Lisez! icon: Search engine
A la racine du mal
Elisabeth Kern (traduit par)
Collection : Polar
Date de parution : 15/09/2022
Éditeurs :
10/18

A la racine du mal

Elisabeth Kern (traduit par)
Collection : Polar
Date de parution : 15/09/2022
Mensonges et trahisons dans la forêt de Cotswold.
 
Quand le corps d’un homme est retrouvé dans la forêt de Cotswold, une balle dans la tête, tout fait penser à un suicide. Mais la police ne se fie pas... Quand le corps d’un homme est retrouvé dans la forêt de Cotswold, une balle dans la tête, tout fait penser à un suicide. Mais la police ne se fie pas aux apparences et repère rapidement qu’il n’en est rien.
Lorsque les enquêteurs Ian Carter et Jess Campbell commencent les interrogatoires, quelque-chose...
Quand le corps d’un homme est retrouvé dans la forêt de Cotswold, une balle dans la tête, tout fait penser à un suicide. Mais la police ne se fie pas aux apparences et repère rapidement qu’il n’en est rien.
Lorsque les enquêteurs Ian Carter et Jess Campbell commencent les interrogatoires, quelque-chose cloche : le binôme se rend rapidement compte que la victime était loin de faire l’unanimité dans la petite communauté de Cotswold. Malgré l’aide financière que lui donnait sa belle-sœur dans le dos de son mari, l’homme accumulait les dettes et sombrait doucement dans le désespoir.
Alors que Ian Carter et Jess Campbell progressent dans l’enquête, les masques tombent et une rancœur amère st révélée, dévoilant ainsi le profil d’un tueur.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264080127
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 128 x 197 mm
EAN : 9782264080127
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 128 x 197 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DELOUCoeur 21/09/2023
    Carl, éternel dépensier, est très endetté. Il poursuit sans arrêt sa sœur pour lui emprunter de l'argent. Le mari de celle-ci, inventant de grands projets qu'il commence et ne termine jamais, est également un panier percé. Évidemment, les deux hommes se détestent. Quand leur père décède, celui-ci laisse une belle somme à son fils, mais c'est le couple qui hérite du « Vieux Couvent », maison et propriété familiales depuis toujours. S'estimant lésé, Carl pense qu’il y a eu manigance pour détourner sa part d’héritage. Il veut obliger sa sœur à vendre le bien et à partager la somme en deux. Il est pressé car il a des usuriers menaçants aux trousses. Un rendez-vous est donné dans le bois du Bossu. Harriet, sa sœur, accepte de le rencontrer afin de lui dire définitivement qu'elle ne cédera pas, que l'héritage est juste, puisque Carl n'est pas vraiment son frère. Le père d’Harriet, veuf, s'était remarié avec une jeune femme, la mère de Carl, alors âgé de neuf ans, et il l'a élevé comme son fils. Dès l'enfance, ce dernier jalousait sa soeur, alors qu’ Harriet s’est toujours évertuée à le protéger. Lorsqu’elle arrive au rendez-vous, Carl est mort, un fusil de chasse sur les genoux, la moitié du visage arraché. Suicide ou assassinat ? Bien vite, la police va avoir des doutes et mener une enquête pleine de rebondissements. Vu le personnage, ce ne sont pas les suspects qui manquent. Roman policier d'excellente facture qui m'a bien passionnée. Carl, éternel dépensier, est très endetté. Il poursuit sans arrêt sa sœur pour lui emprunter de l'argent. Le mari de celle-ci, inventant de grands projets qu'il commence et ne termine jamais, est également un panier percé. Évidemment, les deux hommes se détestent. Quand leur père décède, celui-ci laisse une belle somme à son fils, mais c'est le couple qui hérite du « Vieux Couvent », maison et propriété familiales depuis toujours. S'estimant lésé, Carl pense qu’il y a eu manigance pour détourner sa part d’héritage. Il veut obliger sa sœur à vendre le bien et à partager la somme en deux. Il est pressé car il a des usuriers menaçants aux trousses. Un rendez-vous est donné dans le bois du Bossu. Harriet, sa sœur, accepte de le rencontrer afin de lui dire définitivement qu'elle ne cédera pas, que l'héritage est juste, puisque Carl n'est pas vraiment son frère. Le père d’Harriet, veuf, s'était remarié avec une jeune femme, la mère de Carl, alors âgé de neuf ans, et il l'a élevé comme son fils. Dès l'enfance, ce dernier jalousait sa soeur, alors qu’ Harriet s’est toujours évertuée à le protéger. Lorsqu’elle arrive au rendez-vous, Carl est mort, un fusil de...
    Lire la suite
    En lire moins
  • helsand 27/03/2023
    On a dû relooker je suppose les couvertures de cette série pour leur donner un petit aspect cosy mystery et tenter les amateurs et amatrice du genre. Rassurons-nous, ceux-ci ne seront nullement déçus même si ces enquêtes sont plus étoffées et plus roboratives que les cosy mystery. Je dirais qu'il s'agit plutôt d'un cosy crime. Je viens de terminer le cinquième de la série. Ann Granger est une plume, une plume britannique du polar qui plus est et ce n'est pas rien. de beaux personnages, bien travaillés, des enquêtes intéressantes et un décor qui fait corps avec l'intrigue. On aime bien sûr !
  • Selectrice 26/12/2022
    J’aime de plus en plus cette série d’enquêtes de Campbell Carter. Voilà déjà le 5e tome (même si je n’ai pas encore lu le premier – les tomes ne sont pas numérotés, je les ai lus complètement dans le désordre, heureusement ce n’est pas trop gênant). C’est une fois de plus une enquête bien menée, avec des fausses pistes, et malgré tout des « évidences » qui rendent le dénouement tout à fait acceptable pour le lecteur – on ne se sent pas trahi par une révélation sortie du chapeau… Le rapprochement qui avait eu lieu entre Jess et Ian dans le précédent tome semble complètement oublié ; c’est un peu gênant pour la lecture, j’ai eu l’impression d’avoir raté un épisode. Jess et Ian ne sont pas des personnages attachants comme le sont souvent les héros de cosy mysteries – Ian est à moitié dépressif suite à son divorce, Jess paraît vivre au jour le jour sans rêve et sans ambition. Et pourtant la série fonctionne bien, peut-être davantage pour l’ambiance et l’intrigue que pour ses deux enquêteurs.
  • iris29 08/12/2022
    Cinquième épisode des enquêtes de l'enquêtrice Jess Campbell et du commissaire Carter , lequel aime bien aller sur le terrain, en l'occurence les Cotswolds, en Angleterre. Et l'on commence ce tome avec "les multiples découvertes" d'un corps dans les bois. Seul un témoin appelera la police, ce qui est normal, il s'agit du médecin légiste , accessoirement meilleur ami de Jess. On est dans un roman policier cosy, dans le sens où l'on s'y sent bien ( malgré le mort !) . On est dans une petite ville, où les natifs du coin se connaissent tous, où chacun défend son voisin. le début a quelque chose de rocambolesque dans la gestion de la découverte de cadavre. Rocambolesque mais sans humour, on n'est pas là pour rigoler mais pour résoudre un crime avec des professionnels ! La partie policière est parfaitement cohérente et plausible, et je n'ai pas deviné "le "coupable ( je n'ai pas cherché , non plus, préférant me laisser porter et savourer cette petite série bien sympathique à laquelle , il manque un zeste de "piquant" dans les relations entre membres du commissariat ). Jess n'en finit plus d'être célibataire , et le commissaire Carter est un brin, mou du genou ! Aucune action, de ce côté-là, on les a laissé dans le quatrième tome, exactement comme on les quitte au bout de ce cinquième. On n'en a pas plus appris sur eux, et c'est frustrant. Ce qu'ils font en dehors de leur travail demeure un mystère ..Cette série manque un peu de peps. On devine l'auteure pas très à l'aise avec les scénes émouvantes, les scènes d'amour etc. Une série un peu trop flegmatique pour moi, mais fort sympathique tout de même . Cinquième épisode des enquêtes de l'enquêtrice Jess Campbell et du commissaire Carter , lequel aime bien aller sur le terrain, en l'occurence les Cotswolds, en Angleterre. Et l'on commence ce tome avec "les multiples découvertes" d'un corps dans les bois. Seul un témoin appelera la police, ce qui est normal, il s'agit du médecin légiste , accessoirement meilleur ami de Jess. On est dans un roman policier cosy, dans le sens où l'on s'y sent bien ( malgré le mort !) . On est