En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Je sais pas

        Pocket
        EAN : 9782266278331
        Code sériel : 17032
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 108 x 177 mm
        Je sais pas

        Date de parution : 09/11/2017
        C'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. Emma, cinq ans, a disparu. C'est l'affolement général. Que s’est-il passé dans la forêt ?... C'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. Emma, cinq ans, a disparu. C'est l'affolement général. Que s’est-il passé dans la forêt ? À cinq ans, on est innocent. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un cœur de démon ?

        « De rebondissements en coups de théâtre, on termine le livre le souffle coupé. » Point de vue

        « L'auteur est fidèle à ses habitudes et nous livre, une fois de plus, un super thriller à en faire frissonner plus d'un. » Maïté Hamouchi – Métro (Belgique)
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266278331
        Code sériel : 17032
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Ericdesh Posté le 3 Août 2018
          Un bon roman de Barbara Abel qui détaille avec beaucoup de justesse les caractères et les tourments de ses personnages. La lecture est agréable grâce à une belle écriture et quelques bons rebondissements. Dommage qu'en son milieu, le roman souffre d'un manque d'action et qu'il faille attendre son dernier tiers pour qu'Abel accélère un peu le rythme de son récit. La fin du roman est plutôt efficace, même si elle n'apporte finalement pas énormément de surprises. Par contre, j'ai trouvé tout de même assez frustrant qu'il soit à nombreuses reprises évoqué un mystère que l'auteur, de façon assez incompréhensible, n'explique pas à la fin. Il n'en reste pas moins une lecture très agréable.
        • KatEncoreunlivre Posté le 20 Juillet 2018
          Malgré le fait d'avoir lu ce roman d'une traite, il me laisse perplexe :/ Déjà le style est assez convenu, contrairement à Derrière la haine qui m'avait procuré bien plus de contenu. Le dénouement est moyen, trop convenu est pas assez profond à mon sens. Il arrive presque comme ca de nulle part..et occulte du coup une bonne partie du roman. Avis mitigé donc :/
        • dorotheehauquier Posté le 16 Juillet 2018
          J'ai bien aimé l'histoire. Barbara Abel nous plonge vraiment dans le déroulement de la vie de cette famille et la chute est inattendue. Je le conseille
        • laure14 Posté le 7 Juillet 2018
          Camille et Patrick sont mariés et ont une petite fille de 5 ans, Emma. Pourtant, alors que tout semble leur sourire, Camille a un amant, une relation passionnée avec Etienne. Ils prennent tous les risques pour se voir. Lors d'une sortie scolaire, Emma disparait et tout bascule. L'histoire met en scène des gens ordinaires qui pourrait être nos voisins. Ce qui rend l'intrigue à la fois plus prenante et angoissante. Nous retrouvons les 3 mots qui composent le titre au fil de l'histoire, trois mots dits par plusieurs personnage. Jusqu'au dénouement. Imprévisible.
        • LisonsDesLivres Posté le 7 Juillet 2018
          Après un début un peu long, Barbara Abel installe lentement mais sûrement les éléments de l'histoire. Avec brio, elle parvient en partant d'éléments ordinaires (une excursion scolaire, un adultère, une enfant difficile) à intriguer le lecteur de plus en plus, jusqu'à la dernière ligne de la dernière page. J'ai lu les 100 premières pages à mon rythme, puis, plus ma lecture avançait plus j'étais prise par le suspense. J'en suis arrivée à lire la fin le plus vite possible. Dans les 5 personnages principaux, aucun n'attire la sympathie : la petite Emma qui est une petite peste, sa mère Camille qui trompe son mari Patrick qui est orgueilleux. Et l'amant colérique Étienne. Pour Mylène, l'institutrice d'Emma, je dirais que j'éprouve un peu de sympathie vu son vécu mais aussi de l'agacement par rapport à son comportement. C'est ma première lecture de cet auteur et ce ne sera pas la dernière.

        Ils en parlent

        « Difficile d'imaginer plus glaçant que l'histoire d'Emma dans Je sais pas. » Fabienne Huart, L'Indépendant

        « Ou « quand la vie d'un adulte est entre les mains d'un enfant... » Terriblement noir ! » Mathieu Menossi, Les Choix Nolim

        «  L'auteure est fidèle à ses habitudes et nous livre, une fois de plus, un super thriller à en faire frisonner plus d'un. » Maïté Hamouchi, Métro Belgique

        « Chez Barbara Abel, il n'y a ni « bons » ni « méchants », simplement des gens comme vous et moi qu'un enchaînement de micro-évènements va entraîner au bord du gouffre. Un suspense qu'on lâche difficilement. Epatant ! »  F.R., Télé 7 jours,

        « De rebondissements en coup de théâtre, on termine le livre le souffle coupé. » J.C., Point de vue

        « Comment Barbara Abel peut-elle inventer des histoires et des personnages aussi pervers, tordus et extrêmes ? Faut-il chercher au fond d'elle-même ? » ELLE Belgique


         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Belfond

          [interview] L'amour et la haine selon Barbara Abel

          Après le succès retantissant de Je sais pas, Barbara Abel revient avec un nouveau thriller psychologique au dénouement stupéfiant. L'auteure nous embarque sur les chemins tortueux de la culpabilité et de la peur à travers une intrigue où ni méchants ni gentils ne triomphent. Interrogée à l'occasion de la parution de Je t'aime, elle revient sur l'amour et la haine, deux notions omniprésentes dans son roman.

          Lire l'article