Lisez! icon: Search engine
Le Désert des couleurs
Date de parution : 12/01/2023
Éditeurs :
Pocket

Le Désert des couleurs

Date de parution : 12/01/2023
Laissez-vous emporter au cœur du désert des couleurs...
Dans le désert des couleurs, chaque grain de sable est un souvenir perdu et oublié. Marcher dans les dunes, c’est voir sa mémoire s’effacer. Alors pour se protéger, l’humanité s’est... Dans le désert des couleurs, chaque grain de sable est un souvenir perdu et oublié. Marcher dans les dunes, c’est voir sa mémoire s’effacer. Alors pour se protéger, l’humanité s’est réfugiée dans le cratère d’un volcan. Mais depuis quelque temps, le sable monte chaque jour le long de ses pentes,... Dans le désert des couleurs, chaque grain de sable est un souvenir perdu et oublié. Marcher dans les dunes, c’est voir sa mémoire s’effacer. Alors pour se protéger, l’humanité s’est réfugiée dans le cratère d’un volcan. Mais depuis quelque temps, le sable monte chaque jour le long de ses pentes, prêt à l’ensevelir.
Malgré les risques, Kabalraï, fils du marchand de sable, et Irae, sa demi-sœur, s’aventurent dans les dunes multicolores pour trouver un nouvel endroit où s’installer. Mais le désert est dangereux et une fois qu’on s’y engage, il est difficile de ne pas s’y perdre…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266326995
Code sériel : 07343
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266326995
Code sériel : 07343
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

 « Un roman de toute poésie sur ce qui fait de nous des êtres vivants. Gros coup de cœur ! A lire absolument ! » 
Mathilde / Fnac Beauvais

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Alys_bookaddict 08/05/2024
    Cette nouvelle lecture de l'autrice a été une expérience incroyable. Bien que j'aie eu quelques appréhensions au début en raison de la lenteur et du thème moins sombre par rapport aux romans précédents que j'avais lus, je suis rapidement tombé sous le charme de ce livre. L'univers dystopique est magnifiquement dépeint, les personnages sont attachants et l'épopée qu'ils vivent est à la fois périlleuse et émouvante. Après avoir passé quelques chapitres dans le refuge du volcan avec Kabalraï, qui grandit rapidement de manière mystérieuse (mais qui est son père ?), on se retrouve vite dans le désert, découvrant ainsi les défis et les beautés de cet environnement hostile. Les situations étranges auxquelles sont confrontés les deux humains et l'oiseau sont passionnantes : on passe des moments calmes à contempler les paysages, le sable et ses nuances, à explorer les souvenirs intenses d'Irae, puis à affronter des scènes intenses et parfois terrifiantes. Le désert, à la fois magnifique et imprévisible, rend la lecture véritablement captivante. Au fil des pages, l'objectif de leur voyage se dévoile peu à peu, les souvenirs deviennent plus intenses et mystérieux, et la conclusion m'a totalement captivé et ému. Ce livre est une belle ode à la vie, à la nature, à la confiance et à l'amitié. Je l'ai adoré ! Les personnages principaux sont vraiment touchants. La naïveté de Kabalraï est particulièrement émouvante ; son attitude positive et sa volonté d'aider sa sœur, Irae, sont vraiment touchantes. En parlant d'Irae, elle est mystérieuse, combative et souvent froide. Cette froideur m'a intrigué, mais au fil de ma lecture, j'ai compris pourquoi elle était ainsi. Et bien sûr, je ne peux pas oublier l'intelligent Secrétaire, qui a aidé les deux protagonistes et a apporté une touche d'humour à l'intrigue. Ensemble, ils forment un trio vraiment remarquable. En résumé, une fois de plus, l'autrice a réussi son pari haut la main. Sa plume m'enchante de plus en plus, et elle suscite en moi l'envie de découvrir tous ses romans.Cette nouvelle lecture de l'autrice a été une expérience incroyable. Bien que j'aie eu quelques appréhensions au début en raison de la lenteur et du thème moins sombre par rapport aux romans précédents que j'avais lus, je suis rapidement tombé sous le charme de ce livre. L'univers dystopique est magnifiquement dépeint, les personnages sont attachants et l'épopée qu'ils vivent est à la fois périlleuse et émouvante. Après avoir passé quelques chapitres dans le refuge du volcan avec Kabalraï, qui grandit rapidement de manière mystérieuse (mais qui est son père ?), on se retrouve vite dans le désert, découvrant ainsi les défis et les beautés de cet environnement hostile. Les situations étranges auxquelles sont confrontés les deux humains et l'oiseau sont passionnantes : on passe des moments calmes à contempler les paysages, le sable et ses nuances, à explorer les souvenirs intenses d'Irae, puis à affronter des scènes intenses et parfois terrifiantes. Le désert, à la fois magnifique et imprévisible, rend la lecture véritablement captivante. Au fil des pages, l'objectif de leur voyage se dévoile peu à peu, les souvenirs deviennent plus intenses et mystérieux, et la conclusion m'a totalement captivé et ému. Ce livre est une belle ode à la...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Foxandfire38 31/01/2024
    Un très beau livre qui mériterait d’être davantage connu ! Je l’ai trouvé très poétique, tout en réussissant à faire passer des messages sans en faire « trop ». Un petit côté la Horde du contrevent par certains moments, tout en restant plus accessible. Pour ne rien gâcher, la plume est belle, on aurait envie d’en lire plus dans cet univers !
