Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264075734
Code sériel : 5537
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
L'Orpheline de Salisbury
Jean-Baptiste Dupin (traduit par)
Date de parution : 02/07/2020
Éditeurs :
10/18

L'Orpheline de Salisbury

Jean-Baptiste Dupin (traduit par)
Date de parution : 02/07/2020
Fog londonien et secrets victoriens pour la 7e aventure de Ben Ross et sa femme Lizzie.
Mars 1870. Londres est recouvert de brouillard et de glace. Mais Ben Ross, inspecteur de Scotland Yard, a bien d’autres soucis que la météo lorsque le cadavre d’une jeune femme... Mars 1870. Londres est recouvert de brouillard et de glace. Mais Ben Ross, inspecteur de Scotland Yard, a bien d’autres soucis que la météo lorsque le cadavre d’une jeune femme est retrouvée dans une poubelle derrière un restaurant de Piccadilly.
Ben doit dresser le portrait de la victime avant de comprendre...
Mars 1870. Londres est recouvert de brouillard et de glace. Mais Ben Ross, inspecteur de Scotland Yard, a bien d’autres soucis que la météo lorsque le cadavre d’une jeune femme est retrouvée dans une poubelle derrière un restaurant de Piccadilly.
Ben doit dresser le portrait de la victime avant de comprendre comment et pourquoi elle s’est retrouvée là. Son enquête le conduit d’abord chez un bottier de Salisbury, puis chez un propriétaire terrien du Yorkshire. Au même moment, Lizzie, l’épouse de Ben, secondée par Bessie, leur domestique à qui rien n’échappe, enquêtent sur une mystérieuse affaire de femme emprisonnée dans sa propre maison.
Tandis que Ben se lance dans une enquête de plus en plus complexe, Lizzie va découvrir une pièce essentielle du puzzle qui lui permettra de s’approcher au plus près de la vérité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075734
Code sériel : 5537
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MilleCab Posté le 15 Janvier 2022
    "L'orpheline de Salisbury" se lit facilement, et rapidement. On retrouve les personnages récurrents de la série, l'Inspecteur Ross, sa femme Lizzie, leur domestique Bessie, les collègues de Ben, Inspecteur Morris, etc... Ce sont tous des personnages fort attachants. Mais l'intrigue n'a rien d'original, et la résolution du mystère ne satisfait pas entièrement après la lecture de toute cette histoire. Les nouveaux personnages sont intéressants cela dit, que ce soit la victime du meurtre, son entourage, l'inspecteur Colby de Salisbury. Néanmoins, l'histoire secondaire, l'enquête menée par Elizabeth reste accessoire et n'a aucun lien avec le reste. Elle sert de prétexte à servir des informations à la limite. Je reste assez indifférente après cette lecture, et je préfère bien davantage les premiers ouvrages de la série, qui m'ont semblé plus marquants. C'est une bonne lecture, agréable, tout de même.
  • booksfren Posté le 17 Octobre 2021
    Une enquête plutôt sympathique en plein cœur de l'Angleterre victorienne et du fog londonien. Les rebondissements sont intéressants, malgré quelques longueurs, on a envie de savoir et d'arriver au dénouement mais ça manque de quelque chose. Il n'y a aucune dimension psychologique, on finit le roman sans rien savoir de plus sur la victime... Ça reste en surface. Je dirais que c'est un bon divertissement, sans prétention.
  • Trottinette Posté le 2 Juillet 2021
    Je suis toujours enchantée de retrouver le couple Ross. L'auteure aime toujours autant nous décrire le brouillard, purée de pois de Londres. L'alternance du récit entre Ben et Lizzie, narrateurs, donne une autre dimension à ce récit. C'est ce qui distingue cette série d'autres se déroulant à la même époque.
  • AliceFee Posté le 9 Juin 2021
    Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Orpheline de Salisbury ? "Bien que je trouve cette série parfois inégale, je ne peux m'empêcher de craquer à chaque fois devant ses magnifiques couvertures. Et puis les derniers étaient meilleurs, j'avais donc envie de poursuivre mon chemin aux côtés de Ben et Lizzie Ross." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "Une femme est retrouvée dans une ruelle, à l'arrière d'un restaurant. Alors que les enquêteurs pensent d'abord qu'il s'agit d'une prostituée, la jeune fille se révèle finalement être la demoiselle de compagnie d'une dame respectable et l'inspecteur Ross va de nouveau devoir agir avec le plus grand tact..." Mais que s'est-il exactement passé entre vous ? "J'ai été bien récompensée de ma persévérance et j'ai trouvé qu'il s'agissait là du meilleur tome depuis le début de la série. En même temps, cela m'a permis de mettre enfin le doigt sur ce qui clochait jusque là. En fait, ce petit couple gentillet, qui manque déjà un peu d'étoffe par lui-même, n'est soutenu que par très peu de personnages secondaires. Après six romans pourtant, on pourrait s'attendre à un tableau très complet et très varié de protagonistes... Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Orpheline de Salisbury ? "Bien que je trouve cette série parfois inégale, je ne peux m'empêcher de craquer à chaque fois devant ses magnifiques couvertures. Et puis les derniers étaient meilleurs, j'avais donc envie de poursuivre mon chemin aux côtés de Ben et Lizzie Ross." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "Une femme est retrouvée dans une ruelle, à l'arrière d'un restaurant. Alors que les enquêteurs pensent d'abord qu'il s'agit d'une prostituée, la jeune fille se révèle finalement être la demoiselle de compagnie d'une dame respectable et l'inspecteur Ross va de nouveau devoir agir avec le plus grand tact..." Mais que s'est-il exactement passé entre vous ? "J'ai été bien récompensée de ma persévérance et j'ai trouvé qu'il s'agissait là du meilleur tome depuis le début de la série. En même temps, cela m'a permis de mettre enfin le doigt sur ce qui clochait jusque là. En fait, ce petit couple gentillet, qui manque déjà un peu d'étoffe par lui-même, n'est soutenu que par très peu de personnages secondaires. Après six romans pourtant, on pourrait s'attendre à un tableau très complet et très varié de protagonistes mais ce n'est malheureusement pas le cas. Ici, enfin, nous avons une intrigue secondaire tout aussi interessante que l'enquête, avec des personnages vraiment attachants, pour lesquels on se prend très vite d'affection et qui nous poussent à tourner les pages plus vite. L'enquête était également prenante, se déroulant entre Londres et Salisbury, avec des décors variés. Et l'horrible et impénétrable brouillard de la capitale installe une ambiance bien particulière et propice au mystère." Et comment cela s'est-il fini ? "Je me suis donc régalée avec ce tome, tout ce que j'espère c'est que nous retrouverons nos nouvelles connaissances dans les suivants, sinon ce sera véritablement un énorme gâchis."
    Lire la suite
    En lire moins
  • iris29 Posté le 6 Novembre 2020
    Dans l'Angleterre victorienne, Ben Ross , inspecteur de police doit découvrir l'identité d'une jeune fille retrouvée morte dans l'arrière cour d'un restaurant , et son meurtrier. Aidé de sa femme Lizzie et de leur domestique Bessie, il arpentera les rues d'un Londres envahi par un brouillard impénétrable, quadrillant le quartier et remontant, jusqu'à un bottier de Salisbury, qui avait "signé" les chaussures de la victime. Septième tome des aventures de Ben et Lizzie, un duo d'enquêteurs intuitifs et sympathiques, cette série ressemble énormément (en moins intense ) à celle d'Anne Perry consacrée à Charlotte et Thomas Pitt; cette écrivain, faisant plus dans le social, sociétal, et tirant plus sur la corde "famille". C'est toujours un bonheur de plonger dans le Londres ancien, de découvrir des détails historiques, comment les gens vivaient à cette époque, comment ils s'habillaient, se déplaçaient, mangeaient, la différence de statut entre les hommes et les femmes, tout ce qui constituait leurs vies... Servi par une couverture soignée et somptueuse, ce roman fût une délicieuse parenthèse dans ma vie de lectrice du XXI ième siècle...
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…