Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266320504
Code sériel : 5167
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 736
Format : 108 x 177 mm
À Paraître

Dune - Tome 3 : Les Enfants de Dune

Michel Demuth (traduit par), Charlotte Volper (collection dirigée par)
Date de parution : 20/01/2022

Dans des mondes futurs, Atréides et Harkonnen se disputent l'exploitation de l'épice sur Dune, planète hostile peuplée de Fremens et d'immenses vers attirés par les impulsions des moissonneuses. Alors que les cruels Harkonnen complotent avec l'empereur, Paul Atréides, le fils du duc Leto, semble être le messie attendu par les Fremens.

Sur Dune, la planète des sables, les prophéties s'accomplissent : le désert devient jardin. Ainsi, les vers géants se font rares et l'Épice de prescience vient à manquer. Tout ce qui reste de l'épopée de Muad'Dib, c'est un empire conquis, des guerriers déchus, des prêtres tentés par la théocratie. Et...

Sur Dune, la planète des sables, les prophéties s'accomplissent : le désert devient jardin. Ainsi, les vers géants se font rares et l'Épice de prescience vient à manquer. Tout ce qui reste de l'épopée de Muad'Dib, c'est un empire conquis, des guerriers déchus, des prêtres tentés par la théocratie. Et les jumeaux, Leto et Ghanima, qui portent en eux les souvenirs d'innombrables générations. Y compris, peut-être, l'antique Abomination redoutée par les sœurs du Bene Gesserit et prête à revenir du passé génétique pour faire basculer l'univers dans le cauchemar. Les morts dominent les vivants. Leto devra affronter les uns et les autres en un combat sans merci dont l'enjeu est plus que la prescience, plus que la longévité : au moins la toute-puissance, et peut-être l'immortalité.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266320504
Code sériel : 5167
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 736
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
8.95 €
Date de parution: 20/01/2022

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • FeyGirl Posté le 3 Janvier 2022
    Les jumeaux royaux, Leto et Ghanima, ont maintenant 9 ans et sont sous la protection de Stilgar, alors que leur tante Alia — la sœur de Paul Atréides — assure la Régence de l’Impérium. Dune a bien changé depuis la fin du Messie de Dune. Des zones entières sont recouvertes de végétation, réalisant le rêve des Fremens d’une planète verdoyante. Pourtant, certains regrettent l’ancien temps : le peuple Fremen lui-même s’est transformé avec Dune, vivant dans les villes, oubliant les vieilles traditions, et perdant sa vigueur et sa rudesse. De son côté, Alia, pré-née, a longtemps lutté contre les esprits de ses ancêtres qui se battent dans son propre esprit. Mais elle a perdu la bataille, et malheureusement pour elle, elle tombe sous la coupe de l’esprit de son grand-père le Baron Harkonnen, ennemi implacable de sa famille : elle est devenue l’Abomination tant crainte par les Bene Gesserit. Et elle s’inquiète d’un Prêcheur qui a l’écoute des foules, et qui serait, dit-on, Muab’did, c’est-à-dire son frère disparu. En parallèle, le jeune Leto, grâce à sa préscience, voit que le bouleversement écologique de Dune menace aussi l’avenir des vers géants et de l’Épice. Enfant qui n’est pas un enfant, comme sa sœur Ghanima,... Les jumeaux royaux, Leto et Ghanima, ont maintenant 9 ans et sont sous la protection de Stilgar, alors que leur tante Alia — la sœur de Paul Atréides — assure la Régence de l’Impérium. Dune a bien changé depuis la fin du Messie de Dune. Des zones entières sont recouvertes de végétation, réalisant le rêve des Fremens d’une planète verdoyante. Pourtant, certains regrettent l’ancien temps : le peuple Fremen lui-même s’est transformé avec Dune, vivant dans les villes, oubliant les vieilles traditions, et perdant sa vigueur et sa rudesse. De son côté, Alia, pré-née, a longtemps lutté contre les esprits de ses ancêtres qui se battent dans son propre esprit. Mais elle a perdu la bataille, et malheureusement pour elle, elle tombe sous la coupe de l’esprit de son grand-père le Baron Harkonnen, ennemi implacable de sa famille : elle est devenue l’Abomination tant crainte par les Bene Gesserit. Et elle s’inquiète d’un Prêcheur qui a l’écoute des foules, et qui serait, dit-on, Muab’did, c’est-à-dire son frère disparu. En parallèle, le jeune Leto, grâce à sa préscience, voit que le bouleversement écologique de Dune menace aussi l’avenir des vers géants et de l’Épice. Enfant qui n’est pas un enfant, comme sa sœur Ghanima, il est un stratège hors-pair qui bénéficie des esprits de ses ancêtres qui vivent en lui, et il anticipe les actions des autres acteurs de ce jeu de pouvoir. Les deux jumeaux ont un corps de 9 ans, mais ils possèdent une compréhension hors-norme du monde et des adultes. Ils sont des protagonistes étranges qui perturbent le lecteur. Il est frappant de constater que les personnages les plus attachants sont des personnages secondaires : Duncan Idaho qui voit sa femme sombrer, le jeune héritier des Corrino, Farad’n, qui doit diriger sa maison alors que ses goûts l’emmèneraient ailleurs, ou encore Stilgar qui n’approuve pas l’évolution de sa planète. Comme dans les tomes précédents, les ambitions mettent en place des jeux de pouvoir et des complots, pour le contrôle de cet « univers connu » où les Atréïdes exercent un pouvoir totalitaire basé sur la religion ; mais les ennemis rêvent, dans l’ombre, de renverser la dynastie. Dans cette ambiance oppressante où la méfiance envers les autres est la règle, même la cour est le théâtre de trahisons, même les membres de la famille Atréïdes finissent par s’élever les uns contre les autres. Malgré tout, le lecteur y voit une tragédie grecque, avec un destin inexorable enclenché avant la naissance des protagonistes. Au milieu de voyages dans le désert, de fuites vers les sietchs, de scènes dans le palais royal ou sur les places de la capitale Arakeen, le roman ne manque pas de considérations philosophiques, parfois écrites dans une langue cryptique. C’est pourtant là que l’intention de l’auteur se dévoile, mais elles ne sont pas toujours aisées à saisir. La lecture de certains passages requiert de l’attention. L’impact des changements, et la résistance à ceux-ci, le pouvoir et l’instrumentalisation de la religion sont au cœur du récit, tout comme les manipulations écologiques et l’absence de vision à long terme des hommes. Au contraire, Leto, grâce à sa préscience, entreverra le Sentier d’Or et décidera seul d’un chemin pour l’Empire connu. Avec le recul, il est glaçant de penser qu’un individu ait un tel pouvoir, et que cette unique personne consolidera la tyrannie sur une très longue durée, « pour le bien de l’humanité ».
