Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266286381
Code sériel : 17269
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Entre deux mondes

Date de parution : 08/11/2018
Adam a découvert en France un endroit où l'on peut tuer sans conséquences.
EAN : 9782266286381
Code sériel : 17269
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Documenté, précis, saupoudré de dialogues corsés. » Hubert Artus, Lire

« Glaçant et salutaire. Un électrochoc, un excellent polar et un témoignage bouleversant. Personnages attachants, suspense, écriture fluide et efficace, ce polar est aussi un récit salutaire dont personne ne peut sortir indemne... » Sandrine Bajos, Le Parisien

« Un récit réaliste et kaléidoscopique. » Macha Séry, Le Monde

« Norek signe un grand roman noir. Sans manichéisme ni misérabilisme. Au plus près d'une humanité à la dérive que l'on arrive pourtant à suivre, ébahi, bouleversé. Bon sang, quelle claque ! » Delphine Peras, L'Express

« Norek donne avec ce livre une leçon à la fois de cruauté et d'humanité. » Julie Malaure, Le Point

« Un quatrième roman percutant de Norek, où même dans la sauvagerie extrême pointe une part d'humanité. » Frédérick Rapilly, Télé 7 jours

« Une réflexion sur le monde d’aujourd’hui, du suspense, de l’émotion. » François Busnel, La Grande Librairie

« Un ouvrage magistral. » Joann Sfar

 
"Olivier Norek plante le décor de ce thriller en pleine jungle de Calais et en fait le théâtre de cette intrigue puissante et bouleversante.
Un roman fluide, bien construit et surtout sans manichéisme. Une merveille"
Librairie Ravy

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Papou64 Posté le 13 Juin 2021
    C'est très actuel ! Et terrible… Un flic, Bastien, vient d’être affecté à Calais. Il découvre la "Jungle", où un meurtre a eu lieu. Adam, lui, est flic en Syrie. Il décide de fuir. Sa femme et sa fille partent avant lui. Il arrive à Calais, et les attend. Les deux flics deviennent proches, sans vraiment se connaître et se faire confiance. Difficile d'en dire plus, sans spoiler cette histoire passionnante. C’est très noir : beaucoup de personnages sont foncièrement mauvais. Le monde est méchant et dangereux. Seuls quelques-uns sont capables d’amour et d’entraide.
  • BooksandMartini Posté le 8 Juin 2021
    Ce n’est pas un coup de coeur mais pas loin. C’est surtout une lecture sui m’a boulversé. Sans que je le prévoit. . Alors de base j’ai aborder ce livre comme n’importe quel autre polar ou thriller que je peux lire. Mais au fils des pages ma vision de cette histoire c’est modifier. À tel point que j’ai fini par oublier l’enquête mis très au second plan(oui ça aidait aussi quel ne soit pas tant mis en avant que ça). . Ce livre m’a émue et pris aux tripes et ce dès les premiers chapitres. J’ai finit par m’attacher à ces différents personnages. J’ai aimé en apprendre plus sur leur histoire respective. Et quelque part j’ai trouver leur parcours tristement beau. . Alors oui. Ce livre de @norekolivier, mon tout premier de cet auteur ce classe directement dans mes livres favoris. Dans cette catégorie des livre qui m’ont chamboulé, fait pleurer et me remettre en question.
  • amoulla69 Posté le 3 Juin 2021
    Que dire de plus que ce qui a déjà été dit, pour exprimer à quel point cette lecture fût douloureuse, éprouvante, mais aussi nécessaire. Tout ce que j’ai envie de dire pour finir c’est : honte extrême à ceux qui sous couvert de protection de la Nation prennent des décisions inhumaines, seulement motivées par le profit et les résultats électoraux favorables. Honte aux profiteurs de guerre que sont les passeurs et autres esclavagistes modernes. Honte, honte extrême sur ceux qui partagent et véhiculent les idées d’extrême-droite, qui traitent les réfugiés ( j’ai du mal avec le mot migrant qui veut imposer une neutralité de l’exil quand celui-ci n’est que la seule réponse possible face à l’horreur) comme s’ils étaient un caillou dans leur chaussure, une menace à leur petit confort du quotidien. Un jour, ce sera peut-être vous qui serrez condamnés à l’exil. Et Merci infiniment à ceux qui donnent de leur temps, de leur énergie, avec force et conviction pour aider, accompagner, rendre visible et sensibiliser sur la situation de ces milliers ( millions) d’hommes, femmes et enfants qui portés par l’espoir, traversent l’enfer.
  • Jeup Posté le 26 Mai 2021
    Juillet 2016, Bastien, lieutenant de police, s'installe à Calais son nouveau poste. Il vit avec sa femme et sa fille. Adam, flic syrien, fuit son pays à la recherche de sa famille. Kilani est un enfant au regard noir irrésistible. (En réalité, Kilani ne s'appelle pas vraiment Kilani...) C'est dans la ''Jungle'' de Calais que ces humains aux origines diverses vont se rencontrer. Grace à des personnages, parfaitement construits et des situations explicites, Olivier Norek, réussit à nous exposer très clairement la complexité des problématiques liées à ce campement. L'émigration : pour certaines personnes, la fuite hors de son propre pays est la seule possibilité de survie : il faut tout sacrifier et espérer. L'exploitation : depuis la fuite initiale, durant chaque étape du voyage, dans les camps, jusqu'à l'arrivée, des maffias de tous ordres, s'octroient droit de vie, de mort, de jouissances sur les êtres désespérés. La violence et le rejet inéluctable d'une partie (importante) de la population face à l'intenable. Le manque de moyens chroniques et l'isolement des gens de terrain contraints à se blinder (voire à tourner la tête), pour supporter des situations impossibles, générées par l'absence de décisions politiques claires Le roman se lit très aisément., didactique, il n'est jamais pesant. L'horreur... Juillet 2016, Bastien, lieutenant de police, s'installe à Calais son nouveau poste. Il vit avec sa femme et sa fille. Adam, flic syrien, fuit son pays à la recherche de sa famille. Kilani est un enfant au regard noir irrésistible. (En réalité, Kilani ne s'appelle pas vraiment Kilani...) C'est dans la ''Jungle'' de Calais que ces humains aux origines diverses vont se rencontrer. Grace à des personnages, parfaitement construits et des situations explicites, Olivier Norek, réussit à nous exposer très clairement la complexité des problématiques liées à ce campement. L'émigration : pour certaines personnes, la fuite hors de son propre pays est la seule possibilité de survie : il faut tout sacrifier et espérer. L'exploitation : depuis la fuite initiale, durant chaque étape du voyage, dans les camps, jusqu'à l'arrivée, des maffias de tous ordres, s'octroient droit de vie, de mort, de jouissances sur les êtres désespérés. La violence et le rejet inéluctable d'une partie (importante) de la population face à l'intenable. Le manque de moyens chroniques et l'isolement des gens de terrain contraints à se blinder (voire à tourner la tête), pour supporter des situations impossibles, générées par l'absence de décisions politiques claires Le roman se lit très aisément., didactique, il n'est jamais pesant. L'horreur du propos est toujours atténuée par l'humanité des protagonistes. La tension et les rebondissements propres au ''roman policier'' sont nombreux et bien amenés. L'ensemble nous plonge dans les abimes de la psyché humaine : le terrifiant cohabite avec l'espoir. L'amour et la fraternité restent les seuls remparts face à la barbarie d'un monde à la dérive.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nade_Slag Posté le 26 Mai 2021
    Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas bouleversé ainsi. On devrait tous lire ce livre, pour arrêter de se voiler la face. Quelques jours plus tard, (étendue à l'aise dans mon canapé je l'avoue), je me demande encore où commence la fiction et où finit la réalité... perturbant.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.