Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
De mort lente
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 25/01/2024
Éditeurs :
Belfond
Nouveauté

De mort lente

Collection : Belfond Noir
Date de parution : 25/01/2024
En exclusivité numérique.
Tous concernés. Tous menacés. La machine est lancée. Qui pourra l’arrêter ?
Entre drame social et thriller politique, un roman noir puissant, cinglant et extrêmement documenté, pour dénoncer l’action criminelle des industriels et des lobbies dans la bataille contre les perturbateurs endocriniens.    
Marie, Nabil et leur fils : une famille sans histoires.
Philippe est un scientifique éminent.
Franck est journaliste au Monde.
Désormais, tous sont victimes du puissant lobby de l’industrie chimique. Pourquoi ? Parce qu’ils se...
Marie, Nabil et leur fils : une famille sans histoires.
Philippe est un scientifique éminent.
Franck est journaliste au Monde.
Désormais, tous sont victimes du puissant lobby de l’industrie chimique. Pourquoi ? Parce qu’ils se sont interrogés sur les perturbateurs endocriniens, ces substances présentes dans notre alimentation et les objets de notre quotidien, responsables de...
Marie, Nabil et leur fils : une famille sans histoires.
Philippe est un scientifique éminent.
Franck est journaliste au Monde.
Désormais, tous sont victimes du puissant lobby de l’industrie chimique. Pourquoi ? Parce qu’ils se sont interrogés sur les perturbateurs endocriniens, ces substances présentes dans notre alimentation et les objets de notre quotidien, responsables de pathologies telles que l’infertilité, le diabète, les dérèglements thyroïdiens ou encore le cancer.
Marie et les autres exigeaient des réponses ; ils vont subir une riposte d’une violence sans précédent. Rien ne leur sera épargné. Une guerre sans pitié, de Paris à Bruxelles, de la Bourse à la Commission européenne, où s’affrontent santé publique et intérêts privés, notre avenir et leurs profits.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714403759
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782714403759
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • _Jessica_ 14/06/2023
    Les industriels nous entubent, c'est pas nouveau mais en faire un roman ça vaut le détour. Je suis plus "calée" sur le sujet des perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques, j'en ai fait ma guerre. Le livre n'en parle pas assez. Il faut descendre les grandes enseignes qui nous vendent du poison dans des emballages en or!!! Ma révolution arrivera peut-être avec ce type de romans commercialisés.
  • Olivier43 05/04/2021
    J'ai découvert Michael Mention avec "La vois secrète". J'ai été scotché par "Power". "De mort Lente" est une nouvelle réussite. Il aborde le totalitarisme imposé par l'industrie et le réveil des consciences face aux risques industriels. C'est extrêmement bien fait avec trois points de vue : le journaliste, le scientifique et la famille confrontée aux conséquences. Chacun lutte contre cette industrie toute puissante avec ses idéaux et ses moyens. Les personnages sont très réussis et profonds, entre états d'âmes, convictions et conséquences dramatiques. Quant à l'intrigue elle est très bien construite, et malgré le contenu parfois technique, l'auteur fait en sorte de ne jamais laisser son lecteur à la traîne. Michael Mention nous fait pénétrer les arcanes des commissions diverses et variées composés d'idéalistes et de corrompus. C'est un tableau peu reluisant qu'il nous délivre mais au combien nécessaire vu l'enjeu pour des millions de gens. En refermant la dernière page, on ne peut que constater qu'il est impératif d'agir quelque soit notre place pour lutter contre cette industrie totalitaire. UNE VRAIE REUSSITE.
  • Enthusiast 02/03/2021
    Michael Mention est un auteur que j'apprécie beaucoup. Il se renouvelle à chaque roman en changeant de thèmes mais aussi de genre (policier, contemporain, western...). dans ce roman, il dénonce les perturbateurs endocriniens, leurs conséquences, le pouvoir des industries pharmaceutiques, la faiblesse des politiques...cela fait peur car je sais au fond de moi que c'est véridique et pas exagéré !
