Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264079596
Code sériel : 00573
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté
La république des faibles
Date de parution : 03/03/2022
Éditeurs :
10/18
Nouveauté

La république des faibles

Date de parution : 03/03/2022
Un premier roman impressionnant de maîtrise et de noirceau, auréolé du Landerneau polar 2021 !
Le 1er janvier 1898, un chiffonnier découvre le corps d’un enfant sur les pentes de la Croix Rousse. Très vite, on identifie un gamin des quartiers populaires que ses parents... Le 1er janvier 1898, un chiffonnier découvre le corps d’un enfant sur les pentes de la Croix Rousse. Très vite, on identifie un gamin des quartiers populaires que ses parents recherchaient depuis plusieurs semaines en vain. Le commissaire Jules Soubielle est chargé de l’enquête dans ce Lyon soumis à de... Le 1er janvier 1898, un chiffonnier découvre le corps d’un enfant sur les pentes de la Croix Rousse. Très vite, on identifie un gamin des quartiers populaires que ses parents recherchaient depuis plusieurs semaines en vain. Le commissaire Jules Soubielle est chargé de l’enquête dans ce Lyon soumis à de fortes tensions à la veille des élections. S’élèvent les voix d’un nationalisme déchainé, d’un antisémitisme exacerbé par l’affaire Dreyfus et d’un socialisme naissant. Dans le bruissement confus de cette fin de siècle, il faudra à la police pénétrer dans l’intimité de ces ouvriers et petits commerçants, entendre la voix de leurs femmes et de leurs enfants pour révéler les failles de cette république qui clame pourtant qu’elle est là pour défendre les faibles.

