Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266270809
Code sériel : 16787
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Surtensions
Date de parution : 09/03/2017
Éditeurs :
Pocket

Surtensions

Date de parution : 09/03/2017
Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de prison ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs... Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de prison ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui se sont installés dans sa maison ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un... Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de prison ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui se sont installés dans sa maison ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…
 
« Palpitant, l’intrigue n’a rien à envier aux maîtres du genre ! » L’Express
 
« L’électrochoc ! » Le Point
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266270809
Code sériel : 16787
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un polar âpre et haletant, habité par l’expérience de l’auteur, lui-même lieutenant de police en Seine-Saint-Denis depuis dix-sept ans. » Pèlerin

« Ce roman policier est palpitant et l’intrigue de Norek n’a rien à envier aux maîtres du genre comme Coben ou le Carré ! » L’Express

« À 40 ans, Olivier Norek, lieutenant de police en banlieue parisienne, signe Surtensions, un polar ultra-réaliste. » Le Parisien Magazine

« Une fois encore, Olivier Norek met en scène des flics hantés par les victimes et parfois minés par le découragement. Tel le capitaine Coste, véritable roc que l’on voit se fissurer au fil des pages. » Gala

« Un regard implacable sur notre époque, nos institutions et nos malfrats. » Le Point
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Giraud_mm Posté le 14 Mai 2022
    Nunzio Mosconi est incarcéré au centre pénitentiaire de Malveil pour une imprudence après le hold up d'une bijouterie. Il y est confronté à toutes les violences. Sa sœur aînée, Alex, est décidée à l'en sortir par tous les moyens. Elle requiert l'aide de leur avocat, un corse redevable, croit-elle, à sa famille. Le capitaine Coste et son équipe sont confrontés à un enlèvement avec demande de rançon. Ils pensent piéger les responsables, mais l'otage est tué... Pour son troisième roman, provisoirement le dernier de la série des capitaine Coste, Olivier Norek brouille les pistes : violences de l'univers carcéral ; failles de la justice que tente d'exploiter un avocat véreux ; procédures policières, entraide mais aussi concurrence dans les équipes de flic. Difficile de voir tout de go où il veut en venir. Il faut tourner page après page, et heureusement on ne s'en lasse pas, pour toucher son but : l'humanité de celles et ceux qui se battent pour la justice. Olivier Norek est sans doute une des plus belles plumes de la littérature policière française du début du 21ème siècle. Contrairement à d'autres, que j'aime également beaucoup, il ne nous fais pas rêver de paysages exotiques ; il nous plonge dans les... Nunzio Mosconi est incarcéré au centre pénitentiaire de Malveil pour une imprudence après le hold up d'une bijouterie. Il y est confronté à toutes les violences. Sa sœur aînée, Alex, est décidée à l'en sortir par tous les moyens. Elle requiert l'aide de leur avocat, un corse redevable, croit-elle, à sa famille. Le capitaine Coste et son équipe sont confrontés à un enlèvement avec demande de rançon. Ils pensent piéger les responsables, mais l'otage est tué... Pour son troisième roman, provisoirement le dernier de la série des capitaine Coste, Olivier Norek brouille les pistes : violences de l'univers carcéral ; failles de la justice que tente d'exploiter un avocat véreux ; procédures policières, entraide mais aussi concurrence dans les équipes de flic. Difficile de voir tout de go où il veut en venir. Il faut tourner page après page, et heureusement on ne s'en lasse pas, pour toucher son but : l'humanité de celles et ceux qui se battent pour la justice. Olivier Norek est sans doute une des plus belles plumes de la littérature policière française du début du 21ème siècle. Contrairement à d'autres, que j'aime également beaucoup, il ne nous fais pas rêver de paysages exotiques ; il nous plonge dans les quotidiens glauques qui nous entourent, nous faisant profiter de, sinon partager, son expérience d'ex flic... Il m'est arrivé de douter de la pertinence de ses propos, notamment dans Territoires ; maintenant je sais qu'il sait, comme l'aurait chanté Jean Gabin. Et si nécessairement il a un peu forcé le trait dans Surtensions, les vérités qu'il crie ne peuvent manquer de nous interpeller. Pas besoin de lunettes 3D pour cette immersion entre police, justice et univers carcéral du 93...
    Lire la suite
    En lire moins
  • schneiderflo66 Posté le 7 Mai 2022
    La trilogie Code 93, Territoires, Surtensions... Mes premiers Norek ! Je ne les ai pas lus dans l'ordre mais pas très grave au final. C'est du bon, du très bon polar. Pour ceux qui aiment le genre. Efficace, sobre, rapide, pas de pathos. Bon, il y a quelques scènes un peu trash, perso je m'en passerais, mais elles sont courtes (percutantes !) donc supportables. Les chapitres courts incitent à tourner les pages. On sent que monsieur est de la maison, les procédures policières sont très pro, détaillées, un peu trop au goût de certains (avec Code 93, on se croirait dans un roman primé au prix du Quai des Orfèvres) mais moi j'aime bien, ça donne de la crédibilité, et moi la crédibilité j'y tiens ! On sent que l'écriture évolue déjà entre le premier et le dernier, moins axé sur les détails policiers. Est-il utile de signaler qu'il n'y a pas dans ces romans, ce que l'on nomme pudiquement aujourd'hui des "coquilles" ? Peut-être pas, mais moi l'absence de fautes, j'y tiens aussi et cela étant de plus en plus rare, je le souligne !
  • SophiePlaisirdelire Posté le 5 Mai 2022
    C'est un coup de coeur pour moi. Tout était présent : les personnages, une intrigue complexe hyper bien menée, du suspense, addictif à souhait, une écriture simple et facile à comprendre, pas de longueur... Bon, du coup, comme c'est mon premier Norek, j'ai envi de lire les deux premiers tomes...
  • Annie11 Posté le 3 Mai 2022
    Encore un excellent roman de Norek Plusieurs histoires qui se croisent , s’imbriquent et se complètent. Elles s’enrichissent aussi des explications sur un système pénitentiaire et des rouages de la police pour finir douloureusement sur les thèmes récurrents de l’amour, de la haine et de l’amitié L’équipe est si attachante. Je suppose que ce dernier tome de la trilogie met le héros entre parenthèses, pour en créer d’autres ailleurs et autrement ? L’auteur est finalement très doué pour mettre et maintenir en haleine. En trois livres, on est accro
  • missvsreadings Posté le 3 Mai 2022
    De la saga Victor Coste, c’est de loin mon préféré. Ce troisième volet est complètement addictif et nous plonge dans l’enfer des prisons. Chaque personnage a son rôle à jouer, chaque personnage est attachant. On suit l’enquête comme si c’était une série. Les pages se tournent vite tellement le récit est addictif. Et que dire de cette fin tellement forte en émotions ! En un mot : GENIAL ! N’hésitez pas et foncez le lire.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.