Lisez! icon: Search engine
Et ils meurent tous les deux à la fin - Édition collector
Constance de Mascureau (traduit par)
Collection : Collection R
Date de parution : 19/05/2022
Éditeurs :
Robert Laffont

Et ils meurent tous les deux à la fin - Édition collector

Constance de Mascureau (traduit par)
Collection : Collection R
Date de parution : 19/05/2022
L'édition collector du roman phénomène d'Adam Silvera.
Que feriez-vous s’il ne vous restait qu’un jour à vivre ?

« Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de...

« Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ? »

Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun...

« Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ? »

Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour fi nal. Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.

« Sublime et envoûtant ! » Lauren Olivier, auteure de Before I Fall

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221255995
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 451
Format : 13,5 x 21,5 mm
EAN : 9782221255995
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 451
Format : 13,5 x 21,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • atouchofbluemarine 13/01/2023
    Le concept de Death-Cast et l’amitié qui se développe dans ce livre sont tout à fait novateur. J’ai beaucoup apprécié l’idée de l’auteur bien que celle-ci ne parle au final que de la mort. Un sujet qui peut paraitre assez morbide pour un roman jeunesse mais un sujet qui reste d’actualité à tout âge. Car la mort est parfois surprenante, terrifiante et inopinée. On ne sait pas quand notre dernière heure va sonner. Sauf dans ce roman. Ici, les personnes qui s’apprêtent à passer l’arme à gauche reçoive un coup de téléphone le jour de leur décès. Entre minuit et trois heures du matin, des sonneries retentissent pour avertir les hommes, les femmes, les ados du sort qui les attend avant que sonne le gong de minuit. C’est comme cela que débute l’histoire de Rufus et de Mateo. Un appel qui changera leur vie. Enfin, ce qu’il en reste puisque leur existence se calcule désormais en heures… Impossible de savoir exactement quand le moment fatidique arrivera. Une seule chose est sûre, ce sera ce jour-là. Les voilà devenus des « Deckers », des gens qui ont reçu l’appel de Death-Cast pour leur annoncer que leur dernière heure a (bientôt) sonné. Deux héros... Le concept de Death-Cast et l’amitié qui se développe dans ce livre sont tout à fait novateur. J’ai beaucoup apprécié l’idée de l’auteur bien que celle-ci ne parle au final que de la mort. Un sujet qui peut paraitre assez morbide pour un roman jeunesse mais un sujet qui reste d’actualité à tout âge. Car la mort est parfois surprenante, terrifiante et inopinée. On ne sait pas quand notre dernière heure va sonner. Sauf dans ce roman. Ici, les personnes qui s’apprêtent à passer l’arme à gauche reçoive un coup de téléphone le jour de leur décès. Entre minuit et trois heures du matin, des sonneries retentissent pour avertir les hommes, les femmes, les ados du sort qui les attend avant que sonne le gong de minuit. C’est comme cela que débute l’histoire de Rufus et de Mateo. Un appel qui changera leur vie. Enfin, ce qu’il en reste puisque leur existence se calcule désormais en heures… Impossible de savoir exactement quand le moment fatidique arrivera. Une seule chose est sûre, ce sera ce jour-là. Les voilà devenus des « Deckers », des gens qui ont reçu l’appel de Death-Cast pour leur annoncer que leur dernière heure a (bientôt) sonné. Deux héros dans la grosse pomme. Ils ont tous les deux déjà vécus des tragédies dans leur vie. Rufus a pris le tournant… et la grosse tête avec lorsqu’il a été placé en famille d’accueil. On le rencontre alors qu’il tabasse un mec. Pas vraiment classe ni sympa. Mateo par contre est une douce âme. Un jeune garçon a qui il est vraiment terible de dire au revoir car il a l’air si gentil, si aimable. Il n’a d’ailleurs pas encore vécu. Pas vraiment. Renfermé la plupart du temps, Mateo avait pour habitude de rester dans son coin, dans sa chambre. Il en a presque oublier de vivre à cause de la peur d’oser. Mais pour son dernier jour sur terre, il est bien décidé à en profiter. Ce livre porte sur un thème très lourd. Une tragédie. Deux ados qui s’apprêtent à mourir. Mais c’est surtout et avant tout un récit lumineux