Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264042439
Code sériel : 1912
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Wilt 1

FRANCOIS DUPUIGRENET-DESROUSS (Traducteur)
Date de parution : 18/08/2005

Henry Wilt est à bout. La quarantaine passée, chaque jour lui rappelle sa médiocrité. Une carrière au point mort, des étudiants dégénérés, et Eva sa femme, qui ne rate jamais une occasion de le rabaisser. Certain que le monde lui refuse depuis longtemps une gloire bien méritée, Henry décide d’agir...

Henry Wilt est à bout. La quarantaine passée, chaque jour lui rappelle sa médiocrité. Une carrière au point mort, des étudiants dégénérés, et Eva sa femme, qui ne rate jamais une occasion de le rabaisser. Certain que le monde lui refuse depuis longtemps une gloire bien méritée, Henry décide d’agir et de supprimer celle qui a fait de sa vie un véritable enfer.

«Tom Sharpe est un moraliste violemment drôle, salubrement grossier et épatamment tonique, dont la charge bouffonne a le pouvoir de dessillement réservé aux grands caricaturistes. »
Évelyne Pieiller, La Quinzaine littéraire

Traduit de l'anglais
par François Dupuigrenet Desroussilles

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264042439
Code sériel : 1912
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Henry Wilt a la quarantaine désabusée par une vie sans intérêt, un métier qu’il n’aime plus et une femme qu’il ne supporte plus à tel point qu’il a décidé de s’en débarrasser et ainsi retrouver paix et sérénité. Mais comment s’y prendre ? C’est alors au cours d’une sortie nocturne avec son chien que lui vient l’idée… Ce livre farfelu à souhait n’est autre qu’une grande farce dans laquelle personne ne sera épargné. So British !
Karine Tassel / Librairie Ravy

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bibliorium Posté le 17 Avril 2021
    Du 100% british: un petit texte bien sous tout rapport...que l'on découvre foldingue au fil des pages. L'histoire d'un enseignant miteux coincé dans sa petite vie décevante qui s'entraîne au meurtre de sa femme en utilisant une poupée gonflable et qui se retrouve inculpé à tort pour l'assassinat de sa véritable épouse. Le genre de casserole qui n'arriverait qu'à Mister Bean. C'est sympatoche à lire, de temps en temps on a le coin de lèvre qui tremblote mais ça ne se transforme jamais en gros éclat de rire. Ca rappelle un David Lodge, la sophistication en moins.
  • Errant Posté le 31 Mars 2021
    Que faire lorsque votre carrière stagne lamentablement et que votre harpie d'épouse ne cesse de vous casser les couilles à tout propos? Wilt fantasme régulièrement sur l'idée de la tuer tout en sachant qu'il ne passera jamais à l'acte. Un enchainement d'évènements fortuits et de quiproquos fait en sorte qu'il est soupçonné, et longuement interrogé, sur ce meurtre supposé. Ce roman humoristique démarre un peu cahin-caha, prend un rythme lorsque Eva, la supposé victime, s'acoquine avec un couple d'américains complètement capotés et devient carrément hilarant à partir de l'interrogatoire de Wilt. J'ai ri à gorge déployée devant les répartis suaves d'un Wilt qui trouve dans l'adversité une occasion de s'affirmer et encore plus devant l'exaspération de ses interrogateurs. Cet humour, qui n'a rien de subtil, a parfaitement fonctionné avec moi bien que le thème de départ soit suspect. Mais Sharpe peint tellement Eva en mégère insupportable malgré son bon fond et Wilt en loser pathétique qu'on ne peut finalement que s'attacher aux deux et être subjugué par leurs aventures abracadabrantes. Il y a une suite que je me réserve pour les jours de déprime; remède assuré!
  • RiffMacKaulaye Posté le 18 Mai 2020
    Une très très grosse marade.
  • Lecteur_75015 Posté le 30 Avril 2020
    Septième roman du confinement 2020. Un petit bijou anglais ! Je lis beaucoup de polar anglais : c’est donc très amusant d’inverser les rôles pour une fois ! Original, loufoque et divertissant !
  • ASAI Posté le 10 Décembre 2019
    L'univers de Tom Sharpe, malheureusement disparu, est à prendre ou à laisser. Décapant, absurde, loufoque, hilarant, méchant, désopilant, mais une morale en acier : les méchants périssent par là où ils ont péché. Et cela donne des scènes d'un burlesque que l'auteur nous laisse imaginer et je l'en remercie. Car il faut imaginer, voir, vivre Wilt s'emberlificoter avec sa poupée gonflable. Et le style de Tom Sharpe permet tout. Un régal.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…