Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348065729
Code sériel : 137
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Marianne et les colonies

Une introduction à l'histoire coloniale de la France

Date de parution : 25/06/2020

C'est une introduction originale à l'histoire de la colonisation française que propose Gilles Manceron dans cet essai inédit. On sait que ces dernières années, des revendications se sont élevées, pour exiger des réparations, voire des poursuites judiciaires, pour les crimes de la colonisation : quelles réponses apporter aujourd'hui à ces revendications ? Pour répondre...

C'est une introduction originale à l'histoire de la colonisation française que propose Gilles Manceron dans cet essai inédit. On sait que ces dernières années, des revendications se sont élevées, pour exiger des réparations, voire des poursuites judiciaires, pour les crimes de la colonisation : quelles réponses apporter aujourd'hui à ces revendications ? Pour répondre à cette question, Gilles Manceron revient sur les crimes massifs et organisés qui ont accompagné la colonisation pendant plusieurs siècles, depuis la traite esclavagiste jusqu'aux indépendances. Et il montre comment, à partir du XIXe siècle, ces crimes ont été systématiquement déniés, par un discours officiel selon lequel les notions d'égalité et de droits de l'homme admettraient une exception : celle des peuples colonisés, « mineurs et barbares », qui ne pouvaient prétendre en bénéficier. Ce discours, qui fut celui des IIIe, IVe et Ve Républiques, a été abandonné après les indépendances. Mais, depuis, les autorités de la République n'ont jamais reconnu les crimes de la colonisation, ni désavoué le discours officiel antérieur. À partir de cette confrontation entre la réalité de la violence coloniale et le discours qui la légitimait, Gilles Manceron montre que ce n'est pas par d'hypothétiques procès ou réparations financières que ces pages noires de l'histoire de France seront définitivement tournées, mais par un effort de vérité politique et historique auquel ce livre entend contribuer.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348065729
Code sériel : 137
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jeje_gandhi Posté le 14 Avril 2015
    Un ouvrage majeur dans la reconnaissance des barbaries et des atrocités perpétrés au nom d'un colonialisme bienfaiteur. Au nom d'une pensée civilisatrice, les pays colonisateurs se sont autorisés les pires crimes pendant plus de trois siècles. La IIIème République voit naître à cette période la construction du "sauvage" par les exhibitions d'hommes, de femmes et d'enfants ramenés des colonies dont les représentations au spectacle ou dans les ouvrages de classe livrent une bien piètre image dégradante. L'anticolonialisme lui-même est resté en marge, on ne remettait pas vraiment en cause la colonisation mais plutôt ses excès. La guerre d'Algérie par bien des aspects a constitué le sommet de l'oeuvre coloniale pour la France. Expropriations, meurtres en séries, extermination de population, pillage, un bilan autant effarant que consternant. Brutalités inévitables ? « Bavures » dans le feu de l’action ? Gilles Manceron, dans Marianne et les colonies, montre, au contraire, que le comportement des troupes coloniales résulte à la fois d’une volonté politique d’asservir totalement les pays conquis, et d’une idéologie qui la justifie. La confrontation entre la réalité de la violence coloniale et le discours qui la légitime participe d'un effort de vérité politique et historique.
  • hove Posté le 13 Juillet 2011
    Essai critique de l’histoire de la colonisation française. C’est sans détours, parfois de manière brutale que Gilles Manceron nous éclaire et nous fait prendre conscience de la folie colonisatrice du « pays des droits de l’homme ». A travers divers textes et citations, l’auteur nous apprend à mieux connaître les grands noms, les généraux et membres du gouvernement qui ont au prix d’une lâcheté et d’une hypocrisie sans limites entreprit massacres et barbarie au prix d’un soi-disant devoir de civilisation. Instructif et efficace, cet essai comble le vide d’une éducation française insuffisante et balbutiante à l’égard d’un sujet pourtant majeur et à très fort enjeu pour l’avenir et l’identité du pays.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !