Lisez! icon: Search engine
Un avion sans elle
Date de parution : 07/03/2013
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus

Un avion sans elle

Date de parution : 07/03/2013

23 décembre 1980. Un crash d’avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche...

23 décembre 1980. Un crash d’avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Émilie Vitral. Aujourd’hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête....

23 décembre 1980. Un crash d’avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Émilie Vitral. Aujourd’hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête. Qui est-elle vraiment ?
Dix-huit ans que Crédule Grand-Duc, détective privé, se pose la même question. Alors qu’il s’apprête à abandonner, la vérité surgit devant ses yeux, qu’il referme aussitôt, assassiné.
Il ne reste plus à Émilie qu’un vieux carnet de notes, des souvenirs, et Marc, son frère, pour découvrir la vérité…

« Un événement... Machiavélique... Une merveille de chez merveille. Une révélation. Vraiment, allez-y ! C'est énorme ! » Gérard Collard

Cet ouvrage a reçu le prix Maison de la presse

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266233897
Code sériel : 15367
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
EAN : 9782266233897
Code sériel : 15367
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un événement… Machiévélique… Une merveille de chez merveille. (…) Une révélation. Vraiment, allez-y ! C’est énorme ! » Gérard Collard

« Une intrigue magistrale, laissant le lecteur complètement scotché au livre, jusqu’aux dernières pages (…). Du très grand art ! » RTL

« Un roman de "haut vol" dont le dénouement est aussi époustouflant qu'inattaquable sur le plan de la vraisemblance. » LIRE

« Un thème original et un suspens bien ménagé jusqu'au dénouement. » Eliane Girard, Prima 

« Michel Bussi tricote un suspense redoutable et "à l'ancienne", sans paranormal ni toile de fond historique. Ça fait du bien ! » Télé Loisirs

