Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782714482044
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm
Baiser ou faire des films
Femmes d'été, femmes d'hiver
Rose Labourie (traduit par)
Date de parution : 21/01/2021
Éditeurs :
Belfond

Baiser ou faire des films

Femmes d'été, femmes d'hiver

Rose Labourie (traduit par)
Date de parution : 21/01/2021
Après le choc de La Fabrique des salauds, Chris Kraus nous revient avec un roman plein d’une fantaisie grinçante. Écrit sous la forme d’un journal posthume, un texte puissant et drôle, qui continue d’explorer ces familles hantées par les fantômes nazis, sur fond d’hommage à la Beat Generation.
Jonas n’a pas trente ans quand il débarque à New York pour vivre son rêve de cinéma. Au gré de rencontres déjantées, le jeune Allemand découvre, fasciné, un milieu où... Jonas n’a pas trente ans quand il débarque à New York pour vivre son rêve de cinéma. Au gré de rencontres déjantées, le jeune Allemand découvre, fasciné, un milieu où flottent encore les ombres de Kerouac et de Ginsberg. Reste à trouver un sujet pour son film d’études. Fiction porno-expérimentale... Jonas n’a pas trente ans quand il débarque à New York pour vivre son rêve de cinéma. Au gré de rencontres déjantées, le jeune Allemand découvre, fasciné, un milieu où flottent encore les ombres de Kerouac et de Ginsberg. Reste à trouver un sujet pour son film d’études. Fiction porno-expérimentale ? Documentaire sur le pouvoir érotique des lobes d’oreilles ?

Jonas semble passer volontairement à côté du sujet qui s’imposerait pourtant : l’histoire de sa famille. À New York, en effet, vit sa « tante » Paula, qui fut un temps très proche de son grand-père, pendant la Seconde Guerre mondiale, à Riga. Même si Jonas ne veut rien entendre, Paula a beaucoup à dire sur cet homme complexe, ce nazi sanguinaire qui l’a pourtant sauvée, elle, la Juive.

Et tandis que Jonas répète à l’envi « Je ne tournerai pas de film à la con sur les nazis ! », la belle Nele va entrer dans sa vie…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714482044
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

A propos de La Fabrique des salauds :

« Un roman haletant, parfois tristement drôle, parfois à peine soutenable. »
 
