Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073037
Code sériel : 5374
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Nulle part sur la terre

Pierre DEMARTY (Traducteur)
Date de parution : 16/08/2018
Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe. Russel a lui... Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe. Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d’arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C’est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l’attendent depuis des années. Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu’à un fil.

« Michael Farris Smith est comparé à Cormac McCarthy, mais si les deux défrichent les routes ténébreuses, Smith est un cueilleur de lumière. »
Sud-Ouest

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Demarty
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073037
Code sériel : 5374
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ldo Posté le 28 Juillet 2020
    Le Sud profond de l’Amérique, sa chaleur, son humidité, où l’on tue son ennui en buvant de la bière et en roulant sans but au volant de son pick-up. Un roman très noir à l’atmosphère étouffante et aux personnages abimés par la vie. J’ai beaucoup aimé même si j’ai vraiment eu du mal à m’adapter au style de l’auteur. On s’interroge sur le destin qui semble s’acharner sur certains, sans répit, dans une spirale infernale de coups durs et de coups bas. Parfois une main se tend. Pourquoi d’ailleurs ? Faut-il la saisir ? Une très bonne lecture à intercaler entre deux plus légères.
  • djee74 Posté le 1 Juillet 2020
    très beau roman ; on voyage et on ressent bien ces paysages de l'amérique profonde ; ça rappelle un peu pat conroy version polar
  • Supermax Posté le 30 Mai 2020
    Il suffit parfois que le regard se pose sur un livre pour que l’œil s’y attarde et se sente attiré. Un titre, une photo de couverture… et le résumé fait le reste. Voilà comment j’ai découvert ce livre et cet auteur, en errant dans les rayons d’une librairie. Un peu comme les deux personnages principaux de ce roman sur les chemins de la vie, se demandant ce qu'elle leur a encore réservé. Passée la surprise de la construction des phrases, qui utilisent beaucoup de « et » pour les rallonger ou l’absence de verbe pour les raccourcir, je me suis rapidement laissé happer par le style de Michael Farris Smith. Avec beaucoup de plaisir. Un style âpre, dur, qui va à l’essentiel, sans être dénué de poésie et de douceur. Il suffit de quelques lignes pour que l’ambiance soit posée et que le personnage se dessine. Dans une Louisiane violente et alcoolisée, ça sent le désespoir pour Maben et Russel, les deux protagonistes. L’odeur de bière autour des bars, les néons grésillant des motels, sordides et poisseux, les relents d'huile de moteur sur les parkings, les autostoppeurs qui balancent leurs baluchons dans la cabine d’un camion, tout y est pour planter le... Il suffit parfois que le regard se pose sur un livre pour que l’œil s’y attarde et se sente attiré. Un titre, une photo de couverture… et le résumé fait le reste. Voilà comment j’ai découvert ce livre et cet auteur, en errant dans les rayons d’une librairie. Un peu comme les deux personnages principaux de ce roman sur les chemins de la vie, se demandant ce qu'elle leur a encore réservé. Passée la surprise de la construction des phrases, qui utilisent beaucoup de « et » pour les rallonger ou l’absence de verbe pour les raccourcir, je me suis rapidement laissé happer par le style de Michael Farris Smith. Avec beaucoup de plaisir. Un style âpre, dur, qui va à l’essentiel, sans être dénué de poésie et de douceur. Il suffit de quelques lignes pour que l’ambiance soit posée et que le personnage se dessine. Dans une Louisiane violente et alcoolisée, ça sent le désespoir pour Maben et Russel, les deux protagonistes. L’odeur de bière autour des bars, les néons grésillant des motels, sordides et poisseux, les relents d'huile de moteur sur les parkings, les autostoppeurs qui balancent leurs baluchons dans la cabine d’un camion, tout y est pour planter le décor. Maben est une de ces filles paumées, avec une gamine de 5 ans dont elle doit s’occuper, qui fait ce qu’elle peut pour survivre. Entre l’envie de ne plus vouloir se battre et le devoir de le faire pour sa fille, il faut trouver la force. Russel sort de cabane après y avoir passé 11 ans et retrouve les fantômes de son passé, qui ont bonne mémoire et vont l’accueillir dans la violence qui lui colle à la peau. Deux êtres cabossés par le Destin qui s’acharne à les abîmer encore et encore. Ils sont loin d’être innocents, mais la vie ne veut pas leur accorder la rédemption qu’ils espèrent. Mais ils vont se rencontrer. C’est quand même plus facile de tenir debout, cassés, à deux, que cassé et tout seul. Les personnages sont vite attachants. Le style est percutant et efficace. Le cadre, même s’il n’est pas inédit, explose d’authenticité. Nulle part sur la Terre est un excellent roman !
    Lire la suite
    En lire moins
  • carlottita91 Posté le 22 Janvier 2020
    Un bon roman sur des destins qui s'entrecroisent : Une femme à la rue, son enfant, un ex-taulard, un père qui attend, un frère haineux... Comment exister après un drame qui a détruit une vie ? Où trouver sa place quand on est invisible aux yeux de la société ? Nulle part sur la terre... Sauf si... Un roman qui ne marquera probablement pas mais un bon roman tout de même.
  • isabelleisapure Posté le 17 Novembre 2019
    C’est une femme qui revient sur ses pas, là où elle a grandi, avec sa fille qui lui tient la main et un sac poubelle sur l’épaule qui lui tient lieu de vie. C’est un homme qui sort de prison et revient là où il a grandi, mais où on ne l’attend pas avec des fleurs, mais avec des poings. C’est l’histoire de Maben et Russell, l’histoire d’une Amérique qui sent l’huile de vidange, la poussière et la rouille, un monde où rien ne s’oublie et tout se paye au prix fort. Au fil des pages nous assistons aux cheminements chaotiques de Maben et de Russel tentant de refaire surface et de s’extraire de la somme d’ennuis qui les éloignent toujours un peu plus de la rédemption à laquelle ils aspirent sans être vraiment certains de pouvoir être en mesure de l’obtenir ou même d’être en droit de la mériter. Comme repris de justice, Russel doit faire face à la violence de ceux qui n’ont pas oublié et qui ne peuvent pardonner. Comme mère paumée, Mabel doit assurer la survie de sa fille quitte à sacrifier la sienne car marquée par le souvenir d’un événement tragique dont elle... C’est une femme qui revient sur ses pas, là où elle a grandi, avec sa fille qui lui tient la main et un sac poubelle sur l’épaule qui lui tient lieu de vie. C’est un homme qui sort de prison et revient là où il a grandi, mais où on ne l’attend pas avec des fleurs, mais avec des poings. C’est l’histoire de Maben et Russell, l’histoire d’une Amérique qui sent l’huile de vidange, la poussière et la rouille, un monde où rien ne s’oublie et tout se paye au prix fort. Au fil des pages nous assistons aux cheminements chaotiques de Maben et de Russel tentant de refaire surface et de s’extraire de la somme d’ennuis qui les éloignent toujours un peu plus de la rédemption à laquelle ils aspirent sans être vraiment certains de pouvoir être en mesure de l’obtenir ou même d’être en droit de la mériter. Comme repris de justice, Russel doit faire face à la violence de ceux qui n’ont pas oublié et qui ne peuvent pardonner. Comme mère paumée, Mabel doit assurer la survie de sa fille quitte à sacrifier la sienne car marquée par le souvenir d’un événement tragique dont elle ne peut se remettre, le sort continue à s’acharner sur elle. Michaël Farris Smith n’a pas son pareil pour tisser les destins, dresser les portraits des protagonistes, croiser leurs regards et nous raconter les péripéties de leur vie. Chaque personnage est brossé avec beaucoup d'application et une grande sensibilité dévoilant peu à peu ces parts d’humanité ou de violence, de silence et de secrets, de solitude et d’incompréhension qu’ils cachent aux autres, et qui posent questions. J’ai adoré suivre ces trajectoires tourmentées, que le rêve américain semble avoir laissé au bord de la route. « Nulle-part sur la terre » est un roman magnifique et lumineux malgré sa noirceur, empreint d’humanité que je ne suis pas prêt d’oublier.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !