Lisez! icon: Search engine
Lizzie
EAN : 9791036604133
Façonnage normé : MP3
Durée : 801 min

J'ai dû rêver trop fort

Avec une chanson de Gauvain Sers

Date de parution : 11/04/2019
Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle...
Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036604133
Façonnage normé : MP3
Durée : 801 min
Lizzie
PRIX CONSEILLÉ
20.90 €
Où acheter ce livre ?
LA NEWSLETTER LIZZIE, POUR QUE VOS LIVRES S'ÉCOUTENT AUSSI !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Fête des mères : 20 romans policiers qui vont la faire trembler

    Du thriller addictif à l'enquête historique mystique, focus sur 20 romans policiers incontournables à offrir le jour de la fête des mères. 

    Lire l'article
  • News
    Pocket

    Avec Michel Bussi, Let's twist again !

    En une quinzaine d'années, Michel Bussi a réalisé l'exploit de faire de chaque parution de ses romans un événement pour une communauté de lecteurs fidèles. Son secret ? Un art consommé du "twist" final, des allers-retours entre sa chère Normandie et le reste du monde, et un travail approfondi sur la mémoire et ses résonances. Trois caractéristiques parfaitement illustrées dans J'ai dû rêver trop fort, qui paraît ces jours-ci chez Pocket.

    Lire l'article