Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073037
Code sériel : 5374
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Nulle part sur la terre

Pierre DEMARTY (Traducteur)
Date de parution : 16/08/2018
Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe. Russel a lui... Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe. Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d’arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C’est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l’attendent depuis des années. Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu’à un fil.

« Michael Farris Smith est comparé à Cormac McCarthy, mais si les deux défrichent les routes ténébreuses, Smith est un cueilleur de lumière. »
Sud-Ouest

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Demarty
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073037
Code sériel : 5374
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bouton Posté le 15 Octobre 2020
    Un peu déçue par le style de l'auteur : des phrases à rallonge à la place de dialogues m'ont passablement agacé ! Je n'ai pas trop aimé la lenteur du rythme et je dois bien l'avouer que j'ai lu en diagonale les quelques longueurs qui parcours ce roman. Un peu décontenancée au vue des critiques sur Babelio, j'ai quand même continué ma lecture car l'atmosphère glauque qui se dégage de cette histoire a quand même piqué ma curiosité !
  • floeden Posté le 7 Octobre 2020
    Un roman très noir, très sombre et captivant. Cette jeune femme qui fuit sans cesse depuis si longtemps, cette petite fille à bout de forces qui implore sa maman de se poser enfin quelque part. Puis cet homme, écorché par la vie qui a pris une tournure bien désagréable il y a 11 ans. Tout est de sa faute et il le sait. Un roman choral qui nous tient en haleine, avec des chapitres courts qui alternent à la fois le passé et le présent et les différents points de vue. Seul bémol : le style d'écriture. Pas vraiment fan de sa plume pour le coup. Les phrases sont lourdes et trop longues (j'ai fait une overdose du mot "et"). Beaucoup de détails, de dialogues inclus au beau milieu de description, de redondances.
  • Ldo Posté le 28 Juillet 2020
    Le Sud profond de l’Amérique, sa chaleur, son humidité, où l’on tue son ennui en buvant de la bière et en roulant sans but au volant de son pick-up. Un roman très noir à l’atmosphère étouffante et aux personnages abimés par la vie. J’ai beaucoup aimé même si j’ai vraiment eu du mal à m’adapter au style de l’auteur. On s’interroge sur le destin qui semble s’acharner sur certains, sans répit, dans une spirale infernale de coups durs et de coups bas. Parfois une main se tend. Pourquoi d’ailleurs ? Faut-il la saisir ? Une très bonne lecture à intercaler entre deux plus légères.
  • djee74 Posté le 1 Juillet 2020
    très beau roman ; on voyage et on ressent bien ces paysages de l'amérique profonde ; ça rappelle un peu pat conroy version polar
  • Supermax Posté le 30 Mai 2020
    Il suffit parfois que le regard se pose sur un livre pour que l’œil s’y attarde et se sente attiré. Un titre, une photo de couverture… et le résumé fait le reste. Voilà comment j’ai découvert ce livre et cet auteur, en errant dans les rayons d’une librairie. Un peu comme les deux personnages principaux de ce roman sur les chemins de la vie, se demandant ce qu'elle leur a encore réservé. Passée la surprise de la construction des phrases, qui utilisent beaucoup de « et » pour les rallonger ou l’absence de verbe pour les raccourcir, je me suis rapidement laissé happer par le style de Michael Farris Smith. Avec beaucoup de plaisir. Un style âpre, dur, qui va à l’essentiel, sans être dénué de poésie et de douceur. Il suffit de quelques lignes pour que l’ambiance soit posée et que le personnage se dessine. Dans une Louisiane violente et alcoolisée, ça sent le désespoir pour Maben et Russel, les deux protagonistes. L’odeur de bière autour des bars, les néons grésillant des motels, sordides et poisseux, les relents d'huile de moteur sur les parkings, les autostoppeurs qui balancent leurs baluchons dans la cabine d’un camion, tout y est pour planter le... Il suffit parfois que le regard se pose sur un livre pour que l’œil s’y attarde et se sente attiré. Un titre, une photo de couverture… et le résumé fait le reste. Voilà comment j’ai découvert ce livre et cet auteur, en errant dans les rayons d’une librairie. Un peu comme les deux personnages principaux de ce roman sur les chemins de la vie, se demandant ce qu'elle leur a encore réservé. Passée la surprise de la construction des phrases, qui utilisent beaucoup de « et » pour les rallonger ou l’absence de verbe pour les raccourcir, je me suis rapidement laissé happer par le style de Michael Farris Smith. Avec beaucoup de plaisir. Un style âpre, dur, qui va à l’essentiel, sans être dénué de poésie et de douceur. Il suffit de quelques lignes pour que l’ambiance soit posée et que le personnage se dessine. Dans une Louisiane violente et alcoolisée, ça sent le désespoir pour Maben et Russel, les deux protagonistes. L’odeur de bière autour des bars, les néons grésillant des motels, sordides et poisseux, les relents d'huile de moteur sur les parkings, les autostoppeurs qui balancent leurs baluchons dans la cabine d’un camion, tout y est pour planter le décor. Maben est une de ces filles paumées, avec une gamine de 5 ans dont elle doit s’occuper, qui fait ce qu’elle peut pour survivre. Entre l’envie de ne plus vouloir se battre et le devoir de le faire pour sa fille, il faut trouver la force. Russel sort de cabane après y avoir passé 11 ans et retrouve les fantômes de son passé, qui ont bonne mémoire et vont l’accueillir dans la violence qui lui colle à la peau. Deux êtres cabossés par le Destin qui s’acharne à les abîmer encore et encore. Ils sont loin d’être innocents, mais la vie ne veut pas leur accorder la rédemption qu’ils espèrent. Mais ils vont se rencontrer. C’est quand même plus facile de tenir debout, cassés, à deux, que cassé et tout seul. Les personnages sont vite attachants. Le style est percutant et efficace. Le cadre, même s’il n’est pas inédit, explose d’authenticité. Nulle part sur la Terre est un excellent roman !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !