En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Un appartement à Paris

        Pocket
        EAN : 9782266285025
        Code sériel : 17194
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 108 x 177 mm
        Un appartement à Paris

        Date de parution : 15/03/2018
        « Le livre de la maturité et de l’audace. » Bernard Lehut – RTL

        Paris, un atelier d’artiste au fond d’une allée verdoyante.
        Madeline, une ex-flic londonienne, y est venue pour panser ses blessures.
        Gaspard, un auteur misanthrope, l’a loué pour écrire dans la solitude.
        À la suite d’une méprise, ces deux écorchés vifs...
        « Le livre de la maturité et de l’audace. » Bernard Lehut – RTL

        Paris, un atelier d’artiste au fond d’une allée verdoyante.
        Madeline, une ex-flic londonienne, y est venue pour panser ses blessures.
        Gaspard, un auteur misanthrope, l’a loué pour écrire dans la solitude.
        À la suite d’une méprise, ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelque temps.
        Dans l’atelier, où plane encore le fantôme de l’ancien propriétaire, Madeline et Gaspard vont mettre au jour un secret terrifiant.
        Et cette découverte glaçante va les forcer à affronter leurs propres démons dans une enquête vertigineuse qui les changera à jamais.

        « Un thriller extraordinaire. » Pierre Lescure – « C à vous », France 5

         « Le final laisse une fois de plus admiratif de l’imagination de ce romancier hors norme. » Bernard Thomasson – France Info

        « La tension et les sentiments s’équilibrent mutuellement, et procurent un agréable vertige. » Grégoire Delacourt

        « Un appartement à Paris mérite amplement le statut de thriller et révèle au passage une nouvelle nuance de son imaginaire. Comme un tableau, un roman est fait de couches. Musso le sait mieux que personne. Et il excelle dans la peinture au couteau. » Pierre Vavasseur – Le Parisien

        « Une intrigue qui vous tient en haleine jusqu’à la dernière page. » Marina Carrère d’Encausse – France 5

