Lisez! icon: Search engine
EAN : 9791036613197
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 499 min
La Datcha
Lu par Maia Baran
Date de parution : 10/06/2021
Éditeurs :
Lizzie

La Datcha

Lu par Maia Baran
Date de parution : 10/06/2021
Et si le pouvoir d'un lieu était d'écrire votre histoire ?
" L'homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n'aurais même pas soupçonné l'existence. L'hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les... " L'homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n'aurais même pas soupçonné l'existence. L'hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne... " L'homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n'aurais même pas soupçonné l'existence. L'hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n'étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d'errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu'incontrôlable ? "
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036613197
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 499 min
Lizzie

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SebPierre 12/07/2022
    La Datcha est devenue au fil du temps une véritable institution depuis que Jo et Masha ont décidé de transformer cette vieille ferme en hôtel... Ce couple fusionnel a toujours voulu que leur philosophie de vie basée sur des valeurs de partage, d'entraide soit au centre de leur projet, et c'est ainsi qu'Hermine, une jeune fille paumée, fut accueillie par les propriétaires de la Datcha, devenant rapidement de vrais parents adoptifs pour elle. Dans le pur style Martin Lugand, une très belle histoire que l'on savoure jusqu'à la dernière page, oui , c'est prévisible mais c'est une nouvelle fois très bien mené que l'on oublie vite que l'on sait déjà comment cela va se conclure...
  • asphenixcie 09/07/2022
    « M’étourdir. Évacuer. Vivre. Je noyai mon chagrin en m’épuisant dans les bras du père de mes enfants, de cet homme que j’avais aimé, je pleurais dans les larmes, la sueur, les rires, les vapeurs d’alcool, ma tristesse d’avoir perdu le père que je n’avais pas eu » La datcha n’est pas mon premier roman de l’auteure - sa plume est toujours autant agréable à lire mais je n’ai pas réussi à m’attacher à Hermine. Hermine, une jeune fille déboussolée, se retrouve à l’hôtel La Datcha. Grace à Jo et Macha, les propriétaires, elle va réussir à se reconstruire. Une lecture aux odeurs de Provence qui pourrait vous plaire cet été #x2600
  • DETHYREPatricia 03/07/2022
    Si vous n'avez pas encore choisi vos livres pour vos vacances, je vous recommande d'acheter celui-là ! Non seulement vous serez transporté.e dans un hôtel de charme du Lubéron, mais vous aurez vite à cœur de découvrir l'histoire et la destinée de personnages particulièrement attachants. Habituée des livres d'Agnès Martin-Lugand, je n'ai donc, une nouvelle fois, pas été déçue par cet opus que j'ai dévoré en moins de deux jours ! Avec un réel talent descriptif et narratif qui lui est propre et qui fait mouche à tous les coups, l'auteure nous propose de séjourner quelques temps à la Datcha, un hôtel tenu depuis une cinquantaine d'années par le couple de Jo et de Macha. Par la voix de Hermine, la narratrice, on est amené à découvrir comment ce couple a fait de ce lieu un endroit calme et apaisant où touristes de tous horizons viennent se ressourcer, dans une ambiance chaleureuse et sincère. La Datcha, ce lieu qui sera le refuge d'Hermine alors âgée d'à peine vingt ans et qui y vit et y travaille toujours plus de vingt ans après. Cabossée par la vie et par l'absence d'amour prodigué par ses parents, elle trouvera aux côtés de Jo... Si vous n'avez pas encore choisi vos livres pour vos vacances, je vous recommande d'acheter celui-là ! Non seulement vous serez transporté.e dans un hôtel de charme du Lubéron, mais vous aurez vite à cœur de découvrir l'histoire et la destinée de personnages particulièrement attachants. Habituée des livres d'Agnès Martin-Lugand, je n'ai donc, une nouvelle fois, pas été déçue par cet opus que j'ai dévoré en moins de deux jours ! Avec un réel talent descriptif et narratif qui lui est propre et qui fait mouche à tous les coups, l'auteure nous propose de séjourner quelques temps à la Datcha, un hôtel tenu depuis une cinquantaine d'années par le couple de Jo et de Macha. Par la voix de Hermine, la narratrice, on est amené à découvrir comment ce couple a fait de ce lieu un endroit calme et apaisant où touristes de tous horizons viennent se ressourcer, dans une ambiance chaleureuse et sincère. La Datcha, ce lieu qui sera le refuge d'Hermine alors âgée d'à peine vingt ans et qui y vit et y travaille toujours plus de vingt ans après. Cabossée par la vie et par l'absence d'amour prodigué par ses parents, elle trouvera aux côtés de Jo et de Macha des parents de substitution qui lui permettront de panser ses plaies, de se reconstruire, de donner un sens à sa vie et de devenir une femme déterminée, compétente et reconnue ainsi qu'une mère aimante pour ses deux jeunes enfants. Mais comme hélas la vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille, la mort de Jo fera basculer, brusquement, cet équilibre qu'elle avait mis tant de temps à obtenir ! Dès lors, rien ne sera plus comme avant et Hermine devra faire face à de nombreux chagrins, interrogations, obstacles, défis... et tristes révélations avant d'espérer atteindre, peut-être, un nouvel équilibre. Certes, il ne s'agit pas d'un livre à thèse. C'est un roman que d'aucuns pourraient qualifier "à l'eau de rose" où les bons sentiments prédominent et qui semble très loin de la triste réalité des relations humaines (mesquinerie, trahison, corruption, etc.) et de la dure réalité du monde de la restauration. Mais, en ce qui me concerne, en tant que lectrice amenée plus souvent que la moyenne à lire des livres difficiles, j'ai parfois besoin de me retrouver dans un univers apaisant où le beau et le bon viennent me réconcilier avec la nature humaine. Et, ce roman y parvient même si certains rebondissements de l'intrigue pourraient jeter une ombre sur ce tableau idyllique. Je ne sais pas si cette Datcha existe dans la vraie vie, mais j'aimerais bien, un jour, pouvoir m'y arrêter. Je ne sais pas si un Jo ou une Macha existent réellement, mais j'aime à croire que oui, tant dans notre monde sans foi ni loi je reste persuadée qu'il reste de belles personnes. Je sais par contre qu'il est toujours possible de surmonter son destin premier dès lors que l'on croise sur son chemin les bonnes personnes. "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous" disait Paul Eluard. En cela, via l'expérience de Hermine qui nous est décrite ici, une porte vers l'espoir d'un changement de vie est ouverte à qui sait interpréter le message de l'auteure. Bravo donc à Agnès Martin-Lugand pour cette parenthèse heureuse offerte. Bravo pour cette façon si particulière qu'elle a de décrire les lieux, de créer des personnages attachants, de décortiquer leur psychologie et leur ressenti face aux événements, d'écrire dans un style simple permettant une lecture fluide... de donner à nous montrer de belles images et puis de nous mener doucement et sûrement vers une fin qu'on pourrait penser évidente et qui ne l'est pas toujours...
    Lire la suite
    En lire moins
  • 1m54readsbooks 29/06/2022
    J'ai lu La Datcha d'@agnesmartinlugand.auteur publié chez @editionsmichellafon . Oh my God j'ai vraiment lu La Datcha. . Quel roman... il m'a bouleversée. Il m'a pris les tripes. Agnes Martin-Lugand manie le français comme une mélodie. Elle retranscrit avec tant de finesse les émotions de son œuvre et des personnages. On s'y croirait, à La Datcha. On veut y être. On sent qu'on y est. . Malgré les longs chapitres. La narration est nécessaire au roman, ce ne sont en aucun cas des longueurs, il faut qu'elles soient là, ces narrations. On tourne les pages, frénétiquement, avec a la fois la boule au ventre, les larmes aux yeux et la joie. Il y a également beaucoup de non-dits et de secrets de famille dans cette œuvre. C'est prenant. Comme le dit l'autrice a un moment "il émane une aura de La Datcha". Oui, une aura prenante, enivrante. . Merci Agnès pour ce bonbon, ce bijou. Je vais découvrir avec tant de délectation vos prochains ouvrages notamment La Déraison qui devrait me tirer les larmes comme pour beaucoup de lecteurs. . Et vous, vous l'avez lu?
  • Elodiecombeau 28/06/2022
    Lire un livre d’Agnès Martin-Lugand c’est le vivre, faire partie de l’histoire, la voire se jouer devant nos yeux, ressentir les émotions au plus profond de soi… La Datcha ne déroge pas à cette règle. La Datcha (« maison » en russe) est un hôtel provençal où se déroule l’histoire d’Hermine. Hermine, une jeune femme cabossée par la vie, va croiser la route de Jo. Inviter à le suivre pour travailler dans son hôtel pour la saison, c’est finalement bien plus qu’un travail qu’elle va trouver. Un foyer, une famille d’accueil, en 20 ans elle devient le pilier de cet établissement, jusqu’à ce que Jo tire précipitamment sa révérence. Que va t’il advenir d’elle ? Que va devenir La Datcha? Cette Datcha je rêverai d’y poser mes valises pour me ressourcer. Un vrai cocon comme l’est ce livre qui vous prend dans ses bras et vous emmène danser dans un tourbillon d’émotions. J’ai aimé la ribambelle de personnages auquel je me suis accroché. Chacun avec leurs fêlures, leurs secrets, mais aussi avec leurs forces. Dès le départ on sent une certaine retenue dans l’histoire, quelque chose que l’on nous dit pas, un secret caché… On plonge alors dans ce livre pour visiter La Datcha et en... Lire un livre d’Agnès Martin-Lugand c’est le vivre, faire partie de l’histoire, la voire se jouer devant nos yeux, ressentir les émotions au plus profond de soi… La Datcha ne déroge pas à cette règle. La Datcha (« maison » en russe) est un hôtel provençal où se déroule l’histoire d’Hermine. Hermine, une jeune femme cabossée par la vie, va croiser la route de Jo. Inviter à le suivre pour travailler dans son hôtel pour la saison, c’est finalement bien plus qu’un travail qu’elle va trouver. Un foyer, une famille d’accueil, en 20 ans elle devient le pilier de cet établissement, jusqu’à ce que Jo tire précipitamment sa révérence. Que va t’il advenir d’elle ? Que va devenir La Datcha? Cette Datcha je rêverai d’y poser mes valises pour me ressourcer. Un vrai cocon comme l’est ce livre qui vous prend dans ses bras et vous emmène danser dans un tourbillon d’émotions. J’ai aimé la ribambelle de personnages auquel je me suis accroché. Chacun avec leurs fêlures, leurs secrets, mais aussi avec leurs forces. Dès le départ on sent une certaine retenue dans l’histoire, quelque chose que l’on nous dit pas, un secret caché… On plonge alors dans ce livre pour visiter La Datcha et en découvrir tous les recoins. Gros Coup de Coeur
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Lizzie, pour que vos livres s'écoutent aussi !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.