Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266279888
Code sériel : 17103
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Dompteur d'anges

Date de parution : 22/02/2018
Tout public.
Personne n’aime les tueurs d’enfants. En prison encore moins qu’ailleurs. Harcelé, battu, agressé quotidiennement sous le regard aveugle des matons, Max Ender vivra cinq ans d’enfer. Le crime qui l’a jeté là, Max ne l’a pourtant pas commis. Finalement innocenté, c’est un autre homme qui retrouve la liberté. L’homme à... Personne n’aime les tueurs d’enfants. En prison encore moins qu’ailleurs. Harcelé, battu, agressé quotidiennement sous le regard aveugle des matons, Max Ender vivra cinq ans d’enfer. Le crime qui l’a jeté là, Max ne l’a pourtant pas commis. Finalement innocenté, c’est un autre homme qui retrouve la liberté. L’homme à tout faire s’est mué en prédateur. Ses tortionnaires, il les châtiera un par un, par l’intermédiaire de leurs enfants, préalablement enlevés, dressés, domptés : les anges de sa vengeance, au glaive ensanglanté…

« Une très, très longue et diabolique vengeance. Inouï. » VSD

« Méfiez-vous des apparences avec Claire Favan ! » Le Point

« Claire Favan continue d'explorer une Amérique fantasmée et se démarque des polars français grâce à une intrigue aussi tordue que percutante. » Télé 7 jours
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266279888
Code sériel : 17103
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Méfiez-vous des apparences avec Claire Favan ! »
Le Point

« Claire Favan continue d’explorer une Amérique fantasmée et se démarque des polars français grâce à une intrigue aussi tordue que percutante. »
Frédérick Rapilly, Télé 7 jours

« Récemment arrivée dans la littérature policière, Claire Favan a vite trouvé son public. Des romans noirs toujours très bien ficelés, des personnages haut en couleur, une plume directe qui file à un rythme infernal. »
Le Parisien

« Victimes et coupables sont souvent les mêmes dans ce thriller nerveux, parfois glauque, écrit dans un style direct, sans fioritures. »
L’Écho

« Bouleversant et magistral ! »
L’amour des livres

« Une très, très longue et diabolique vengeance. Inouï. »
VSD

« Une nouvelle fois l’intrigue et ses protagonistes prennent aux tripes ; le lecteur souffre réellement avec ces derniers. Un chef d’œuvre du genre ! »
Trends in riviera

« Un thriller terrifiant abordant le thème des enfants criminels. »
Biblioteca magazine

« Aucune cage ne pourra jamais retenir l'esprit brillant et retors de Claire Favan ! »
Olivier Norek, auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions

« Un roman noir, froid, brutal, fou... Merveilleux ! »
Caroline Vallat, libraire Fnac Rosny 2

« Claire Favan maîtrise à la perfection la cuisson du lecteur à petit feu. »
Jacques Saussey, auteur du Loup peint et de Ne prononcez jamais leurs noms