sur le moment présent. Sur le fait d’oser, de partir à l’aventure. Quelque chose qu’on devrait faire tous les jours de notre vie et pas seulement le jour où celle-ci va s’arrêter. Un beau message de la part de l’auteur pour les vivants qui n’ont pas connaissance de leur date de péremption. L’occasion de regarder à sa liste de ‘choses à faire avant de mourir’ et de s’y attaquer sérieusement. Car comme Rufus et Mateo, notre compteur pourrait bien s’arrêter plus tôt que prévu. Un très beau récit qui nous plonge dans une unique journée en apnée, aux côtés de deux personnages très attachants. Un duo improbable qui fonctionne si bien, contre toute attente. Même si je me sens désormais assez distante des histoires d’ado, celle-ci a su m’embarquer ! La fin fut un peu précipitée, me laissant triste de quitter les personnages, même si on sait depuis le début que cela va arriver. Mais au final, je suis très contente d’avoir découvert Adam Silvera avec ce volume. Je ne sais pas si je me plongerai dans ses autres histoires du même genre car je me sens maintenant un peu décalée avec cette tranche d’âge mais je suis certaine que ces livres peuvent faire un tabac chez les ados et jeunes adultes. Et puis, ce n’est pas souvent que nous avons un livre avec deux héros masculins. Adam Silvera semble être une référence en la matière 😉
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fanny2411 09/01/2023
    J'ai découvert ce livre grâce à une application, par curiosité du résumé j'ai commencé à le lire, comment expliquer qu'il m'a tout de suite pris au tripe #x1f605. Du début à la fin, jamais je m'en suis lassé, tout les personnages sont attachants, les mots sont prenant. L'histoire est incroyable et ce livre à remis ma vie en question, je vous le conseille fortement. Merci à l'auteur pour cette fantastique aventure.
  • Elias99 29/12/2022
    Mateo a toujours eu peur de la mort, et il a, toute sa vie, essayé de s'en protéger; si bien qu'il a jusqu'ici trouvé préférable de rester enfermé dans sa chambre plutôt que d'affronter les dangers du "dehors". Seulement voilà qu'un soir, peu après minuit, il reçoit le funeste appel de Death-cast, venu lui annoncer que sa vie allait prendre fin dans les prochaines 24 heures. En cherchant un dernier ami avec qui partager son Jour Final, il va alors faire la rencontre de Rufus, ayant lui aussi reçu l'appel. De natures au premier abord complètements différentes, les deux garçons vont ensemble se lancer l'incroyable défi de vivre toute une vie en moins de 24heures.. Faciles à cerner, les deux semblent bien encrés dans leur environnement ; et ils n'ont, pour ainsi dire, rien à voir. Ils vont pourtant apprendre à se connaître, et sortir petit à petit de leur zone de confort. On comprendra qu'ils sont en fait bien différent de ce que l'on imaginait, et qu'il faut parfois que la mort soit proche pour se décider à vivre pleinement et comme on l'entend.- Entre la peur du regard des autres, le deuil, la sensation parfois erronée que l'on est seul au... Mateo a toujours eu peur de la mort, et il a, toute sa vie, essayé de s'en protéger; si bien qu'il a jusqu'ici trouvé préférable de rester enfermé dans sa chambre plutôt que d'affronter les dangers du "dehors". Seulement voilà qu'un soir, peu après minuit, il reçoit le funeste appel de Death-cast, venu lui annoncer que sa vie allait prendre fin dans les prochaines 24 heures. En cherchant un dernier ami avec qui partager son Jour Final, il va alors faire la rencontre de Rufus, ayant lui aussi reçu l'appel. De natures au premier abord complètements différentes, les deux garçons vont ensemble se lancer l'incroyable défi de vivre toute une vie en moins de 24heures.. Faciles à cerner, les deux semblent bien encrés dans leur environnement ; et ils n'ont, pour ainsi dire, rien à voir. Ils vont pourtant apprendre à se connaître, et sortir petit à petit de leur zone de confort. On comprendra qu'ils sont en fait bien différent de ce que l'on imaginait, et qu'il faut parfois que la mort soit proche pour se décider à vivre pleinement et comme on l'entend.- Entre la peur du regard des autres, le deuil, la sensation parfois erronée que l'on est seul au monde ou l'envie de croire qu'il nous reste encore tout notre temps pour vivre, aimer et être aimé.. ce roman semble vouloir nous montrer à quel point les choses peuvent parfois aller vite. Une plume facile et agréable à lire, sans prise de tête, quoique un peu maladroite par moment. Un récit qui s'enchaîne bien, et que personnellement, j'ai dévoré d'une traite. En résumé, une lecture agréable, avec un bon fond, et une fin plus surprenante que prévu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elfy8 28/12/2022
