Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266279888
Code sériel : 17103
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Dompteur d'anges

Date de parution : 22/02/2018
Tout public.
Personne n’aime les tueurs d’enfants. En prison encore moins qu’ailleurs. Harcelé, battu, agressé quotidiennement sous le regard aveugle des matons, Max Ender vivra cinq ans d’enfer. Le crime qui l’a jeté là, Max ne l’a pourtant pas commis. Finalement innocenté, c’est un autre homme qui retrouve la liberté. L’homme à... Personne n’aime les tueurs d’enfants. En prison encore moins qu’ailleurs. Harcelé, battu, agressé quotidiennement sous le regard aveugle des matons, Max Ender vivra cinq ans d’enfer. Le crime qui l’a jeté là, Max ne l’a pourtant pas commis. Finalement innocenté, c’est un autre homme qui retrouve la liberté. L’homme à tout faire s’est mué en prédateur. Ses tortionnaires, il les châtiera un par un, par l’intermédiaire de leurs enfants, préalablement enlevés, dressés, domptés : les anges de sa vengeance, au glaive ensanglanté…

« Une très, très longue et diabolique vengeance. Inouï. » VSD

« Méfiez-vous des apparences avec Claire Favan ! » Le Point

« Claire Favan continue d'explorer une Amérique fantasmée et se démarque des polars français grâce à une intrigue aussi tordue que percutante. » Télé 7 jours
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266279888
Code sériel : 17103
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Méfiez-vous des apparences avec Claire Favan ! »
Le Point

« Claire Favan continue d’explorer une Amérique fantasmée et se démarque des polars français grâce à une intrigue aussi tordue que percutante. »
Frédérick Rapilly, Télé 7 jours

« Récemment arrivée dans la littérature policière, Claire Favan a vite trouvé son public. Des romans noirs toujours très bien ficelés, des personnages haut en couleur, une plume directe qui file à un rythme infernal. »
Le Parisien

« Victimes et coupables sont souvent les mêmes dans ce thriller nerveux, parfois glauque, écrit dans un style direct, sans fioritures. »
L’Écho

« Bouleversant et magistral ! »
L’amour des livres

« Une très, très longue et diabolique vengeance. Inouï. »
VSD

« Une nouvelle fois l’intrigue et ses protagonistes prennent aux tripes ; le lecteur souffre réellement avec ces derniers. Un chef d’œuvre du genre ! »
Trends in riviera

« Un thriller terrifiant abordant le thème des enfants criminels. »
Biblioteca magazine

« Aucune cage ne pourra jamais retenir l'esprit brillant et retors de Claire Favan ! »
Olivier Norek, auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions

« Un roman noir, froid, brutal, fou... Merveilleux ! »
Caroline Vallat, libraire Fnac Rosny 2

« Claire Favan maîtrise à la perfection la cuisson du lecteur à petit feu. »
Jacques Saussey, auteur du Loup peint et de Ne prononcez jamais leurs noms