  • Pinklychee 25/01/2024
    Imaginez un désert multicolore, dont chaque grain de sable serait un souvenir perdu... C'est le point de départ de ce roman, dont les personnages ont trouvé refuge au creux du cratère d'un volcan, afin de se préserver de ce sable qui risque de leur voler leurs souvenirs. Kabalraï est un mimorian, fils du Marchand de Sable, une créature mystique. S'il est immunisé contre les effets du sable, celui-ci le fait malgré tout vieillir de façon accélérée. Sa mission, accompagner sa demi-sœur Irae, qui a été choisie pour devenir l'exploratrice qui devra traverser le désert à la recherche de la mythique cité d'Alnaïr. Car le sable monte inexorablement le long du cratère où vivent les leurs et Alnaïr pourrait etre leur seul salut... Si j'ai globalement apprécié cette lecture, j'avoue avoir eu du mal à y entrer. J'ai eu du mal à apprécier les personnages, Kabal parfois trop naïf et Irae tellement dure et en colère qu'elle en devient parfois un peu caricaturale. Par contre, j'ai aimé la dimension onirique du récit, la poésie qui s'en dégage. L'autrice nous fait comprendre l'importance de nos souvenirs, comment ils nous construisent et façonnent notre personnalité. Difficile dans ce livre de ne pas faire de parallèle entre la situation de nos personnages et notre monde actuel. Je trouve que ce qu'ils vivent pourrait d'une façon être le sort qui nous attend si nous continuons dans la voie qui est la nôtre actuellement, et ça fait froid dans le dos!! Il aura fallu que je dépasse les 3/4 du roman pour enfin l'apprécier totalement. Le long cheminement d'Irae prend tout son sens, une fois que l'on comprend qui elle est vraiment, on ne peut que s'attacher à elle. Et Kabal, quelle résilience, quelle force de caractère! Bref, je vous recommande chaudement ce livre, malgré son rythme lent je ne doute pas qu'il saura vous emporter avec les personnages dans leur mystérieux voyage...Imaginez un désert multicolore, dont chaque grain de sable serait un souvenir perdu... C'est le point de départ de ce roman, dont les personnages ont trouvé refuge au creux du cratère d'un volcan, afin de se préserver de ce sable qui risque de leur voler leurs souvenirs. Kabalraï est un mimorian, fils du Marchand de Sable, une créature mystique. S'il est immunisé contre les effets du sable, celui-ci le fait malgré tout vieillir de façon accélérée. Sa mission, accompagner sa demi-sœur Irae, qui a été choisie pour devenir l'exploratrice qui devra traverser le désert à la recherche de la mythique cité d'Alnaïr. Car le sable monte inexorablement le long du cratère où vivent les leurs et Alnaïr pourrait etre leur seul salut... Si j'ai globalement apprécié cette lecture, j'avoue avoir eu du mal à y entrer. J'ai eu du mal à apprécier les personnages, Kabal parfois trop naïf et Irae tellement dure et en colère qu'elle en devient parfois un peu caricaturale. Par contre, j'ai aimé la dimension onirique du récit, la poésie qui s'en dégage. L'autrice nous fait comprendre l'importance de nos souvenirs, comment ils nous construisent et façonnent notre personnalité. Difficile dans ce livre de ne pas faire de parallèle entre la situation de nos personnages...
    Lire la suite
    En lire moins
  • lilicecilie 16/01/2024
    Je suis contente d'avoir retrouvé la plume et l'imagination d'Aurélie Wellenstein dans cette nouvelle lecture ! Au début j'ai dû batailler un peu pour reprendre le rythme, mais je me suis à nouveau laissée emporter par son univers, sa poésie, ses belles descriptions et ses personnages. J'ai trouvé le concept de désert des couleurs très intéressant, avec toute la réflexion autour de l'humanité et de la mémoire. Beaucoup de thèmes importants sont traités (un peu survolés, mais ça m'a pas dérangée et puis ça fait sens avec le contexte) et j'ai l'impression qu'on a voulu dans ce livre aborder de nombreux thèmes forts et faire passer de nombreux messages. Je pense notamment au braconnage – je sais l'auteure et moi partageons le même respect et amour envers les animaux –, les violences envers les femmes, la guerre, la cupidité... Ainsi que d'autres choses que je ne peux pas nommer sans spoiler, mais qui sont très dures à lire, je préfère prévenir. Honnêtement, j'ai trouvé le désert plutôt intéressant, mais moins que le personnage d'Irae, la découverte de son passé et l'évolution de sa relation avec son demi-frère. Je n'ai pas été à 100% transportée par l'histoire comme j'ai pu l'être avec « Le Dieu oiseau » et « Les Loups chantants », et j'ai un peu décroché par moments (on est sur un récit assez onirique et descriptif), mais dans l'ensemble j'ai quand même beaucoup aimé ! Et comme d'habitude avec les livres de cette auteure, il y a eu des scènes qui m'ont bouleversée.Je suis contente d'avoir retrouvé la plume et l'imagination d'Aurélie Wellenstein dans cette nouvelle lecture ! Au début j'ai dû batailler un peu pour reprendre le rythme, mais je me suis à nouveau laissée emporter par son univers, sa poésie, ses belles descriptions et ses personnages. J'ai trouvé le concept de désert des couleurs très intéressant, avec toute la réflexion autour de l'humanité et de la mémoire. Beaucoup de thèmes importants sont traités (un peu survolés, mais ça m'a pas dérangée et puis ça fait sens avec le contexte) et j'ai l'impression qu'on a voulu dans ce livre aborder de nombreux thèmes forts et faire passer de nombreux messages. Je pense notamment au braconnage – je sais l'auteure et moi partageons le même respect et amour envers les animaux –, les violences envers les femmes, la guerre, la cupidité... Ainsi que d'autres choses que je ne peux pas nommer sans spoiler, mais qui sont très dures à lire, je préfère prévenir. Honnêtement, j'ai trouvé le désert plutôt intéressant, mais moins que le personnage d'Irae, la découverte de son passé et l'évolution de sa relation avec son demi-frère. Je n'ai pas été à 100% transportée par l'histoire comme j'ai pu l'être avec « Le Dieu...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Anaisten 23/11/2023
    Une lecture qui remonte à quelques mois et je me rends compte que je n'ai jamais partagé combien je l'ai aimée. J'ai pris du temps et partagé des critiques de livres qui ne m'avaient pas vraiment transportée et je n'ai pas accordé ce temps à cette si belle lecture. C'était le premier roman que je lisais d'Aurélie Wellenstein. J'ai tout de suite beaucoup aimé sa plume. Très immersive, poétique, psychologique. Et c'est important ! Parce qu'on passe quasiment toute l'histoire auprès de deux personnages, au milieu du désert. Il en faut du talent pour nous garder émerveillés ! Et du talent, Aurélie Wellenstein en a. Un vrai talent de conteuse. J'ai été happée et je ne voulais plus quitter cet univers qu'elle a créé. J'ai aimé la beauté et la cruauté du désert, ce monde hostile et fascinant. J'ai aimé Kabal qui souhaite plus que tout l'amour de sa soeur, l'évolution des personnages. Petit bémol pour Irae que j'ai trouvée peut-être un peu caricaturale plutôt qu'intense. J'ai aimé la quête aussi. L'espoir, une mission et une responsabilité qui pèsent lourd sur de si jeunes épaules. Je me suis laissée embarquer, j'avais moi aussi envie de connaître ce qui les attendait "au bout du chemin". J'ai terminé cette lecture très émue, avec l'envie de continuer à découvrir cette autrice et les univers auxquels elle donne vie grâce à ses mots.Une lecture qui remonte à quelques mois et je me rends compte que je n'ai jamais partagé combien je l'ai aimée. J'ai pris du temps et partagé des critiques de livres qui ne m'avaient pas vraiment transportée et je n'ai pas accordé ce temps à cette si belle lecture. C'était le premier roman que je lisais d'Aurélie Wellenstein. J'ai tout de suite beaucoup aimé sa plume. Très immersive, poétique, psychologique. Et c'est important ! Parce qu'on passe quasiment toute l'histoire auprès de deux personnages, au milieu du désert. Il en faut du talent pour nous garder émerveillés ! Et du talent, Aurélie Wellenstein en a. Un vrai talent de conteuse. J'ai été happée et je ne voulais plus quitter cet univers qu'elle a créé. J'ai aimé la beauté et la cruauté du désert, ce monde hostile et fascinant. J'ai aimé Kabal qui souhaite plus que tout l'amour de sa soeur, l'évolution des personnages. Petit bémol pour Irae que j'ai trouvée peut-être un peu caricaturale plutôt qu'intense. J'ai aimé la quête aussi. L'espoir, une mission et une responsabilité qui pèsent lourd sur de si jeunes épaules. Je me suis laissée embarquer, j'avais moi aussi envie de connaître ce qui les attendait "au bout du chemin". J'ai terminé cette lecture...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !