Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221145708
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Demain à Santa Cecilia

Eduardo JIMÉNEZ (Traducteur)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 22/05/2014
Après le succès de L’Espionne de Tanger, le nouveau grand roman de María Dueñas.
« Un mauvais tour du destin. Une fuite. Une seconde chance. » 

Un mauvais tour du destin. Une fuite. Une seconde chance.

À quarante-cinq ans, Blanca Perea s’est construit une existence qu’elle croit solide : un mariage qui dure depuis vingt-cinq ans, deux grands fils bien dans leur peau et une carrière universitaire honorable. Mais son mari la quitte. Dévastée, elle n’a plus...

Un mauvais tour du destin. Une fuite. Une seconde chance.

À quarante-cinq ans, Blanca Perea s’est construit une existence qu’elle croit solide : un mariage qui dure depuis vingt-cinq ans, deux grands fils bien dans leur peau et une carrière universitaire honorable. Mais son mari la quitte. Dévastée, elle n’a plus qu’une idée : fuir l’Espagne et ses souvenirs. Elle accepte un emploi temporaire à Santa Cecilia, une université californienne. Elle y est chargée du classement des archives d’Andrés Fontana, professeur réputé, mort depuis trente ans.
Peu à peu, Blanca découvre qu’Andrés Fontana se passionnait pour les missions construites par les Jésuites en Californie. Et notamment pour la dernière de ces missions, dont la trace semble être perdue. Quand elle fait part de ses trouvailles à son entourage, elle provoque une curieuse agitation. Pourquoi le président de l’université s’inquiète-t-il soudain de ces vieux papiers oubliés ? Que cherche le séduisant Daniel Carter, universitaire de renom, en lui proposant son aide ? Et quelles relations entretient-il avec l’énigmatique fondation qui finance les archives ?
Malgré elle, Blanca se trouve plongée dans les secrets d’un très lointain passé. Des secrets qui, livrés au grand jour, vont l’entraîner vers une renaissance qu’elle n’aurait pas crue possible.