        « Addictif. » Emmanuelle Binet – Marie Claire
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266285025
        Code sériel : 17194
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.10 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Corail54 Posté le 7 Juin 2018
          Il y a quelques années déjà j'avais décidé de ne plus lire de Musso et son style "populaire" "surnaturelle" voire carrément tiré par les cheveux ! Et puis, j'ai récupéré Un appartement à Paris dans une pile de livres donnés par ma maman et je me suis dit "bon allez, allons-y!". Finalement, ce thriller n'est pas si mauvais - en tous cas bien moins que d'autres oeuvres de l'auteur. Alors oui, Guillaume Musso nous bombarde de références littéraires tout au long de la lecture, ce qui alourdit considérablement l'histoire, mais clairement j'ai eu envie d'aller jusqu'au bout de l'ouvrage, de connaitre la fin, de savoir ce qui allait se passer entre Madeline Greene et Gaspard Coutances, qu'était devenu Julian... Donc si vous avez un trou dans votre agenda de lecture vous pouvez vous laisser tenter par ce gentil thriller !
        • reve2003 Posté le 24 Mai 2018
          Un curieux roman, je ne m'attendais pas du tout à cela. J'ai retrouvé le style de Musso dans la rencontre des deux personnages principaux que tout oppose. le roman se scinde en deux parties, dans un premier temps le jeu de pistes sur le mystère de la dernière oeuvre du célèbre peintre, ancien propriétaire de l'appartement, puis dans un second temps, l'enquête sur l'enlèvement du fils du peintre. Ça se lit, mais bon, sans plus. Quelque chose m'a dérangée entre Gaspard et Madeline, ça ne fonctionnait pas. du coup, je l'ai lu pour l'enquête, pour connaître le destin de ce petit garçon, et l'intrigue m'a paru assez simple.
        • Mespetitescritiqueslitteraires Posté le 21 Mai 2018
          Madeline Greene, une ex-flic londonienne, arrive à Paris sous une pluie battante et s'engouffre dans une voiture. Elle n'a qu'une seule hâte: découvrir l'atelier d'artiste au fond d'une allée verdoyante dans lequel elle va résider le temps nécessaire pour se reposer et tenter de se reconstruire. Quand à Gaspard Coutances, dramaturge alcoolique et irascible franco-américain, c'est à pied, malgré la pluie torrentielle, qu'il parcourra le chemin le séparant de son nouvel appartement. Il y habitera quelques mois avec, pour seule compagnie, les pages blanches qu'il devra noircir. Mais à la suite d'un malentendu, Madeline et Gaspard se rendent compte qu'ils ont tous les deux loué le même logement. Ils vont donc être contraints de cohabiter quelques jours. L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et le fantôme de son ancien propriétaire y plane encore. Ses vêtements, son parfum, sa vaisselle, ses photos, ses toiles blanches, ses pinceaux... Tout laisse deviner sa passion des couleurs et de la lumière. Anéanti par l'assassinat de Julian, son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant et laisse derrière lui trois mystérieux tableaux, aujourd'hui volatilisés. Gaspard, fasciné par le génie de Lorenz et envoûté par son destin funeste, parvient à convaincre Madeline de mener... Madeline Greene, une ex-flic londonienne, arrive à Paris sous une pluie battante et s'engouffre dans une voiture. Elle n'a qu'une seule hâte: découvrir l'atelier d'artiste au fond d'une allée verdoyante dans lequel elle va résider le temps nécessaire pour se reposer et tenter de se reconstruire. Quand à Gaspard Coutances, dramaturge alcoolique et irascible franco-américain, c'est à pied, malgré la pluie torrentielle, qu'il parcourra le chemin le séparant de son nouvel appartement. Il y habitera quelques mois avec, pour seule compagnie, les pages blanches qu'il devra noircir. Mais à la suite d'un malentendu, Madeline et Gaspard se rendent compte qu'ils ont tous les deux loué le même logement. Ils vont donc être contraints de cohabiter quelques jours. L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et le fantôme de son ancien propriétaire y plane encore. Ses vêtements, son parfum, sa vaisselle, ses photos, ses toiles blanches, ses pinceaux... Tout laisse deviner sa passion des couleurs et de la lumière. Anéanti par l'assassinat de Julian, son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant et laisse derrière lui trois mystérieux tableaux, aujourd'hui volatilisés. Gaspard, fasciné par le génie de Lorenz et envoûté par son destin funeste, parvient à convaincre Madeline de mener l'enquête afin de retrouver ces toiles à la valeur inestimable. Mais c'est un terrifiant secret qu'ils mettront au jour et cette découverte glaçante va les forcer à affronter leurs propres démons dans cette enquête vertigineuse qui les changera à jamais. Qui ne connaît pas Guillaume Musso? A part vivre sur une île déserte, coupé de tout, personne... Qui n'a jamais lu Guillaume Musso? Moi, je le confesse... Non pas par manque de curiosité mais sans doute par manque d'ouverture d'esprit. Je m'entêtais à penser que ce genre de livre n'allait pas me plaire, que le style d'écriture allait manquer de relief, que l'histoire en elle-même allait être trop mièvre. Mais la jolie couverture de ce livre s'est imposée à moi. Alors, je me suis sentie prête à abattre toutes les barrières que j'avais érigées et à me lancer dans un nouveau voyage littéraire. Et au final, j'ai été très agréablement surprise. J'ai particulièrement aimé la façon dont Guillaume Musso dépeint l'univers artistique dans lequel évoluent ses personnages. Les références au Street Art, à l'art abstrait et à l'art contemporain sont habilement distillées. La psychologie de Greene, Coutances et Lorenz n'en est pas mise de côté pour autant, bien au contraire. Leurs fêlures les plus intimes sont pointées du doigt mais l'auteur les effleure, comme s'il voulait respecter l'intimité de chacun de ses personnages. On ressent cette profonde solitude et cette insatisfaction permanente propres à tout artiste (peintre ou écrivain). L'enquête, bien menée, s'avère être une enquête à tiroirs. Le lecteur se laisse alors facilement embarquer dans cette chasse aux oeuvres disparues qui s'ouvrira sur une autre affaire bien plus sordide et tragique. Guillaume Musso signe un "thriller" agréable à lire grâce à des personnages profondément attachants et humains. Une véritable plongée dans le monde mystérieux de la création, de la jalousie, de la passion, de la rancoeur. Il ne me laissera sans doute pas un souvenir impérissable mais l'intrigue m'a suffisamment tenue en haleine pour me donner envie de lire un autre livre de cet auteur.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Aurnella Posté le 18 Mai 2018
          Je n'avais jamais lu de livre de Guillaume Musso et ce livre m'a encouragé à en lire d'autres du même auteur. Le fait que le sujet principal soit l'art m'a beaucoup attirée ainsi que le titre et la couverture du roman. J'ai bien aimé les personnages qui ont selon moi beaucoup de personnalité ce que je trouve intéressant. De plus ce livre déborde de citations sur l'art, ce qui est loin de me déplaire. Enfin, je recommande chaudement ce livre à quiconque hésiterai à le lire. Ca fait toujours une expérience en plus.
        • readnfeelgood Posté le 14 Mai 2018
          Bien que je n' ai pas retrouvé le paranormal et le surréel comme on les connait des précédents romans de Guillaume Musso ce roman est beaucoup plus sombre et vrai thriller. Une intrigue bien ficelée et qui vous tient en haleine avec une fin néanmoins prévisible. Les adeptes des romans de Guillaume Musso y retrouveront ici une héroine déjà connu dans un roman précédent de l'auteur (L'Appel de l'ange). Madeline, désormais encore plus torturée par la tournure qu'a pris sa vie et Gaspard, un auteur américain bourru, solitaire et alcoolique. Pour Madeline et Gaspard commence une chasse passionnante, qui les emmènent de Paris à New York et les confronte non seulement avec des abîmes humaines inattendus, mais aussi avec leurs propres démons. Ce tandem est en bonne voie pour élucider un cold case. Nos deux héros atteindront ce que finalement ils cherchent dans la vie?

        Ils en parlent

        « La tension et les sentiments s’équilibrent mutuellement, et procurent un agréable vertige. » Grégoire Delacourt
        « Une réussite totale. » Bernard Lehut – RTL
        « Un appartement à Paris mérite amplement le statut de thriller et révèle au passage une nouvelle nuance de son imaginaire. Comme un tableau, un roman est fait de couches. Musso le sait mieux que personne. Et il excelle dans la peinture au couteau. » Pierre Vavasseur – Le Parisien
        « Une intrigue qui vous tient en haleine jusqu’à la dernière page. » Marina Carrère d’Encausse – France 5
        « Comme à son habitude, Guillaume Musso nous entraine dans le vertige d’un page-turner haletant. La construction est remarquable, à l’américaine, parfaite du début à la fin. Et le final laisse une fois de plus admiratif de l’imagination de ce romancier hors norme. » Bernard Thomasson – France Info
        « Addictif. » Emmanuelle Binet – Marie Claire
        « Suspense, surprises, émotion : le cru 2017 est surprenant ! » Tatiana de Rosnay
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com