Lisez! icon: Search engine
EAN : 9791036602726
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 811 min
Mille femmes blanches
Jean-Luc Piningre (traduit par)
Date de parution : 09/05/2019
Éditeurs :
Lizzie

Mille femmes blanches

Jean-Luc Piningre (traduit par)
Date de parution : 09/05/2019

« Un roman splendide, puissant et engagé. » Jim Harrison

Cet ouvrage a reçu le prix du Premier roman étranger

En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du peuple...

En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du peuple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart viennent en réalité des pénitenciers et des asiles... L'une d'elles, May...

En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du peuple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart viennent en réalité des pénitenciers et des asiles... L'une d'elles, May Dodd, apprend sa nouvelle vie de squaw et les rites des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l'alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, elle assiste à l'agonie de son peuple d'adoption...
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791036602726
Façonnage normé : Coffret CD
Durée : 811 min
Lizzie

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • StephGauthBdx 12/07/2022
    Un récit épique et passionnant. On ne peut pas s’empêcher de penser à Danse avec les loups lorsqu’on lit ces pages. A la différence que cette fois, la barbarie est décrite d’un côté comme de l’autre, aussi bien les horreurs dont sont capables les indiens comme l’ignominie de l’anéantissement systématique des indiens par l’armée américaine. Ces personnages, féministes avant l’heure sont particulièrement attachantes.
  • laeti32 12/07/2022
    Un livre qui paraît être un récit historique et pourtant une grande partie est fictive. Enfant je rêvais d'être indienne autant vous dire que ce ce roman m'a beaucoup plu. L'histoire de May Dodd est vraiment touchante ce qu'elle vit paraît tellement réel. Merci à l'auteur de m'avoir immerger dans le monde des Cheyennes j'avais l'impression de faire partie de la tribu.
  • ManonFau 10/07/2022
    Washington, 1874. May Dodd est enfermée dans un asile pour avoir eu l'audace de donner naissance à des enfants, hors mariage, avec un homme qui n'était pas de son rang. Lorsqu'elle entend l'appel gouvernemental adressé aux femmes blanches de se porter volontaires pour rejoindre les Cheyennes, elle y répond favorablement. Elle en est persuadée, il s'agit là de sa seule chance de sortir de cet enfer. #x3030 Ce pan de l'Histoire m'a quel que peu fait penser Au bal des folles de Victoria Mas qui relate également la condition de la Femme au 19ème siècle mais cette fois-ci dans le tout Paris de Charcot (un réel coup de coeur). #x3030 La plume de Jim Fergus est tout simplement époustouflante ! Je pense qu'elle n'a pas d'égale lorsqu'il s'agit d'aborder la psychologie féminine. Il est assez incroyable de se dire qu'un homme soit parvenu à décrire les sentiments de femmes avec autant de finesse, de profondeur et de subtilité. #x3030 A travers le journal intime de May, qu'elle rédige dans l'espoir qu'il soit un jour lu par ses enfants, on découvre le quotidien du peuple Cheyenne. Ce dernier est une alternance de moments heureux et d'horreurs indescriptibles. Ce peuple reconnu pour son amour, son respect est... Washington, 1874. May Dodd est enfermée dans un asile pour avoir eu l'audace de donner naissance à des enfants, hors mariage, avec un homme qui n'était pas de son rang. Lorsqu'elle entend l'appel gouvernemental adressé aux femmes blanches de se porter volontaires pour rejoindre les Cheyennes, elle y répond favorablement. Elle en est persuadée, il s'agit là de sa seule chance de sortir de cet enfer. #x3030 Ce pan de l'Histoire m'a quel que peu fait penser Au bal des folles de Victoria Mas qui relate également la condition de la Femme au 19ème siècle mais cette fois-ci dans le tout Paris de Charcot (un réel coup de coeur). #x3030 La plume de Jim Fergus est tout simplement époustouflante ! Je pense qu'elle n'a pas d'égale lorsqu'il s'agit d'aborder la psychologie féminine. Il est assez incroyable de se dire qu'un homme soit parvenu à décrire les sentiments de femmes avec autant de finesse, de profondeur et de subtilité. #x3030 A travers le journal intime de May, qu'elle rédige dans l'espoir qu'il soit un jour lu par ses enfants, on découvre le quotidien du peuple Cheyenne. Ce dernier est une alternance de moments heureux et d'horreurs indescriptibles. Ce peuple reconnu pour son amour, son respect est également capable des pires abus sur les squaws qui glacent le sang et tiraillent nos entrailles de femme. #x3030 J'ai trouvé certaines lenteurs dans ce récit mais elles me permettaient de contre-balancer certains passages que j'aurais préférés ne pas lire. C'est un roman fort, percutant, peut-être même trop pour moi. Je ne sais pas encore si je lirai la suite même si je souligne une nouvelle fois la justesse de la plume de l'auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LucasFr 29/06/2022
    La conquête du far west comme vous ne l’avez jamais lu, voilà ce que vous propose Jim Fergus dans ce premier tome d’une trilogie qui devrait être incontournable. La lutte des cowboy contre les indiens a fait l’objet de nombreux films et livres, la plupart sont des incontournables à voir, lire, revoir et relire. Cependant, nous avons oublié une grande partie des protagonistes de la conquête de l’ouest. A côté des desperados, des soldats, des garçons vachers, des fermiers, des colons, des prédicateurs, il y avait les femmes. Ce livre met au centre de la conquête de l’Ouest, la gente féminine par un biais des plus originale : Un échange, mille femmes blanches seront données aux indiens contre mille chevaux. C’est une idée de chef Little Wolf qui souhaite, ainsi, unir indiens et blancs. Idée ridicule selon le président Grant et pourtant … Mille femmes sont donc engagées volontairement pour cette mission, trouvées dans des asiles, dans des prisons, le gouvernement américain leurs proposent de retrouver leurs libertés contre deux années avec les indiens. May Dodd fait partie de ces femmes qui acceptent. C’est à travers les lignes de son journal que l’on découvre son histoire, ainsi que celles de ses camarades. On découvre au... La conquête du far west comme vous ne l’avez jamais lu, voilà ce que vous propose Jim Fergus dans ce premier tome d’une trilogie qui devrait être incontournable. La lutte des cowboy contre les indiens a fait l’objet de nombreux films et livres, la plupart sont des incontournables à voir, lire, revoir et relire. Cependant, nous avons oublié une grande partie des protagonistes de la conquête de l’ouest. A côté des desperados, des soldats, des garçons vachers, des fermiers, des colons, des prédicateurs, il y avait les femmes. Ce livre met au centre de la conquête de l’Ouest, la gente féminine par un biais des plus originale : Un échange, mille femmes blanches seront données aux indiens contre mille chevaux. C’est une idée de chef Little Wolf qui souhaite, ainsi, unir indiens et blancs. Idée ridicule selon le président Grant et pourtant … Mille femmes sont donc engagées volontairement pour cette mission, trouvées dans des asiles, dans des prisons, le gouvernement américain leurs proposent de retrouver leurs libertés contre deux années avec les indiens. May Dodd fait partie de ces femmes qui acceptent. C’est à travers les lignes de son journal que l’on découvre son histoire, ainsi que celles de ses camarades. On découvre au fil des pages, les doutes, les peurs, des femmes qui partent vers l’inconnu, elles ont en tête les préjugés, les histoires qu’elles ont entendues sur le peuple indien. Nombreux sur le chemin vont être ceux qui vont tenter de les dissuader de continuer, dénonçant la folie de ce projet Pourtant May Dodd va jusqu’au bout, elle part à la découverte et nous fait découvrir les indiens à travers son expérience maritale. Loin d’être une histoire qui défend les indiens contre les terribles envahisseurs, ce livre nous offre une vision sociologique de ce récit. Certaines scènes sont glaçantes au sein de la tribu indienne. Tout n’est pas blanc, ou noir sans mauvais jeu de mots. Le lecteur va découvrir le mode de vie des indiens, un mode de vie proche de la nature. La philosophie de vie qui découle de ce récit fait échos aux problèmes que nous connaissons aujourd’hui. Ce livre nous fait réfléchir à notre rapport à la nature, et à l’autre. Ce récit est-il féministe ? Ecrit du point de vue d’une femme, la question est légitime. Je pense que c’est le cas. May Dodd va nous parler de la place de la femme au sein de la tribu indienne et son rôle. Cela donne l’occasion de lire des scènes très cocasses, mais nous pousse aussi à la réflexion sans avoir l’impression que l’auteur nous donne des leçons. Un livre intégrale est paru, mais pour le confort de la lecture, je conseille plutôt de prendre les tomes à l’unités. Les trois ont été publiés en poche dans la collection Pocket. Lisez Mille Femmes Blanches, c’est un livre qui mérite la dénomination d’incontournable pour le sujet choisi, et la façon de le traiter. Pour moi, c’est devenu une lecture favorite. YJ
    Lire la suite
    En lire moins
  • LivresquAna 17/06/2022
    Alors, comment dire ? Dans l'ensemble j'ai aimé, le thème, l'histoire, les personnages. Mais il me manque le petit truc, celui qui fait que tu tiens aux persos et où tu es triste s'il arrive un truc au protagoniste. Là, je suis restée très en retrait de l'histoire. Vraiment effacée. Mais j'ai tout de même la suite et je la lirais.
Inscrivez-vous à la newsletter Lizzie, pour que vos livres s'écoutent aussi !
Avec Lizzie, les livres ont trouvé leur voix. Chaque semaine, laissez-vous transporter au cœur de nos nouveautés.