Un portrait de femme subtil et émouvant, une intrigue menée avec maestria : après L’Espionne de Tanger, le deuxième roman tant attendu du nouvel auteur phénomène espagnol.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221145708
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pasiondelalectura Posté le 11 Juillet 2021
    C’est l’histoire de Blanca Perea, professeur d’espagnol qui est abandonnée par son mari au bout de 25 années de mariage. Pour fuir une routine insupportable et faire face à ce choc émotionnel, Blanca acceptera une bourse pour aller à l’Université de Santa Cecilia en Californie (nom fictif) et classer des papiers de grand intérêt laissés par un autre professeur, Andrés Fontana, qui avait trouvé la mort dans un accident de la route en 1969. Cet enseignant s’intéressait particulièrement au rôle joué par les moines franciscains établis en missions catholiques dans l’état de Californie afin de christianiser les autochtones. Mais ceci s’est avéré un échec avec des conflits interminables entre militaires et les franciscains et aussi entre les militaires et la population d’origine espagnole. De plus, le Mexique ayant décidé que les dites missions étaient anachroniques, il a décidé la sécularisation immédiate des territoires et le retour des terres aux indigènes christianisés. Ceci a abouti à une guerre entre le Mexique et les USA jusqu’au traité de Guadalupe Hidalgo qu’a accordé tout le nord du Mexique avec la Californie aux EEUU. Blanca Perea essaiera de classer ces précieux papiers d’une grande valeur historique en même temps qu’elle aura un nouveau départ sentimental avec... C’est l’histoire de Blanca Perea, professeur d’espagnol qui est abandonnée par son mari au bout de 25 années de mariage. Pour fuir une routine insupportable et faire face à ce choc émotionnel, Blanca acceptera une bourse pour aller à l’Université de Santa Cecilia en Californie (nom fictif) et classer des papiers de grand intérêt laissés par un autre professeur, Andrés Fontana, qui avait trouvé la mort dans un accident de la route en 1969. Cet enseignant s’intéressait particulièrement au rôle joué par les moines franciscains établis en missions catholiques dans l’état de Californie afin de christianiser les autochtones. Mais ceci s’est avéré un échec avec des conflits interminables entre militaires et les franciscains et aussi entre les militaires et la population d’origine espagnole. De plus, le Mexique ayant décidé que les dites missions étaient anachroniques, il a décidé la sécularisation immédiate des territoires et le retour des terres aux indigènes christianisés. Ceci a abouti à une guerre entre le Mexique et les USA jusqu’au traité de Guadalupe Hidalgo qu’a accordé tout le nord du Mexique avec la Californie aux EEUU. Blanca Perea essaiera de classer ces précieux papiers d’une grande valeur historique en même temps qu’elle aura un nouveau départ sentimental avec un hispaniste brillant d’origine nord-américaine. C’est un plaidoyer pour les deuxièmes chances avec l’idée de que le meilleur est encore en devenir. Un livre facile à lire et que renseigne sur un sujet pas si connu que cela.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cialanma Posté le 28 Juin 2021
    Blanca Parea est une universitaire espagnole, mariée depuis 25 ans avec ALberto. Ils ont 2 fils, des jeunes hommes. Alberto plaque Blanca pour se mettre en couple avec Eva à qui il fait un enfant, le 3ème enfant qu'il avait refusé en son temps à Blanca. Complètement déroutée Blanca décide de s'exiler d'Espagne en acceptant un petit poste d'archiviste à l'université de Santa Cecilia en Californie, USA. Là-bas, elle doit trier, classer et archiver les papiers, les écrits, les articles et autres documents personnels d'un universitaire espagnol, Andrès Fontana, exilé aux USA et décédé en 1969. Au début, Blanca part juste pour échapper à Alberto, Madrid, aux souvenirs et calmer sa profonde blessure personnelle. Mais l'archivage des papiers d'Andrès Fontana va l'amener à percer un douloureux secret, à remettre en lumière une bien triste histoire d'un triangle amical-amoureux. Je ne connaissais pas Maria Dueñas, c'est un peu par hasard que j'ai emprunté son roman. L'histoire qu'elle nous raconte vous attrape bien dès le début. Mais que peut bien receler les documents d'Andrès Fontana ? M.Dueñas parvient à faire monter le mystère et a développé des personnages intéressants : Daniel Carter, l'élève de Fontana, la soixante bien tapée aujourd'hui, Luis, le... Blanca Parea est une universitaire espagnole, mariée depuis 25 ans avec ALberto. Ils ont 2 fils, des jeunes hommes. Alberto plaque Blanca pour se mettre en couple avec Eva à qui il fait un enfant, le 3ème enfant qu'il avait refusé en son temps à Blanca. Complètement déroutée Blanca décide de s'exiler d'Espagne en acceptant un petit poste d'archiviste à l'université de Santa Cecilia en Californie, USA. Là-bas, elle doit trier, classer et archiver les papiers, les écrits, les articles et autres documents personnels d'un universitaire espagnol, Andrès Fontana, exilé aux USA et décédé en 1969. Au début, Blanca part juste pour échapper à Alberto, Madrid, aux souvenirs et calmer sa profonde blessure personnelle. Mais l'archivage des papiers d'Andrès Fontana va l'amener à percer un douloureux secret, à remettre en lumière une bien triste histoire d'un triangle amical-amoureux. Je