Fabrice Colin / Le Nouveau Magazine littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • gonewiththegreen 25/04/2022
    Même critique que "Baiser ou faire des films" Puma Rosen nous livre le contenu des carnets de son père Jonas, lorsqu'il était élève cinéaste, en partance pour New York, où il devait tourner un film 'sexuel'. Mais à New York, rien n'est simple. Hébergé dans l'Alphabet City des années 90 chez un vrai crado aux tendances homosexuelles non dissimulées, Jonas va être tiraillé par des intérêts contraires dans un mode de fous et où sa tante Paula va arriver avec le poids du passé familial. Ce livre m'est tombé entre les mains , et il a bien fait. ..... Voici le lien vers la critique https://www.babelio.com/livres/Kraus-II-Baiser-ou-faire-des-films/1282554/critiques/3011724
  • gonewiththegreen 21/04/2022
    Puma Rosen nous livre le contenu des carnets de son père Jonas, lorsqu'il était élève cinéaste, en partance pour New York, où il devait tourner un film 'sexuel'. Mais à New York, rien n'est simple. Hébergé dans l'Alphabet City des années 90 chez un vrai crado aux tendances homosexuelles non dissimulées, Jonas va être tiraillé par des intérêts contraires dans un mode de fous et où sa tante Paula va arriver avec le poids du passé familial. Ce livre m'est tombé entre les mains , et il a bien fait. Un peu déjanté, il revient sur le poids du passé qu'une génération allemande a dû affronter. On apprend , enfin moi, au passage qu'Hugo Boss a lancé son entreprise avec ces sémillants costumes SS. Jonas, notre héros est aussi confronté à la tentation de l'amour extra conjugal, dans un monde du cinéma qui est présenté sous un aspect vaguement dépravé. Le tout est narré avec beaucoup de rythme , d'humour et de finesse . Les personnages , excentriques pour la plupart, rendent notre Jonas presque fade ! Au delà de l'histoire, mon attention aura été retenue par une phrase de l'auteur qui nous fait sentir qu'il peut arriver dans une vie que... Puma Rosen nous livre le contenu des carnets de son père Jonas, lorsqu'il était élève cinéaste, en partance pour New York, où il devait tourner un film 'sexuel'. Mais à New York, rien n'est simple. Hébergé dans l'Alphabet City des années 90 chez un vrai crado aux tendances homosexuelles non dissimulées, Jonas va être tiraillé par des intérêts contraires dans un mode de fous et où sa tante Paula va arriver avec le poids du passé familial. Ce livre m'est tombé entre les mains , et il a bien fait. Un peu déjanté, il revient sur le poids du passé qu'une génération allemande a dû affronter. On apprend , enfin moi, au passage qu'Hugo Boss a lancé son entreprise avec ces sémillants costumes SS. Jonas, notre héros est aussi confronté à la tentation de l'amour extra conjugal, dans un monde du cinéma qui est présenté sous un aspect vaguement dépravé. Le tout est narré avec beaucoup de rythme , d'humour et de finesse . Les personnages , excentriques pour la plupart, rendent notre Jonas presque fade ! Au delà de l'histoire, mon attention aura été retenue par une phrase de l'auteur qui nous fait sentir qu'il peut arriver dans une vie que l'on laisse une partie de son cœur dans un endroit que l'on quitte. Comme si l'on voulait y rester pour toujours un peu. Enfin, et ce sont les derniers mots des remerciements du livre , je me permets de recopier cette phrase qui m'a évoqué beaucoup de souvenirs. "Pour finir, à l'époque malade qui est la nôtre, rongée par les inflammations politiques, par les tumeurs cérébrales que sont la guerre et les déplacements de population, ainsi que par une épidémie galopante de dictateurs, je souhaiterais expressément remercier les années 1990 d'avoir été cette décennie qui, sans être rayonnante de santé, fut une convalescence pleine d'espoir où, l'espace d'un moment, tout semblait possible.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kittiwake 17/03/2022
    Jonas est étudiant en cinéma. Il doit rendre sa copie, autrement dit un court-métrage. S’il a une idée vague du sujet qu’il pourrait traiter, ce qui est clair c’est qu’il ne tournera pas « un film à la con sur les nazis ! ». Le lieu de tournage du futur court-métrage est New-York, et ce sont les confidences de trois carnets noircis lors de ce séjour déconcertant qui permettent au lecteur de fréquenter pour un temps les lieux branchés de la ville qui ne dort jamais, de s’immiscer au coeur ses souvenirs d’une tante sauvée par un officier nazi malgré ses origines juives et d’assister aux tergiversations amoureuses du jeune homme. La galerie de personnages est haute en couleur, de l’hôte obèse atteint du syndrome de Diogène qui l’hébergera pour un temps, au fantasque équivalent d’un directeur de thèse. Sa fiancée restée à Berlin n’a pas un profil banal et notre narrateur lui-même fragilisé par un traumatisme crânien, a du mal à trouver ses repères cours de ce voyage qui fait voler en éclat ses certitudes passées. Les situations cocasses et le regard à la fois tendre et sévère sur les personnages donnent un ton léger qui n’empêche pas de... Jonas est étudiant en cinéma. Il doit rendre sa copie, autrement dit un court-métrage. S’il a une idée vague du sujet qu’il pourrait traiter, ce qui est clair c’est qu’il ne tournera pas « un film à la con sur les nazis ! ». Le lieu de tournage du futur court-métrage est New-York, et ce sont les confidences de trois carnets noircis lors de ce séjour déconcertant qui permettent au lecteur de fréquenter pour un temps les lieux branchés de la ville qui ne dort jamais, de s’immiscer au coeur ses souvenirs d’une tante sauvée par un officier nazi malgré ses origines juives et d’assister aux tergiversations amoureuses du jeune homme. La galerie de personnages est haute en couleur, de l’hôte obèse atteint du syndrome de Diogène qui l’hébergera pour un temps, au fantasque équivalent d’un directeur de thèse. Sa fiancée restée à Berlin n’a pas un profil banal et notre narrateur lui-même fragilisé par un traumatisme crânien, a du mal à trouver ses repères cours de ce voyage qui fait voler en éclat ses certitudes passées. Les situations cocasses et le regard à la fois tendre et sévère sur les personnages donnent un ton léger qui n’empêche pas de traiter avec sérieux le sujet en toile de fond, à savoir le rôle des SS dans les pays baltes au cours de la deuxième guerre mondiale. Quel sera le sujet du court métrage réalisé à New-York, l’érotisme des oreilles ou un « film à la con sur les nazis » ? Les lecteurs le découvriront au terme du récit. Lu avec plaisir et je remercie les éditions 10/18 et Netgalley.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bazart 06/03/2022
    Après le choc de La Fabrique des salauds, le romancier allemand Chris Kraus - à ne pas confondre avec son homonyme, la romancière de I love Dick, était revenu en début d'année 2021 avec un autre grand roman Ce roman ressort en poche avec un titre différent mais on vous le conseille toujours autant !!Une histoire de l’Allemagne dans la Big Apple. Candide à New-York, ou les tribulations de Jonas sur les traces de Burroughs, Bukowski ou Kerouac. Roman d’apprentissage d’un trentenaire alourdi par le passé de son pays, « FEMMES D'ÉTÉ, FEMMES D'HIVER" est aussi le récit joyeusement désespéré de la fin d’une époque.
  • Lapetitebookiniste 27/02/2022
    Dans le New York artistique des années 90, le protagoniste, étudiant allemand en cinéma, jongle entre la jalousie maladive de sa copine, le dégoût que lui inspire son hôte, la curiosité qu'éveille chez lui la jeune Nell, le questionnement sur le sujet de son film, ou encore la découverte du passé nazi de son grand-père. Ce livre est une curiosité difficile à décrire. J'y ai aimé le ton, l'humour, l'étrangeté qui s'en dégage, qui semblent être caractéristiques du style de l'auteur, Chris Kraus, notamment connu pour son livre La fabrique des salauds. Ne vous attendez ni à un livre historique, ni à une histoire bourrée d'action. Même si ce n'est pas ce à quoi je m'attendais au départ, c'est un bon moment de lecture à part.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire d'hiver 2021, une sélection de romans à dévorer

    Une sélection de nouvelles lectures pour bien commencer la nouvelle année ! Laissez-vous tenter par un voyage à Cuba, replongez dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, découvrez la suite d'un roman à succès... Avec la rentrée littéraire d'hiver, commencez 2021 en plongeant dans des univers passionnants.

    Lire l'article