Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266273145
Code sériel : 16878
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Une saison à la petite boulangerie

Eve VILA (Traducteur)
Date de parution : 06/04/2017
Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne, dans les Cornouailles, entre le grand phare dans lequel elle s'est installée avec Huckle, son boyfriend, et la petite boulangerie où elle prépare chaque jour, avec passion, d'irrésistibles pains dorés. Mais lorsque le nouveau propriétaire de sa... Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne, dans les Cornouailles, entre le grand phare dans lequel elle s'est installée avec Huckle, son boyfriend, et la petite boulangerie où elle prépare chaque jour, avec passion, d'irrésistibles pains dorés. Mais lorsque le nouveau propriétaire de sa boutique fait irruption sur l'île, Polly réalise que son bonheur pourrait bien être réduit en miettes... Avec une pincée de fleur de sel, des kilos de farine et une bonne dose de volonté, réussira-t-elle à surmonter les obstacles qui se dressent sur sa route ?

« Un moment de lecture savoureux comme un petit pain chaud. » Femme actuelle
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266273145
Code sériel : 16878
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un moment de lecture savoureux comme un petit pain chaud »  Femme actuelle

« Je dois vous avouer que Polly est une sacré nana, un brin déjantée mais terriblement adorable. » www.focus-litterature.com

« Avec une plume fluide, légère et passionnante, l’auteur nous offre une histoire très amusante et rafraîchissante. » Booknode.com
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lectricedemots Posté le 13 Avril 2020
    On adore Bonne suite
  • elleetsonavis Posté le 29 Mars 2020
    Mon avis est assez mitigé. je pense que je n'aurai pas du lire la suite dans la foulée. Je pense que je me suis lassé de Polly avec son macareux. Je pense que j'aurais plus apprécié ce roman après un temps de pause, après d'autres lectures. J'ai eu du mal à me mettre dedans comme le premier tome mais je ne sais pas je trouvais l'histoire rengaine. Après c'est une histoire sans prise de tête. Mais ce deuxième volet m'a moins séduite que le premier. J'attendrais pour le tome 3, de toute façon je ne l'ai pas avec moi et en cette période de confinement il me sera difficile de l'avoir. Je vais donc passer à autre chose, à d'autres lectures.
  • Satinesbooks Posté le 1 Février 2020
    Hello tout le monde, je vous retrouve pour une chronique deux en un. J’ai pris la décision de vous donner mon avis sur les « tomes » 2 et 3 des aventures de Polly. En effet, même si les romans peuvent se lire indépendamment, c’est quand même mieux d’avoir lu La petite boulangerie du bout du monde avant ces deux opus pour avoir tous les détails de l’histoire (j’avoue que l’auteure fait un résumé assez sympathique au début de chaque lecture mais bon, ça reste vraiment très rapide). Pourquoi ai-je décidé de chroniquer ces deux romans en même temps ? Vous savez que ce n’est pas par fainéantise. C’est juste que, même si les deux romans sont bons, je pense qu’ils ne sont pas nécessaires et que le roman La petite boulangerie du bout du monde est amplement suffisant. Si mes lectures se sont bien passées, j’ai vraiment eu l’impression, à certains moments qu’on tirait, tirait, tiraaaait sur un filon inépuisable qui finalement s’épuise très rapidement. Si le premier roman a été un coup de cœur, ici, je suis restée sur ma faim. On retrouve Polly et Huckle qui vont devoir faire attention aux perturbations professionnelles et personnelles qui vont les secouer.... Hello tout le monde, je vous retrouve pour une chronique deux en un. J’ai pris la décision de vous donner mon avis sur les « tomes » 2 et 3 des aventures de Polly. En effet, même si les romans peuvent se lire indépendamment, c’est quand même mieux d’avoir lu La petite boulangerie du bout du monde avant ces deux opus pour avoir tous les détails de l’histoire (j’avoue que l’auteure fait un résumé assez sympathique au début de chaque lecture mais bon, ça reste vraiment très rapide). Pourquoi ai-je décidé de chroniquer ces deux romans en même temps ? Vous savez que ce n’est pas par fainéantise. C’est juste que, même si les deux romans sont bons, je pense qu’ils ne sont pas nécessaires et que le roman La petite boulangerie du bout du monde est amplement suffisant. Si mes lectures se sont bien passées, j’ai vraiment eu l’impression, à certains moments qu’on tirait, tirait, tiraaaait sur un filon inépuisable qui finalement s’épuise très rapidement. Si le premier roman a été un coup de cœur, ici, je suis restée sur ma faim. On retrouve Polly et Huckle qui vont devoir faire attention aux perturbations professionnelles et personnelles qui vont les secouer. Dans les deux tomes, il va y avoir plusieurs interrogations : est-ce qu’on est bien dans ce phare ? Est-ce que c’est la vie que l’on veut ? Est-ce que finir ensemble, c’est vraiment la meilleure chose ? Est-ce que Polly va savoir retrouver ses esprits en pâtissant ? Bref, tant de questions qui finalement auraient pu être éviter si on n’avait eu qu’un seul roman dans les mains. C’est assez déstabilisant pour moi parce que Jenny Colgan m’a toujours séduite : que ce soit une boulangerie ou une cupcakerie, j’ai adoré mes lectures. Je reste frileuse quant aux suites proposées et j’ai encore deux romans à lire, j’espère que mon engouement va vite reprendre. Côté personnages, j’ai apprécié retrouver les personnages qui ont bercés l’histoire de base. J’ai aussi fait la connaissance de certains. J’ai aussi pris plaisir à mieux connaitre Kerensa qui restait assez en retrait dans le premier roman. C’est assez plaisant. Polly vient donner un second souffle à Mount Polbearne et à ses habitants qui se sont encroutés dans une routine qui ferait pleurer l’homme le plus joyeux sur terre. J’ai aussi apprécié voir Polly et Huckle évoluer en tant que couple, ils sont très sympathiques et on a envie d’en faire nos amis. Si la levure n’a pas monté correctement de mon côté, c’est certainement dû à certains épisodes trop longs. Je pense qu’on aurait pu faire un bon gros roman. Ca aurait, je crois, mieux exploité. On a des moments tendres, pleins de bons sentiments. On rigole, on doute, on est triste. La plume de Jenny Colgan est toujours aussi fluide et pleine de dynamisme, cela ne fait aucun doute. En définitive, j’ai apprécié retrouver les personnages et l’ambiance de Mount Polbearne. Cependant, les deux tomes restent de trop. Si la lecture s’est bien passée, je n’ai pas retrouvé l’engouement du départ. Beaucoup trop de longueurs sont apparues et ont terni mon rythme de lecture. Dommage ! A force de vouloir trop tirer sur un filon, parfois, ça casse. Les lecteurs qui aiment la plume de Jenny Colgan pourraient être satisfaits !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nympha Posté le 30 Novembre 2019
    L’humour est un rien moins présent sur le début mais on n’a rien perdu d’autre dans ce tome 2! Toujours des personnages aussi attachants (ou reposants pour ce tome ci!) et une histoire qu’on n’a pas envie de lâcher! Vivement le dernier tome, j’adore!
  • mimi_deb1 Posté le 25 Novembre 2019
    J'ai eu un peu plus de mal au départ qu'avec le premier. L'humour de Poly m'a un peu manqué et ensuite tout s'enchaîne et malgré quelques redondances, je me suis laissé portée par cette jolie histoire. Vite le 3 😍
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.