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tousleslivres Posté le 14 Septembre 2020
    Loin d'être mon premier Claire Favan, mais un des meilleurs que j'ai lu, l'histoire est très originale et j'ai beaucoup accroché aux personnages. Par contre j'aurai bien aimé plus de détail sur le début que je trouve un peu rapide et tiré par les cheveux, si non tout va très vite par la suite et on très rapidement à la fin qui est magistral... quoi que je m'en doutais toute de même...
  • LorieLavenne Posté le 4 Juillet 2020
    Une histoire machiavélique et construite à la perfection ! Les chapitres sont courts, intenses et addictifs. De l'un à l'autre, on fait parfois des bons de plusieurs années, ce qui est assez déstabilisant au début mais tellement bien réalisé. On suit l'évolution de personnages sur plusieurs décennies, de l'origine du mal jusqu'à sa réalisation effective. Le rythme est complètement dingue mais je regrette qu'il s'essouffle un peu vers la fin (qui n'était d'ailleurs pas vraiment surprenante). Attention tout de même, certaines scènes sont assez dures, notamment avec des enfants... Max est accusé à tort du crime le plus ignoble qui soit : le viol d'un enfant. Malgré son innocence, toutes les preuves sont contre lui. Il passera donc plusieurs années en prison, avec l'étiquette de pédophile qui brisera sa vie à tout jamais. A sa sortie, il est bien décidé à se venger. Mais par quel plan diabolique assouvira-t-il sa vengeance ? Un récit original et mené d'une main de maître, un vrai plaisir !
  • lunatic57 Posté le 3 Juin 2020
    J’ai hésité à sortir ce roman en pleine période de confinement. Je sortais d’une lecture « feel-good » qui m’avait fait du bien, alors me plonger dans un thriller, était-ce le bon moment ? Et contre toute attente, Claire Favan m’a embarquée dans son univers et j’ai dévoré ce roman. Max, abandonné par son père, orphelin de mère très jeune commence assez mal dans sa vie. Alors quand il est accusé du meurtre et du viol du jeune Kyle (avec qui il s’était lié d’amitié), tout explose. Il est jugé coupable et envoyé en prison où on imagine bien que son accueil, en tant que violeur d’enfant, a été très difficile. Il y passera 5 ans terribles, entre violence et humiliation de la part des autres détenus mais aussi du personnel. Condamné à vie, il sortira tout de même au bout de 5 ans, quand le véritable tueur sera confondu et innocentera ainsi Max. L’heure de la vengeance a sonné. L’homme compte bien régler ses comptes avec le système, les règles et les gens qu’il juge responsables de sa descente en enfer. Il met en place un plan machiavélique en enlevant des jeunes enfants, qu’il dressera et élèvera dans le but... J’ai hésité à sortir ce roman en pleine période de confinement. Je sortais d’une lecture « feel-good » qui m’avait fait du bien, alors me plonger dans un thriller, était-ce le bon moment ? Et contre toute attente, Claire Favan m’a embarquée dans son univers et j’ai dévoré ce roman. Max, abandonné par son père, orphelin de mère très jeune commence assez mal dans sa vie. Alors quand il est accusé du meurtre et du viol du jeune Kyle (avec qui il s’était lié d’amitié), tout explose. Il est jugé coupable et envoyé en prison où on imagine bien que son accueil, en tant que violeur d’enfant, a été très difficile. Il y passera 5 ans terribles, entre violence et humiliation de la part des autres détenus mais aussi du personnel. Condamné à vie, il sortira tout de même au bout de 5 ans, quand le véritable tueur sera confondu et innocentera ainsi Max. L’heure de la vengeance a sonné. L’homme compte bien régler ses comptes avec le système, les règles et les gens qu’il juge responsables de sa descente en enfer. Il met en place un plan machiavélique en enlevant des jeunes enfants, qu’il dressera et élèvera dans le but de tuer, de venger. Mais ces enfants ne sont pas choisis au hasard. Les mois et les années passent, les enfants semblent totalement conditionnés à tuer, à suivre ses ordres, à être fidèle à Max. Pourtant l’un d’eux fuira et retrouvera sa liberté. L’histoire n’est pas finie pour autant, et les liens qu’il a avec Max et ses anciens « frères » le rattrapent. Quelle idée terrible : enlever des enfants! La première partie du roman dans laquelle on assiste au « dressage » des enfants est très dure à lire. J’étais mal à l’aise d’être spectatrice de cette souffrance. L’auteure instaure vraiment une ambiance malsaine et gênante. La façon dont ils sont élevés dans la haine des autres et dans cette violence est très glauque. Quand le roman prend une tournure nouvelle avec la fuite d’un des petits guerriers, j’ai trouvé que l’histoire prenait un tout autre intérêt à mes yeux. J’étais captivée par l’évolution de ce personnage et la façon dont son expérience tragique a déterminé sa vie et ses réactions d’adulte. L’écriture est pleine de talent, le style est fluide, les chapitres s’enchaînent et accrochent le lecteur. La psychologie des personnages est détaillée avec minutie, on s’insinue dans leurs cerveaux jusqu’à presque justifier leurs actes et comportements. J’avais vu venir un petit élément au fil du récit, donc n’étais pas particulièrement surprise par le final de l’histoire. Néanmoins j’ai aimé la façon dont le roman s’achève. Une fin qui pourrait déranger les lecteurs, mais qui colle parfaitement à l’ambiance générale du roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lagrandeval Posté le 1 Juin 2020
    Max Ender est emprisonné pour le meurtre et le viol d’un enfant à tort. Pendant cinq ans, il devient le souffre-douleur (c’est peu dire) de ces codétenus sous l’approbation des matons. Innocenté, il décide de se venger et enlève les enfants de ses tortionnaires pour les dresser. J’ai lu ce thriller très rapidement et pourtant, je n’en connais pas la raison puisque je ressors de ma lecture mitigée. Je ne m’attendais pas à ce récit en lisant la quatrième de couverture. Je pensais que la manipulation mentale aurait plus d’importance Les personnages sont froids et je ne me suis attachée à aucun. La confrontation finale est aussi décevante. Et je n’ai pas été surprise par la fin l’ayant deviné très rapidement.
  • elynias Posté le 19 Mai 2020
    Après avoir lu la série du tueur intime qui était excellente, j'ai souhaité découvrir une autre oeuvre de l'auteure. Dompteur d'anges est tout aussi addictif et épatant. On suit Max Ender, jeté en prison pour un crime atroce qu'il n'a pas commis. A sa sortie de prison, il n'a plus qu'une idée en tête: se venger. Il va faire preuve de beaucoup d'intelligence et de cruauté pour parvenir à ses fins. Un récit machiavélique et addictif à ne pas rater.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.