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lilyella Posté le 5 Novembre 2021
    Max tout juste sorti de l'enfance est accusé à tort de meutre et viol d'un enfant . Il purge sa peine et n'échappe pas aux violences infligées au violeurs d'enfants. Cinq ans ont passé, il est innocenté et indemnisé pour les préjudices subis. Max ne se satisfait pas d'un simple dédommagement, les personnes qui l'ont envoyé en prison doivent payer. La vengeance va être terrible . Pas de temps morts dans ce roman , l'auteur va à l'essentiel sans prendre de gants . La système judiciaire a condamné un innocent et l'a transformé en prédateur. Encore un très bon thriller de Claire Favan.
  • marina53 Posté le 2 Novembre 2021
    Élevé par sa mère qui, malheureusement décède d'un tragique accident alors qu'il n'a que 19 ans, Max Ender est un bon gars, simple et costaud, aux facultés manuelles indéniables. Travaillant tous les matins à la station-service locale, il effectue, l'après-midi, des petits travaux de jardinage et bricolage pour les habitants. C'est comme ça qu'il s'est lié d'amitié avec le jeune Kyle Legrand qui aime passer du temps avec lui. Mais, un soir, il ne rentre pas chez lui. Sa mère s'inquiète et appelle Max. Celui-ci part à sa recherche et découvre son corps dans un sous-bois. Un corps meurtri et violé. Tenant alors des propos incohérents face aux policiers, il est tout de suite désigné comme le coupable idéal. Il a beau clamer son innocence, personne ne le croit. Il est condamné à la réclusion à perpétuité. En prison, il va vivre un véritable enfer. Battu, violenté, violé... et ce jusqu'à ce que, 5 ans plus tard, le véritable assassin de Kyle soit identifié. S'il est libéré aussitôt, puis indemnisé pour le préjudice enduré, il est empli de haine envers la société. En homme assoiffé de vengeance, il laissera aux hommes qui l'ont détruit le temps de l'oublier afin que... Élevé par sa mère qui, malheureusement décède d'un tragique accident alors qu'il n'a que 19 ans, Max Ender est un bon gars, simple et costaud, aux facultés manuelles indéniables. Travaillant tous les matins à la station-service locale, il effectue, l'après-midi, des petits travaux de jardinage et bricolage pour les habitants. C'est comme ça qu'il s'est lié d'amitié avec le jeune Kyle Legrand qui aime passer du temps avec lui. Mais, un soir, il ne rentre pas chez lui. Sa mère s'inquiète et appelle Max. Celui-ci part à sa recherche et découvre son corps dans un sous-bois. Un corps meurtri et violé. Tenant alors des propos incohérents face aux policiers, il est tout de suite désigné comme le coupable idéal. Il a beau clamer son innocence, personne ne le croit. Il est condamné à la réclusion à perpétuité. En prison, il va vivre un véritable enfer. Battu, violenté, violé... et ce jusqu'à ce que, 5 ans plus tard, le véritable assassin de Kyle soit identifié. S'il est libéré aussitôt, puis indemnisé pour le préjudice enduré, il est empli de haine envers la société. En homme assoiffé de vengeance, il laissera aux hommes qui l'ont détruit le temps de l'oublier afin que chacun d'eux connaisse ce sentiment de déchéance... Cinq ans derrière les barreaux à subir les pires traitements ont de quoi changer un homme. Surtout lorsque celui-ci est innocent et l'a hautement clamé. Alors, puisque la justice n'a pas voulu l'écouter, il est bien décidé à punir tous ceux, directement ou indirectement, qui lui auront pourri la vie. Rien de tels que des « anges » choisis délibérément pour faire le boulot à sa place. Ce thriller, oppressant et glaçant, nous entraine dans les bas-fonds de la violence gratuite. Si parfois le scénario peut manquer de crédibilité, il n'en reste pas moins que Claire Favan a le don pour tenir en haleine le lecteur avec tous ses rebondissements, retournements de situation et changements de narration. En quatre parties (Le dompteur, Frères de sang, Frères d'armes et Frères ennemis), ce roman, au rythme soutenu et à l'écriture vive et enlevée, est habité par des personnages complexes et fort bien dépeints. Un roman noir aussi captivant qu'effroyable mais dommage, un final en deçà du reste.
    Lire la suite
    En lire moins
  • OlivierLeLouer Posté le 5 Septembre 2021