Avec ce premier polar historique, Gwenaël Bulteau, d’une plume aussi poétique que vibrante, nous fait entendre la clameur d’un monde où la justice peine à imposer ses règles, au détour d’une enquête qui fera tomber les masques un à un.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264079596
Code sériel : 00573
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • valerie_t Posté le 12 Avril 2022
    Un « polar historique », voilà un genre que je ne connaissais pas ! J’avoue que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. La description des personnages au début du roman ne m’a pas embarquée. Mais au fil de ma lecture, les personnages prennent de la consistance, surtout les policiers chargés de l’enquête. On s’attache peu à peu à chaque protagoniste de cette enquête et l’on frôle l’actualité de l’époque (élections, affaire Dreyfus…) tout en parcourant les vieux quartiers de Lyon qui sont encore insalubres. En bref, je me suis régalée en lisant ce roman et en suivant cette enquête où les interactions entre les personnages créent des rebondissements. *Sélection CEZAM 2022*
  • MarieNebot Posté le 1 Avril 2022
    Le 1er janvier 1898, un chiffonnier découvre le corps d'un enfant sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon. le commissaire Jules Soubielle enquête dans un climat très tendu : élections législatives, nationalisme face au socialisme naissant, antisémitisme avec l'affaire Dreyfus. Livre très bien écrit et je l'ai lu facilement. Même si c'est un roman policier très noir, très glauque. Parfois difficile à suivre avec la multitude des personnages. L'époque est bien décrite avec ses excès : antisémitisme, nationalisme. Comme quoi les époques se suivent et se ressemblent. C'est quand même mieux maintenant. le livre montre bien la dureté de la vie et le traitement des enfants est terrible. A lire !
  • Florby75 Posté le 27 Mars 2022
    Un coup de cœur pour ce livre magistral ! Nous sommes en 1898, à Lyon, le 1er janvier précisément quand le corps sans tête d'un enfant est retrouvé par un chiffonnier dans une décharge. Le fraîchement nommé commissaire Soubielle et ses hommes mènent l'enquête. A cette époque, l'affaire Dreyfus est dans toutes les têtes et l'antisémitisme bat son plein, y compris parmi les flics. Ce livre démarre sur un rythme fou qui ne s'arrêtera que quand votre souvenir s'amenuisera ! J'ai aimé le travail de l'auteur pour nous plonger dans le contexte historique, chaque personnage est travaillé. L'histoire se tient du début à la fin, tout se recoupe. La République des faibles est une pépite ! Lisez-le ! Ne vous privez pas d'une telle lecture !
  • didier_paris Posté le 21 Mars 2022
    Ce roman policier se passe à Lyon, en 1898, en pleine affaire Dreyfus (accusé de trahison). Cela a une importance car la police lyonnaise est très influencée par les idées antisémites. Les policiers du roman sont anti-dreyfusards, anti-Zola, et relativement sympathisants de la Ligue d'extrême droite de Bergeron, qui veut remettre les idées patriotiques dans la tête des Lyonnais avant les élections qui se préparent. C'est dans ce contexte que Jules Soubielle et ses adjoints Silent, Caron et Grimbert vont enquêter sur le meurtre d'un jeune enfant, Maurice Allègre, retrouvé décapité dans le quartier rde la Croix Rousse. L'enquête se déroule dans les bas fonds de Lyon où toutes les depravations sont possibles. Tout s'y achète et le chacun pour soi nous montre le pire de l'humanité : l'exploitation des enfants, la prostitution, les déviances sexuelles de malades... Seul Blovsky, militant syndicaliste et révolutionnaire, ex communard, essaye de faire émerger l'idée d'un autre monde, mais cela donne aux forces de l'ordre un prétexte pour le suspecter. Soubielle a pour voisin le pharmacien Genor, qui nous offre tout au long du roman le portrait peu flatteur de la petite bourgeoisie provinciale (appât du gain, maltraitance des enfants et de sa femme).... Ce roman policier se passe à Lyon, en 1898, en pleine affaire Dreyfus (accusé de trahison). Cela a une importance car la police lyonnaise est très influencée par les idées antisémites. Les policiers du roman sont anti-dreyfusards, anti-Zola, et relativement sympathisants de la Ligue d'extrême droite de Bergeron, qui veut remettre les idées patriotiques dans la tête des Lyonnais avant les élections qui se préparent. C'est dans ce contexte que Jules Soubielle et ses adjoints Silent, Caron et Grimbert vont enquêter sur le meurtre d'un jeune enfant, Maurice Allègre, retrouvé décapité dans le quartier rde la Croix Rousse. L'enquête se déroule dans les bas fonds de Lyon où toutes les depravations sont possibles. Tout s'y achète et le chacun pour soi nous montre le pire de l'humanité : l'exploitation des enfants, la prostitution, les déviances sexuelles de malades... Seul Blovsky, militant syndicaliste et révolutionnaire, ex communard, essaye de faire émerger l'idée d'un autre monde, mais cela donne aux forces de l'ordre un prétexte pour le suspecter. Soubielle a pour voisin le pharmacien Genor, qui nous offre tout au long du roman le portrait peu flatteur de la petite bourgeoisie provinciale (appât du gain, maltraitance des enfants et de sa femme). Puis un autre enfant, Louis Démange, indic de Grimbert disparaît à son tour, c'en est trop ! Et l'enquête prend une autre tournure quand Gabriel Silent, policier de l'équipe de Soubielle, et candidat potentiel de la Ligue, se fait aussi assassiner. Pourquoi ? Vengeance, crime politique ? Soubielle va devoir mettre le nez dans les affaires de Silent et cela révélera bien des surprises ! Dans cette fin de siècle, la 3eme république, ne se préoccupe pas des faibles, et la moralité est mise à mal. Dans les milieux populaires ont hait encore le Prussien, l'agresseur den1870. la bourgeoisie et les ambitieux, encore remués par les idées boulangistes et très antisémites, sont prêts à tout pour faire valoir leurs intérêts. Gwenaël Bulteau nous peint un drame en décrivant toutes les couches sociales de Lyon (un peu comme le fait le Zola des Rougon Macquart). L'alcoolisme fait des dégâts, les pedophiles traînent dans les rues On est loin du féminisme actuel, et les femmes sont très durement traitées dans cette époque machiste. Malgré les aspects peu reluisants de cette société lyonnaise, on est pris par le déroulement des évènements. L'écriture est très plaisante, c'est vivant, dans l'actualité de l'époque qui résonne avec celle des élections de 2022, trainant encore le fumet nauséabond du nationalisme. Ce roman aurait très bien pu être écrit en épisodes pour la presse (comme les romans de Zola).
    Lire la suite
    En lire moins
  • emlm Posté le 27 Février 2022
    un livre qui se lit vite, une intrigue rondement menée même si parfois on s'y perd un peu dans les places des personnages. l'atmosphère est très bien rendue, une lecture détente qui amène page après page a en découvrir un peu plus. l'écriture est fluide, agréable, juste ce qu'il faut sans se perdre dans les détails même s'il font partie de l'intrigue.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…