifier « lecteurs » par « entourage ». Mais, je suis certaine que vous comme moi, auriez une affection particulière pour cette gamine. Mais commençons par le début … Hannah est une fillette de 10 ans qui a vécu dans un sanatorium par erreur. Oui, une erreur médicale qui malgré tout lui colle à la peau. Bref, elle est de retour chez elle, dans une petite ville où elle retrouve son père, ses grand-parents (qui sont séparé ) et ses copains. Nous sommes en 1961 et Hannah va découvrir les secrets de famille... Hannah, ma très chère Hannah. Lorsque tu liras ces mots, j’aurai tourné la dernière page de ton histoire. Je voulais te dire combien j’ai aimé t’accompagner pendant ces quelques pages. Avec ta joie, tes peines, tes copains et tes bagarres. J’espère que maintenant tout va se passer comme je l’imagine … La vie nous apprend, nous grandit et nous fait devenir parfois des êtres extraordinaires. Je suis certaine, Hannah, que tu fais partie de ces lumières qui émerveilleront encore beaucoup de lecteurs ! Voilà, je pense que si Hannah était de chair et d’os, c’est à peu près ce que je pourrai lui dire. Bien entendue, il me faudrait modifier « lecteurs » par « entourage ». Mais, je suis certaine que vous comme moi, auriez une affection particulière pour cette gamine. Mais commençons par le début … Hannah est une fillette de 10 ans qui a vécu dans un sanatorium par erreur. Oui, une erreur médicale qui malgré tout lui colle à la peau. Bref, elle est de retour chez elle, dans une petite ville où elle retrouve son père, ses grand-parents (qui sont séparé ) et ses copains. Nous sommes en 1961 et Hannah va découvrir les secrets de famille et de cette petite ville. Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va. De la part d’Hannah est un merveilleux mélange de la guerre des boutons ( roman de Louis Pergaud adapté en 1962 par Yves Robert ) et En vieillissant les hommes pleurent de Jean-Luc Seigle, un roman qui traite de l’après-guerre et de la difficulté d’y survivre. Dans ce roman, on caresse le merveilleux comme l’abjecte. L’abjecte, car en 1961, la guerre n’est pas encore assez loin pour une ouverture, une bienveillance pour l’autre. Pour permettre à des personnes étroites d’esprit de laisser vivre une communauté en paix. Et le merveilleux, car les enfants ont par contre une tolérance extraordinaire tant que l’adulte ne s’immisce pas dans leurs petites têtes. Cette mansuétude que nous perdons trop vite. Laurent Malot nous propose un roman riche, fort et intelligent. Faire parler un enfant de 10 ans est audacieux, mais hasardeux. Ici, tout est fait avec finesse sans tomber dans le ridicule.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Tostaky61 Posté le 10 Octobre 2017
              Quand un écrivain quadragénaire se glisse dans la peau d'une petite fille, ça donne un petit bijou de roman... Déjà,  imaginer l'homme dans le costume de la fille enfant, c'est surprenant, mais en plus, quand le costume lui va comme un gant... 196, Sanatorium de Gavarnie, Hannah, 10 ans, apprend qu'elle est guérie de la tuberculose.....dont elle n'a, en fait, jamais souffert. 3 ans à vivre loin de sa famille et ses amis. La voici donc de retour dans sa chère Dordogne. Hannah se raconte, elle nous fait vivre ses émotions,  ses découvertes,  ses interrogations, ses angoisses, ses chagrins et ses rires. Elle nous raconte ses proches, ses amis. Elle nous raconte son village, les querelles, les rivalités,  les amitiés, les inimitiés, la petite et la grande histoire. A travers ses yeux d'enfant et avec ses mots, elle nous parle de politique, de religion, de sexualité,  de racisme aussi, des travers de notre société.  Elle nous régale avec son langage fleuri. Ah ! Les surnoms...un délice.  Et puis il y a un côté "guerre des boutons" savoureux. C'est drôle,  c'est tendre, c'est....un merveilleux plaisir de lecture. J'ai rencontré Laurent Malot lors d'un salon cet été, un salon du polar, mais comme j'avais déjà fait... Quand un écrivain quadragénaire se glisse dans la peau d'une petite fille, ça donne un petit bijou de roman... Déjà,  imaginer l'homme dans le costume de la fille enfant, c'est surprenant, mais en plus, quand le costume lui va comme un gant... 196, Sanatorium de Gavarnie, Hannah, 10 ans, apprend qu'elle est guérie de la tuberculose.....dont elle n'a, en fait, jamais souffert. 3 ans à vivre loin de sa famille et ses amis. La voici donc de retour dans sa chère Dordogne. Hannah se raconte, elle nous fait vivre ses émotions,  ses découvertes,  ses interrogations, ses angoisses, ses chagrins et ses rires. Elle nous raconte ses proches, ses amis. Elle nous raconte son village, les querelles, les rivalités,  les amitiés, les inimitiés, la petite et la grande histoire. A travers ses yeux d'enfant et avec ses mots, elle nous parle de politique, de religion, de sexualité,  de racisme aussi, des travers de notre société.  Elle nous régale avec son langage fleuri. Ah ! Les surnoms...un délice.  Et puis il y a un côté "guerre des boutons" savoureux. C'est drôle,  c'est tendre, c'est....un merveilleux plaisir de lecture. J'ai rencontré Laurent Malot lors d'un salon cet été, un salon du polar, mais comme j'avais déjà fait le plein de ce côté-là,  je lui ai demandé de m'étonner avec un roman d'un autre style qui me permettrait de découvrir son écriture, sans hésiter il m'a tendu et dédicacé de la part d'Hannah. Il a eu raison,  Il savait que ce roman allait me toucher.  
