RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Technocritiques

            La Découverte
            EAN : 9782707189455
            Code sériel : 443
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 440
            Format : 125 x 190 mm
            Technocritiques
            Du refus des machines à la contestation des technosciences

            François JARRIGE (Auteur, Postface)
            Date de parution : 10/03/2016

            Depuis une trentaine d’années, les grands projets technologiques suscitent des critiques croissantes et de nombreux conflits. Cet essai d’histoire globale, le premier ouvrage de référence sur la question, entend retracer l’évolution et les spécificités des contestations de la technologie, du XVIIIe siècle à nos jours, en articulant une histoire des pensées critiques et une histoire sociale des contestataires, nourrie de très nombreuses anecdotes édifiantes et peu connues.

            Les techniques promettent abondance et bonheur ; elles définissent la condition humaine d’aujourd’hui. Pourquoi les contester, et à quoi bon ? Les discours technocritiques ne masquent-ils pas des peurs irrationnelles, un conservatisme suranné, voire un propos réactionnaire ? Pourtant, depuis que les sociétés humaines sont entrées dans la spirale de... Les techniques promettent abondance et bonheur ; elles définissent la condition humaine d’aujourd’hui. Pourquoi les contester, et à quoi bon ? Les discours technocritiques ne masquent-ils pas des peurs irrationnelles, un conservatisme suranné, voire un propos réactionnaire ? Pourtant, depuis que les sociétés humaines sont entrées dans la spirale de l’industrialisation, des individus et des groupes très divers ont dénoncé les techniques de leur temps et agi pour en enrayer les effets.
            Contre l’immense condescendance de la postérité, Technocritiques est un ouvrage qui prend au sérieux ces discours et ces luttes. Depuis deux siècles, les technocritiques sont foisonnantes et multiformes, elles émanent des philosophes et des romanciers comme des artisans et des ouvriers ; elles se retrouvent en Europe comme dans le reste du monde et nourrissent sans cesse des pratiques alternatives. Toute une tradition de combat et de pensée originale et méconnue s’est ainsi constituée ; ce livre d’histoire au présent tente de leur redonner vie tout en pointant les impasses des choix politiques mortifères portés par la foi en une « croissance » aveugle. Et, en filigrane, il montre comment s’est imposé le grand récit chargé de donner sens à la multitude des objets et artefacts qui saturent nos existences.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782707189455
            Code sériel : 443
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 440
            Format : 125 x 190 mm
            La Découverte
            13.50 €
            Acheter

            Ils en parlent

            La nouvelle manifestation, le 22 février à Nantes, contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes vient rappeler que les critiques du système technique et des technologies sont vives. Et que les mêmes analyses erronées à propos de ces contestations persistent. C'est ce que montre sans aucun doute le livre de l'historien François Jarrige, Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences, qui revient sur plus de deux cents ans de mouvements de résistance aux technologies. Selon lui, les « technocritiques » ne sont pas obscurantistes ou archaïques, mais elles ont plutôt la volonté de contester l'ordre du monde imposé par l'introduction de ces nouvelles techniques. Spécialiste de l'histoire de la société industrielle, il rappelle que les technologies ne sont pas politiquement neutres et qu'on peut essayer de « sauver le progrès de ses illusions progressistes ». Sa démonstration est des plus convaincantes. La fameuse révolte luddite en Angleterre en 1811-1812 qui conduit au bris des machines à tisser et à une répression sévère n'est pas, par exemple, un refus du progrès, mais une protestation contre les nouvelles méthodes de travail et réglementations concomitantes à l'arrivée de la mécanisation. De même, les paysans qui refusent le fauchage mécanique au XIXe siècle ont des raisons objectives d'être mécontents: la technique gâche des grains, les femmes glanent moins d'épis après le fauchage... Quant aux opposants au chemin de fer, même un scientifique aussi réputé que le physicien et député François Arago (1786-1853) pointe, devant l'Assemblée, les effets négatifs des tunnels sur la respiration. Le livre regorge ainsi d'exemples étonnants qui, souvent, contredisent ou nuancent les récits classiques sur ces mouvements et leur restituent un sens social et politique.
            David Larousserie / Le Monde des livres
            ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
            Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !