Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266291569
Code sériel : 17429
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Une saison au bord de l'eau

Laure MOTET (Traducteur)
Date de parution : 06/06/2019
La jeune Flora MacKenzie travaille à Londres dans un cabinet d’avocats. Jamais elle n’avait imaginé que son emploi la conduirait à retourner sur son île natale, au nord de l’Écosse. Une île qu’elle a brutalement quittée après la mort de sa mère, quelques années plus tôt.
La jeune femme sent très...
La jeune Flora MacKenzie travaille à Londres dans un cabinet d’avocats. Jamais elle n’avait imaginé que son emploi la conduirait à retourner sur son île natale, au nord de l’Écosse. Une île qu’elle a brutalement quittée après la mort de sa mère, quelques années plus tôt.
La jeune femme sent très vite qu’elle n’y est pas la bienvenue. La plupart des habitants du village considèrent cette « fille de la ville » comme une étrangère, et les non-dits de l’histoire familiale compliquent les relations avec son père et ses frères. Jusqu’au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de pâtisserie de sa mère. Et si elle avait trouvé la recette pour se réconcilier avec ceux qui l’entourent ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266291569
Code sériel : 17429
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Tous les ingrédients sont là pour passer un délicieux moment : de l’émotion, un dépaysement total et une once de suspense amoureux. » Emilie Pierson, Lectures gourmandes

« Réconfortant, savoureux. Un pur bonheur ! » Sophie Kinsella
Presse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lili39 Posté le 13 Septembre 2020
    Lire une histoire de Jenny Colgan, c'est un peu comme rentrer d'une journée difficile et retrouver ces chaussons et ses habits confortables de la maison. c'est chaleureux et sans surprise, et c'est exactement ce qu'on attend! Pari réussi pour cette nouvelle série (je n'ai pas lu la série cupcake) de Jenny. L'histoire de Flora, forcée de rentrer sur son île natale, en Ecosse, qu'elle avait fuie quelques années auparavant. Elle accepte de le faire pour son travail et surtout pour les beaux yeux de son patron qu'elle vénère sans que ce dernier daigne poser son regard sur elle. Nous découvrirons petit à petit les raisons de ses difficultés à revenir sur les lieux de son enfance. Rien d'extraordinaire, mais c'est ce qui rend très touchante Flora car son histoire est très universelle : comment se construire en dehors des schémas familiaux et du poids des attentes? Comme souvent chez Jenny Colgan, le retour (à la vie) s'effectuera par les plaisirs gustatifs et surtout, de la cuisine. L'art de transformer les produits et régaler les gens qu'on aime (malgré tout). J'ai aimé que cette reconstruction passe par la transmission entre la mère et la fille, via un cahier de... Lire une histoire de Jenny Colgan, c'est un peu comme rentrer d'une journée difficile et retrouver ces chaussons et ses habits confortables de la maison. c'est chaleureux et sans surprise, et c'est exactement ce qu'on attend! Pari réussi pour cette nouvelle série (je n'ai pas lu la série cupcake) de Jenny. L'histoire de Flora, forcée de rentrer sur son île natale, en Ecosse, qu'elle avait fuie quelques années auparavant. Elle accepte de le faire pour son travail et surtout pour les beaux yeux de son patron qu'elle vénère sans que ce dernier daigne poser son regard sur elle. Nous découvrirons petit à petit les raisons de ses difficultés à revenir sur les lieux de son enfance. Rien d'extraordinaire, mais c'est ce qui rend très touchante Flora car son histoire est très universelle : comment se construire en dehors des schémas familiaux et du poids des attentes? Comme souvent chez Jenny Colgan, le retour (à la vie) s'effectuera par les plaisirs gustatifs et surtout, de la cuisine. L'art de transformer les produits et régaler les gens qu'on aime (malgré tout). J'ai aimé que cette reconstruction passe par la transmission entre la mère et la fille, via un cahier de recettes, annotés, montrant ainsi tout l'amour que cette mère portait à se famille à travers la cuisine. J'ai aimé plutôt les personnages, Flora et surtout ses frères, et j'ai été intriguée par Joel, ce patron très distant. charmante lecture qui me donna une furieuse envie de cuisiner de si bons scones pour accompagner mon thé!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Velours26 Posté le 7 Septembre 2020
    Petit roman rafraichissant,très agréable à lire qui se déroule sur une île écossaise(imaginaire) au delà d'Aberdeen.Ile que Flora Mac Kenzie a fui pour travailler à Londres.Obligée professionnellement d'y retourner pour quelques mois,elle redécouvre sa famille,la vie insulaire,les paysages sauvages et un carnet de recettes ayant appartenu à sa mère qui va lui permettre de redynamiser la vie de son île et d'attirer l'attention de son patron sur elle . . . Ce livre m'a fait découvrir une expression "avoir le crush"que l'on trouve régulièrement dans ce livre. Le petit plus:il y a quelques recettes écossaises et goûteuses à la fin du livre.
  • LesLecturesdeNo Posté le 17 Août 2020
    C'est avec bonheur que j'ai replongé dans l'univers de Jenny Colgan pour découvrir cette nouvelle saga. Grâce aux descriptions de l'auteure, on a envie d'être sur cette île écossaise, de découvrir cette petite boutique et rencontrer Flora. La plume de l'auteure est fluide et très agréable à lire. Une jolie lecture Feel-Good parfaite à emporter en vacances. 
  • LauraBora Posté le 14 Août 2020
    L'histoire douce et légère de Flora qui revient, dans le cadre professionnel, sur ses Terres natales où elles se sent incomprise et en décalage. Une histoire d'amour douce, agréable à lire, par laquelle on se laisse porter. Mais il y a aussi l'amour fraternel, l'amour entre amis et l'amour de soi, tous les amours sont explorés dans ce roman très agréable à lire pour se détendre et simplement profiter d'une lecture apaisante.
  • AlexKin Posté le 28 Juillet 2020
    J'ai choisi ce livre comme une valeur sûre car j'aime beaucoup cette auteur. J'avais tout de même une légère appréhension : j'ai bien aimé la trilogie de la petite boulangerie mais j'ai un peu moins accroché avec le Cupcake café qui reprend trop les codes de la boulangerie à mon goût. Quand j'ai lu sur la 4e de couverture qu'il était encore question de pâtisserie dans la Saison au bord de l'eau, j'ai craint de retrouver encore le même schéma. Et finalement, quelle bonne surprise ! J'ai beaucoup aimé cette histoire, qui met en avant les difficultés des relations familiales. Il est un peu question de cuisine mais ce n'est pas au centre du récit et ça sert l'histoire. Le cadre du roman m'a particulièrement plu : l'île nordique (imaginaire) de Mure, berceau mystique des selkies. Un beau roman que je vous recommande, peut-être mon préféré de Jenny Colgan 😉
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.