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • meslecturesmabibliotheque 01/11/2022
    Alors sans parler que j'ai passé plus de 20 jours à le lire car je lisais à vitesse de tortue à ce moment-là, j'ai passé un excellent moment à chaque fois que je l'ouvrais. 𝕌𝕟 𝕒𝕧𝕚𝕠𝕟 𝕤𝕒𝕟𝕤 𝕖𝕝𝕝𝕖, c'est l'histoire de Lise-Rose Carville, celle d'Emilie Vitral mais avant tout celle Lylie, la seule rescapée du terrible crash du Mont Terrible. Lors du crash, seul un nourrisson a survécu et deux familles vont alors se battre pour prouver qu'il s'agit de leur petite-fille car il n'y avait pas un mais bel et bien deux nourrissons présents dans cet avion. Et aucunes traces, ni aucune preuves ne peut attester de l'identité du nourrisson. Lylie a maintenant grandit et a 18 ans, elle cherche maintenant à comprendre ses origines et savoir qui est réellement sa famille. A l'époque du crash, l'une des familles, les Carville ont embauché un détective, Crédule Grand-Duc, et il a enquêté pendant ces 18 ans pour découvrir la vérité. Mais celui-ci se fait assassiné avant qu'il puisse la révéler. Nous avons alors tout de même la chance de pouvoir lire les pages du journal écrite par Crédule Grand-Duc afin de comprendre enfin la vérité sur les origines de Lylie. On suit alors l'enquête petit à... Alors sans parler que j'ai passé plus de 20 jours à le lire car je lisais à vitesse de tortue à ce moment-là, j'ai passé un excellent moment à chaque fois que je l'ouvrais. 𝕌𝕟 𝕒𝕧𝕚𝕠𝕟 𝕤𝕒𝕟𝕤 𝕖𝕝𝕝𝕖, c'est l'histoire de Lise-Rose Carville, celle d'Emilie Vitral mais avant tout celle Lylie, la seule rescapée du terrible crash du Mont Terrible. Lors du crash, seul un nourrisson a survécu et deux familles vont alors se battre pour prouver qu'il s'agit de leur petite-fille car il n'y avait pas un mais bel et bien deux nourrissons présents dans cet avion. Et aucunes traces, ni aucune preuves ne peut attester de l'identité du nourrisson. Lylie a maintenant grandit et a 18 ans, elle cherche maintenant à comprendre ses origines et savoir qui est réellement sa famille. A l'époque du crash, l'une des familles, les Carville ont embauché un détective, Crédule Grand-Duc, et il a enquêté pendant ces 18 ans pour découvrir la vérité. Mais celui-ci se fait assassiné avant qu'il puisse la révéler. Nous avons alors tout de même la chance de pouvoir lire les pages du journal écrite par Crédule Grand-Duc afin de comprendre enfin la vérité sur les origines de Lylie. On suit alors l'enquête petit à petit dont la réponse pourrait avoir des conséquences irrémédiables sur sa vie. La fin m'a plus que surprise et je ne m'y attendais pas du tout. Mais cela je vous laisse le découvrir
    Lire la suite
    En lire moins
  • aurelievdm 31/10/2022
    Que dire encore sur un roman qui a déjà été chroniqué tant de fois. Alors je me lance. Un récit où ne cesse de s'interroger. Une véritable course poursuite à la vérité. Quand on pense enfin l'avoir trouver...hey ben non...retour à zéro. Donc une intrigue rondement menée. J' ai beaucoup aimé la façon de l histoire est racontée à travers ce journal et que tout se passe sur 24h Après "j ai dû rêver trop fort", je découvre Michel Bussi dans un style différent qui me plait beaucoup...un véritable polar. Si je dois reprocher un petit quelque chose à ce roman, c est ses quelques longueurs. Et peut être aussi le côté un peu trop caricaturaux des personnages. Mais au final, un super moment de lecture qui ne fait que renforcer mon envie de découvrir d'autres romans de l'auteur.
  • Wolfgang 01/10/2022
    Un crash d'avion, tout le monde est mort sauf un bébé qu'on retrouve dans les décombres. Elle a trois mois, problème, 2 bébés se sont embarqués dans cet avion et deux familles revendiquent la "grand-paternité" de cet enfant. Elle s'appellera Lylie, contraction de Lylie Rose et de Emilie, les deux prénoms des enfants embarqués. 18 ans plus tard, on suit pendant une journée d'abord puis brièvement le lendemain, les pérégrinations de Marc le frère avec qui Lylie a grandi, qui découvre le journal du détective et de son enquête pendant 18 ans. Le roman se partage entre les actions des différents personnages pendant un peu plus d'une journée, et la lecture du journal du détective qui relate les tenants et les aboutissants de l'enquête autour de la véritable identité de Lylie. C'est très bien fait, écrit simplement, très intéressant. J'ai beaucoup apprécié. Je ne sais pas si la série est de même qualité, mais tous les ingrédients du livre sont là pour qu'elle le soit.
  • leonorph 07/09/2022