ne connaissais pas Maria Dueñas, c'est un peu par hasard que j'ai emprunté son roman. L'histoire qu'elle nous raconte vous attrape bien dès le début. Mais que peut bien receler les documents d'Andrès Fontana ? M.Dueñas parvient à faire monter le mystère et a développé des personnages intéressants : Daniel Carter, l'élève de Fontana, la soixante bien tapée aujourd'hui, Luis, le directeur de Santa Cecilia heureux d'accueillir Blanca mais qui n'a pas l'air de s'intéresser plus que cela à Fontana et son legs, du moins en apparence, Rebecca, Fanny etc...Par ailleurs, l'auteure nous offre des descriptions très vivantes de l'Espagne de la fin des 50's, encore meurtrie par la guerre civile, arriérée (40% de la population est analphabète) mais qui accueille les GI's dans des bases données à l'OTAN, développe peu à peu son tourisme etc... Bah oui...L'Amérique a gagné. Il faut s'ouvrir. Les passages sur la vie des femmes des gradés américains sont plutôt réussis. De même, M. Dueñas restitue avec souci de réalisme la vie d'un campus d'une petite université américaine. Enfin, il y a un vrai côté romanesque dans cette histoire. Mais je n'ai pas totalement adhéré, je l'avoue. Pour commencer, je n'ai pas eu de réelle sympathie pour le personnage de Blanca. Du coup, son drame d'épouse lâchement abandonnée m'a laissé un peu en retrait. Ensuite, le mystère sur Andrès Fontana manque d'épaisseur, de véritable ressort dramatique. Donc pas vraiment convaincue. Et le secret douloureux donnant lieu à la manigance n'est pas très bien exploité et se révèle une certaine banalité, fadeur alors que Maria Dueñas a réussi à faire monter l'histoire. Je reprends ma comparaison préférée : c'est comme un soufflet, cela monte bien mais il faut savoir garder le soufflet bien monté pour éviter qu'il ne retombe ou s'affaisse sur un côté. Cependant, je ressors contente de ma lecture car j'ai eu envie tout le long du récit de savoir le pourquoi du comment. Et cette envie du coup rattrape largement une certaine déception. Jolie découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Chez-Clas Posté le 26 Novembre 2020
    J'ai terminé de lire cette histoire, beaucoup d'informations sur l'Espagne des années 50 mais aussi de l'actualité. Les histoires sont bien racontées et j'ai passé un bon moment à lire. J'avais choisi ce titre parmi d'autres car j'imaginais que cela parlait de comment oublier quelq''un. Le plus de cette lecture est d'avoir apris plus sur el camino real.
  • MargueriteDesPalmiers Posté le 15 Novembre 2020
    Je n'ai pas ressenti de hâte à le reprendre ce livre pourtant bien écrit. Chaque fois que je le reprenais, j'espérais que j'allais m'attacher à un personnage. Mais non. Pas avant d'en avoir lu le trois quarts. Très bonne intrigue cependant, avec beaucoup de sagesse et une bonne leçon d'histoire hispano-américaine.
  • klimt4 Posté le 14 Novembre 2020
    Maria Duenas Demain à Santa Cécilia 423 P. J'ai lu son premier roman " L'espionne de Tanger". J'en garde un délicieux souvenir ! Je me suis plongée dans ce roman tout aussi délicieux : 1/ La couverture est très parlante. Que veut bien nous dire cette femme qui nous tourne le dos ? 2/ Notre héroïne quitte son pays l'Espagne pour rejoindre la Californie. Elle va nous décrire la vie de deux hommes et remonter le temps. 3/ Quelle joie ! Une femme écrivant sur la personnalité et le caractère de ces deux protagonistes. Tout est si bien décrit . La recherche historique et littéraire est méticuleuse. 4/ Mon vocabulaire s'est enrichi , il est tellement précis , . Une saga longue mais tellement riche, je ne vous pas parle de la fin , le puzzle est fini. QUATRIEME DE COUVERTURE: A trente cinq ans , Blanca Perea s'est construit une existence qu'elle croit solide : un mariage qui dure depuis vingt cinq ans , deux grands fils bien dans leur peau et une carrière universitaire honorable. Mais son mari la quitte. Dévastée , elle n'a plus qu'une idée : fuir l'Espagne et ses souvenirs. Elle accepte un emploi temporaire à Santa Cécilia en Californie. Elle est chargée du classement des... Maria Duenas Demain à Santa Cécilia 423 P. J'ai lu son premier roman " L'espionne de Tanger". J'en garde un délicieux souvenir ! Je me suis plongée dans ce roman tout aussi délicieux : 1/ La couverture est très parlante. Que veut bien nous dire cette femme qui nous tourne le dos ? 2/ Notre héroïne quitte son pays l'Espagne pour rejoindre la Californie. Elle va nous décrire la vie de deux hommes et remonter le temps. 3/ Quelle joie ! Une femme écrivant sur la personnalité et le caractère de ces deux protagonistes. Tout est si bien décrit . La recherche historique et littéraire est méticuleuse. 4/ Mon vocabulaire s'est enrichi , il est tellement précis , . Une saga longue mais tellement riche, je ne vous pas parle de la fin , le puzzle est fini. QUATRIEME DE COUVERTURE: A trente cinq ans , Blanca Perea s'est construit une existence qu'elle croit solide : un mariage qui dure depuis vingt cinq ans , deux grands fils bien dans leur peau et une carrière universitaire honorable. Mais son mari la quitte. Dévastée , elle n'a plus qu'une idée : fuir l'Espagne et ses souvenirs. Elle accepte un emploi temporaire à Santa Cécilia en Californie. Elle est chargée du classement des archives d'Andres Fontana , professeur réputé, mort en 1969.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.