Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221120323
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'Art de la simplicité

Date de parution : 10/03/2011

Simplifier sa vie, c’est l’enrichir. Notre société de consommation vous dit le contraire ? Ne le croyez plus.

Installée au Japon depuis de longues années, Dominique Loreau s’est imprégnée dumode de vie de son pays d’adoption. Un mode de vie qui repose sur le principe du «moins pour plus »...

Simplifier sa vie, c’est l’enrichir. Notre société de consommation vous dit le contraire ? Ne le croyez plus.

Installée au Japon depuis de longues années, Dominique Loreau s’est imprégnée dumode de vie de son pays d’adoption. Un mode de vie qui repose sur le principe du «moins pour plus » appliqué à tous les domaines,dumatériel au spirituel.
Épurez votre intérieur, videz vos armoires, abandonnez vos achats compulsifs,mangez plus frugal, prenez soin de votre corps et donc de votre esprit… De l’art de vous sentir bien chez vous à l’art de vous sentir bien en vous, elle transpose ces préceptes à l’usage des femmes occidentales.
Toutes les approches pour vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête, mieux avec vous-même, donc mieux avec les autres : vivre zen, telle est la clé de l’harmonie.

L’élégance, le bien-être et le mieux-vivre : inspiré des philosophies orientales, voilà ce que propose L’Art de la simplicité.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221120323
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Saotom3Ranma Posté le 15 Janvier 2021
    L'idée est belle : simplifier sa vie pour mieux la savourer. Un peu à l'image de Marie Kondo, mais avec beaucoup moins d'humour, Dominique Loreau nous propose des astuces et techniques pour vivre plus simplement. le sujet est alléchant. Dommage que le texte soit truffé d'injonctions (une phrase sur deux commence par "Il faut..."). Le ton très péremptoire de Dominique Loreau rend la lecture de l'ouvrage très aride. A la lire, on dirait que la perfection est l'ultime objectif d'une vie et que, si on n'y parvient pas, c'est que l'on est un "moins que rien" sans volonté. Je pense au contraire, qu'accepter son imperfection permet d’accéder à plus de joie et de simplicité.
  • Saotom3Ranma Posté le 15 Janvier 2021
    L'idée est belle : simplifier sa vie pour mieux la savourer. Un peu à l'image de Marie Kondo, mais avec beaucoup moins d'humour, Dominique Loreau nous propose des astuces et techniques pour vivre plus simplement. le sujet est alléchant. Dommage que le texte soit truffé d'injonctions (une phrase sur deux commence par "Il faut..."). Le ton très péremptoire de Dominique Loreau rend la lecture de l'ouvrage très aride. A la lire, on dirait que la perfection est l'ultime objectif d'une vie et que, si on n'y parvient pas, c'est que l'on est un "moins que rien" sans volonté. Je pense au contraire, qu'accepter son imperfection permet d’accéder à plus de joie et de simplicité.
  • Yggdrasila Posté le 8 Avril 2020
    En cette période de confinement, ce livre positif et cocooning m’a fait beaucoup de bien. Comme toujours, Dominique Loreau excelle dans l’art du minimalisme et du bien-être. Dans ce livre, elle démontre avec adresse les excès néfastes du matérialisme et l’avantage de vivre avec moins. Le mode de vie des japonais est mis en avant à de multiples reprises, notamment le fait de posséder peu de belles choses et bien les harmoniser. L’auteure évoque longuement la nécessité de prendre soin de son corps, de son visage, de ses cheveux, de ses ongles... en énonçant quelques préceptes pour réaliser soi-même des soins. Le rituel du bain, le brossage du corps, le yoga, les bienfaits du jeûne... de nombreux conseils sont prodigués, principalement sur l’alimentation et le choix des cosmétiques. Elle évoque également les principes zen et la cérémonie du thé. L’aspect mental est un des points majeur de la réflexion de l’auteure. J’ai aimé l’idée de programmer notre mental en visualisant la meilleure projection que l’on peut faire de nous-mêmes. Une liste de plusieurs mantras aide le lecteur à mettre en pratique les conseils. Dominique Loreau aborde également un sujet qui lui tient à cœur, celui des bienfaits de l’écriture. Cet essai... En cette période de confinement, ce livre positif et cocooning m’a fait beaucoup de bien. Comme toujours, Dominique Loreau excelle dans l’art du minimalisme et du bien-être. Dans ce livre, elle démontre avec adresse les excès néfastes du matérialisme et l’avantage de vivre avec moins. Le mode de vie des japonais est mis en avant à de multiples reprises, notamment le fait de posséder peu de belles choses et bien les harmoniser. L’auteure évoque longuement la nécessité de prendre soin de son corps, de son visage, de ses cheveux, de ses ongles... en énonçant quelques préceptes pour réaliser soi-même des soins. Le rituel du bain, le brossage du corps, le yoga, les bienfaits du jeûne... de nombreux conseils sont prodigués, principalement sur l’alimentation et le choix des cosmétiques. Elle évoque également les principes zen et la cérémonie du thé. L’aspect mental est un des points majeur de la réflexion de l’auteure. J’ai aimé l’idée de programmer notre mental en visualisant la meilleure projection que l’on peut faire de nous-mêmes. Une liste de plusieurs mantras aide le lecteur à mettre en pratique les conseils. Dominique Loreau aborde également un sujet qui lui tient à cœur, celui des bienfaits de l’écriture. Cet essai peut être feuilleté régulièrement grâce au sommaire détaillé qui permet de se rendre à un chapitre bien précis. Par contre, quitte