              Lire la suite
              En lire moins
            • Gaoulette Posté le 18 Août 2017
              C’est avec grand plaisir que j’ai replongé dans la plume insouciante de Laurent Malot. Auteur que j’ai rencontré au Salon du Livre de Paris, que je ne connaissais pas du tout. J’étais juste tombée sur Booknode sur la sortie de son livre Lucky Losers. Rien que le titre et la photo m’avait plus. Et j’ai eu un coup de cœur. Alors quoi de plus logique de lire les premiers romans. De la part d’Hannah, c’est l’histoire d’une petite fille de 10 ans au début des années 60. La Seconde Guerre Mondiale est encore dans les mémoires et la Guerre d’Algérie se profile. A travers son regard angélique et insouciant, Laurent Malot nous offre une histoire merveilleuse, touchante et bourrée d’humour. Hannah, intrépide, sans langue de bois, drôle nous parle de sa « maladie », de sa famille « atypique », de sa recherche d’identité tout en observant et jugeant les cancans du village et ses conséquences. Village refermé où l’actualité n’arrive pas vraiment à bon port, où l’on reste sur ses préjugés et ses intolérances. Laurent Malot tape fort avec son premier roman sur la racisme, la stupidité, la méchanceté des personnes aux visions étriqués. Mais avec la gouaille d’Hannah il le... C’est avec grand plaisir que j’ai replongé dans la plume insouciante de Laurent Malot. Auteur que j’ai rencontré au Salon du Livre de Paris, que je ne connaissais pas du tout. J’étais juste tombée sur Booknode sur la sortie de son livre Lucky Losers. Rien que le titre et la photo m’avait plus. Et j’ai eu un coup de cœur. Alors quoi de plus logique de lire les premiers romans. De la part d’Hannah, c’est l’histoire d’une petite fille de 10 ans au début des années 60. La Seconde Guerre Mondiale est encore dans les mémoires et la Guerre d’Algérie se profile. A travers son regard angélique et insouciant, Laurent Malot nous offre une histoire merveilleuse, touchante et bourrée d’humour. Hannah, intrépide, sans langue de bois, drôle nous parle de sa « maladie », de sa famille « atypique », de sa recherche d’identité tout en observant et jugeant les cancans du village et ses conséquences. Village refermé où l’actualité n’arrive pas vraiment à bon port, où l’on reste sur ses préjugés et ses intolérances. Laurent Malot tape fort avec son premier roman sur la racisme, la stupidité, la méchanceté des personnes aux visions étriqués. Mais avec la gouaille d’Hannah il le fait avec beaucoup d’humour et de sagesse. L’héroïne ne mâche pas ses mots mais on lui pardonne tout. Elle est si adorable. Comme avec Lucky Losers, un message fort véhiculé à travers les yeux de la jeunesse. Chapeau l’artiste. J’ai ri aux éclats, j’ai eu la larme à l’œil, j’ai kiffé grave. On reconnait la pâte Laurent Malot pour notre plus grand plaisir. Je signe pour ses autres romans avec grand plaisir. Pour compléter sa bibliographie, je dois me pencher sur son Thriller. Intéressant un auteur touche à tout. Mais j’ai très peur de m’y perdre et de ne pas reconnaitre l’auteur. De la part d’Hannah et Lucky Losers sont pour moi des romans intergénérationnels, destinés autant aux adolescents et adultes. Et en plus deux coup de cœur. J’ai peur d’être déçue mais bon, affaire à suivre. Un coup de cœur pour Hannah et Laurent Malot !
              Lire la suite
              En lire moins
            • ArlieRose Posté le 11 Juillet 2017
              L'histoire se situe entre la fin de la seconde guerre mondiale et la guerre d'Algérie, à travers l'histoire d'Hannah, 11 ans, qui décrit ce qui se passe autour d'elle avec ses mots et à travers les gens qui l'entourent, de près ou de loin. Cela se passe dans un petit village de Dordogne avec tout ce que cela implique de voisinage et de ragots. Un roman touchant et feel good de 225 pages aérées, à emporter en vacances. Sourires et larmes mais aussi éclats de rire garantis.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.