Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264069146
Code sériel : 5179
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Il court, il court, le furet

Etienne MENANTEAU (Traducteur)
Collection : Domaine Policier
Date de parution : 02/03/2017
Après le succès d'Am stram gramIl court, il court, le furet est le nouveau thriller électrisant de la nouvelle star du thriller anglais M.J. Arlidge.
Southampton, quartier rouge. Le corps d'un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose... son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s'empare de... Southampton, quartier rouge. Le corps d'un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose... son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s'empare de la ville. Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est bientôt comparé à Jack l'Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville. Le commandant Helen Grace est chargée de l'enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de l'arrêter avant qu'il ne frappe de nouveau.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264069146
Code sériel : 5179
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lanais Posté le 11 Juin 2020
    Encore une enquête pour Helen Grace, découvrir pourquoi les victimes ont un lien avec le réseau de prostitution. Quand on les retrouvent il manque leur cœur, c'est vraiment intéressant comme mise en scène je trouve. Entouré de son équipe dont Charlie qui revient après une pause, et une journaliste toujours au aguet. J'ai été captivée par l'enquête, les personnages me plaisent encore plus que dans le tome 1 Am Stram Gram. On en connaît plus sur les relations d'Helen, son passé, ses sentiments. Et j'ai hâte de lire le tome 3 afin d'en savoir davantage
  • SophiedeCaen Posté le 7 Juin 2020
    Dans ce deuxième opus, on retrouve Helen et Charly encore marquées du drame survenu à l'issue du tome précédant. Très vite, elles sont confrontées à une série de meurtres sanglants aux mises en scène macabres. Un Jack l'Éventreur est il en liberté dans Southampton ? Le pitch est séduisant. On y retrouve Helen Grace et son équipe. Incontestablement, ce deuxieme tome est un page-turn. Néanmoins, j'espérais que les personnages prendraient de l'épaisseur. La construction de l'intrigue est calquée sur Am Stram Gram, ce qui tend à réduire l'effet de surprise. Il ne fait pas bon d'être un homme et adjoint d'Helen qui plus est. Cependant, il y a ce petit truc qui me pousse à lire le suivant avant de décider de clôre, ou pas, la lecture de ces thrillers.
  • Spanouche Posté le 7 Juin 2020
    Livre superbement bien écrit
  • nath74gri Posté le 16 Mai 2020
    "Il court, il court, le furet " de MJ Arlidge est comme le précédent, Am Stram Gram, un thriller où l'action débute dès le premier chapitre et ne s'arrête plus ! Des chapitres courts mettent du rythme tout le long des 400 pages. Il est quand même préférable d'avoir lu le précédent pour le suivi des personnages et les relations entre eux, qui est quand même très important pour tout comprendre. Helen Grace se trouve face à une prostituée qui assassine des clients d'une manière spectaculaire et horrible ! Mais elle se retrouve avec toujours la journaliste à ses trousses et une nouvelle commissaire qui n'apprécie pas forcément ses manières. J'ai trouvé Helen moins sympathique que dans le premier tome, j'ai également le suivant, donc je verrais ce qu'il en est bientôt pour la suite !
  • Khalya Posté le 12 Mai 2020
    Ce roman est le second des enquêtes d’Helen Grace et il faut absolument les lire dans l’ordre car, si les enquêtes sont indépendantes les unes des autres, les relations entre les personnages, leur évolution ne peuvent être comprises qu’en ayant lu le 1er tome. Très rapidement, dans l’histoire, et même avant les enquêteurs, on sait que le tueur est une femme. Du coup, ça a été un micro bémol pour moi, car je me demande si Helen Grace va systématiquement être confrontée à des tueuses et jamais à des tueurs. Il parait peu crédible qu’un commandant de police ne soit confrontée qu’à des meurtrières, surtout quand on sait que les tueuses en série sont bien moins fréquente que les tueurs. J’espère que les assassins seront plus variés dans les prochains livres. Un nouveau commissaire, Ceri Harwood, a remplacé le commissaire précédent et on ne peut pas dire que les choses se passent bien entre Helen et elle. Au début, Helen semble être la seule responsable de leur animosité car elle se montre extrêmement hostile, ne semblant pas supporter de devoir rendre des comptes à qui que ce soit. Mais au fil de la lecture, on se rend compte que Ceri n’est franchement pas un cadeau. Cependant,... Ce roman est le second des enquêtes d’Helen Grace et il faut absolument les lire dans l’ordre car, si les enquêtes sont indépendantes les unes des autres, les relations entre les personnages, leur évolution ne peuvent être comprises qu’en ayant lu le 1er tome. Très rapidement, dans l’histoire, et même avant les enquêteurs, on sait que le tueur est une femme. Du coup, ça a été un micro bémol pour moi, car je me demande si Helen Grace va systématiquement être confrontée à des tueuses et jamais à des tueurs. Il parait peu crédible qu’un commandant de police ne soit confrontée qu’à des meurtrières, surtout quand on sait que les tueuses en série sont bien moins fréquente que les tueurs. J’espère que les assassins seront plus variés dans les prochains livres. Un nouveau commissaire, Ceri Harwood, a remplacé le commissaire précédent et on ne peut pas dire que les choses se passent bien entre Helen et elle. Au début, Helen semble être la seule responsable de leur animosité car elle se montre extrêmement hostile, ne semblant pas supporter de devoir rendre des comptes à qui que ce soit. Mais au fil de la lecture, on se rend compte que Ceri n’est franchement pas un cadeau. Cependant, on se demande quand même si un supérieur hiérarchique trouvera un jour grâce aux yeux d’Helen. J’avoue que j’ai du mal à apprécier Helen. Je lui préfère nettement Charlie et j’espère que cette dernière ne va pas céder à l’odieux chantage affectif qu’elle subit dans sa vie privée. On retrouve également cette garce de journaliste, Emilia Garanita, qui dépasse toutes les bornes. J’attends avec impatience le moment où cette punaise va recevoir ce qu’elle mérite et ainsi réaliser qu’avoir été victime d’une agression dans sa jeunesse, aussi odieuse soit-elle, ne lui donne pas tous les droits. Comme dans « Am Stram Gram », l’auteur nous accroche rapidement avec ses chapitres très courts, alternant entre différents points de vue et évidemment, se terminant toujours de telle manière qu’il ne serait pas bon pour notre santé mentale d’interrompre la lecture. L’auteur utilise un vocabulaire percutant et un style concis : s’il peut décrire une scène en dix mots, il ne le fera pas en onze. Pour le coup, c’est efficace car on imagine très bien ce qu’il se passe sans être noyés dans des descriptions sans fin. Le petit côté psychologique est aussi appréciable. Comme dans Am, Stram, Gram, on n’a pas une personne qui s’est levée un matin en se disant : « tient, aujourd’hui, je m’en vais massacrer des gens ». Non. Il y a tout un engrenage qui a conduit à cette réaction, un engrenage que l’on va découvrir en même temps que les enquêteurs. La fin de l’enquête est bien menée, mais j’ai regretté que certaines personnes tirent leur épingle du jeu alors qu’elles ne le méritaient clairement pas.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    10/18

    2020, l'année Arlidge !

    Auteur prolixe depuis six ans et la parution originale d'Am stram gram (Les Escales), M.J. Arlidge a conquis une audience conséquente (300 000 exemplaires vendus !), qu'il tient en haleine avec les aventures d'Helen Grace, inspectrice borderline de Southampton, sur la côte sud de l'Angleterre. En 2020, grosse actualité littéraire pour ce scénariste et écrivain britannique, avec pas moins de trois parutions à venir !

    Lire l'article