    Lire la suite
    En lire moins
  • GalaxioN Posté le 29 Décembre 2021
    Après un tome très court sur le messie de Dune, très axé sur les réflexions des personnages et sur la lente déchéance de Paul Muad'Dib et de son Jihad à travers les étoiles, ce tome 3 est un peu plus conséquent et encore une fois assez différent de son prédécesseur. C'est donc avec les enfants de Paul et Chani, Ghanima et Leto II, que l'on plonge cette fois-ci dans l'univers de Dune. Si, au fil des pages des deux premiers tomes, le personnage de Paul devenait très particulier dans son développement (entre ses visions temporelles et sa stature de messie tyrannique malgré lui), ce n'est rien comparé à ses enfants et notamment Leto ! Les deux enfants semblent être un mélange de Paul et d'Alia, entre figure messianique et incarnation de leurs ancêtres qui les hantent. On a donc le droit a encore beaucoup de pages de dialogues et de réflexions parfois très alambiqués qui ne sont pas facile à lire. La partie du récit qui concerne les personnages de Duncan Idaho, Alia, Stilgar, Jessica ou encore Farad'n, petit fils de l'ancien empereur qui cherche à récupérer son trône, donne la continuité des complots politiques du deuxième tome et j'ai... Après un tome très court sur le messie de Dune, très axé sur les réflexions des personnages et sur la lente déchéance de Paul Muad'Dib et de son Jihad à travers les étoiles, ce tome 3 est un peu plus conséquent et encore une fois assez différent de son prédécesseur. C'est donc avec les enfants de Paul et Chani, Ghanima et Leto II, que l'on plonge cette fois-ci dans l'univers de Dune. Si, au fil des pages des deux premiers tomes, le personnage de Paul devenait très particulier dans son développement (entre ses visions temporelles et sa stature de messie tyrannique malgré lui), ce n'est rien comparé à ses enfants et notamment Leto ! Les deux enfants semblent être un mélange de Paul et d'Alia, entre figure messianique et incarnation de leurs ancêtres qui les hantent. On a donc le droit a encore beaucoup de pages de dialogues et de réflexions parfois très alambiqués qui ne sont pas facile à lire. La partie du récit qui concerne les personnages de Duncan Idaho, Alia, Stilgar, Jessica ou encore Farad'n, petit fils de l'ancien empereur qui cherche à récupérer son trône, donne la continuité des complots politiques du deuxième tome et j'ai trouvé ces parties-là captivantes à lire. Le choix du développement d'Alia et le retour d'un certain Baron est aussi assez bien pensé et ajoute de l'intérêt au récit. J'ai moins aimé les parties où le Prophète intervient. On devinera vite son identité, mais je n'ai toujours pas bien saisi l'intérêt de faire revenir ce personnage de cette manière et son développement traduit ce que j'aime le moins chez Frank Herbert : tout est suggéré, des dialogues assez flous et des réflexions en suspens. Enfin, le dénouement de ce troisième tome apporte du rythme à l'histoire qui commençait à s'appesantir au fil de ces 530 pages. Le destin de Leto II est assez inattendu et donne envie de découvrir la suite. J'ai trouvé ce troisième tome assez bon de manière générale, je l'ai plus apprécié que le deuxième. Les personnages sont captivants à suivre, malgré ce style toujours particulier de l'auteur qui se perd parfois dans des discours un peu confus (pour moi). Les thèmes du messie ou encore de l'écologie sont traités à nouveau de manière pertinente, comme dans le premier tome. Cette grande fresque de la science-fiction à laquelle on s'attache au fil des tomes continue de m'intriguer, malgré mon sentiment parfois ambivalent face au style de l'auteur, mais je ne manquerai pas de découvrir la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • taganga2000 Posté le 28 Décembre 2021
    Après la disparition de Paul dans le désert, l'histoire reprend une bonne dizaine d'années plus tard, les principaux protagonistes sont les jumeaux de Paul Leto et Ghanima. Le principe narratif reste le même avec un complot, même deux complots qui s'entremêlent, le suspense rend la lecture très attrayante. Un tome où le fantastique prend une part plus importante que dans les tomes précédents et où l'aspect écologique est omniprésent, la possibilité de la mort d'Arrakis par la surexploitation des ressources naturelles renvoie forcement à ce qui se passe sur Terre actuellement. Nous avions quitté une planète aride où la préciosité de l’eau était essentielle à la survie alors que l’eau est maintenant gaspillée à tout va. Un début de roman assez brouillon mais heureusement la suite est palpitante et j'ai hâte de découvrir la suite de cette série géniale. Challenge pavé Challenge Multi-Défis
  • SaigneurDeLivres Posté le 27 Décembre 2021
    Un livre que j'ai trouvé plus difficile à lire que les 2 tomes précédants. Je pense ne pas avoir tout compris. Beaucoup de chose se passe dans ce volet et il est indéniable qu'il est le point qui va changer la saga. Beaucoup d'idées encore une fois, notamment l'utilisation (mauvaise) de la religion pour son profit. Enfin l'écriture reste la même : calme, pleine de sérénité. J'ai rarement vu une saga aussi tranquille malgré le fait qu'il se passe beaucoup d'action. Dune est donc toujours brillante à mes yeux. Je fais une petite pause et je m'y remet rapidement.
  • LugSamildatek Posté le 21 Décembre 2021
    Je viens de finir « Les Enfants de Dune», qui se trouve être le tome 3 de la mythique saga du très renommé Frank Herbert. Nous suivons les Jumeaux Atréides, qui se prénomme Leto et Ghanima (les enfants de Paul et Chani). Ils sont confrontés à des complots de toute part, que ce soit de l'extérieur d'Arrakis ou même venant de cette planète. Ils vont devoir les démêler et y survivre parmi la pléthore de personnages que nous allons rencontrer au cours de ce roman. Ces Jumeaux sont des êtres à part, qui possède ce don de prescience qu'ils ont acquis au cours de leur conception. Cela ne leur facilite pas la vie mais leur permet de pouvoir se sortir de situation périlleuse et même de tracer leur chemin à venir. Nous retrouvons bien sûr leur tante Alia qui ne garde pas tout sa pleine conscience, Dame Jessica tentera de faire de son mieux avec les Jumeaux et de démêler les embrouilles qui les entourent. Notre cher Stilgar égal à lui-même, un Duncan Idaho toujours aussi intelligent grâce à sa nouvelle vie que les Tleilaxu lui on donner, et bien d'autres. Nous avons aussi ce fameux prêcheur qui blasphème à outrance, mais qui... Je viens de finir « Les Enfants de Dune», qui se trouve être le tome 3 de la mythique saga du très renommé Frank Herbert. Nous suivons les Jumeaux Atréides, qui se prénomme Leto et Ghanima (les enfants de Paul et Chani). Ils sont confrontés à des complots de toute part, que ce soit de l'extérieur d'Arrakis ou même venant de cette planète. Ils vont devoir les démêler et y survivre parmi la pléthore de personnages que nous allons rencontrer au cours de ce roman. Ces Jumeaux sont des êtres à part, qui possède ce don de prescience qu'ils ont acquis au cours de leur conception. Cela ne leur facilite pas la vie mais leur permet de pouvoir se sortir de situation périlleuse et même de tracer leur chemin à venir. Nous retrouvons bien sûr leur tante Alia qui ne garde pas tout sa pleine conscience, Dame Jessica tentera de faire de son mieux avec les Jumeaux et de démêler les embrouilles qui les entourent. Notre cher Stilgar égal à lui-même, un Duncan Idaho toujours aussi intelligent grâce à sa nouvelle vie que les Tleilaxu lui on donner, et bien d'autres. Nous avons aussi ce fameux prêcheur qui blasphème à outrance, mais qui n'est pas si hérétique qu'on le pense. Il ne faut pas oublier qu'Arrakis est en plein changement, cette planète qui était un désert se transforme peu à peu en une planète végétalisé, ce qui induit des changements chez les habitants ; les Fremens, qui n'ont plus besoin de Sietch mais qui peuvent vivre dans des villages. Il ne faut pas oublier que tout changement apporte son lot de problème, on ne peut changer une planète impunément sans conséquence sur le long terme. Que ce soit les habitants, le climat, la faune et la flore, tout changement les fait changer eux-mêmes. Frank Herbert toujours aussi bon dans ce qu'il fait, il nous dépeint des personnages tout aussi attachant les uns que les autres. On vit avec eux le destin d'Arrakis car Herbert met cette planète au centre de cet univers qu'est Dune. Nous sommes happé par ses passages qui nous font voir les rêves où les visions de prescience comme si nous les vivions nous-même. L'auteur nous fait réfléchir sur tout ce qui touche à la religion et au changement climatique comme un visionnaire qui se serait douté de la vie aujourd'hui. Je le dis cet auteur est un génie à part entière. J'ai aimé lire ce tome-ci et je suis pressé de lire la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.