Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266298278
Code sériel : 17658
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Les Amazones

Jean-Luc PININGRE (Traducteur)
Date de parution : 03/09/2020
Elles étaient mille femmes blanches, troquées jadis par le chef Little Wolf contre autant de chevaux. Après la bataille de Little Big Horn, quelques survivantes décident de prendre les armes contre l’État américain, accapareur de terres et massacreur d’une culture séculaire. Cette tribu fantôme d’amazones, guerrières indomptables, insoumises et rebelles,... Elles étaient mille femmes blanches, troquées jadis par le chef Little Wolf contre autant de chevaux. Après la bataille de Little Big Horn, quelques survivantes décident de prendre les armes contre l’État américain, accapareur de terres et massacreur d’une culture séculaire. Cette tribu fantôme d’amazones, guerrières indomptables, insoumises et rebelles, va passer dans la clandestinité pour livrer une bataille implacable, qui se poursuivra de génération en génération…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298278
Code sériel : 17658
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

"Un récit foisonnant dans lequel Fergus poursuit son vibrant plaidoyer contre les abus de la conquête de l'Ouest, péché originel de l'Amérique."
Le Monde des Livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Manika Posté le 17 Septembre 2020
    Voici le dernier tome de cette belle trilogie, Mad et Molly se rencontrent, et l'on découvre les derniers carnets qui étaient restés secrets. Il y a toujours une belle solidarité dans ce tome, un peu moins de violence ou d'aventures mais il est surtout plus mystique et ça j'ai beaucoup aimé. C'est vraiment une belle trilogie vivante et violente, dépaysante et instructive.
  • Didinebzh29 Posté le 9 Août 2020
    J'ai eu un peu plus de mal à entrer dans ce 3ème tome de la saga Mille Femmes Blanches, surement à cause du départ qui traîne, je trouve, un peu en longueur dans notre époque. Mais une fois, repartie dans le passé, ce fut un excellent moment de lecture. J'ai adoré les surprises et rebondissements que cachent ce roman. J'ai beaucoup aime le coté mystique et magique apporté à certaines scènes de l'histoire. Ce 3ème opus clôture très bien cette saga qu'il aurait été dommage que je ne découvre pas.
  • Nanou3250 Posté le 9 Juin 2020
    Dernier volume de la trilogie "mille femmes blanches". On retrouve Molly standing bear, lointaine descendante de Molly Mc Gill qui confie de nouveau les carnets de son aïeule à Jon W.Dodd, (descendant de May Dodd) journaliste dont le père avait commencé à publier l'histoire de ces "femmes blanches" dans son journal grâce aux carnets retrouvés de son aïeule. Dans ce dernier volume on retrouve ces femmes qui ont pris fait et cause pour les Indiens et sont devenues les "Coeurs Vaillants", alors oui, peut-être , ce dernier tome n'était-il pas indispensable, mais qu'importe, j'ai pris grand plaisir à cette lecture , les personnages féminins sont majestueux et les Indiens sont infiniment respectables, nous aurions tellement à apprendre d'eux .....
  • Stefy89 Posté le 8 Juin 2020
    La trilogie de Jim Fergus et le dernier Tome, heureusement je me suis accrochée car le premier tome Mille femmes blanches, je l'ai trouvé un peu lent, manquant de rythme, mais ensuite j'ai dévoré le deuxième la vengeance des mères et de même pour les amazones. j'ai finalement adoré cette trilogie.
  • ManouB Posté le 3 Juin 2020
    Voici le troisième volet de la trilogie commencée avec "Mille femmes blanches", puis, "La Vengeance des mères" tous deux présentés sur ce blog. Il est écrit en sous-titre "d'après les Journaux perdus de May Dodd, et de Molly McGill, édités et annotés par Molly Standing Bear", sa descendante. Evidemment, tout pourrait être vrai dans cette série qui nous raconte l'épopée extraordinaire de ces femmes qui en 1875 auraient été retirées, sur ordre du Président Grant, de leur prison ou leur asile pour être échangées de force contre des chevaux et données à Little Wolf, un grand chef Cheyenne afin de donner une descendance à son peuple. En fait il s'agissait d'apprendre au peuple indien comment vivaient les hommes blancs. Peu à peu ayant parfaitement intégré le monde indien, et fait de belles rencontres, des mariages heureux et des enfants, ces femmes courageuses arrachées à leur vie parfois de force, vont se trouver au cœur des grands massacres perpétrés par les Blancs. Ensembles, elles vont se rebeller contre leur propre civilisation qui vole leurs terres aux Indiens, tue leur principale nourriture (les bisons) et veut aussi leur faire oublier leur culture pleine de sagesse. Dans ce dernier volume, les voix de May Dodd,... Voici le troisième volet de la trilogie commencée avec "Mille femmes blanches", puis, "La Vengeance des mères" tous deux présentés sur ce blog. Il est écrit en sous-titre "d'après les Journaux perdus de May Dodd, et de Molly McGill, édités et annotés par Molly Standing Bear", sa descendante. Evidemment, tout pourrait être vrai dans cette série qui nous raconte l'épopée extraordinaire de ces femmes qui en 1875 auraient été retirées, sur ordre du Président Grant, de leur prison ou leur asile pour être échangées de force contre des chevaux et données à Little Wolf, un grand chef Cheyenne afin de donner une descendance à son peuple. En fait il s'agissait d'apprendre au peuple indien comment vivaient les hommes blancs. Peu à peu ayant parfaitement intégré le monde indien, et fait de belles rencontres, des mariages heureux et des enfants, ces femmes courageuses arrachées à leur vie parfois de force, vont se trouver au cœur des grands massacres perpétrés par les Blancs. Ensembles, elles vont se rebeller contre leur propre civilisation qui vole leurs terres aux Indiens, tue leur principale nourriture (les bisons) et veut aussi leur faire oublier leur culture pleine de sagesse. Dans ce dernier volume, les voix de May Dodd, dont nous avons lu le début des carnets dans "Mille femmes Blanches", et de Molly Mc Gill, l'héroïne de de la "Vengeance des mères" dont nous avons entendu la voix mêlée à celle de May, alternent pour nous conter l'ultime révolte de ces femmes qui réunies en milice (les Cœurs Vaillants) décident de donner un dernier assaut. Après toutes les souffrances que leur ont fait subir les blancs : anéantissement de villages entiers, tuerie des femmes et des enfants, celles dont le seul avenir est de se voir parquées dans des réserves, n'ont à présent plus rien à perdre... Au début du roman on retrouve Molly Standing Bear, la descendante de Molly qui vient remettre les cahiers à Jon W. Dodd, journaliste de son état et fils de Will Dodd, le petit-fils de May qui a été le premier à publier les cahiers de sa grand-mère, dans "Mille femmes blanches". Elle ne lui fait pas encore totalement confiance et mettra du temps à lui confier la totalité des derniers carnets de Molly avec la promesse qu'il ne changerait pas un mot, pas même une virgule... En alternant la lecture des carnets, et l'histoire actuelle de Molly Standing Bear et de Jon, le lecteur comprend mieux les difficultés du peuple indien aujourd'hui. L'auteur nous parle à travers cette histoire de la condition de la femme indienne dans les réserves. Chiffres à l'appui, on ne peut que constater que l'homme blanc a commis un crime contre l'humanité en exterminant ces peuples pour la plupart pacifiques et aussi, en continuant à les maltraiter aujourd'hui. Le titre souligne bien que dans ce tome ce sont les femmes qui sont à l'honneur. Avec tout ce qu'elles ont vécu, elles n'ont plus peur de rien, ni des Indiens tellement plus respectueux que les blancs, ni de sauter d'une falaise, ni de se battre pour protéger leurs amies ou leurs enfants, ni de se perdre dans une violente tempête et de passer dans un monde invisible... La culture indienne est également mise à l'honneur, avec une plongée dans ses traditions et ses croyances. Un bel hommage au peuple amérindien, à sa liberté et à sa culture, qui clôt en beauté la trilogie, même si je l'ai trouvé un peu en-dessous des précédents...il mérite d'être découvert. Mon préféré reste toujours le premier ! A noter, comme dans les tomes précédents, certains personnages ont réellement existé et le roman colle au plus près à l'histoire réelle de ces peuples indiens et en particulier, à l'histoire de leur extermination. Une trilogie à lire de préférence dans la foulée pour avoir bien en tête les différents personnages. Rappelez-vous j'avais découvert le premier tome lors de sa sortie en 2000, il y a 20 ans. Puis je l'ai relu avant de découvrir le second en 2017. C'est mon seul regret d'avoir attendu entre la lecture du second et du troisième. Du coup, il m'a fallu du temps pour me replonger dans l'ambiance !
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.