à me répéter, je trouve dommage que ce genre d’ouvrages soit uniquement adressé aux femmes. Pourtant, nombreux sont les hommes qui prennent soin d’eux tout en songeant à une vie plus simple loin de la société consumériste. Je ne suis pas toujours d’accord avec les idées de l’auteure, comme par exemple lorsqu’elle parle du « rituel des fleurs », qui consiste à s’offrir soi-même un bouquet de fleurs une fois par semaine. Celles-ci sont soit-disant « indispensables à notre bien-être ». Personnellement, je préfère les voir dans la nature plutôt que dans un vase en train de faner. Je trouve qu’il y a aussi parfois quelques légères contradictions comme lorsqu’il est dit : « Ne possédez presque rien matériellement, et assurez-vous que tout ce que vous avez est absolument nécessaire et pratique à l’usage. Souvenez-vous que le poids, c’est l’ennemi, autant pour la santé que pour les choses. » Après cela, l’auteure prône l’idée d’une garde robe idéale où l’on range à part les vêtements hors saison. De mon côté, cette idée me ferait plutôt penser aux garde-robes capsules. Mais ce n’est que mon ressenti personnel. Dans l’ensemble, c’est un ouvrage rempli de bons conseils pour s’alléger l’esprit tout en prenant soin de soi. À lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Yggdrasila Posté le 8 Avril 2020
    En cette période de confinement, ce livre positif et cocooning m’a fait beaucoup de bien. Comme toujours, Dominique Loreau excelle dans l’art du minimalisme et du bien-être. Dans ce livre, elle démontre avec adresse les excès néfastes du matérialisme et l’avantage de vivre avec moins. Le mode de vie des japonais est mis en avant à de multiples reprises, notamment le fait de posséder peu de belles choses et bien les harmoniser. L’auteure évoque longuement la nécessité de prendre soin de son corps, de son visage, de ses cheveux, de ses ongles... en énonçant quelques préceptes pour réaliser soi-même des soins. Le rituel du bain, le brossage du corps, le yoga, les bienfaits du jeûne... de nombreux conseils sont prodigués, principalement sur l’alimentation et le choix des cosmétiques. Elle évoque également les principes zen et la cérémonie du thé. L’aspect mental est un des points majeur de la réflexion de l’auteure. J’ai aimé l’idée de programmer notre mental en visualisant la meilleure projection que l’on peut faire de nous-mêmes. Une liste de plusieurs mantras aide le lecteur à mettre en pratique les conseils. Dominique Loreau aborde également un sujet qui lui tient à cœur, celui des bienfaits de l’écriture. Cet essai... En cette période de confinement, ce livre positif et cocooning m’a fait beaucoup de bien. Comme toujours, Dominique Loreau excelle dans l’art du minimalisme et du bien-être. Dans ce livre, elle démontre avec adresse les excès néfastes du matérialisme et l’avantage de vivre avec moins. Le mode de vie des japonais est mis en avant à de multiples reprises, notamment le fait de posséder peu de belles choses et bien les harmoniser. L’auteure évoque longuement la nécessité de prendre soin de son corps, de son visage, de ses cheveux, de ses ongles... en énonçant quelques préceptes pour réaliser soi-même des soins. Le rituel du bain, le brossage du corps, le yoga, les bienfaits du jeûne... de nombreux conseils sont prodigués, principalement sur l’alimentation et le choix des cosmétiques. Elle évoque également les principes zen et la cérémonie du thé. L’aspect mental est un des points majeur de la réflexion de l’auteure. J’ai aimé l’idée de programmer notre mental en visualisant la meilleure projection que l’on peut faire de nous-mêmes. Une liste de plusieurs mantras aide le lecteur à mettre en pratique les conseils. Dominique Loreau aborde également un sujet qui lui tient à cœur, celui des bienfaits de l’écriture. Cet essai peut être feuilleté régulièrement grâce au sommaire détaillé qui permet de se rendre à un chapitre bien précis. Par contre, quitte à me répéter, je trouve dommage que ce genre d’ouvrages soit uniquement adressé aux femmes. Pourtant, nombreux sont les hommes qui prennent soin d’eux tout en songeant à une vie plus simple loin de la société consumériste. Je ne suis pas toujours d’accord avec les idées de l’auteure, comme par exemple lorsqu’elle parle du « rituel des fleurs », qui consiste à s’offrir soi-même un bouquet de fleurs une fois par semaine. Celles-ci sont soit-disant « indispensables à notre bien-être ». Personnellement, je préfère les voir dans la nature plutôt que dans un vase en train de faner. Je trouve qu’il y a aussi parfois quelques légères contradictions comme lorsqu’il est dit : « Ne possédez presque rien matériellement, et assurez-vous que tout ce que vous avez est absolument nécessaire et pratique à l’usage. Souvenez-vous que le poids, c’est l’ennemi, autant pour la santé que pour les choses. » Après cela, l’auteure prône l’idée d’une garde robe idéale où l’on range à part les vêtements hors saison. De mon côté, cette idée me ferait plutôt penser aux garde-robes capsules. Mais ce n’est que mon ressenti personnel. Dans l’ensemble, c’est un ouvrage rempli de bons conseils pour s’alléger l’esprit tout en prenant soin de soi. À lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lorenko87 Posté le 21 Mars 2020
    Un livre que tout le monde devrait lire au moins une fois. On y trouve une réflexion poussée sur comment adopter au quotidien un mode de vie plus sain, respectueux de soi et des autres. La lecture de ce livre invite à l'introspection afin de méditer sur les précieux conseils qui nous sont proposés.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.