    J’ai beaucoup aimé l’histoire cependant, je trouve qu’il y avait beaucoup de détails inutiles, beaucoup de descriptions, de mots... 573 pages, je trouve que c’est un peu trop pour l’idée. Après, c’est une très belle histoire, le dénouement est vraiment bien, l’intrigue aussi, les différents points de vue des personnages, leurs caractères sont bien approfondis. Le suspense est présent, mais il y a aussi de l’humour, de l’amour, de la tristesse, rien ne manque. Dommage que je n’ai pas ressenti l’envie de le dévorer et de le finir en une journée, comme c’est le cas pour d’autres livres...
  • Laulette 01/09/2022
    Un avion sans elle traînait dans ma PAL depuis un peu plus d’un an quand j’ai décidé de l’en sortir en organisant une lecture commune avec des copines sur Booksta. Je suis bien contente de l’avoir sorti de ma PAL car j’ai très vite accroché à l’intrigue ! Le 23 décembre 1980, l’avion qui relie Istanbul à Paris se crashe sur le Mont Terrible dans le Jura. Parmi les 169 personnes à bord de l’avion, seule une survit : un bébé de 3 mois, une petite fille blonde aux yeux bleus. Le problème, c’est qu’il y avait deux petites blondes aux yeux bleus de 3 mois dans cette avion. Est-ce Lyse-Rose ou Émilie qui a survécu ? L’identité de l’enfant est difficile à établir et les deux familles se déchirent pour obtenir la garde de la petite. À l’issue du procès, l’enfant est remise à l’une des familles mais la seconde ne s’avoue pas vaincue et engage Crédule Grand-Duc, un détective, pour prouver que l’enfant appartient bien à leur famille. L’intrigue se déroule 18 ans après l’accident. Lylie (fusion des prénoms Lyse-Rose et Émilie) est devenue majeure et découvre dans le détail l’enquête menée par Crédule puisqu’il lui a transmis son cahier... Un avion sans elle traînait dans ma PAL depuis un peu plus d’un an quand j’ai décidé de l’en sortir en organisant une lecture commune avec des copines sur Booksta. Je suis bien contente de l’avoir sorti de ma PAL car j’ai très vite accroché à l’intrigue ! Le 23 décembre 1980, l’avion qui relie Istanbul à Paris se crashe sur le Mont Terrible dans le Jura. Parmi les 169 personnes à bord de l’avion, seule une survit : un bébé de 3 mois, une petite fille blonde aux yeux bleus. Le problème, c’est qu’il y avait deux petites blondes aux yeux bleus de 3 mois dans cette avion. Est-ce Lyse-Rose ou Émilie qui a survécu ? L’identité de l’enfant est difficile à établir et les deux familles se déchirent pour obtenir la garde de la petite. À l’issue du procès, l’enfant est remise à l’une des familles mais la seconde ne s’avoue pas vaincue et engage Crédule Grand-Duc, un détective, pour prouver que l’enfant appartient bien à leur famille. L’intrigue se déroule 18 ans après l’accident. Lylie (fusion des prénoms Lyse-Rose et Émilie) est devenue majeure et découvre dans le détail l’enquête menée par Crédule puisqu’il lui a transmis son cahier d’enquête des 18 années qui viennent de s’écouler. Lylie est une jeune adulte qui m’a beaucoup touchée : elle est complètement perdue et se demande qui elle est réellement vu les découvertes qu’elle fait dans le cahier de Crédule. Marc est lui aussi un personnage qui m’a plu, malgré quelques comportements un peu étranges. Les personnages prennent de l’épaisseur au fil des chapitres, ce qui les rend attachants. J’ai été complètement bluffée par le déroulement des événements et surtout par la fin, à laquelle je ne m’attendais absolument pas. Michel Bussi nous mène complètement en bateau et il sait parfaitement quand clôturer les chapitres pour nous donner envie de lire la suite. C’était une lecture addictive, j’avais du mal à respecter le nombre de chapitres à lire par jour tant je voulais connaître le fin mot de l’histoire. L’intrigue est parfaitement construite, avec des rebondissements surprenants mais qui fonctionnent. Je suis contente de m'être plongée dans ce polar car j'ai déjà été déçue de Michel Bussi. Ce n'est pas du tout le cas ici et ça me donne envie de découvrir tous ses romans que je n'ai pas encore lus.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune nouveauté de Michel Bussi
Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket

    Avec Michel Bussi, Let's twist again !

    En une quinzaine d'années, Michel Bussi a réalisé l'exploit de faire de chaque parution de ses romans un événement pour une communauté de lecteurs fidèles. Son secret ? Un art consommé du "twist" final, des allers-retours entre sa chère Normandie et le reste du monde, et un travail approfondi sur la mémoire et ses résonances. Trois caractéristiques parfaitement illustrées dans J'ai dû rêver trop fort, qui paraît ces jours-ci chez Pocket.

    Lire l'article
  • News
    Presses de la Cité

    Les plus grands succès de Michel Bussi adaptés en série

    Après Maman a tort, deux autres best-sellers de Michel Bussi ont été portés à l’écran, dont l'adaptation d'Un avion sans elle réalisée par Jean-Marc Rudnick qui était diffusée mardi 26 mars à 21h sur M6. De quoi rendre encore plus mordus les accros de séries !

    Lire l'article