En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Innocence des bourreaux

        Pocket
        EAN : 9782266265249
        Code sériel : 16560
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 108 x 177 mm
        L'Innocence des bourreaux

        Date de parution : 13/10/2016
        Dans une supérette de quartier, quelques clients font leurs courses, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune mère qui a laissé son fils de 3 ans seul à la maison devant un dessin animé, un couple adultère, une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend... Dans une supérette de quartier, quelques clients font leurs courses, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune mère qui a laissé son fils de 3 ans seul à la maison devant un dessin animé, un couple adultère, une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent... Des gens normaux, sans histoire, ou presque. Et puis un junkie qui, en manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé pour voler quelques dizaines d’euros. Mais quand le braquage tourne mal, la vie de ces hommes et femmes sans histoire bascule dans l’horreur.
        Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière devient mince. Si mince…

        « On pénètre dans un huis clos, mais on traverse un roman choral sur les tourments qui rongent les existences ordinaires de ces personnages. » Le Point

        « Une tension psychologique qui grimpe jusqu'à son paroxysme, c'est notre quotidien qui devient glaçant. » LiRE
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266265249
        Code sériel : 16560
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Fabh64 Posté le 8 Septembre 2018
          Un roman facile à lire qui commence par un fait "trop" divers qui tourne "trop" mal ! Je vous le recommande ... huis-clos explosif garanti ;-) Une supérette ordinaire en agglomération parisienne, rue des Termes. En ce vendredi de mai, le patron s'en va, laissant son employé, Guillaume, s'occuper de la clientèle. Il n'y a pas foule cet après-midi pour faire des courses. Une jeune mère de famille, une octogénaire en fauteuil roulant et son aide familiale, une quadragénaire et son fils, un couple adultère. Un junkie énervé, car il a besoin de drogue et déterminé, car il possède un petit flingue chargé, va braquer cette supérette anonyme qui lui paraît à sa portée. L’aide familiale est victime d'une attaque cardiaque fatale ... Liste des personnages : [masquer]Gilbert Delcroix : gérant de la supérette Guillaume Vanderkeren : employé âgé de 24 ans Camille : rendez-vous chez le gynéco Léa Fronsac : vit seule avec son gamin de 3 ans Emile Fronsac : 3 ans ; l’enfant de Léa est resté à la maison devant un dessin animé Germaine Dethy : coléreuse octogénaire en fauteuil roulant Michèle Bourdieu : sexagénaire ; aide familiale Aline Verdoux : quadragénaire Théo Verdoux : ado de 15 ans ; fils d’Aline Thomas Piscina : comptable marié, il vient... Un roman facile à lire qui commence par un fait "trop" divers qui tourne "trop" mal ! Je vous le recommande ... huis-clos explosif garanti ;-) Une supérette ordinaire en agglomération parisienne, rue des Termes. En ce vendredi de mai, le patron s'en va, laissant son employé, Guillaume, s'occuper de la clientèle. Il n'y a pas foule cet après-midi pour faire des courses. Une jeune mère de famille, une octogénaire en fauteuil roulant et son aide familiale, une quadragénaire et son fils, un couple adultère. Un junkie énervé, car il a besoin de drogue et déterminé, car il possède un petit flingue chargé, va braquer cette supérette anonyme qui lui paraît à sa portée. L’aide familiale est victime d'une attaque cardiaque fatale ... Liste des personnages : [masquer]Gilbert Delcroix : gérant de la supérette Guillaume Vanderkeren : employé âgé de 24 ans Camille : rendez-vous chez le gynéco Léa Fronsac : vit seule avec son gamin de 3 ans Emile Fronsac : 3 ans ; l’enfant de Léa est resté à la maison devant un dessin animé Germaine Dethy : coléreuse octogénaire en fauteuil roulant Michèle Bourdieu : sexagénaire ; aide familiale Aline Verdoux : quadragénaire Théo Verdoux : ado de 15 ans ; fils d’Aline Thomas Piscina : comptable marié, il vient de tromper sa femme avec Sophie Sophie Cheneux : jeune réceptionniste célibataire Joachim Fallet (Jo) : 19 ans, toxicomane Géraldine Marbeau : 36 ans Félix Marbeau : 8 ans ; fils de Géraldine Bertille : voisine des Marbeau Francis Villers : vieil homme Mireille : aide-soignante Neubel : lieutenant de police criminelle Alicia Villers : quadragénaire Vincent Bayer : enquêteur spécialisé en informatique Frédéric Carpentier : ex-mari de Léa et père d’Emile. Valérie : femme de Thomas Paola : la chienne [/masquer] Ma note : 8/10
          Lire la suite
          En lire moins
        • talissia Posté le 6 Septembre 2018
          C'est le 4ème livre de Barbara Abel que je lis. Bien que je l'ai un peu moins aimé, je vous le recommande quand même fortement. C'est un bon livre plein de rebondissements. Au début, je ne voyais pas ce que l'on allait pouvoir raconter de plus que le braquage. Et finalement les pages défilent rapidement!
        • Ladybird123 Posté le 9 Août 2018
          Cette deuxième lecture d’un roman de Barbara Abel me laisse une impression en dent de scie. On démarre ce roman auprès de Jo, en manque d’héroïne et prêt à tout pour se sauver du manque d’une manière ou d’une autre. En dépit du meilleur choix, il choisit le braquage. L’auteure joue très bien ici avec les mots rappelant l’injection, ces passages sont parlants et imagés à bon escient. On découvre tour à tour les personnages qui vont s’amonceler dans les griffes de ce drogué. On découvre leurs failles à travers un quotidien qui pourrait être celui de n’importe qui. Cela démarre plutôt bien me dis-je, j'apprécie le détricotage sans détails superflus dont l’auteure habille ses personnages. C’est l’heure du rassemblement, victimes et bourreaux se mélangent insidieusement dans cette supérette où vont resurgir les peurs de chacun. J’ai trouvé ce passage assez long et étrangement peu crédible. Un côté trop rocambolesque dérangeant. La suite est plus prenante. La projection des failles de chacun dans un langage fouillé et percutant mettant en exergue la part d’innocence et de culpabilité. Même si je lui ai trouvé quelques longueurs et pas toujours une cohérence attendue, Barbara Abel propose au-delà de l’intrigue, un beau français et... Cette deuxième lecture d’un roman de Barbara Abel me laisse une impression en dent de scie. On démarre ce roman auprès de Jo, en manque d’héroïne et prêt à tout pour se sauver du manque d’une manière ou d’une autre. En dépit du meilleur choix, il choisit le braquage. L’auteure joue très bien ici avec les mots rappelant l’injection, ces passages sont parlants et imagés à bon escient. On découvre tour à tour les personnages qui vont s’amonceler dans les griffes de ce drogué. On découvre leurs failles à travers un quotidien qui pourrait être celui de n’importe qui. Cela démarre plutôt bien me dis-je, j'apprécie le détricotage sans détails superflus dont l’auteure habille ses personnages. C’est l’heure du rassemblement, victimes et bourreaux se mélangent insidieusement dans cette supérette où vont resurgir les peurs de chacun. J’ai trouvé ce passage assez long et étrangement peu crédible. Un côté trop rocambolesque dérangeant. La suite est plus prenante. La projection des failles de chacun dans un langage fouillé et percutant mettant en exergue la part d’innocence et de culpabilité. Même si je lui ai trouvé quelques longueurs et pas toujours une cohérence attendue, Barbara Abel propose au-delà de l’intrigue, un beau français et une belle maîtrise dans l’art de soulever la conscience.
          Lire la suite
          En lire moins
        • fanadiles Posté le 16 Juillet 2018
          J'ai beaucoup aimé la lecture de ce roman classé dans les "Thriller". C'est le premier livre du genre que je lis et je ne suis pas déçue. C'est l'histoire de destins croisés qui se retrouvent dans une supérette où un junkie débarque pour faire un braquage qui tourne mal. L'histoire est racontée tour à tour par chacun des protagonistes après une rapide présentation de chacun d'entre eux. Lecture haletante et qui fait réfléchir, notamment sur ce qu'on peut être capable de faire par amour. Je recommande.
        • sandydybep Posté le 13 Juillet 2018
          J’ai aimé ce livre il se lit très facilement et est très divertissant il est plein plein de rebondissements. Je trouve cependant que ce livre aurait mériter plus de détails le personnage de Léa par exemple aurai mérité une histoire plus expliquée plus approfondi. Je dois admettre que je suis restée un ma faim au moment de fermer le livre. Mais je suivrai cette auteur de près j’aime sa narration .

        Ils en parlent

        « On pénètre dans un huis clos, mais on traverse un roman choral sur les tourments qui rongent les existences ordinaires de ses personnages. » Le Point

        « La romancière belge a saisi où se situait la frontière entre nos vies tranquilles et le scénario infernal qui peut surgir. Un huis clos, une tension psychologique qui grimpe jusqu’à son paroxysme, sans artifice, c’est notre quotidien qui devient glaçant. » LiRE

        « Un roman porté par une tension dramatique qui met nos nerfs à vif. Une plongée dans un cauchemar éveillé. » La Marseillaise

        « La trame de ce thriller psychologique va alors happer le lecteur pour ne le lâcher qu’à la toute fin de ce roman haletant. » L’Avenir

        « Dans ce huis clos stressant, l’auteure belge fait basculer le quotidien – notre quotidien – dans l’horreur, effrayant chapitre après chapitre ses lecteurs qui ne peuvent manquer de s’identifier à l’un des personnages. » Le Soir
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com