Lisez! icon: Search engine
Le Monde d'Hannah
Date de parution : 13/10/2011
Éditeurs :
Robert Laffont

Le Monde d'Hannah

Date de parution : 13/10/2011

Octobre 39. Hannah et Suzon vivent dans le «petit Istanbul», un quartier populaire du XIe arrondissement de Paris. Elles s'aiment comme on s'aime à dix ans, d'une amitié solaire, loin...

Octobre 39. Hannah et Suzon vivent dans le «petit Istanbul», un quartier populaire du XIe arrondissement de Paris. Elles s'aiment comme on s'aime à dix ans, d'une amitié solaire, loin des lâchetés, de la barbarie des adultes et du lent poison des familles. Quand la guerre éclate, Hannah, qui est...

Octobre 39. Hannah et Suzon vivent dans le «petit Istanbul», un quartier populaire du XIe arrondissement de Paris. Elles s'aiment comme on s'aime à dix ans, d'une amitié solaire, loin des lâchetés, de la barbarie des adultes et du lent poison des familles. Quand la guerre éclate, Hannah, qui est juive, doit d'abord se cacher en province dans une pension tenue par des soeurs, avant de rejoindre la Turquie d'où sa famille est originaire. Suzon reste avec ses parents dans un Paris occupé.
Au retour d'Hannah, en 1945, la tragédie a frappé et décide du destin des deux amies. Pour Hannah, le journalisme, le grand reportage, la découverte du monde à l'heure de l'histoire en marche. Pour Suzon, la légèreté, les fêtes, une forme de vacuité, de perdition. La France se reconstruit dans l'euphorie d'une nouvelle jeunesse ivre de paix et de liberté. Mais des fantômes hantent le passé des deux amies. Un jour, Hannah découvre un terrible secret lié aux années noires. Suzon a-t-elle trahi leurs jeux et leur pacte d'enfance au point d'en faire, des années plus tard, des femmes étrangères l'une à l'autre ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221128152
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782221128152
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

"Ariane Bois fait revivre ici cette communauté méconnue dans un roman sensible et attachant."

Alain Chouffan / Le nouvel observateur

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nad44N 25/09/2022
    Ce livre m’a profondément émue. L’amitié de 2 petites filles pendant la guerre, des non dits qui intriguent Hannah, des événements qui ne l’interrogent pas vraiment car elle est trop jeune pour tout comprendre. Elle sent dans les yeux de ses parents puis de sa mère seule, la douleur, l’inquiétude et la peur. Elle voit aussi dans le regard des autres des vilenies, des veuleries, des trahisons. Mais tout cela elle ne le comprendra que plus tard. J’ai revécu avec elle l’attente du père qui ne reviendra pas, l’espoir malgré tout, et le terrible chagrin
  • SorbetKiwi 27/07/2022
    C’est toujours un événement pour moi de retrouver la plume de Ariane Bois ! Elle m’apprend toujours des pans de l’histoire qui me restaient inconnus. C’est systématiquement une incursion dans le temps et l’espace tellement elle me permet de voyager par le biais des pages de ses romans. À nouveau, la magie a opéré et elle nous livre avec Le monde d’Hannah la chronique d’une époque. J’en ai tant appris sur les juifs espagnoles en Turquie et leurs descendants. Ce roman se lit avec une fluidité incroyable. On a l’impression de connaître personnellement les personnages. Que ce soit Hannah, pudique mais avec le coeur emplit d’amour malgré son parcours. Suzon, excentrique, volubile, mais si fidèle malgré son envie de s’envoler au loin. Cécile et Haïm, que l’on n’oublie pas… les thématiques sont également très fortes. On parle ici d’antisémitisme dans le cadre de la seconde guerre mondiale, avec les sujets horribles que cela implique. On parle d’amitié, de deuil, de trauma collectif des survivants juifs parisiens au régime nazi. Mais on parle aussi de reconstruction, d’ambition, d’amour. Malgré cette façon d’adoucir le côté difficile du roman, c’est toujours un choc de lire la haine. On ne s’y habitue pas, alors... C’est toujours un événement pour moi de retrouver la plume de Ariane Bois ! Elle m’apprend toujours des pans de l’histoire qui me restaient inconnus. C’est systématiquement une incursion dans le temps et l’espace tellement elle me permet de voyager par le biais des pages de ses romans. À nouveau, la magie a opéré et elle nous livre avec Le monde d’Hannah la chronique d’une époque. J’en ai tant appris sur les juifs espagnoles en Turquie et leurs descendants. Ce roman se lit avec une fluidité incroyable. On a l’impression de connaître personnellement les personnages. Que ce soit Hannah, pudique mais avec le coeur emplit d’amour malgré son parcours. Suzon, excentrique, volubile, mais si fidèle malgré son envie de s’envoler au loin. Cécile et Haïm, que l’on n’oublie pas… les thématiques sont également très fortes. On parle ici d’antisémitisme dans le cadre de la seconde guerre mondiale, avec les sujets horribles que cela implique. On parle d’amitié, de deuil, de trauma collectif des survivants juifs parisiens au régime nazi. Mais on parle aussi de reconstruction, d’ambition, d’amour. Malgré cette façon d’adoucir le côté difficile du roman, c’est toujours un choc de lire la haine. On ne s’y habitue pas, alors je n’imagine pas au quotidien. Ce roman a été sélectionné pour le Prix des lectrices Charleston et il y a entièrement sa place.
    Lire la suite
    En lire moins
  • diablotin0 15/05/2022
    "Le monde d'Hannah", est d'abord celui de la rue Popincourt, quartier populaire du 11e arrondissement de Paris, c'est celui où elle va se lier d'amitié avec Suzon. Puis ce monde va très vite se tacher d'horreurs. Les risques encourus par les Juifs deviennent de plus en plus importants. Hannah fini par partir avec sa mère à Istanbul en attendant que son père Haim, originaire de Turquie, les rejoigne, ce qu'il ne fera pas. En revenant en France en 45, Ariane Bois montre ce que découvre Hannah et ce qu'elle va vivre en tant que jeune adulte jusqu'en 1968. "Le monde d'Hannah" n'est pas un témoignage mais bien un roman qu'il faut lire comme tel même si tout n'est pas inventé et que ce roman se base bien évidemment sur des faits historiques. Par ailleurs, Ariane bois m'a fait découvrir un peu de l'Histoire. J'ai effectivement appris que la Turquie était resté neutre durant cette guerre, je ne savais pas non plus que les Juifs ressortissants d'un pays neutre n'avaient pas l'obligation de porter l'étoile jaune. C'est donc un petit plus pour moi.
  • Aproposdelivres 18/02/2020
    Le début de cette histoire m'a fait penser à deux livres, tout d'abord Les allumettes suédoises avec l'insouciance de l'enfance, l'amitié entre Hannah et Suzon dans un quartier de Paris celui du "petit Istanbul" mais également au livre Un sac de billes car nous sommes en octobre 1939, c'est l'Occupation et Hannah et sa famille sont des juifs venus de Turquie. Mais ce n'est que le début... A travers les regards d'Hannah et Suzon de 1939 à 1968, le lecteur va découvrir la grande amitié entre ses deux fillettes puis jeunes femmes, une amitié qui aura ses hauts et ses bas. L'auteur s'est bien documenté sur les faits historiques et j'ai découvert ce surprenant retour en train durant l'hiver 1944, de juifs turcs, de Paris à Istanbul à travers l'Europe nazie. Une histoire passionnante et captivante.
  • MiMiiLiE 21/12/2019
    Un beau roman qui nous remémore les horreurs de la guerre, nous fait nous interroger sur notre histoire. À travers la reconstruction des personnages et l'évolution de ceux-ci, divers sentiments nous traverse honte, tristesse et parfois le soulagement, la joie.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.