dans une petite ville, où les natifs du coin se connaissent tous, où chacun défend son voisin. le début a quelque chose de rocambolesque dans la gestion de la découverte de cadavre. Rocambolesque mais sans humour, on n'est pas là pour rigoler mais pour résoudre un crime avec des professionnels ! La partie policière est parfaitement cohérente et plausible, et je n'ai pas deviné "le "coupable ( je n'ai pas cherché , non plus, préférant me laisser porter et savourer cette petite série bien sympathique à laquelle , il manque un zeste de "piquant" dans les relations entre membres du commissariat ). Jess n'en finit plus d'être célibataire , et le commissaire Carter est un brin,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Chachou_90 06/12/2022
    J'ai découvert Ann Granger avec la série de Lizzie et Ross et j'ai immédiatement accroché. Quand la série de cosy mystery Campbell et Carter est sortie, j'ai été moins conquise. Je continue cependant de la suivre. Au milieu du bois du Bossu est retrouvé le cadavre d'un homme, la moitié basse du visage arraché, un fusil entre les mains, adossé à un arbre. Suicide ou meurtre ? C'est ce que vont devoir élucider les agents Jess Campbell et Ian Carter. Mais entre mensonges, non-dits et secrets de famille, parviendront-ils à faire toute la lumière sur cette nouvelle affaire ? Comme pour les tomes précédents, ma lecture a été malheureusement moyenne. Le rythme de lecture est lent, trop lent pour moi, même pour un cosy mystery. L'intrigue est intéressante cependant la fin était évidente de mon côté, ce qui a rendu l'expérience un peu moins palpitante. Du côté des personnages, toujours aucune avancée dans leur vie personnelle, notamment pour les deux personnages principaux. Si Carter apprend quelque nouvelle, c'est à peine effleuré. C'est très frustant. L'introduction de personnages extérieurs au village est une bonne idée, dommage qu'ils soient plus faciles à détester qu'à aimer. Ce tome a été une déception pour moi. Cela dit, je reste attachée aux personnages et je continuerai de lire cette série.J'ai découvert Ann Granger avec la série de Lizzie et Ross et j'ai immédiatement accroché. Quand la série de cosy mystery Campbell et Carter est sortie, j'ai été moins conquise. Je continue cependant de la suivre. Au milieu du bois du Bossu est retrouvé le cadavre d'un homme, la moitié basse du visage arraché, un fusil entre les mains, adossé à un arbre. Suicide ou meurtre ? C'est ce que vont devoir élucider les agents Jess Campbell et Ian Carter. Mais entre mensonges, non-dits et secrets de famille, parviendront-ils à faire toute la lumière sur cette nouvelle affaire ? Comme pour les tomes précédents, ma lecture a été malheureusement moyenne. Le rythme de lecture est lent, trop lent pour moi, même pour un cosy mystery. L'intrigue est intéressante cependant la fin était évidente de mon côté, ce qui a rendu l'expérience un peu moins palpitante. Du côté des personnages, toujours aucune avancée dans leur vie personnelle, notamment pour les deux personnages principaux. Si Carter apprend quelque nouvelle, c'est à peine effleuré. C'est très frustant. L'introduction de personnages extérieurs au village est une bonne idée, dommage qu'ils soient plus faciles à détester qu'à aimer. Ce tome a été une déception pour moi. Cela dit, je...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Babelio

    Le Cosy Mystery

    Des romans policiers aussi doux qu’une tasse de thé en hiver, voilà ce que proposent les auteurs et autrices de Cosy Mystery. Il y a bien des meurtres qui bouleversent l’équilibre d’un village ou d’un manoir, mais l’ambiance reste feutrée, l’humour omniprésent et l’enquête souvent menée par des amateurs pour le moins perspicaces. Voici 12 récits qui illustrent parfaitement le charme du genre.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    24 "cosy mystery" pour un moment de lecture cocooning

    Envie d’une enquête douillette et sans violence ? Attrapez votre plaid et servez-vous une bonne tasse de thé pour déguster notre sélection de « cosy mystery ». Plaisir de lecture garanti !

    Lire l'article