  • NigraFolia 16/02/2021
    On ploie sous la litanie des acronymes des perturbateurs endocriniens, FC, PCB, BPA, PBDE, APE … Et il y en a encore de très nombreux, substances diverses issues de la chimie, additifs alimentaires, cosmétiques sans oublier les pesticides. Un seul PE peut-être dangereux. Les multiplier, les faire se croiser, c’est devenir l’apprenti sorcier. Pourtant c’est bien ce à quoi l’industrie joue au quotidien avec 7 milliards d’individus. Nous ! Le s PE, il y en a partout autour de nous. Nous les respirons, touchons, ingérons au quotidien. Pourtant leur action est loin d’être innocente. En revanche, l’innocence des lobbys de ces industries n’est plus à présenter. Sur l’autel du profit, ils sont sans foi, ni loi. De Mort Lente, C’est Marie et son hypothyroïdie. Elle a la tyroïde qui s’emballe. Nabil son mari fait ce qu’il peut pour sa famille. C’est aussi leur fils Léonard, autiste. Marie prendra du Levothyrox. C’est Philippe, directeur de recherche au CNRS, biochimiste, un cerveau qui aura l’outrecuidance de se lever contre les autres. C‘est Franck, journaliste au Monde qui apprendra que dire la vérité a un prix. A travers eux, Michael nous embarque dans une déclaration de guerre. La narration est parfaite. L’immersion totale. Les Commissions qui n’en finissent pas. Les colloques et les études scientifiques qui se succèdent tant pour noyer les informations que pour rétribuer les participants. Il y a aussi les tractations souterraines, la dépendance des groupes vis-à-vis de leurs propriétaires, leurs actionnaires et leurs publicitaires. De Mort Lente, c’est également les coups bas. Ceux donnés aux vrais gens. Car en plus d’être victimes dans leur chair, ils ne doivent rien dire. Juste apprendre à rester à leur place pendant que les puissants se gavent. Juste subir, et à l’occasion mourir. J’ai mis un an à trouver l’énergie de lire ce thriller. Car aussi proche de la vérité soit-il, il se lit comme un roman. Soyons franc, il me fallait être prêt. Connaissant la capacité d’écriture de Michael, un livre sur cette thématique me foutait la trouille. Allez savoir d’où vient un lymphome… un cancer à pas de bol, dans le sang… la cause, va savoir… et toujours une sale idée derrière la tête. Mais passons. Grand bien m’en a pris. De Mort Lente est un livre d’utilité publique. Il joue sur un temps long comme dans la vraie vie. Pourtant il est vif, violent. Il se dévore comme un thriller politique et mériterait une mise en scène à la Michael, un autre … Mann. De Mort Lente est presque « trop » pour ne pas correspondre à une foutue réalité. Nous avons les fesses assises sur un détonateur. La bombe, nous l’avons déjà avalé. Je me suis régalé et suis encore en colère. On ploie sous la litanie des acronymes des perturbateurs endocriniens, FC, PCB, BPA, PBDE, APE … Et il y en a encore de très nombreux, substances diverses issues de la chimie, additifs alimentaires, cosmétiques sans oublier les pesticides. Un seul PE peut-être dangereux. Les multiplier, les faire se croiser, c’est devenir l’apprenti sorcier. Pourtant c’est bien ce à quoi l’industrie joue au quotidien avec 7 milliards d’individus. Nous ! Le s PE, il y en a partout autour de nous. Nous les respirons, touchons, ingérons au quotidien. Pourtant leur action est loin d’être innocente. En revanche, l’innocence des lobbys de ces industries n’est plus à présenter. Sur l’autel du profit, ils sont sans foi, ni loi. De Mort Lente, C’est Marie et son hypothyroïdie. Elle a la tyroïde qui s’emballe. Nabil son mari fait ce qu’il peut pour sa famille. C’est aussi leur fils Léonard, autiste. Marie prendra du Levothyrox. C’est Philippe, directeur de recherche au CNRS, biochimiste, un cerveau qui aura l’outrecuidance de se lever contre les autres. C‘est Franck, journaliste au Monde qui apprendra que dire la vérité a un prix. A travers eux, Michael nous embarque dans une déclaration de guerre. La narration est parfaite. L’immersion totale. Les...
    Lire la suite
    En lire moins
  • chevalierortega33 05/06/2020
    Nouveau roman et hop, nouvel univers. La part d’exotisme est assurée en visitant la « commission européenne » à Bruxelles. Un monde éloigné de notre quotidien dont il a pourtant pour mission de se préoccuper, une toute autre dimension que celles de la vie de Marie, Nabil et de leur fils Léo. Surprise ? Vous avez dit surprise ? C’est peu de le dire ! Au cours de la lecture de ce roman de Michaël Mention, les personnages s’installent doucement, ils sont nos potes, nos voisins, nos collègues et nous adhérons progressivement à leurs quêtes, avec leurs idéaux et leurs angoisses. Un récit chronologique qui se déroule sur une dizaine d’années (2010-2020), riche en événements politiques, qui a vu Daech et ses attentats, la guerre en Libye, trois Présidents de la République en France et tant d’autres choses que nous évoque l’auteur au cours de ces 415 pages. Nous adhérons bien sûr à la cause de Marie et Nabil, à l’angoisse révélée par le scandale sanitaire des agents chimiques qui envahissent de façon intrusive nos quotidiens. Le couple trouvera un allié avec Franck, journaliste au Monde ce qui procure à l’auteur l’occasion de montrer comment l’argent de la publicité influe sur la ligne éditoriale de la presse car même la plus vertueuse à l’origine, peut cacher la finance. Oui Michaël Mention est un formidable lanceur d’alerte, puisque nous sommes tous concernés par ce sujet. Comment les entreprises prennent-elles le pas sur la santé, comment la finance dirige-t-elle le monde, comment l’empoisonnement de l’humanité peut-il se faire en toute impunité ? C’est la lutte du pot de terre contre le pot de fer mais même les élites sont le pot de terre de quelqu’un ! En cocoonant dans notre confort quotidien, on peut se croire très loin des enjeux financiers de cette société de consommation alors qu’en fait on y est immergés (nos meubles, notre nourriture, nos vêtements, …) Le talent de Michaël Mention fait que le doute s’immisce dans notre esprit, tant nous sommes étrangers à cette planète des « experts » (quoique l’actualité récente les ait mis avec outrance, en lumière). Que dire de la lutte entre l’intérêt public confronté à l’intérêt privé ? Que dire quand l’intégrité des justes et de leur famille est menacée … jusqu’où serions-nous prêts à aller pour défendre nos idéaux au risque de mettre en péril nos proches ? Et cependant, la parano ambiante milite aujourd’hui pour alimenter la théorie du complot … J’arrête ici la liste de mes questionnements, je suis totalement sous le choc de ce bouquin qui confirme si toutes fois il en était besoin, la capacité de son auteur à traiter des grands problèmes de notre société en « se cachant » derrière une intrigue bien menée. Vous l’avez compris, De mort lente est un incontournable de ce début 2020 même si hélas, vu sa date de naissance, il n’a pu bénéficier de la promotion qu’il méritait … Au fait les auteurs, on adore quand vous vous faites des clins d’œil dans vos livres …Grossir le ciel est un très bon bouquin aussi et que dire du policier hybride Yvan Smadja ! Nouveau roman et hop, nouvel univers. La part d’exotisme est assurée en visitant la « commission européenne » à Bruxelles. Un monde éloigné de notre quotidien dont il a pourtant pour mission de se préoccuper, une toute autre dimension que celles de la vie de Marie, Nabil et de leur fils Léo. Surprise ? Vous avez dit surprise ? C’est peu de le dire ! Au cours de la lecture de ce roman de Michaël Mention, les personnages s’installent doucement, ils sont nos potes, nos voisins, nos collègues et nous adhérons progressivement à leurs quêtes, avec leurs idéaux et leurs angoisses. Un récit chronologique qui se déroule sur une dizaine d’années (2010-2020), riche en événements politiques, qui a vu Daech et ses attentats, la guerre en Libye, trois Présidents de la République en France et tant d’autres choses que nous évoque l’auteur au cours de ces 415 pages. Nous adhérons bien sûr à la cause de Marie et Nabil, à l’angoisse révélée par le scandale sanitaire des agents chimiques qui envahissent de façon intrusive nos quotidiens. Le couple trouvera un allié avec Franck, journaliste au Monde ce qui procure à l’auteur l’occasion de montrer comment l’argent de la publicité influe sur...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.