    Après quelques déceptions dans mes derniers essais avec cette auteure, j’ai persévéré et bien m’en a pris car je me suis a nouveau régalé avec ce livre !! Vous allez me dire que pour bien apprécié il faut avoir souffert avant… le terme est un peu fort mais je vois que ma persévérance a payé !! encore une fois on peut découper l’intriguera 2 parties bien distinctes chronologiquement comme souvent avec cette auteure, mais ce coup ci l’intrigue n’en pâti pas et on peut profiter jusqu’au bout !!!
  • Crossroads Posté le 27 Juillet 2021
    Max Ender était un brave garçon. Était avant d'être reconnu coupable de meurtre sur un gamin qu'il avait pourtant pris sous son aile. Direction la case prison sans toucher 20000 balles. La taule, pour se faire des aminches, c'est chouette. Une amitié profonde, violente, traumatisante. Le pire, dans tout ça, ces années de martyr passées à jouer au paillasson avant qu'un gusse, tardivement, ne vienne l'innocenter. Ender n'est plus le même. Pas rancunier, mais presque. Quelqu'un doit payer pour ça. Les tarifs de Max sont raccords avec son prénom. Ce que j'aime, chez Favan, et de très loin, c'est cette faculté à développer une trame hyper originale. Pas plausible pour un rond mais qui a dit que polar et premier degré se devaient un respect mutuel et éternel. Deuxième Favan en un temps ramassé, les pages défilent toujours aussi avidement sous la plume acérée d'une auteure qui harponne, détonne et sonne la fin de la récré sur un énième rebondissement. Tout n'est pas parfait puisque certains personnages ont du mal à faire longtemps illusion mais s'il est un domaine dans lequel Favan excelle, c'est cette faculté à développer un scénario machiavélique si bien exploité qu'il pourrait "presque" paraître réaliste pour peu qu'on ne soit pas un farouche défenseur de la crédibilité à tout... Max Ender était un brave garçon. Était avant d'être reconnu coupable de meurtre sur un gamin qu'il avait pourtant pris sous son aile. Direction la case prison sans toucher 20000 balles. La taule, pour se faire des aminches, c'est chouette. Une amitié profonde, violente, traumatisante. Le pire, dans tout ça, ces années de martyr passées à jouer au paillasson avant qu'un gusse, tardivement, ne vienne l'innocenter. Ender n'est plus le même. Pas rancunier, mais presque. Quelqu'un doit payer pour ça. Les tarifs de Max sont raccords avec son prénom. Ce que j'aime, chez Favan, et de très loin, c'est cette faculté à développer une trame hyper originale. Pas plausible pour un rond mais qui a dit que polar et premier degré se devaient un respect mutuel et éternel. Deuxième Favan en un temps ramassé, les pages défilent toujours aussi avidement sous la plume acérée d'une auteure qui harponne, détonne et sonne la fin de la récré sur un énième rebondissement. Tout n'est pas parfait puisque certains personnages ont du mal à faire longtemps illusion mais s'il est un domaine dans lequel Favan excelle, c'est cette faculté à développer un scénario machiavélique si bien exploité qu'il pourrait "presque" paraître réaliste pour peu qu'on ne soit pas un farouche défenseur de la crédibilité à tout crin. Favan, f'est beaufoup bien.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pollylit Posté le 2 Juillet 2021
    j'ai déjà beaucoup aimé la plume de Claire Favan dans les 2 premiers livres que jai lu d'elle (ceux sur la photo) j'ai même adoré serre-moi fort ! Du coup quand @lau_book_in a choisi ce livre dans ma pal pour une catégorie du #challengedesquatresaisons j'ai été ravie!!! Max Ender est accusé à tort du viol et du meurtre un jeune garçon et il va vivre un véritable cauchemar en prison. Arrivé idéaliste, rêveur, timide, il va ressortir détruit et ne rêver que d'une chose: se venger ! Du système et des toutes les personnes qui ont détruit son existence ! Il va mettre sur pieds un plan machiavélique visant à enlever de jeunes enfants et à les élever dans la haine, la violence et la peur. De jeunes victimes qui vont devenir bourreaux !!! J'ai vraiment adoré toute la première partie du roman. Elle est dure et assez originale ! Le reste est plus classique et j'ai deviné la fin d'où le coeur en moins ^^ Mais jai d'autres livres de l'auteure dans ma pal et il me tarde de les lire!!! Et vous? Vous aimez Claire Favan ??
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.