    Une jolie histoire autour de l'importance de vivre, de l'amitié et de la mort qui n'est absolument pas abordée de façon glauque ou angoissante. J'ai apprécié l'alternance des points de vue des deux protagonistes au cours des chapitres. Toutefois, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages ni à ressentir les émotions transmises par l'histoire. Avis assez mitigé de mon côté, même si j'ai apprécié cette lecture.
  • LesLecturesdOriane 26/12/2022
    En commençant ce livre, ma première question a été “Est-ce que l’auteur a vraiment dévoilé le final du livre dans le titre ?”. Bien sûr, je ne dirai pas si c’est le cas ou non, mais dans tous les cas, c’est une lecture qui m’a bouleversée et chamboulée ! J’avais déjà découvert la plume d’Adam grâce au livre qu’il avait coécrit avec Bercky Albertalli “Pourquoi pas nous ?”. C’était une histoire à quatre mains et je ne connaissais aucun des deux auteurs, mais j’avais adoré ma lecture, sans pour autant être capable de différencier les styles. Ici, l’histoire nous fait suivre Mateo et Rufus, deux jeunes hommes qui vont recevoir l’appel de Death-Cast le même jour. Avoir cet appel ne veut dire qu’une chose : aujourd’hui, ils vont mourir. Ils ne peuvent pas savoir comment, ni à quel moment, mais les faits sont là. Aucun des deux ne va réagir de la même manière, pourtant à un moment donné, ils vont croiser le chemin de l’autre et devenir des Derniers Amis. En plus de suivre Mateo et Rufus, j’ai aimé le fait que nous ayons à plusieurs reprises d’autres points de vue. Des personnages qui pourraient sembler aléatoire au début, mais qui au... En commençant ce livre, ma première question a été “Est-ce que l’auteur a vraiment dévoilé le final du livre dans le titre ?”. Bien sûr, je ne dirai pas si c’est le cas ou non, mais dans tous les cas, c’est une lecture qui m’a bouleversée et chamboulée ! J’avais déjà découvert la plume d’Adam grâce au livre qu’il avait coécrit avec Bercky Albertalli “Pourquoi pas nous ?”. C’était une histoire à quatre mains et je ne connaissais aucun des deux auteurs, mais j’avais adoré ma lecture, sans pour autant être capable de différencier les styles. Ici, l’histoire nous fait suivre Mateo et Rufus, deux jeunes hommes qui vont recevoir l’appel de Death-Cast le même jour. Avoir cet appel ne veut dire qu’une chose : aujourd’hui, ils vont mourir. Ils ne peuvent pas savoir comment, ni à quel moment, mais les faits sont là. Aucun des deux ne va réagir de la même manière, pourtant à un moment donné, ils vont croiser le chemin de l’autre et devenir des Derniers Amis. En plus de suivre Mateo et Rufus, j’ai aimé le fait que nous ayons à plusieurs reprises d’autres points de vue. Des personnages qui pourraient sembler aléatoire au début, mais qui au final ont tous un lien avec les deux héros à un moment donné. Ça nous permet de voir comment d’autres peuvent réagir face à Death-Cast, face à la mort ou à la vie, face aux événements qui arrivent autour d’eux, etc. Mateo est celui qui m’a le plus parlé, car je me suis énormément (trop ?) retrouvé en lui. Au contraire de Rufus qui est très différent de moi. Mais ce sont justement leurs différences qui vont les rapprocher et leur permettre d’avancer dans cette journée si forte en émotion. Au final, au vu des thématiques qui sont mises en évidence avec ce livre, je dirais que c’est un livre que tout le monde devrait lire. Pour autant, le fait qu’il soit autant question de mort et de deuil, je dirais aussi que c’est un livre que je recommanderais à peu de gens. C’est donc mitigé pour moi à ce niveau-là. Alors même que c’est une lecture que j’ai adorée, qui m’a fait pleurer à plus d’un moment et où j’ai ri de bon cœur à d’autres. Je ne suis pas prête d’oublier l’histoire de Mateo et Rufus tant elle m’a chamboulée. Pourtant, elle ne se déroule que sur quelques heures ce qui peut paraître court comparé à certains livres qui font passer leurs intrigues sur plusieurs années.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !